Cinq questions en suspens après la conférence de Doha sur le climat

 |   |  581  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après l'accord visant à prolonger le protocole de Kyoto à partir du 1er janvier 2013 décidé à Doha, la prochaine grande date concernant le réchauffement climatique est désormais la conférence de 2015 qui suscite de nombreux espoirs. En attendant, bien des questions restent en suspens. En voici un résumé.

La conférence sur le climat de Doha s'achève surtout sur des questions. Tour d'horizon des principales interrogations en suspens après cette 18e conférence des Nations unies sur le climat. 

? Qui s'est vraiment engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre?

Principale décision de cette conférence : l?accord pour un acte II du protocole de Kyoto effectif à partir du 1er janvier 2013. Celui-ci prévoit une réduction des gaz à effet de serre (GES) dans les Etats signataires, soit quelques pays industrialisés ? l?Union européenne et une dizaine d?autre, dont l?Australie, qui ne représentent que 15% des GES émis. "Le résultat n'est clairement pas à la hauteur de l'urgence", a commenté, déçue, la ministre française de l'Environnement, Delphine Batho.

De vifs désaccords partageaient les participants. C?était notamment le cas de la Russie qui a dénoncé un passage en force de cet accord par le pays d?accueil de la conférence, le Qatar.

Les divergences portaient notamment sur "l'air chaud", le surplus de quotas d'émissions de GES hérités du premier protocole de Kyoto, soit 13 milliards de tonnes équivalent CO2. Le texte présenté par le Qatar n'annule pas cet "air chaud", détenu principalement par la Russie, l'Ukraine et la Pologne, mais l'Australie, l'UE, le Japon, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège et la Suisse se sont publiquement engagés en séance plénière à ne pas en acheter pour respecter leurs engagements au sein de Kyoto II.

? Que se passera-t-il en 2015?

Un accord plus ambitieux sur le réchauffement climatique est désormais attendu pour 2015. ?Beaucoup plus doit être fait? a ainsi jugé Ban Ki-moon, le secrétaire général de l?Onu, selon des propos rapportés par son porte-parole. Il a également souhaité un ? accord complet et contraignant à l?horizon 2015?. La conférence sur le climat prévue dans deux ans pourrait avoir lieu à Paris. 

? Les températures risquent-elles d'augmenter plus que prévu?

Avant même la conférence pour discuter du changement climatique, les alertes sur la situation se multipliaient. La Banque Mondiale d?une part et le Programme des Nations Unies pour l'environnement et l'association européenne de l'environnement d?autre part ont fait état de prévisions inquiétantes. Pour la première, par exemple, la hausse des températures atteindrait non pas les 2 degrés celsius attendus mais plutôt 4 degrés au cours du siècle.

"Les températures qui se profilent sont bien au-delà de ce que l'Homo sapiens a connu", a rappelé, lors de la conférence de Doha, l'économiste britannique Nicholas Stern, auteur d?un rapport sur le coût économique du réchauffement climatique. Un nouveau rapport du Giec, le groupe d'experts sur le climat, doit être publié d'ici 2015. 

? Comment concilier développement et lutte contre le réchauffement climatique?

La question de la place des pays en voie de développement dans le combat contre la hausse des températures existe depuis longtemps et n'a toujours pas été résolue. A Doha, elle s'est cristallisée sur la manière dont sera versée la somme de 100 milliards de dollars (77 milliards d'euros) d?aide promise aux pays du sud pour les aider eux aussi à lutter contre le réchauffement climatique.

? Que faire après 2020?

Enfin ce qu?il convient de faire après 2020 n'a pas été déterminé. Cela devrait être précisé dans l'accord de 2015. 
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2012 à 10:49 :
Le Qatar !!! Le plus gros consommateur d'électricité de la planète ! Avec ses golfs en plein déserts et ses hôtels ultra luxueux allumés 24/24 !!! : et c'est là que se tient la conférence sur le climat !..... On croit rêver.
D'autant plus que tout ça c'est du vent, de l'enfumage !!
Foutez-nous la paix avec le climat !
a écrit le 10/12/2012 à 11:50 :
Le réchauffement climatique jette un froid parmi certains participants à la conférence de Doha ah ah ah !
a écrit le 10/12/2012 à 6:09 :
Pas un mot sur le fait que le texte ait été imposé par le "président" de séance comme consensuel alors qu'il ne recueillait pas l'accord de nombreuses parties dont les US, la Russie etc... Le procédé a été si choquant que nombre de médias (encore libres) étrangers ont fait de longs articles sur le sujet. Mais chez nous, bien entendu: rien. Circulez puisqu'on vous dit que tout est connu, décidé et bientôt régenté jusqu'à vos repas dont on commence petit à petit à vous imposer le contenu par la loi (voir les US, le R-U... )
a écrit le 09/12/2012 à 18:21 :
faut arreter de peter , il y aura moins de c02
Réponse de le 10/12/2012 à 11:37 :
Çà réduira surtout le méthane, beaucoup plus dangereux pour l'effet de serre.
Réponse de le 10/12/2012 à 17:47 :
Des chercheurs ont découvert que l'ail tue les microbes et réduit l'émission de méthane chez les vaches. Le problème c'est que l'ail donne mauvais goût au lait.
a écrit le 09/12/2012 à 16:14 :
Le président du GRIEF, le groupe international d'études sur les fantômes,, à rappelé que les dernières études publiées indiquaient une augmentation catastrophique du nombre de fantômes, et que celle-ci était due à 97% à l'augmentation anthropique du CO2, gaz fantomatique par excellence.
Voilà qui porte un rude coup aux fantomosceptiques, qui persistent à prétendre que les bruits dans la cuisine sont dus au réfrigérateur et pas du tout aux fantômes.
(d'après un post sur RealScience)
a écrit le 09/12/2012 à 15:16 :
Quatre milliards d'êtres humains en plus cela fait quoi sur la planète comme nuisances, nous étions 2 milliards en 1960 je crois et 6 aujourd'hui ? De plus les orbites des planètes, des galaxies, les rayonnements solaires et autres, l'inclinaison de l'axe de la terre et autre planètes, le pôle nord magnétique qui se déplace les éruptions volcaniques etc, etc... . Y a t'il une chose dans la nature qui soit figée ? Il est normal que ça change. Marre des prédicateurs.
Réponse de le 09/12/2012 à 16:44 :
C'était 3 milliards d'habitants en 1960 et plus de 7 à ce jour (les 7,1 sont prévus pour le 1er janvier 2013), faudrait vous tenir au courant !
Réponse de le 09/12/2012 à 18:23 :
En toute sympathie si j'avais su que vous tatilloneriez j'aurais regardé sur Internet. Cependant cela ne change pas grand chose à ce que je me suis permis d'avancer : 4 milliards en plus. Je vous laisse car il fait très froid et il faut que j'aille remettre du bois.
a écrit le 09/12/2012 à 14:31 :
Tout ceci n'est pas très grave. Tout d'abord le rapport entre le CO² et le changement climatique n'est pas encore scientifiquement démontré. C'est trop complexe pour les moyens dont nous disposons. Ensuite les fameux calculs réalisés ne dépendent que des facteurs dont on tient compte. Si on savait par exemple pourquoi la température varie avec une période de 60 ans et une autre de mille on arriverait certainement à d'autres conclusions. Ensuite, le réchauffement marque une pause depuis une bonne douzaine d'année, situation qui n'était pas prévue par le GIEC qui doit trafiquer un peu les graphiques en ce moment ou ne montrer que des courbes qui s'arrêtent à l'an 2000. Enfin, est-on vraiment sûr que l'augmentation du CO² et des températures soit une catastrophe ? Les forêts les plus luxuriantes poussent dans les zones les plus chaudes de la terre. La surface des terres cultivées va s'étendre vers le nord.
Réponse de le 10/12/2012 à 11:43 :
Où avez-vous vu que le réchauffement marque une pause depuis 10 ans? Au contraire, on bat des records de chaleur presque tous les ans, la banquise n'a jamais été aussi réduite etc. Arrêtez de répandre le doute chez les citoyens qui ne suivent guère la question.
Réponse de le 10/12/2012 à 18:32 :
J'ai aussi lu plusieurs fois que le réchauffement marquait le pas depuis 10 ans contrairement au taux de CO2. Ces données contredisent totalement les modèles des réchauffistes. Normal, car ces modèles intègrent une relation entre le taux de CO2 et le réchauffement. Ils "prouvent" donc ce qu'on y a mis au départ!
a écrit le 09/12/2012 à 12:38 :
ils nous les brisent menus avec leur CO 2
Réponse de le 09/12/2012 à 12:55 :
completement d'accord !
Réponse de le 09/12/2012 à 21:28 :
Trop de gens sur terre, arrêtez de faire des consommateurs regardons cher nous d?abord en donnant une prime pour 3 enfants nous fabriquons des chômeurs et nous tuons les générations futur un peu de logique arrêter la machine sauvons nos enfants du futur qui va faire très mal .beaucoup de blabla dans ce monde qui rapporte de l?argent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :