Pétrole : l'Opep revoit la demande à la baisse, le Brent chute sous les 65 dollars

Le prix du baril de Brent a chuté à son niveau le plus bas depuis cinq ans, après l'annonce par l'Opep d'une baisse de la demande provenant des membres du cartel pour 2015.

1 mn

L'organisation impute ces révisions à une consommation moins importante que prévu dans les pays riches de l'OCDE, qui représentent quasiment la moitié de la demande mondiale.
L'organisation impute ces révisions à une consommation moins importante que prévu dans les pays riches de l'OCDE, qui représentent quasiment la moitié de la demande mondiale. (Crédits : reuters.com)

Croissance mondiale anémique et explosion de l'exploitation des schistes aux Etats-Unis forment un cocktail néfaste pour la demande de brut produit par l'Opep. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole projette une demande de 28,92 millions de barils par jour (bpj) en 2015, soit 280.000 bpj de moins que sa précédente prévision, annonce-t-elle mercredi 10 décembre. Si cette prévision est vérifiée, ce niveau sera alors le plus faible des 12 dernières années, rappelle Bloomberg.

Dans le détail, le cartel de douze pays, qui pompe environ un tiers du brut mondial, prévoit une hausse de la demande de 1,12 million de barils par jour (mbj) en 2015, à 92,26 mbj, contre une augmentation de 1,19 mbj jusqu'à présent.

Une consommation en baisse dans les pays de l'OCDE

L'organisation impute ces révisions à une consommation moins importante que prévu dans les pays riches de l'OCDE, qui représentent quasiment la moitié de la demande mondiale. La croissance économique de ce groupe de pays ne devrait pas dépasser 1,8% cette année et 2,1% en 2015.

Le prix du Brent est alors passé sous la barre des 65 dollars mercredi, note Bloomberg, le plus bas niveau depuis le 29 septembre 2009.

1 mn