Areva ferme son usine allemande d'Offenbach

 |   |  180  mots
Areva veut optimiser son dispositif industriel en Allemagne dans le cadre de son plan d'économies d'un milliard d'euros en 2017.
Areva veut optimiser son dispositif industriel en Allemagne dans le cadre de son plan d'économies d'un milliard d'euros en 2017. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Les 700 salariés de ce site bavarois se verront proposer un emploi vers deux autres usines du groupe situées dans la région.

Le spécialiste du nucléaire Areva a annoncé mardi un projet de transfert des activités de son site allemand d'Offenbach (Bavière), qui emploie 700 personnes, vers ceux d'Erlangen et de Karlstein, également situés en Bavière, "d'ici à la mi-2016".

"Ce projet vise à optimiser l'implantation industrielle d'Areva en Allemagne en améliorant la coopération entre les équipes locales et en permettant des économies structurelles", a expliqué le groupe, en difficulté financière et qui a annoncé début mars un plan d'économies d'un milliard d'euros d'ici à 2017.

Une proposition d'emploi pour chaque salarié

"Nous proposons de relocaliser les activités ingénierie et développement d'Offenbach vers les sites industriels et d'essais d'Erlangen et Karlstein, mais nous restons ouverts aux propositions des représentants du personnel en vue de consolider les compétences du groupe en Allemagne", a commenté Stefan vom Scheidt, directeur d'Areva GmbH, cité dans le communiqué.

Les salariés d'Offenbach se verraient tous proposer un emploi dans l'un des deux autres sites en cas de relocalisation de leur activité, a ajouté Areva.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2015 à 10:13 :
Offenbach-sur-le-Main (en allemand : Offenbach am Main) est située dans le Land de Hesse, pres du Frankfurt, pas Bavière.
Seulement Erlangen et de Karlstein sont situés en Bavière.
a écrit le 15/04/2015 à 9:52 :
Pour un pays qui arrete le nucléaire ca fait réver ! Manquerait plus qu'on supprime des postes en France à la place.... J'ai l'impression qu'en Allemage avec leur syndicats puissants c'est du gagnant - gagnant ! Bref... tant mieux pour eux et tant pis pour nous francais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :