Bouygues construira une partie de la centrale nucléaire d'Hinkley Point

 |   |  253  mots
(Crédits : STEFAN WERMUTH)
Le géant du BTP est également en charge de la construction des EPR de Flamanville en France et d'Olkiluoto en Finlande, pilotés respectivement par EDF et Areva, qui ont accumulé les retards.

Le groupe Bouygues Construction a annoncé mercredi avoir décroché auprès d'EDF un contrat de plus de 1,7 milliard d'euros pour la construction des bâtiments qui abriteront les deux réacteurs nucléaires de technologie EPR d'Hinkley Point au Royaume-Uni.

Ce contrat a été confié à la filiale Bouygues Travaux Publics, en groupement avec l'entreprise britannique Laing O'Rourke, précise un communiqué de Bouygues Construction. "Ce choix témoigne de l'expertise de Bouygues Construction dans le domaine du génie civil nucléaire", a commenté Philippe Bonnave, PDG de Bouygues Construction, cité dans le communiqué.

Coût total de 21 milliards d'euros

En période de pointe, 3.500 personnes devraient  travailler sur le chantier. Après sa participation à la construction de plusieurs centrales dites de deuxième génération en France comme celles de Bugey, Saint-Alban ou Chooz, Bouygues avait remporté en 2005 le contrat de génie civil de la centrale nucléaire EPR d'Olkiluoto en Finlande et celui de la centrale EPR de Flamanville en 2006.

"Le projet d'Hinkley Point bénéficiera du retour d'expérience de ces deux projets et verra la mise en oeuvre d'innovations importantes comme la maquette numérique", souligne le groupe. Depuis leur démarrage, les chantiers de la construction des EPR de Flamanville, piloté par EDF, et d'Olkiluoto, piloté par Areva en partenariat avec Siemens, ont accumulé retards et dérapages de coûts. Pour les deux réacteurs EPR en projet à Hinkley Point, EDF prévoit d'investir au total 18 milliards de livres sterling (environ 21 milliards d'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2017 à 19:59 :
Olkiluoto devait commencer a me fournir du courant le 1° juillet 2009 !
Ma nièce Anni, ingénieure à l'autorité Finlandaise de contrôle des installations
nucléaires, pourrait vous remplir une encyclopédie avec toutes les c.....es et bourdes
de Bouygues et Areva sur ce chantier. Les mêmes ont été reproduites copiées-collées
à Flamanville !
a écrit le 11/01/2017 à 15:35 :
Olkiluoto et Flamanville, deux énormes fiascos techniques et financiers !
Et qui ne fonctionnent toujours pas, mais c'est là l'excellence française, n'est-ce pas ?
Bouygues boira la tasse ....
Réponse de le 20/01/2017 à 0:51 :
French bashing de bas étage au niveau de l'égout , petit laquais , tu sais ce que sait un prototype ,mais toi ,tu sais tout sur tout , eh oui ,c'est l'excellence française qui va développer après essais ce type nouveau de production ,et toi bon vent!
a écrit le 11/01/2017 à 10:08 :
Quand on pense aux malfaçons délirantes qu'ils ont laissés sur les précédents chantiers (radier, piscine, sous traitrance illégale, manquements à la sécurités et...morts !). Ils sont incompétents et dangereux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :