Chasse au diesel : Paris fait école auprès d’autres capitales

 |   |  452  mots
Après Paris, Madrid, Mexico et Athènes veulent bannir le diesel d'ici 2025
Après Paris, Madrid, Mexico et Athènes veulent bannir le diesel d'ici 2025 (Crédits : © B Mathur / Reuters)
Les villes du réseau C40 réunies à Mexico sous la présidence d’Anne Hidalgo ont désigné les projets urbains les plus respectueux du climat parmi ceux mis en œuvre par leurs 90 adhérents. Après Paris qui vise 2020, Athènes, Mexico et Madrid, se donnent dix ans pour éliminer le diesel de leurs rues.

Anne Hidalgo avait promis des annonces spectaculaires en matière de qualité de l'air lors du sommet du C40 dont elle vient de prendre la tête. C'est chose faite. Avec les maires d'Athènes, Mexico et Madrid, elle a signé un engagement à bannir les véhicules diesel de son territoire d'ici à 2025 « afin d'améliorer la qualité de l'air pour les citoyens ». En réalité, pour Paris, la maire a déjà évoqué la date de 2020. Depuis septembre 2015 déjà, les poids lourds et autocars immatriculés avant octobre 2001 sont interdits de circulation dans la capitale. Une interdiction étendue en juillet dernier aux véhicules les plus polluants, et qui doit aller croissant d'ici à 2020, sur la base d'un système de vignette Crit'Air obligatoire à compter du 1er janvier prochain.

Responsabiliser les constructeurs et mobiliser les citoyens

Cet engagement est aussi l'occasion pour ces maires d'en appeler aux constructeurs automobiles afin qu'ils abandonnent la production de véhicules diesel d'ici à 2025 au profit de véhicules hybrides, électriques ou à hydrogène. Cette annonce marque également une alliance entre le C40 et l'organisation mondiale de la santé (OMS), qui estime à 3 millions le nombre de morts prématurées directement liées à la pollution, ainsi que la coalition pour le climat et l'air pur (CCAC) et sa campagne BreatheLife2030.

Sans attendre la mise en œuvre de ce projet, Paris a été distinguée dans un classement des meilleurs projets climatiques du C40, pour l'ensemble de sa stratégie d'adaptation au changement climatique.

Projets respectueux du climat primés sur tous les continents

Dix autres villes du monde entier ont également été mises à l'honneur par un jury composé notamment d'anciens maires et d'experts du climat : Addis Abeba (Ethiopie) pour l'amélioration de son réseau de transports, Curitiba (Brésil) pour son agriculture urbaine, Calcutta pour sa politique de tri des déchets à la source visant à éradiquer décharges à ciel ouvert et incinération, Sydney et Melbourne pour leur programme d'efficacité énergétique fondé sur une meilleure compréhension des enjeux par les occupants des bâtiments, Portland (Etats-Unis) pour ses stratégies visant une réduction de ses émissions de 40% en 2030 et 80% en 2050, Séoul pour son objectif de réduction conjointe de la consommation d'énergie et des dépenses correspondantes, Shenzen pour la mise en place d'un marché local du carbone et Yokohama pour son plan énergétique visant à réduire ses émissions de 80% d'ici 2050. Copenhague, capitale verte en 2014 et l'une des villes pionnières de la transition énergétique, a été distinguée pour son système intégré de rues et d'espaces verts destiné à retenir l'eau face à la menace d'élévation du niveau de la mer et d'augmentation des précipitations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2017 à 16:38 :
L'essence aussi fait des particules fines depuis l'injection directe et les bi-turbos... et parfois plus que le diesel et elles sont extra fines donc elles pénètrent l'organisme au plus profond de nos cellules. Conclusion : Le pétrole ça pollue dès qu'on le brule, c'est tout.

https://www.quechoisir.org/actualite-filtre-a-particules-les-moteurs-essence-aussi-n21949/

PS : Le moteur électrique nucléaire c'est pas mieux.
a écrit le 05/12/2016 à 8:22 :
Il faut justifier le remplacement des véhicules à moteur thermique individuels par des transports collectifs moins polluants. Le seul moyen est de taxer le carburant et de réduire le cout du travail, les deux en même temps. C'est valable aussi pour Marseille et toutes les grandes villes.
a écrit le 03/12/2016 à 17:20 :
Diesel, essence, ces produits issus du pétrole sont nocifs et gaspillés inutilement dans des moteurs dont le rendement est minable. Les moteurs à pétrole sont des antiquités antédiluviennes qui n'ont guère évolué quant au principe de fonctionnement. Il sont plus adaptés à produire de la chaleur que de générer de l'énergie pour faire avancer un véhicule. Ils produisent tellement de chaleur qu'il faut en permanence les refroidir dans une gabegie de calories. Le pétrole est un bien hautement précieux que nous aurons épuisé d'ici quelques dizaines années parce que nous le gaspillons.
a écrit le 03/12/2016 à 2:04 :
le diesel propre c'est comme la tarte aux pommes sans pommes.
a écrit le 02/12/2016 à 23:33 :
Bof ! Hidalgo a un train de retard. Le Japon dont elle louait le combat anti diesel considère aujourd'hui ces véhicules comme des véhicules propres. Faire la chasse aux vieux diesels, oui. Aux nouveaux, c'est aberrant et juridiquement intenable.
Réponse de le 03/12/2016 à 20:03 :
Diesel propre ? Hahhahahahaahahaha, vite on a trouvé un clown. On va l'embaucher.
Réponse de le 07/12/2016 à 9:38 :
@bof ; au Japon le diesel est même interdit pour les camions c'est dire l'avance des japonais.
a écrit le 02/12/2016 à 20:02 :
Avec les normes Euro VI, il n'y a plus aucune raison environnementale de bannir les diesel davantage que les moteurs à essence.
Réponse de le 02/12/2016 à 23:08 :
Est-ce seulement légal, ou vont-ils nous faire une fois de plus le coup du fait accompli par "l'exemple qui marche bien" avec une constellation d'acteurs tous orientés...
Réponse de le 03/12/2016 à 12:52 :
On a pu voir récemment ce qu'il se cachait derrière toutes ces normes... De toute façon c'est comme dans le bâtiment (à voir les écarts entre les consos réels des ménages et les labels du bâtiment, c'est comique). Les progrès techniques sont réels, mais ils ne suffisent pas. Il faut savoir adapter nos comportements...
Réponse de le 06/12/2016 à 20:50 :
Ce genre d'ineptie il y encore 1 an étaient encore tolérables.
Mais depuis le "dieselgate" comment peut on encore écrire des choses pareils !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :