États-Unis : l’éolien devance pour la première fois le nucléaire et le charbon… mais reste loin derrière le gaz

C’est une première outre-Atlantique : le 29 mars dernier, les éoliennes ont fourni plus d’électricité que les centrales à charbon ou nucléaires du pays, a indiqué ce jeudi l'agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). Cependant, un tel phénomène devrait rester rare, du moins sur le court terme, tant le facteur de charge des géants à pales est faible par rapport à celui des sources d’énergie pilotables. Surtout, le gaz fossile continue d’écraser les sources d’origine renouvelable, malgré leur progression dans le mix global. Explications.

4 mn

Parc éolien au Texas
Parc éolien au Texas (Crédits : CC)

C'est un nouveau pied de nez aux détracteurs de l'éolien, au moment où les deux candidats à l'élection présidentielle française souhaitent freiner sur l'implantation de nouveaux parcs dans les terres - voire démanteler les installations existantes, pour ce qui est de Marine Le Pen. Car tandis que les coûts de ces géants à pales se sont effondrés en une décennie, comme l'a récemment rappelé le Groupe d'expert intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), leur niveau de production dans certains pays flirte désormais avec celui des sources d'énergie plus traditionnelles... allant même jusqu'à les dépasser.

Ou du moins brièvement. Ainsi, aux Etats-Unis, les éoliennes ont pour la première fois fourni en une journée plus d'électricité que le charbon ou le nucléaire, a fait savoir ce jeudi l'agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). Concrètement, elles ont généré au total, le mardi 29 mars dernier, 2.017 gigawattheures (GWh) d'électricité, tandis que l'atome a produit 1.989 GWh et le charbon 1.822 GWh. C'est une étape symboliquement importante, puisque si l'éolien avait déjà temporairement été plus performant que la roche noire ou les réacteurs nucléaires outre-Atlantique, il n'avait encore jamais devancé les deux en même temps à l'échelle d'une journée.

IEA 29 mars

Toutes les conditions étaient réunies

Il faut dire que des rafales ont traversé le pays ce jour-là : le Southwest Power Pool (SPP), qui couvre notamment des régions de l'Oklahoma, du Kansas, du Nebraska et du Dakota, et l'Electric Reliability Council of Texas (ERCOT), où de nombreuses éoliennes sont installées, avaient tous deux signalé de nouveaux records de pénétration du vent.

En parallèle, la consommation d'électricité tendant à être plus faible au printemps, certaines centrales au charbon ou au nucléaire fonctionnaient comme prévu à marche ralentie, tandis qu'une partie se trouvait à l'arrêt pour des entretiens programmés.

A cela s'ajoute le fait que « les jours où les conditions météorologiques entraînent une plus grande production d'énergie éolienne, les générateurs au charbon et au gaz naturel concurrents sont souvent appelés à réduire leur production afin que l'offre globale corresponde à la demande », précise l'EIA sur son site Internet. De quoi permettre aux éoliennes de leur voler la vedette, au moins pour quelques heures.

Si les conditions étaient exceptionnelles ce jour-là, un tel phénomène pourrait néanmoins se produire « de manière plus fréquente », au fur et à mesure que la capacité éolienne se construit, selon Tyler Jubert, analyste du marché de l'électricité chez S&P Global. De fait, le marché américain s'avère très prometteur pour l'éolien, puisqu'avec pas moins de 100 projets prévus, l'administration du président Joe Biden tente de rattraper le terrain perdu dans le domaine lors de la précédente mandature. Rien que cette année, 7,6 gigawatts (GW) supplémentaires devraient être raccordés au réseau, selon les prévisions de l'EIA.

Lire aussi 5 mnÉolienne géante : la sensible question du recyclable des pales en voie d'être résolue

Le facteur de charge de l'éolien reste faible

Reste qu'« il n'est pas certain que cette performance se reproduise régulièrement à court terme », tempère l'EIA. Et pour cause, la production de ces géants à pales reste par nature intermittente et non pilotable, c'est-à-dire conditionnée aux conditions météorologiques, contrairement aux centrales atomiques ou à hydrocarbures. Pour preuve, la capacité totale théorique d'énergie que les éoliennes peuvent produire dépasse déjà celle des réacteurs nucléaires depuis septembre 2019, mais leur contribution réelle au réseau continue d'être inférieure, en-dehors d'événements particuliers.

Rien d'étonnant, puisque leur facteur de charge, c'est-à-dire le taux moyen de fonctionnement, ne dépassait pas 35% en 2021, quand celui des centrales atomiques s'élevait à 93%, selon les données de l'EIA. Ainsi, l'agence américaine ne s'attend pas à ce que la production mensuelle des éoliennes « dépasse la production au charbon ou nucléaire pour aucun mois en 2022 ou 2023 ».

Par ailleurs, la production d'électricité à partir de gaz fossile, qui est principalement obtenu par fracturation hydraulique outre-Atlantique, restait la principale source d'électricité le 29 mars dernier, avec 3.287 GWh fournis au réseau - c'est-à-dire plus de 1.000 GWh supplémentaires que l'éolien, selon le Hourly Electric Grid Monitor de l'EIA. Si l'éolien se taille une place de choix dans le mix électrique américain, il n'est donc pas encore près d'éclipser les combustibles fossiles, encore largement majoritaires.

Lire aussi 5 mnÉoliennes : ce qu'il faut faire pour qu'elles soient acceptées par les populations, selon le Cese

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 16/04/2022 à 14:36
Signaler
La propagande du syndicat des enr est bien huilée et le climat continuera à se réchauffer.

à écrit le 16/04/2022 à 11:46
Signaler
Le titre ne serait-il pas un peu trompeur? En fait cet évènement extraordinaire doit se répéter chaque fois qu'il y a beaucoup de vent et peu de demande de courant. Le titre laisse croire que c'est une situation pérenne et que finalement on peut tou...

à écrit le 16/04/2022 à 9:37
Signaler
Et gare à certains qui devront se ruiner pour démanteler le moulin..

à écrit le 15/04/2022 à 18:57
Signaler
Si l'on veut comparer l'éolien par rapport aux U.SA , la rentabilité n'est pas la même et bien plus saine car l'électricité produite est au même prix pour la rentabilité. Le consommateur n'est pas concerné pour payer une surtaxe de compensation pou...

à écrit le 15/04/2022 à 18:34
Signaler
Youpiiii l'éolien produit plus que le nucléaire et le charbon 1 jour dans l année sur 365, c'est champagne chez greepeace. Bon par contre faudra faire le boulot jusqu'au bout et faire un article les 364 jours restant pour dire que l'éolien produit pé...

à écrit le 15/04/2022 à 17:59
Signaler
Quand vous aurez fini de jouer avec l'éolien peut etre pourrez vous intéresser à ce qu'est une grille electrique dans un pays moderne? Combien de temps va t on encore subir des articles qui laissent penser qu'une production électrique complète est p...

à écrit le 15/04/2022 à 17:18
Signaler
Arrêtez de vanter les mérites de l'éolien ! Quand il y a du vent trop d'électricité vous en faîtes quoi ? Quand il n'y a pas assez de vent vous faîtes quoi ? Quand tous les soirs tout le monde veut recharger sa voiture électrique ???? Vous br...e...

à écrit le 15/04/2022 à 17:14
Signaler
Un article qui sent bon le lobbyisme toute voile dehors .Certes il faut continuer à chercher des énergies les plus propre mais aussi les plus stable et répondant a la demande . Ce qui est loin d'être le cas avec l'eolien et le solaire tant que l'on...

à écrit le 15/04/2022 à 17:06
Signaler
Éolien ou gaz Poutinien, depuis 1 mois et demi, le choix est vite fait. Sinon, il y a aussi la bougie. C'est un peu respectivement comme pour Macron ou Le Pen. Mais avec cette dernière, il n'y aura rapidement plus de bougies à acheter. 🤣

le 17/04/2022 à 7:59
Signaler
Vos analyses sont sans doute excellentes, mais vous n'avez pas encore compris que gaz (russe ou autre) rime avec filières intermittentes et aléatoires comme en particulier l'éolien terrestre. Si ça vous rassure, Jadot et Mélanchon sont tout aussi au...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.