La Malaisie retourne des milliers de tonnes de déchets à l'envoyeur (France, États-Unis...)

La Chine ayant décidé de refuser les arrivages de déchets plastiques l'an dernier, les flux d'ordures des pays développés se sont dirigés vers la Malaise qui a vu apparaître nombre d'usines de recyclage illégales avec leurs conséquences néfastes pour l'environnement et les riverains. Et les autorités malaisiennes ont décidé de mener la contre-attaque. Quatorze pays sont concernés par ces retours à l'envoyeur, dont les États-Unis, le Japon, la France, l'Espagne, le Canada, l'Australie, le Royaume-Uni... Quatorze pays dont la Malaisie a choisi de rendre public un comportement à l'opposé des principes de l'économie circulaire.

2 mn

Les déchets s'empilent dans cette décharge à ciel ouvert devant une usine de recyclage illégale à Jenjarom, dans le district de Kuala Langat. Dans ce district, au sud-ouest de la capitale Kuala Lumpur, les autorités ont trouvé 41 usines illégales, dont beaucoup gérées par des sociétés chinoises. Une trentaine ont été fermées ces trois derniers mois après des plaintes de résidents (air toxique à cause de la combustion sauvage des déchets plastiques, etc.)
Les déchets s'empilent dans cette décharge à ciel ouvert devant une usine de recyclage illégale à Jenjarom, dans le district de Kuala Langat. Dans ce district, au sud-ouest de la capitale Kuala Lumpur, les autorités ont trouvé 41 usines illégales, dont beaucoup gérées par des sociétés chinoises. Une trentaine ont été fermées ces trois derniers mois après des plaintes de résidents (air toxique à cause de la combustion sauvage des déchets plastiques, etc.) (Crédits : Lai Seng Sin)

La Malaisie va renvoyer 3.000 tonnes de déchets plastiques dans leurs pays d'origine, notamment en France et aux États-Unis, a annoncé mardi la ministre de l'Environnement.

La Chine ayant décidé de refuser les arrivages de déchets plastiques l'an dernier, la Malaisie a pris le relais et des usines de recyclage ont vu le jour par dizaines. Beaucoup fonctionnent sans licence d'exploitation avec des conséquences néfastes pour les riverains.

Le plastique impropre au recyclage est brûlé, ce qui libère des produits chimiques toxiques dans l'atmosphère, ou bien il finit dans des centres d'enfouissement, ce qui peut contaminer le sol et les nappes phréatiques.

Dans ce contexte, 60 conteneurs d'ordures importés illégalement seront retournés à l'envoyeur, a déclaré mardi à la presse la ministre malaisienne de l'Énergie, de la Technologie, de la Science, de l'Environnement et du Changement climatique, Yeo Bee Yin.

"Ces conteneurs ont été introduits illégalement dans le pays avec de fausses déclarations entre autres infractions, en violation patente de notre législation sur l'environnement", a déclaré la ministre après une visite à Port Klang, dans la banlieue de la capitale, Kuala Lumpur.

14 pays concernés par ces retours à l'envoyeur

"Nous demandons instamment aux pays développés de revoir leur gestion des déchets plastiques et de cesser d'expédier des déchets vers les pays en développement", a-t-elle ajouté.

Quatorze pays sont concernés par ces retours à l'envoyeur, notamment les États-Unis, le Japon, la France, le Canada, l'Australie et la Grande-Bretagne. Cinq conteneurs de déchets plastiques contaminés ont été renvoyés à l'Espagne.

Les Philippines, qui ont le même problème, ont décidé la semaine dernière de faire appel à une société de transport maritime privée pour renvoyer 69 conteneurs de déchets au Canada qui tardait à reprendre une cargaison illégale.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 29/05/2019 à 11:29
Signaler
J'ai toujours pensé qu'il existait (mais ce n'est pas vrai), des déchets conteneurisés qui tournent en boucle sur les bateaux avec l'espoir pour certains qu'ils finissent oubliés dans un port lointain ou mieux que le bateau coule, grande aubaine..En ...

à écrit le 29/05/2019 à 9:39
Signaler
Je suis très étonné d'apprendre que la France exporte des déchets plastiques.Le recyclage est performant(?) chez nous.Nous payons une taxe sur chaque emballage dans ce but.Alors,Mr Rugy et consorts,n'y a t'il pas du grain à moudre? Mais c'est plus c...

à écrit le 29/05/2019 à 9:33
Signaler
C'est une grande illusion de penser que seule la bonne conscience humaine va modifier les comportements. On parle d'économie circulaire, mais celle qui existe toujours majoritairement est: Production dans un pays ou on paie mal les salariés, transpor...

à écrit le 29/05/2019 à 7:49
Signaler
Déchets plastiques = 7ème continent qui flotte sur tous les continents. Lorsqu'on connaît la nocivité du plastique, on les comprends.

à écrit le 29/05/2019 à 7:36
Signaler
Il parait qu’il y a eu un truc formidable que la communauté internationale a fêté , surtout politique en France, de mémoire le truc s’appelait COP 21 et depuis ont a récidivé avec plein de COP polluantes. Nous avons même dans notre pays des ministres...

à écrit le 29/05/2019 à 5:34
Signaler
Savez-vous ce que l'on fait des dechets divers et tres avaries en Polynesie francaise. A Tahiti, Moorea, et les autres iles alentours ? Et bien soit on brule, ou bien plus simple. On creuse un grand trou dans le corail et hop on fiche l'ensemble ded...

à écrit le 28/05/2019 à 20:02
Signaler
faudra qu'on m'explique un jour à quoi sert notre contribution sous forme d'impôts dans les communautés de commune pour le recyclage des déchets entre autre le plastique . Nous payons des poubelles spéciales pour ce genre de déchets en vue de leur t...

le 29/05/2019 à 5:51
Signaler
A payer le voyage en classe "paquebot charter" vers une destination de rêve, à tout ce plastique…;)

le 29/05/2019 à 7:21
Signaler
J'peux pas, j'ai stage de posture devant les médias.

à écrit le 28/05/2019 à 18:15
Signaler
C'est beau...l'écologie

le 28/05/2019 à 20:28
Signaler
Quel rapport avec l'écologie ? Les écologistes préconisent la disparition des déchets plastique, pas leur envoi discret en Chine par containers entiers.

à écrit le 28/05/2019 à 17:46
Signaler
Y aura t'il une explication donnée par l'État Français, concernant ces "exportations"? Quelles sociétés en sont les auteurs ? Deux questions pour lesquelles j'aimerai bien avoir des réponses...

à écrit le 28/05/2019 à 17:37
Signaler
Quelle honte pour la France d'exporter des déchêts dans des pays en voie de développement!!

à écrit le 28/05/2019 à 17:25
Signaler
Va peut-être falloir se mettre à penser réellement à une économie circulaire non ? D'autant que nous n'avons mêmes pas besoin des riches, seulement de volonté politique. Merci pour cette info qui risque de se généraliser dans les années à ven...

le 28/05/2019 à 17:43
Signaler
C'est plus facile et moins cher de donner des leçons aux autres.

le 28/05/2019 à 18:06
Signaler
@ multipseudos: " C'est plus facile et moins cher de donner des leçons aux autres. " Toi tu donnes des leçons aux pauvres et moyens à savoir à ceux qui sont habitués d'en recevoir tout le temps et moi je donne des leçons aux riches à savoir c...

à écrit le 28/05/2019 à 15:15
Signaler
Il me semble qu'il y a pourtant moyen de le redistiller en combustible, dommage de se priver d'une telle ressource. Bon ok ça pollue aussi, mais quitte a valoriser des dechets qui sont eux mêmes polluants...

le 31/05/2019 à 17:36
Signaler
Cette planete est devenue une vraie dechetterie . Et je comprends mieux pourquoi certains pays sont devenues une vraie pourbelle sur l'eau si tous les pays industrialisés viennent deverser leurs ordures chez eux . Voir les photos immondes de Haiti. B...

le 31/05/2019 à 17:37
Signaler
Cette planete est devenue une vraie dechetterie . Et je comprends mieux pourquoi certains pays sont devenues une vraie pourbelle sur l'eau si tous les pays industrialisés viennent deverser leurs ordures chez eux . Voir les photos immondes de Haiti. B...

à écrit le 28/05/2019 à 14:10
Signaler
Sale coup pour les donneurs de leçons....

le 28/05/2019 à 15:48
Signaler
Faites ce que l'on dit mais ne dites pas ce que l'on fait

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.