Les tarifs réglementés du gaz toujours à la baisse en juillet

 |   |  211  mots
Ces tarifs sont calculés tous les mois en fonction de l'évolution des coûts d'approvisionnement, et une fois par an en fonction des coûts de transport, de distribution et de stockage ainsi que des coûts commerciaux du fournisseur.
Ces tarifs sont calculés tous les mois en fonction de l'évolution des coûts d'approvisionnement, et une fois par an en fonction des coûts de transport, de distribution et de stockage ainsi que des coûts commerciaux du fournisseur. (Crédits : © David W Cerny / Reuters)
Les tarifs ont profité de la nouvelle formule de calcul, davantage basée sur le prix de gros du gaz que sur le pétrole. Ils avaient déjà baissé de 0,56% en moyenne au 1er juin et de 1,16% au 1er mai.

Les tarifs réglementés hors taxes du gaz en France vont baisser en moyenne de 1,3% au 1er juillet, du fait du repli des prix du gaz sur le marché de gros, a annoncé jeudi 25 juin la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Les tarifs réglementés hors taxe avaient déjà baissé de 0,56% en moyenne au 1er juin et de 1,16% au 1er mai.

Baisse des coûts d'approvisionnement

Appliqués par l'opérateur historique Engie (ex-GDF Suez), ces tarifs sont calculés tous les mois en fonction de l'évolution des coûts d'approvisionnement, et une fois par an en fonction des coûts de transport, de distribution et de stockage ainsi que des coûts commerciaux du fournisseur.

Si ces derniers ont augmenté de 2%, les coûts d'approvisionnement ont, eux, reculé de 3,3%, explique la CRE dans un communiqué. "Cette baisse des coûts d'approvisionnement vient notamment de l'application de la nouvelle formule tarifaire", qui porte la part des prix de gros du gaz à 77,4%, contre 59,8% auparavant. Elle était fixée à 25,9% en 2011.

Le régulateur avait fait une recommandation en ce sens il y a un mois. La nouvelle formule est incluse dans un projet d'arrêté, "soumis pour avis à la CRE", ajoute le régulateur.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :