Solaire : les panneaux chinois ne seront plus taxés à partir de mardi

La mesure visait à protéger l'industrie solaire européenne, mais elle était jugée contre-productive par les installateurs de panneaux solaires. Les producteurs craignent l'afflux massif d'importations bon marché.

2 mn

La Commission a estimé que l'extinction des mesures était dans le meilleur intérêt de l'UE, compte tenu de son objectif de développement des énergies renouvelables.
La Commission a estimé que l'extinction des mesures était dans le meilleur intérêt de l'UE, compte tenu de son objectif de développement des énergies renouvelables. (Crédits : Ilya Naymushin)

Les restrictions sur la vente de panneaux solaires chinois dans l'Union européenne prennent fin lundi soir à minuit, au grand dam des producteurs européens qui craignent un afflux d'importations bon marché. En vigueur depuis cinq ans, la mesure visant à protéger l'industrie solaire européenne était jugée contre-productive par les installateurs de panneaux solaires qu'elle privait de produits meilleur marché.

Les droits antidumping sur les importations de panneaux solaires, de cellules et de wafers chinois institués par la Commission européenne en 2013 avaient été reconduits en mars 2017 pour 18 mois, l'exécutif européen faisant alors savoir qu'il ne comptait pas les renouveler. Pendant ces cinq années, les producteurs chinois ne payaient pas de droits s'ils vendaient leurs produits à ou au-dessus d'un prix minimum qui a progressivement diminué. Sous ce prix, ils s'exposaient à des taxes allant jusqu'à 64,9%.

La Commission a estimé que l'extinction des mesures était dans le meilleur intérêt de l'UE, compte tenu de son objectif de développement des énergies renouvelables, et elle a estimé qu'elles avaient permis aux prix à l'importation de s'aligner sur les prix du marché mondial.

Le gouvernement chinois satisafit

Le ministère chinois du Commerce s'est félicité de cette issue en y voyant un "modèle de règlement positif d'un différend commercial grâce à des consultations."

Cette décision "va rétablir des conditions de marché normales pour le commerce UE-chinois de panneaux photovoltaïques, suscitera un environnement plus stable pour la coopération entre ces industries et bénéficiera mutuellement aux deux parties", a écrit le ministère dans un communiqué publié sur son site internet.

SolarPower Europe, qui regroupe les importateurs et installateurs européens de panneaux photovoltaïques, a salué la fin des mesures restrictives en parlant d'un "tournant décisif" pour l'industrie solaire européenne qui voit se lever la principale barrière à sa croissance. EU ProSun, le groupement de fabricants de panneaux à l'origine de la première plainte en 2012, avait au contraire demandé une nouvelle prolongation des restrictions en affirmant qu'une levée serait dévastatrice pour l'industrie.

Un marché de 7 gigawatts

La décision de Pékin de limiter les installations de panneaux solaires en Chine a entraîné des capacités excédentaires de 30 gigawatts mais avec peu de débouchés pour les écouler puisque les Etats-Unis, le deuxième marché après la Chine, ont imposé des tarifs douaniers et que l'Inde, juste après, prévoit d'en faire autant.

Le marché européen dans son ensemble représente environ 7 gigawatts. Selon EU ProSun, certaines entreprises envisagent de porter l'affaire devant la Cour de justice européenne.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 12/09/2018 à 0:32
Signaler
La logique européiste : on casse les producteurs d’énergie nationaux autrefois puissants (ex. : EDF, avec la privatisation des barrages), et en parallèle l’on ouvre grand la porte à des investisseurs extra-européens.

à écrit le 05/09/2018 à 17:42
Signaler
Génial, on leur vend des EPR ils nous renvoient des panneaux solaires, à la grande satisfaction des installateurs, fourgant des produits à durée de vie limitée, aux marges conséquentes mais bénéficiant de larges subventions. Si vous demandez pourquoi...

à écrit le 05/09/2018 à 14:48
Signaler
La commission a tellement mis de temps a entrer cette regle d'anti dumping que toutes européennes sont désormais mortes. Bravo l'UE. La chine peut se réjouir... par contre aucune compensation de la chine face a cette libéralisation.. Ça ne marche q...

le 05/09/2018 à 17:47
Signaler
Edifiant, même constat dans le secteur de la finance et de la législation sur les produits dérivés, plus de 10 années pendant lesquelles des escrocs ont spoliés les petits épargnants avec la bénédictions de Bruxelles et des lois faites sur mesures. T...

à écrit le 03/09/2018 à 23:56
Signaler
Discutions ou ordre?

à écrit le 03/09/2018 à 20:52
Signaler
Super!, comme disent les enfants. On leur achète les panneaux solaire qu'ils savent très bien faire et pas cher du tout. Nous ne les fabriquerons donc pas, ce qui veut dire, pas de pollution, pas de risque de grève dans les usines qui n’existeront pa...

le 04/09/2018 à 10:23
Signaler
C 'est Bruxelles qui décide , pas Macron

à écrit le 03/09/2018 à 17:24
Signaler
Pour une usine de production de panneaux solaire les chinois mettent 5 milliards d'investissements. En France la seule que j'ai vue ( il y en a surement d'autre, dû moins j’espère) pesait 32 millions d'investissement... Certes c'est une somme. Mais d...

à écrit le 03/09/2018 à 13:05
Signaler
Le souci est que cette loi anti dumping a été prise trop tard. Effectivement auparavant il y avait en europe des fabricants, mais la commission a été tellement lente que ces sociétés n'ont pu résister au dumping des produits chinois. Aujourd’hui le m...

le 03/09/2018 à 14:37
Signaler
Tu préfère 6 nouveaux EPR ? Avec les impôts qui les financeront avec ??

le 03/09/2018 à 20:31
Signaler
Les chinois ont conquis 80 à 90% du marché mondial. Ils ont détruit pas seulement la concurrence européenne, mais celle européenne et plus globalement toute concurrence mondiale. C’est donc que l’action de l’UE ne doit pas être la seule raison.

le 04/09/2018 à 4:17
Signaler
Il est possible de contre-carrer l'invasion des paneaux made in China. Un exemple. Ici, le gvt coreen encourage l'installation privee de panneaux solaire des lors que cela est possible. Le made in Korea derniere generation ( + de 5 ans tout de meme ...

à écrit le 03/09/2018 à 11:56
Signaler
On peut comprendre qu’il ait fallu laisser une chance aux industriels Européens, de concevoir des usines automatisées ou d’inventer des technologies plus performantes. Travail sur les rendements, les matériaux, la baisse de coûts de production, ondul...

le 03/09/2018 à 13:28
Signaler
Les machines qui fabriquent des panneaux solaires en Chine sont pour la plupart européenne. Un des grands de ce marché est le suisse Meyer Burger qui vend une grande partie de la production en Chine et en Inde.

à écrit le 03/09/2018 à 11:24
Signaler
la production de la panneaux solaires est une composante d un tout......l abandonner aux Chinois est une erreur grossière.... les métiers de de service produisent bien souvent moins de valeur ajoutée, ou bien elle n est captée que par un nombre moind...

à écrit le 03/09/2018 à 10:05
Signaler
Je ne vois pas pourquoi se plaindre si les Chinois utilisent leurs fonds publics pour nous permettre d'avoir de l'énergie propre moins cher, au contraire profitions en, ça va peut être pas durer!

à écrit le 03/09/2018 à 9:17
Signaler
Vite un frexit et de nouvelles élections sur la lancée, ça ne peut plus durer.

à écrit le 03/09/2018 à 9:13
Signaler
Pour ceux qui ne connaissent pas ces secteurs, çà fait un moment qu'il n'est pas compétitif de produire des panneaux solaires PV seuls puisque la Chine a des capacités énormes mais de vendre des intégrations et services associés. De même viser d'autr...

à écrit le 03/09/2018 à 0:18
Signaler
L UE c'est qui qui a décidé ? C'est qui a l'UE ? Ça a été voté ? Qui sont les députés qui ont voté ça, si c'est le cas ?

à écrit le 02/09/2018 à 15:27
Signaler
C'est à des petites choses comme cela qu'on se rend compte que notre civilisation n'a aucun avenir ne serait ce qu'à moyen terme (quelques dizaines d'années). Profitons bien du temps de confort qu'il nous reste.

le 03/09/2018 à 7:13
Signaler
Tout à fait d’accord: les installateurs parlent d’industrie? Mais l’industrie c’est la fabrication des panneaux pas leur pose. On va continuer à sacrifier l’industrie européenne sur l’autel du libre échange et les salariés européens avec. Et les éco...

le 03/09/2018 à 9:22
Signaler
@ Wiki : l'éolien n'est pas en crise (plus de 900 entreprises en France et plus de 15.000 emplois pour le seul éolien terrestre) mais les prix sont doubles en France à cause des anti-éoliens (souvent d'anciens retraités du monopole centralisé nucléai...

le 03/09/2018 à 11:04
Signaler
@ Wiki: l'industrie c'est la production d'énergie à un prix compétitif, pas la fabrication de panneaux.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.