Guerre en Ukraine : la présence du groupe Mulliez (Auchan, Decathlon, Leroy Merlin) en Russie en cinq questions

EN CINQ QUESTIONS. Tandis que la vague d'enseignes et de marques étrangères annonçant leur départ de Russie continue de déferler, le groupe du Nord de la France tient bon. Un mois après le début de la guerre déclenchée en Ukraine, le groupe, qui représente le premier employeur tricolore, est sorti de son silence. En Russie, pays émergent sur lequel le groupe a beaucoup misé, le Français fait face à une concurrence féroce des autres distributeurs.
(Crédits : EVGENIA NOVOZHENINA)

[Article mis à jour mercredi 30 mars avec la suspension des activités de Decathlon en Russie]

C'était en février 2002. Le président Vladimir Poutine intensifiait ses opérations militaires en Tchétchénie, accusant la population de soutenir les terroristes. C'est aussi l'année où l'enseigne phare du groupe Mulliez, Auchan, pose une première pierre en Russie pendant l'été. Depuis, en dix ans, Auchan a ouvert ou signé l'exploitation de 231 magasins. Auchan Holding, via sa filiale Auchan Retail et qui a pour principal actionnaire AFM (l'association familiale Mulliez), parmi une galaxie de filiales et d'enseignes, amorce en effet au début des années 2000 son expansion sur de nouveaux marchés, surtout émergents (Taïwan, Chine, Pologne, Espagne, Maroc, Roumanie, Ukraine...). L'histoire de l'enseigne en Russie est ensuite tumultueuse. En 2020, Les Echos révèle des faits de corruption mettant en cause des appels d'offre pipés via sa direction achat.

En 2004, c'est l'enseigne Leroy Merlin (groupe Adéo) qui s'implante en Russie. Decathlon arrive ensuite en 2006.

Vingt ans plus tard et avec la nouvelle offensive du Kremlin un territoire voisin, l'Ukraine, le groupe Auchan et les autres enseignes de la galaxie Mulliez se trouvent dans la tourmente. Alors que la pression monte pour stopper ses activités et fermer ses magasins, comme d'autres entreprises étrangères, le distributeur français, en difficulté sur ses parts de marché en France face à la concurrence (7ème en octobre 2021 selon Kantar cité par BFM), décide de se maintenir en Russie.

Avec le déclenchement de la guerre en Ukraine, des salariés ukrainiens de l'enseigne Leroy Merlin ont la semaine dernière demandé à Adeo et à AFM de cesser leurs activités. Aussi, le président Zelensky, dans un message au Parlement français, avait exhorté les entreprises françaises implantées en Russie à cesser de soutenir "la machine de guerre" russe et à quitter ce pays.

Renault avait fini par céder, mais pas le groupe Mulliez. Mardi 29 mars, Decathlon annonce néanmoins la suspension de ses activités en Russie en raison de problèmes d'approvisionnements.

Car le marché russe est pour l'enseigne leader stratégique. En plus des distributeurs étrangers concurrents, Auchan Retail doit affronter les enseignes locales, en embuscade, telles Magnit, Pyaterochka, Lenta et Globus.

  • 1. Quel est l'argumentaire avancé par le Groupe ?

La position officielle de Auchan et par extension du groupe se résume depuis dimanche dans une interview au Journal du Dimanche : « Partir de Russie serait inimaginable du point de vue humain », affirme Yves Claude, le PDG du distributeur.

« Le plus important à nos yeux est de préserver nos collaborateurs et d'assurer notre mission première qui est de continuer à nourrir les populations dans ces deux pays », ajoute le PDG, alors que le groupe n'avait pas encore communiqué un mois après le début du conflit.

« Nous avons un positionnement de discounter et nous pensons contribuer en période de forte inflation à protéger le pouvoir d'achat des habitants", ajoute-t-il, précisant ne pas vouloir priver ses salariés, dont 40% sont actionnaires, de leur emploi et ses clients de leur pain quotidien. »

Yves Claude fait également valoir qu'un retrait exposerait ses dirigeants locaux à des poursuites et renflouerait les capitaux russes, une décision "contre-productive".

De son côté, des proches de Vladimir Poutine, sous le coup de sanctions économiques depuis 2014 et l'annexion de la Crimée, se sont en effet dits prêts à aller jusqu'à la nationalisation de certains outils de production d'entreprises qui auraient fui le pays. Les alternatives russes ou de pays "amis" sont aussi privilégiées face aux sanctions et reprises en boucle par les médias d'Etat.

Dans ce contexte, après avoir difficilement renoué avec les bénéfices en 2021, Auchan prévoit d'y enregistrer des pertes en 2022.

  • 2. Que pèse le marché russe pour le groupe ?

Auchan est l'enseigne du groupe la plus visible en Russie. La chaîne de magasins exploite 231 magasins, pour un chiffre d'affaires de 3,2 milliards d'euros, soit plus de 10% de son produit des activités ordinaires total en 2021, 30,5 milliards d'euros. En Russie, Auchan réalise 10% de ses ventes mondiales,

Fin février, le groupe est enfin parvenu à redresser son activité dans le pays, « après plusieurs années de décroissance de son chiffre d'affaires ». « Tous les indicateurs financiers sont repassés dans le vert en 2021 », se réjouissait même l'entreprise le 25 février, au moment de la publication de ses résultats annuels.

En 2020, le chiffre d'affaires de Leroy Merlin a été de 4,2 milliards d'euros, soit son deuxième marché derrière la France (6,7 milliards d'euros). Adeo, la holding de Leroy Merlin, a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires total de 22,3 milliards d'euros. Plus de 18% de son activité est donc réalisée en Russie, ce qui rend l'enseigne particulièrement exposée à la Russie. L'enseigne de bricolage est d'autant plus importante que plusieurs médias russes ont rapporté une augmentation des produits liés à la agriculture domestique, en cas de pénurie de fruits et légumes dans les magasins.

De son côté, Decathlon est présent au travers de 60 magasins et un site d'e-commerce dans 25 villes russes.

Le poids de la Russie est donc considérable pour le groupe, dans un contexte de consolidation du secteur et où des rumeurs de rachat avec le grand concurrent Carrefour vont bon train depuis quelques mois. Préserver le bilan financier du groupe avant tout mouvement capitalistique est donc un enjeu pour le groupe nordiste.

Lire aussi 3 mnGrande distribution : Auchan relance son projet de rachat de Carrefour

  • 3. Quel impact sur l'emploi en Russie et sur les Russes ?

Avec 160.000 salariés russes, la France est le premier employeur étranger en Russie et les enseignes Mulliez y participe pour beaucoup. A lui seul, le groupe représente près de la moitié de ce contingent, avec 77.500 personnes.

Dans le détail, Auchan emploie plus de 30.000 personnes, Leroy Merlin revendique sur son site internet, 36.000 salariés opérants dans 107 hypermarchés et 62 villes (contre 464 dans le monde, dans 12 pays).

« La fermeture de Auchan et Decathlon serait une mauvaise nouvelle. J'y avais des habitudes, tels des biscuits sans gluten que propose Auchan. Pour Decathlon, j'étais sur le point d'y acheter des pantalons pour aller skier à Sotchi », commente à La Tribune un habitant de la région de Moscou qui tient à garder l'anonymat.

« Si cela devait arriver, comme Auchan est principalement présent en format hypermarché, il sera préférable de se tourner vers d'autres marques d'hyper telles Lenta et Globus. A noter que Magnit, Pyaterochka et Atak sont des formats plus compacts », précise-t-il.

  • 4. Quelle est la position des concurrents d'Auchan ?

A contrario, le canadien Couche-Tard (sous l'enseigne Circle K) a, lui, annoncé début mars qu'il suspendait ses activités en Russie, avec effet immédiat, avec la mise en place de plans pour les salariés. L'enseigne compte plus de 320 employés et 38 magasins à Saint-Pétersbourg, Mourmansk et Pskov, rappelle le journal québécois Le Devoir.

D'autres enseignes alimentaires américaines ont décidé de baisser le rideau, telles McDonald's (850 restaurants en Russie) et Starbucks. Le mouvement de défection se poursuit, après Coca-Cola, Ikea... Ce lundi, le brasseur néerlandais Heineken a annoncé qu'il quitterait le pays, où il compte 1.800 employés, se disant "choqué et attristé" de voir le conflit s'intensifier en Ukraine.

Mais d'autres enseignes concurrentes d'Auchan ont décidé de rester ouvertes, telles les low-cost allemand Metro ou le néerlandais Spar.

  • 5. Quelle est la présence du groupe en Ukraine ?

En Ukraine, Auchan emploie 6.000 personnes et compte 43 magasins. Le premier magasin a ouvert en 2008. Il exploite en outre via sa filiale russe un magasin en Crimée.

Dans le contexte de la guerre, des ruptures de stocks de produits frais ont commencé à être observées car 90% des produits venaient de l'intérieur du pays. Des solutions d'approvisionnement depuis les pays limitrophes ont été mises en place cette semaine, précise le PDG.

Quant à Decathlon, elle avait annoncé fin février avoir « gelé » son activité sur place, « dans la logique de ne pas exposer » ses quelques 150 salariés sur place « à une situation qui ne garantit pas totalement leur sécurité ». Elle y exploite 4 magasins ainsi qu'un site de ventes en ligne.

Lire aussi 3 mnPrivée d'approvisionnements, Decathlon suspend ses activités en Russie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 30/03/2022 à 19:05
Signaler
Ma réponse à Mme ou Mr ARAKYS: Il ne s'agit pas de mettre à mal les entreprises françaises et croyez-moi ce n'est pas dans mon esprit; il s'agit de créer un évènement bien perceptible censé faire prendre conscience aux Russes qu'il se passe quand mê...

à écrit le 30/03/2022 à 15:24
Signaler
pour info je suis artisans je ne ferais plus mes courses a Leroy merlin alors que je boss avec quotatis et client artisans Leroy merlin je vais plus

à écrit le 30/03/2022 à 9:01
Signaler
La famille Mulliez a délocalisé son siège en Belgique, plus précisément à Néchin, ville située à moins de 1 km de la France, afin d'optimiser ses profits par une fiscalité plus que clémente. Pas de quoi s'étonner qu'elle rechigne à cesser son busine...

le 30/03/2022 à 15:18
Signaler
Encore de la désinformation gratuite. Quand on affirme des choses, elles doivent se baser sur des faits ou des preuves. Et le fait que les enseignes du groupe Mulliez reste en Russie ne changera rien au cours de cette tragédie. Mais par contre, si v...

à écrit le 29/03/2022 à 17:43
Signaler
J'ai travaillé 33 ans pour Auchan de ce fait je connais bien son fonctionnement . Le groupe Mulliez veut faire croire qu'il veut préserver les salariés, il veut surtout préserver les actionnaires l'association Mulliez , le profit, l'exploitation de t...

le 29/03/2022 à 18:36
Signaler
Ce qu'on appelle cracher dans la soupe... Faut vraiment etre maso (ou peu courageux?) pour rester 33 ans dans une boite qu'on n'aime pas!

à écrit le 29/03/2022 à 12:55
Signaler
Que ces arguments de riche marchand sont pitoyables comparés aux attrocités commises par Poutine. Mulliez ne veut pas se retirer, boycotttons Muliez.

le 29/03/2022 à 14:03
Signaler
JIM, votre position tranchée est puérile !! Je ne voit pas en quoi abandonner des milliards d'investissement à Poutine et ses complices serait une sanction !!! ça n'empêchera pas les oligarques, les chinois,voire les concurrents occidentaux prendre ...

le 29/03/2022 à 14:15
Signaler
Ah la morale à 2 vitesses... Dans ce cas arrêtez d'acheter de l'essence qui soutient les pays avec des dictatures qui pratiquent la peine de mort à tour de bras (ex Arabie saoudite) ; arrêtez d'acheter tous les produits "made in China" qui persécuten...

le 29/03/2022 à 14:24
Signaler
C'est marrant,vous voulez boycotter une entreprise française qui va concurrencer les sociétés russes et rapatrier les bénéfices hors Russie (ce qui mécaniquement appauvri la russie!),mais vous vous fichez qu'une filiale à 75% de la compagnie des chem...

à écrit le 29/03/2022 à 10:44
Signaler
La famille Mulliez qui vit de l'autre côté de la frontière belge à quelques kilomètres de la France pour éviter les impôts et autres n'a aucune morale... Lamentable et scandaleux non content de faire en sorte de ne pas contribuer aux impôts en France...

le 29/03/2022 à 11:37
Signaler
Critique ridicule. Déjà, tous les Mulliez ne sont pas forcément riches, et tous ne vivent pas en Belgique, c'est même une toute petite minorité. On parle d'une famille de plus de 1500 personnes dont la grande partie vit en France, et paye ses impôts ...

le 29/03/2022 à 13:13
Signaler
Je paye l'IRPP sans plaisir comme 50% des foyers français et je n'y attache aucune morale.

à écrit le 29/03/2022 à 9:59
Signaler
Le cynisme chez les millionnaires est infini et l'argent n'a aucune odeur. Maintenant evoquer l'humanisme, ca peut marcher, quoique aurait dit le grand Devos....

à écrit le 29/03/2022 à 7:40
Signaler
Avec ce conflit il devient évident pourquoi nous sommes les valets des US et qu'on accepte n'importe quoi. Comment peut on leur déplaire ? un petit différent avec les USA plus de burgers,de Netflix et autres Amazon. Alors il écoutent Angela Merckel,...

le 30/03/2022 à 23:06
Signaler
Bonjour, vous avez raison de penser cela puisque vous semblez friand de netflix, de burgers et d'amazon. Votre" indépendance" dépendrait-elle de vos soumissions aux futiles sirènes US. Si c'était le cas vous avez toujours le choix de changer vos US ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.