Alstom profite de la reprise des commandes pour redresser ses comptes

Profitant de la reprise et d'une bonne dynamique commerciale, le constructeur ferroviaire français a vu son carnet de commandes atteindre 76,36 milliards d'euros au premier semestre d'avril à septembre. Mais pour repasser durablement dans le vert, le groupe doit rester offensif sur son marché, et ce, en dépit des problèmes d'approvisionnement.

2 mn

Alstom prévoit un ratio commandes sur chiffre d'affaires supérieur à 1, une progression des ventes du premier au second semestre.
Alstom prévoit un ratio commandes sur chiffre d'affaires supérieur à 1, une progression des ventes du premier au second semestre. (Crédits : Gonzalo Fuentes)

Alstom continue d'engranger la confiance des investisseurs, rassurés par la publication de ses résultats semestriels. Le numéro deux mondial des équipements ferroviaires a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 112% au premier semestre (avril-septembre), à 7,443 milliards d'euros du fait notamment de l'acquisition de Bombardier Transport. Pour le PDG Henri Poupart-Lafarge, c'est le signe que l'industriel est en train d'amortir les pertes laissées par son ancien rival Bombardier qu'il a racheté. "Le groupe est maintenant fermement engagé dans l'amélioration continue de sa trajectoire financière", a-t-il commenté dans un communiqué mercredi.

Reste que l'acquisition du groupe canadien en janvier pour 5,5 milliards d'euros continue de peser sur les comptes. La perte nette part du groupe au premier semestre atteint 26 millions d'euros en raison d'amortissements liés au rachat. Sans elle, le groupe avait dégagé un bénéfice net de 170 millions d'euros au premier semestre 2020/2021.

De même, sa marge d'exploitation, de 4,5%, est en recul comparée à 7,5% un an plus tôt, "impactée par les ventes du carnet de commandes non performant et par l'accélération progressive des ventes au cours de l'année", précise le groupe. Le résultat d'exploitation ajusté est en hausse de 27,4% à 335 millions d'euros.

La trésorerie doit redevenir positive au second semestre

Mais en Bourse, la confiance était de mise, d'autant que le groupe vient d'engranger un nouveau contrat de livraisons de rames de métro au Caire. Le titre prenait 10,30% à 35,18 euros, à 10h15 dans un marché en baisse de 0,19%. Depuis le 1er janvier, il accuse encore une baisse de 25% , dans un marché qui a, lui, pris près de 27%.

Jugeant ces résultats conformes au plan de marche détaillé en juillet, le PDG a loué "le profil renforcé du groupe", qui "(tire) parti de l'accélération de la dynamique" d'un marché qui a rebondi après la pause du confinement du printemps 2020.

Les prises de commandes, indicateur clef du secteur, ont été multipliées par 3,7 par rapport à l'ancien périmètre d'Alstom à 9,726 milliards d'euros, la hausse atteignant 81% pro forma.

Hors perturbations de l'économie mondiale ou pénuries significatives dans la chaîne d'approvisionnement, Alstom prévoit un ratio commandes sur chiffre d'affaires supérieur à 1, une progression des ventes du premier au second semestre, une hausse du résultat d'exploitation et des flux de trésorerie redevenus positifs.

Le groupe emploie 70.000 personnes dans le monde, dont 12.500 en France.

(avec agences)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.