Ferroviaire  : Alstom continue de garnir son carnet de commandes à travers l'Europe en 2021

Fort de l'apport des trains Bombardier dans son portefeuille de produits, en dépit d'une intégration complexe, Alstom enchaîne les ventes. Le constructeur vient de signer une nouvelle commande en Allemagne de près d'un demi-milliard d'euros. Celle-ci intervient après un franc succès en Italie en août, et un autre au Danemark en juin.

4 mn

Alstom vient de vendre 64 nouveaux trains de banlieue en Allemagne.
Alstom vient de vendre 64 nouveaux trains de banlieue en Allemagne. (Crédits : REGIS DUVIGNAU)

Alstom continue d'enchaîner les contrats. Le constructeur ferroviaire français vient d'enregistrer une nouvelle commande en Allemagne, le 8 septembre, pour la fourniture de 64 trains de banlieue Classe 490 à S-Bahn Hamburg. Il s'agit de la levée d'une option inscrite dans le contrat-cadre signé en 2013 entre l'opérateur local hambourgeois et le constructeur canadien Bombardier Transport (dont l'acquisition a été finalisé par Alstom en début d'année pour un prix de référence de 5,5 milliards d'euros).

Cette commande est évaluée à près de 500 millions d'euros par Alstom. De son côté, le sénat d'Hambourg, qui a validé l'investissement en mars dernier afin d'accompagner le développement du réseau local, évoque un montant total d'environ 400 millions d'euros sur dix ans.

En 2013, la commande initiale de 60 trains fermes avait été estimée à 327 millions d'euros. Elle comprenait également des options pour 86 rames supplémentaires. Depuis, deux d'entre elles ont été levées : 12 trains en 2016 et 10 en 2018. Avec cette troisième et dernière option pour 64 trains, S-Bahn Hamburg solde donc l'intégralité du carnet de commandes prévu dans son contrat-cadre.

Bombardier Transport (puis Alstom) a déjà livré les 82 premiers trains Classe 490 commandés par S-Bahn Hamburg, dont le dernier est arrivé en mars dernier. Les nouvelles rames seront livrées en 2025 et 2026.

Lire aussi 4 mnAlstom lourdement sanctionné par les marchés pour son intégration trop lente de Bombardier transport

Success story en Italie et au Danemark

Pour Alstom, il s'agit de la deuxième commande majeure au deuxième trimestre de son exercice 2021-2022 (juillet-septembre). Début août, le constructeur a signé un contrat-cadre avec l'opérateur public Trenitalia pour fournir jusqu'à 150 trains régionaux Coradia Stream ainsi que des services de maintenance, pour une valeur potentielle de 910 millions d'euros. A ce titre, une première commande ferme a été concrétisée portant sur 19 trains pour 115 millions d'euros.

En France, Alstom a reçu une commande 6 trains Coradia Polyvalent supplémentaires de la part de la région Bourgogne-Franche-Comté, estimée à 47 millions d'euros. Il faut y ajouter la levée d'une option de la part du Syndicat des transports de l'agglomération lyonnaise (Sytral) pour 35 tramways Citadis supplémentaires en septembre. Les 115 millions d'euros de cette commande seront néanmoins inscrits dans les comptes de l'exercice 2020-2021.

Le constructeur français a également été sélectionné pour fournir 36 rames de métro à la ville de São Paulo, au Brésil.

Au premier trimestre, Alstom avait déjà performé en signant un méga-contrat avec la compagnie danoise des chemins de fer DSB, pour un montant potentiel de 2,6 milliards d'euros. Au titre de cet accord-cadre, Alstom a reçu une première commande de 1,4 milliard d'euros pour la production de 100 trains régionaux Coradia Stream et la fourniture des services de maintenance associés pendant quinze ans. Les livraisons débuteront en 2024. L'accord comprend également des options pour 50 rames supplémentaires et une extension de la période de maintenance de quinze ans.

Le train à hydrogène bientôt sur les rails en France

Au contraire des Classe 490 développés par Bombardier Transport, les Coradia sont des trains issus du portefeuille de produits d'Alstom. Le constructeur français continue d'ailleurs d'élargir cette gamme avec son train à hydrogène Coradia iLint, le premier au monde.

Alimenté par une pile à combustible de forte puissance, il est entré en service en Allemagne en 2018 puis en Autriche en 2020 et expérimenté aux Pays-Bas, en Pologne et en Suède. Une commande s'est également concrétisée en Italie fin 2020.

De premiers essais viennent également de débuter en France, avec une première mise sur les rails le 6 septembre au Centre d'essais ferroviaires de Valenciennes, sous l'œil de Jean-Baptiste Djebarri, ministre délégué aux transports. La SNCF s'est d'ailleurs engagée pour 12 rames Coradia Polyvalent bi-mode, avec une motorisation électrique et une alimentée par hydrogène, qui desserviront les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche Comté, Grand Est et Occitanie.

Lire aussi 3 mnLa SNCF passe commande à Alstom des premiers trains à hydrogène français

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 08/09/2021 à 22:01
Signaler
Mais, alors, pourquoi le cours de bourse se vautre grave ? Mauvaise com ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.