Climat : Paris veut créer un opérateur de compensation carbone avant les JO

 |  | 1042 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : La Tribune)
Paris veut s'inspirer de La Rochelle, qui a créé une coopérative locale du carbone afin de financer des projets permettant de compenser les émissions de gaz à effet de serre de certaines entreprises de son territoire. La capitale va également créer un opérateur public pour accélérer sa transition énergétique et se doter d'un Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) parisien.

La ville de Paris est "très intéressée" par la mise en place d'un opérateur de compensation carbone. C'est ce qu'a indiqué Paul Simondon, l'adjoint d'Anne Hidalgo en charge des finances, du budget et de la finance verte, à l'occasion du Forum Zéro Carbone, organisé les 10 et 11 décembre par La Tribune et la ville de Paris, à l'occasion du cinquième anniversaire de l'accord de Paris sur le climat.

[Dossier] Climat : 5 ans après l'accord de Paris

"Restons en contact car Paris est très intéressée par cette initiative", a déclaré Paul Simondon en s'adressant à Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle qui présentait le fonctionnement d'un opérateur de compensation carbone pour son territoire, mis en place en 2019 via la création d'une coopérative locale du carbone.

La Rochelle comme exemple

La ville côtière, particulièrement exposée au changement climatique et qui a été en grande partie submergée il y a dix ans lors de la tempête Xynthia, a engagé un programme pour atteindre la neutralité carbone sur son territoire. Celui-ci s'articule autour de trois grands axes : la baisse des émissions de CO2, leurs absorptions en agissant sur les marais pour en faire des puits carbone et, enfin, la compensation des émissions résiduelles...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2020 à 13:46 :
les masques tombent
cette ecolo mascarade sur le climat, c'est juste pour lever des impots nouveaux, recouverts d'une bonne bave morale difficilement refutable
a l'heure ou les emergents n'ont jamais utilise autant le carbone sans que greta aille hurler sa haine la bas, on en profite en douche pour lever des impots ' pour ceux qui en ont les moyens eux'
ca va finir avec hitler, et faudra pas pleurer
on recolte ce quon seme
a écrit le 14/12/2020 à 21:51 :
C'est tellement plus sympa, fun, moderne, que de résoudre les problèmes de logement à Paris, par exemple !!
a écrit le 14/12/2020 à 18:05 :
Si je dis que la compensation carbone est une "couillonade"...j'ai bon.? Un "machin" qui ne sert qu'à distribuer de la bonne conscience ne sert en rien à réduire les émissions de CO2. Ce pourrait même être un encouragement.
Pour ne pas émettre de CO2 il faut évidemment ne pas consommer d'énergie fossile (le moins possible), à commencer par l'avion en évitant le tourisme de masse.
( Je sais, je rabâche... mais j'aime bien!)
a écrit le 14/12/2020 à 12:36 :
Bref il faut que l'humain soit directement confronté à la crise, à savoir trop tard, pour en prendre conscience et de ce fait ce n'est donc jamais trop tard de prendre conscience des phénomènes qui nous entourent.

Depuis des dizaines de milliers d'années jamais nous ne nous sommes habitués à nous préoccuper du climat bien au dela de nos capacité d'analyses à l'époque et encore maintenant c'est pour dire, de ce fait nous ne pouvons pas prendre toute la mesure de ce phénomène si ce n'est avec des preuves régulières et répétées.

Par contre je veux bien croire qu'embaucher un gars dont c'est le métier comme à la Rochelle est une preuve de prise de conscience surtout venant d'une petite ville comme la Rochelle avec un petit budget comparé, maintenant d'une part rien n'est certifié et ensuite Paris a les moyens d'embaucher quelqu'un, même d'hyper compétent, pour ne rien en faire ultérieurement juste pour soigner son image de gauche, comme sont les socialistes, des gens qui en faisant semblant ne font qu'encore empirer les choses.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :