Diminution du temps de travail à 28h, refonte de la PAC... les principales propositions soumises à la Convention citoyenne sur le climat

 |   |  656  mots
Emmanuel Macron assiste à la Convention citoyenne pour le climat au Conseil économique, social et environnemental (CESE), à Paris, le 10 janvier 2020.
Emmanuel Macron assiste à la Convention citoyenne pour le climat au Conseil économique, social et environnemental (CESE), à Paris, le 10 janvier 2020. (Crédits : Reuters)
Au total, 150 propositions seront soumises au vote des membres de la Convention citoyenne pour le climat, dont la dernière sessions s'ouvre ce vendredi.

Voici certaines des quelque 150 propositions qui seront soumises au vote des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat, dont la dernière session s'ouvre ce vendredi. Celles qui seront adoptées seront remises dimanche à l'exécutif, avec le rapport final des travaux.

La CCC devra également se prononcer sur les modalités d'adoption qu'elle souhaite pour chaque mesure (conformément aux possibilités institutionnelles).

Lire aussi : « La Convention citoyenne pour le climat est déjà un succès » (Thierry Pech)

Transition écologique

  • Inscription dans la Constitution de la préservation de la biodiversité, de l'environnement et de la lutte contre le dérèglement climatique.

Logement/bâtiment

  • Rénovation énergétique obligatoire des bâtiments d'ici 2040, avec un système progressif de prêts et subventions, remboursés par les économies réalisées.

Lire aussi : Rénovation: "L'État pourrait envisager de créer un livret Transition énergétique"

  • Interdiction du chauffage des terrasses, de l'éclairage des magasins la nuit, obligation de fermer les portes des bâtiments accueillant du public, magasins notamment.
  • Interdire la climatisation à moins de 30°, sauf en milieu médical/petite enfance.
  • Fortement limiter l'artificialisation des terres, interdire les nouvelles zones commerciales péri-urbaines, permettre la construction d'habitat collectif dans les zones pavillonnaires.

Alimentation/agriculture/accords commerciaux

  • Taxer (81,5%) les produits ultra-transformés à forte empreinte carbone, notamment pour financer des chèques alimentaires pour les plus démunis fléchés pour des Amap ou produits bio. Interdiction des additifs controversés et messages d'avertissement sur les produits déconseillés par le plan nutrition santé.

Lire aussi : Les éco-chèques belges, un exemple à suivre?

  • Choix végétarien quotidien dans les selfs à partir de 2022.
  • Atteindre 50% des exploitations en agroécologie en 2040, avec des aides et une réforme de l'enseignement agricole. Interdire les graines génétiquement modifiées d'ici 2025, augmenter les taxes sur les engrais azotés.
  • Viser la transformation des aides à l'hectare de la PAC en aides à l'actif.
  • Ne pas ratifier et renégocier le Ceta (traité de libre-échange entre l'Europe et le Canada) pour y intégrer les objectifs de l'accord de Paris. Militer à l'Orgnaisation mondiale du commerce (OMC) pour des clauses environnementales dans les négociations d'accords commerciaux.

Lire aussi : Malgré les critiques, l'Assemblée vote en faveur de la ratification du Ceta

Consommation

  • Créer un "CO2score" et interdire de publicité les produits et services ayant le plus d'impact carbone. Interdire immédiatement la publicité pour les véhicules ne respectant pas le nouveau plafond d'émissions européen de 95 grammes de CO2 par km, comme les gros modèles, notamment SUV.
  • Interdire la publicité sur écran dans l'espace public, les transports en commun. Interdire la publicité dans les boîtes aux lettres, pour les soldes ou promotions. Bloqueur de pub par défaut sur les navigateurs internet.
  • Généraliser l'éducation à l'environnement et à la sobriété numérique.

Transports

  • Renforcer le bonus-malus sur les véhicules, aides à la location longue durée et prêts à taux zéro pour l'achat de véhicules propres, interdiction dès 2025 de la vente de véhicules neufs très émetteurs (+110 gr CO2/km), interdire les centre-villes aux véhicules les plus polluants, limiter la vitesse sur autoroute à 110 km/h.
  • Suppression progressive des avantages sur le gazole pour transports routiers, avec des aides pour transformer les flottes.
  • Plan d'investissement massif dans le ferroviaire, TVA réduite sur les billets.
  • Interdiction des vols intérieurs si alternative en moins de 4 heures. Interdire la construction de nouveaux aéroports et l'extension des existants. Augmenter fortement "l'écocontribution" sur les billets d'avion.

Lire aussi : 4 questions autour de "l'avion vert"

Monde du travail

  • Diminution du temps de travail à 28h, sans perte de salaire pour le SMIC, développer le télétravail.
  • Aider la transformation des métiers par la formation et celle de l'outil productif avec une taxe de 4% sur les dividendes à partir de 10 millions distribués.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2020 à 11:29 :
Le passage au 28 heures payées 35 (39 en fait) n'a pas été retenu car sans doute pas assez ambitieux. La véritable avancée eut été de passer aux 24 heures payées 48.
En pratique, moyennant un petit aménagement des 3800+ pages du code du travail que le mondentiernousenvie, chaque salarié aurait pu travailler 24 heures non-stop et dépenser son salaire pendant les 6 jours suivants.
Encore une occasion manquée de tendre vers le collectivisme cher aux adorateurs de Cuba, du Vénézuela et de la Corée du Nord !
a écrit le 20/06/2020 à 14:47 :
Que de belles paroles ,rien que le temps de travail a 28h ,de qui se moque t'ont !! Pour tout le reste c'est la foire a tout ,tu as une idée et hop elle est bonne . Chouette les autoroutes a 110km/h au prix ou c'est ,en plus du péage les radars vont se régaler .
a écrit le 20/06/2020 à 13:30 :
Interdiction ! Suppression ! Taxes ! ................. Excellent !
Une belle brochette de "zexperts" ............... en salade(s).
Ils peuvent faire mieux (que le gouvernement) en pire, il ne faut pas désespérer.
Et les 28 heures ! Travaillez moins pour gagner plus.Ils sont trop forts.
Au fait, pour le transport maritime, "on" fait quoi ? Ne vous formalisez pas .... c'est "dans le tuyau". Aux alentours de 2050, nous devrions être fixés.
Réponse de le 21/06/2020 à 23:52 :
avec Momo on aura fait respecter les accords de Bâle et le Green deal sera respecté par tout les Armateurs de ce monde en 2050. Avec l'élan qu offre ces150 propositions... 😁 Une aubaine. Merci a tous.
a écrit le 20/06/2020 à 9:55 :
Combien de GJ sur les 150 ?
a écrit le 20/06/2020 à 9:49 :
Tout cela est pathetique. Sand changement de modèle point de salut. La mondialisation effrenee conduit à toutes les inegalités et la destruction des ressources. Ces mesurettes 'taxes obligations punitions' vont nous pourrir encore plus la vie. Renovation thermique : mes impots financent la reno de patrimoines privés (primerenov anah etc...) et les cheques energie distribués largement Meme apres travaux aux modestes. Par contre les riches à 2500 euros n ont Que le devoir de payer. Ineptie totale. Et quelles sont les mesures pour limiter le transport aerien des low cost Qui ne paient pzs impot ont des aides des cci et ne paient leurs pilotes que quand ils volent ? Et Les bateaux polluants ? Je n en vois aucune. Aucune légitimité ce "cafe du commerce de l ecologie" , à l image de ceux qui Soit disant nous gouvernent.
a écrit le 20/06/2020 à 8:38 :
Macron cherche à se refaire une virginité avec cette convention citoyenne sur le climat en faisant son opération de green washing mais cela risque de lui revenir dans la g......
tel un boomerang il ne devrait pas tant se réjouir!
a écrit le 20/06/2020 à 7:46 :
Beaucoup de taxes et d'interdiction. Toujours cette façon de considérer le citoyen comme un mouton que l'on tond ou que l'on parque et que l'on prive de liberté. En principe, modifier la constitution, mieux éduquer nos jeunes citoyens par l'école et pour les adultes choisir les incitations plutôt que les obligations pour rechercher l'adhésion plutôt que la contrainte devrait suffire. Rechercher l'éthique par l'incitation plutôt que le bénéfice a tout prix. Ce qu'il faut c'est un projet, un projet pour notre République, pour lui redonner du sens. Tout cela manque de vision. La confiscation de l'écologie par les politiques place l'écologie au niveau de leur médiocrité. Continuons comme cela et c'est la liberté et la démocratie que nous perdrons.
a écrit le 20/06/2020 à 4:55 :
C'est sur, 28 heures, ca va ameliorer l'execedent francais a l'export.
Continuez comme ca, le mur approche.
a écrit le 19/06/2020 à 22:07 :
Et ce n’est qu’un début.
L’écologie est la nouvelle idéologie du XXI siècle à visée totalitaire. Elle fera autant voir plus de dégâts que le communisme qui fut l’idéologie du XX siècle.
Toutes les idéologies sont totalitaires. L’écologie progresse très vite à l’échelle mondiale tout comme le communisme en son temps. On peut raisonnablement penser que le prochain Président Français sera guidé par cette idéologie.
a écrit le 19/06/2020 à 20:15 :
Interdictions, limitations, taxations. Tryptique infernal. Pas sûr d'avoir envie de vivre dans cette France
a écrit le 19/06/2020 à 16:15 :
Pourquoi refuser ce commentaire? Le grand principe pour "améliorer" le climat est d'éviter les déplacements inutiles et donc localiser au plus prés de la demande! Le reste ne sont que des broutilles qui ne remettent rien en question!
a écrit le 19/06/2020 à 15:36 :
La connerie sans aucune limite...et dans toute sa splendeur, retour à la préhistoire. Le climat a bon dos, sachant que la France est un pays les moins producteur de CO2, mais ça, personne n'a du le dire à ces 150 "tirés au sort" et bien cornaqués par les gourous écologiques. Lamentable pour la plupart de ces propositions, à part taxes et interdictions, tout à fait dans la ligne du franco-français. Les étrangers vont encore bien se marrer, nous moins.
Réponse de le 19/06/2020 à 18:58 :
+100000 !
a écrit le 19/06/2020 à 15:32 :
Avec seulement deux de ces mesures parmi les 150, la population est descendue dans les rues pendant plus d'un an tous les WE et cela a pratiquement été la fin du quinquennat de Macron.

On sent que c'est plein de bonnes intentions mais c'est aussi un plan qui peut rapidement virer à une forme de dictature verte où l'on te dit comment te transporter, quoi habiter, comment t'habiller et même de quoi te nourrir.

Je pense qu'on peut arriver au même résultat par la persuasion, en laissant les gens libres de leurs choix (mais en leur faisant toucher du doigt les dommages collatéraux écologiques).
Réponse de le 19/06/2020 à 22:39 :
la pédagogie et la "persuasion" coûteraient bien moins chers que de nouvelles aides, prêts et de respecter les nouvelles lois vertes. a la limite on va plus polluer à mettre toutes ces mesures en place qu à ne rien faire.
a écrit le 19/06/2020 à 15:22 :
Imaginons un monde du travail à 28 heures : Mr Jospin et Mr Aubry sont donc aux anges et n'attendent que celà. Dejà avec les 35 heures les entreprises, les TPE et les PME doivent gérer une masse salariale plus importante donc quid avec 28 heures. Les 28 heures c'est bon pour les collectivités locales, les employés d'administration ou de mairie, de conseil généraux, les services techniques mais pas pour une entreprise privée qui veut se developper. La durée légale à 28 heures soit 7 heures de moins determinerait une semaine de travail 4 jours donc qui payerait le 5eme jour ???. Je suis contre une reduction du temps de travail à 28heures pour créer de l'égalité devant l'emploi. Oui travailler n'est pas synonyme de "compter ses heures" mais de répondre à des objectifs et de definir ses critères de ses objectifs. J'ai toujours travaillé pour des entreprises privées qui n'adaptaient pas le travail par rapport à la durée légale du temps de travail mais par rapport à l'atteinte des objectifs de service. je n'ai jamais compté mon temps, jamais. Aussi bien à l'armée, et pendant les 25 premières années de ma vie professionnelle. Ce critère de 28 heures est un totem de gauche, un nouvel idiome socialiste pour reduire le taux de chômage. on devrait plutôt simplifier la création d'entreprise, d'ouvrir les marchés et de permettre de developper l'emploi de demain avec les technologies de demain et non en permanence de penser la durée du temps de travail. Réduire le chômage c'est d'abord créer des opportunités technologiques, de nouveaux perspectives technologiques et de former des ingénieurs, des techniciens, des medecins, des spécialistes de l'IA de developper les compétences et d'adapter au monde de demain.
L'hydrogène est opportunité énorme, la 5G aussi, le nouvel internet, les supercalculateurs , l'ordinateur quantique, les véhicules hybrides et electriques, le mix energetique (nucléaire, eolien, hydrolien, biomasse) . Pour un monde décarboner et non pour un monde qui passe son temps à gérer l'horloge du temps de travail. Stiglitz dit qu'il faut "sortir du monde de la croissance et du PIB" celà parait un inconcevable et irréaliste. Mais plutôt adapté au monde qui adapte a sa croissance économique aux aléas du marché, aux aléas et aux crise systémiques comme celui du COVID19. La mondialisation n'a pas que des bienfaits car la distorsion commerciale est en faveur de la CHine et des USA et non de l'Europe. Donc oui la France doit réindustrialiser son territoire avec des usines numeriques, 4.0 et beaucoup de robotique. Oui il faut s'adapter un monde d'après et pas en permanence revisiter les solutions de 20 ans avec les 35 heures.
Aucun socialiste n'a une vraie solution pour l'emploi, la seule verité est la creation d'emploi de valeur qui dure et adapté au monde de demain.
Réponse de le 19/06/2020 à 18:07 :
Demandez aux gens s'ils sont d'accord pour travailler 28 heurs:vous serez surpris de la réponse.Les gens sont d'accord,car ils savent que le partage du travail est la solution plus rapide et efficace contre le chomage.Sinon on peut toujours attendre,crise après crise que le chomage cesse d'augmenter.
Réponse de le 19/06/2020 à 19:00 :
EluPS est pour ruiner la France
Depuis Mitterrand d'ailleurs les socialistes ruinent avec application la France
Réponse de le 19/06/2020 à 19:03 :
EluPS est pour ruiner la France
Depuis Mitterrand d'ailleurs les socialistes ruinent avec application la France
Réponse de le 20/06/2020 à 9:23 :
"Demandez aux gens s'ils sont d'accord pour travailler 28 heurs:vous serez surpris de la réponse".

Ou je bossais avant, la boite travaillait 7 jours sur 7 ,la direction a fait un sondage ,qui veut travailler 4 jours ? (lundi au jeudi) ,90% du personnel état favorable puis qui veut travailler les 3 jours suivants (du vendredi au dimanche ) avec prime à la clé (5%). En réalité seul les non-cadres ont du faire le travail du week-end avec quelques managers célibataires..
a écrit le 19/06/2020 à 13:46 :
c'est tellement pathetique qu'on pourrait commenter ligne a ligne!
travailler 28 heures ca existe deja, ca s'appelle temps partiel, les gens veulent un temps plein! et 28 heures payees 35 ( payees39, en fait), ca fait juste du chomage ( faut relire cahuc, et relire artus pour l'effet des 35 heures sur la desindustrialisation de la france) pour les petites gens ou de l'inflation ' qui doit etre integralement compensee par ceux qui en ont les moyens eux via un impot'
tout le reste etant a l'avenant, je constate qu'il a ete oublie de voter une loi qui interdit la maladie et la mort, et que pour reduire les inegalites on distribue un doctorat en AI a chaque personne qui en fera la demande( ou un titre de docteur ophtalmo, vu que ca manque actuellement)
demandez a chacun des participants ce qu'il est pret a faire comme effort a titre personnel, et combien il est pret a payer a titre personnel pour les reformes ecolos; les reponses on les connait ( on apprend ca quand on apprend a faire des etudes, ce qui a priori n'est pas le cas de tout le monde)
a écrit le 19/06/2020 à 13:37 :
Participants à cette...Convention: Terra-Nostra, GreenPeace,...mais ils ont oublié Greta Thunberg et Georges Soros !!!!!
a écrit le 19/06/2020 à 13:30 :
Juste un mot : Inoui !
a écrit le 19/06/2020 à 13:00 :
Taxer les engrais et supprimer les aides à l'hectare. La France dans un délire bobo populiste et ignorant est en train de tuer sa filière agricole céréalière. Bientôt nous aurons le choix entre la famine (ce qui n'arrivera pas car malgré leurs grandes idées, les citoyens veulent manger) et importer du blé aux russes et aux américains, ce qui arrivera. Poutine et Trump disent merci aux citoyens ignorants de leur abandonner et notre indépendance alimentaire.
a écrit le 19/06/2020 à 12:46 :
La France est-elle suffisamment riche pour adopter et financer certaines propositions ? j'en doute ! En plus, on ne voit que : taxer, interdire, imposer, nos enfants végétariens, etc..travailler moins pour le même salaire, c'est pas très créatif tout cela ! On se demande se que deviendra notre liberté de penser, de faire, d'agir, de créer...
Les pays les plus pollueurs que sont la chine et les USA, vont-ils adopter ces propositions en même temps que nous ? j'en doute !
En conséquence le France se retrouvera seule avec ses idées, deviendra inexistante vis à vis des autres et la chine nous mangera tout cru. C'est peut-être ce que souhaite certaines couches de la population Française. Le Général De Gaulle qui avait une autre vision de la France doit bondir.
a écrit le 19/06/2020 à 12:19 :
Le grand principe pour "améliorer" le climat est d'éviter les déplacements inutiles et donc localiser au plus prés de la demande! Le reste ne sont que des broutilles qui ne remet rien en question!
a écrit le 19/06/2020 à 12:09 :
Semaine de travaille de 4 jours 32 heures plutôt que de payer des gens au chômage a rester chez eux pendant la crise puis retour a 5 jours/semaine si taux de chomage sous les 7 %
a écrit le 19/06/2020 à 11:26 :
Proposition: Rappeller que les écolos veulent descendre la population humaine `500millions de personnes ce qui fait 7milliards de morts. Avec un tel score les partis écologistes devraient être interdit.
Interdire les produits bio qui ont fait plus de morts que l'agriiculture classique ces dernières années et qui utilisent des sulfates de cuivre qui peu causer des lésions cutannée ou respiratoires. Léser des organes. C#est vrai que c'est mieux que du Glyphosate qui et peut-être cancérigéne, mais moins que les produits que l'on met dans les charcuteries.
Réponse de le 19/06/2020 à 12:51 :
Vous inventez n'importe quoi. Il ne s'agit pas des écolos mais d'un seul individu qui a fait faire un monument et dont on ignore l'identité. Le reste de vos infos sont du même acabit.
a écrit le 19/06/2020 à 11:14 :
"Suppression progressive des avantages sur le gazole pour transports routiers"

C'est pas gagné :

Novembre 2019 :

Le Gouvernement a prévu de réduire de 2 centimes d'euros par litre (c€/L) le remboursement de taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TCIPE) sur le gazole bénéficiant au transport routier de marchandises. La réduction de cet avantage fiscal, prévu dans le projet de loi finances pour 2020 (PLF 2020), a été annulé le 25 novembre par les sénateurs.Les organisations professionnelles du transport (FNTR, Otre, Union TLF, Unostra, CSD) ont salué la décision du Sénat dans un communiqué commun. « Si malgré le message fort des sénateurs rejetant la solution d'une augmentation de la fiscalité du carburant, le Gouvernement entend passer en force à l'Assemblée nationale, les entreprises du secteur n'auront d'autre choix que de faire entendre leur légitime colère », avertissent les fédérations.
a écrit le 19/06/2020 à 10:59 :
"Diminution du temps de travail à 28h"

Mars 2020 :

Le gouvernement va permettre de déroger à la durée du travail dans certains secteurs jusque 60 heures sur une semaine, contre 48 heures actuellement, et 46 heures contre 44 heures en moyenne sur une période de 12 semaines, a indiqué ce mardi le ministère du Travail.
a écrit le 19/06/2020 à 10:39 :
Je me demande ce que le gouvernement va prendre dans tout ca. Peut etre la limitation a 110 sur les autoroutes, ca permettre de mettre plus de PV et renflouer un peu l etat. La semaine de 28 h sans perte de salaire est completement delirante. l interdiction des vols interieurs est condamner toutes les societes ayant des clients a l etranger a avoir leur siege a paris ...
a écrit le 19/06/2020 à 9:51 :
La Constitution ne devrait pas être embarrassée de beaux principes comme celui de précaution. Nous sommes accros à la dette, mais, visiblement, nous le sommes aussi à la Taxe. Notre situation actuelle est largement due à notre refus d'admettre l'existence de la concurrence mondiale pour tout ce que nous produisons; la solution n'est certainement pas l'addition de nouveaux carcans à la réglementation actuelle. L'Enfer est pavé de bonnes intentions. Bon courage à ceux qui entreront dans la carrière quand nous ne serons plus.
a écrit le 19/06/2020 à 9:47 :
"Diminution du temps de travail à 28h, sans perte de salaire pour le SMIC, développer le télétravail."

Et beh, deja que les entreprises etrangeres hesitent a investir en France.
Réponse de le 19/06/2020 à 12:28 :
7%. C'est le taux de cadres dirigeants étrangers considérant la France comme attractive. C'est 13% de plus qu'en 2016 selon l'étude Kantar/Business France sur l'attractivité économique de la France dévoilée en janvier 2020. Parallèlement, 82% des entreprises étrangères installées en France tirent un bilan positif de leur investissement sur le territoire. Plus de quatre cadres dirigeants étrangers sur cinq estiment que l'écosystème français encourage l'industrie.Par conséquent, les investissements étrangers dans l'Hexagone gagnent en importance. Derniers exemples en date, ceux dévoilés à l'occasion du troisième sommet " Choose France ", cet événement qui a réuni plus de 200 chefs d'entreprise internationaux le lundi 20 janvier 2020 à Versailles. L'objectif de ce rendez-vous ? Vanter les mérites de la France à ces grands patrons venus du monde entier. Plus de 8 milliards d'euros d'investissements étrangers ont ainsi été rendus publics.
Réponse de le 19/06/2020 à 12:28 :
7%. C'est le taux de cadres dirigeants étrangers considérant la France comme attractive. C'est 13% de plus qu'en 2016 selon l'étude Kantar/Business France sur l'attractivité économique de la France dévoilée en janvier 2020. Parallèlement, 82% des entreprises étrangères installées en France tirent un bilan positif de leur investissement sur le territoire. Plus de quatre cadres dirigeants étrangers sur cinq estiment que l'écosystème français encourage l'industrie.Par conséquent, les investissements étrangers dans l'Hexagone gagnent en importance. Derniers exemples en date, ceux dévoilés à l'occasion du troisième sommet " Choose France ", cet événement qui a réuni plus de 200 chefs d'entreprise internationaux le lundi 20 janvier 2020 à Versailles. L'objectif de ce rendez-vous ? Vanter les mérites de la France à ces grands patrons venus du monde entier. Plus de 8 milliards d'euros d'investissements étrangers ont ainsi été rendus publics.
Réponse de le 19/06/2020 à 12:29 :
87%
a écrit le 19/06/2020 à 9:44 :
Si toutes ces propositions sont adoptées et mises en place, ce sera une vrai avancée !
a écrit le 19/06/2020 à 9:42 :
Idées bien trop progressistes pour nos dirigeants politiques toujours campés au bon vieux 19ème siècle.

"Diminution du temps de travail à 28h"

Par exemple, tandis qu'ils veulent que nous travaillons encore plus pour gagner encore moins.

Le gouvernement va encore se servir de ces annonces pour se faire de la pub tout en les méprisant grandement.
Réponse de le 19/06/2020 à 11:25 :
Le probleme me semble un peut plus complexe. A l'avenir le monde de demain va suprimer en masse dans nos pays développés les emplois non qualifiés par des robots . On ne transformera pas par un coup de baguette des caissieres en ingenieurs programmeurs qui eux auront besoin de travailler plus de 28h pour rester competitifs.Le probleme est que faire pour les emplois non qualifiés détruits?
Réponse de le 19/06/2020 à 12:14 :
Les pays où il y’a le plus de robots sont actuellement ceux où il y’a le moins de chômage. C’est une question de performance industrielle probablement. En fait, on achète notre confort aux autres nations. Il convient de produire des besoins réels et vendables. Ex de mauvais ex: l’A380 dont on est pourtant si fiers
Réponse de le 21/06/2020 à 10:51 :
Il faut néanmoins que la durée du travail, supérieure à 28h soit voulue par le salarié et franchement récompensée, actuellement c'est l'inverse si le salarié ne fait pas 39h payés 35 il se fait virer. Comment voulez motiver les gens en les dégoutant bon sang !?

Bosser derrière un pc sera toujours plus facile que de découper et porter des pierres générant des gens bien plus volontaires à faire des heures supplémentaires. Il est indispensable de tirer le travail vers le haut que le catastrophique dumping social européen et mondial a anéanti.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :