Le gaspillage augmente, l'économie circulaire recule

En 2017, les ressources consommées par l'économie mondiale ont encore grimpé, dénonce l'ONG Circle Economy dans un rapport présenté à Davos. Leur taux de réutilisation a en revanche reculé.
Giulietta Gamberini

4 mn

L'extraction de matières premières notamment ne cesse de croître.
L'extraction de matières premières notamment ne cesse de croître. (Crédits : Reuters)

L'économie mondiale est de plus en plus gourmande en ressources, mais de moins en moins circulaire. Le 21 janvier, au Forum économique mondial de Davos, l'ONG Circle Economy a lancé le cri d'alarme. En 2017, 100,6 milliards de tonnes de minéraux, combustibles fossiles, métaux et biomasse ont été utilisés. Mais seulement 8,6% ont été réutilisés, détaille la troisième édition du rapport annuel de l'organisation, le "Circular Gap report". En 2015, cette proportion s'élevait à 9,1%.

L'extraction de matières a plus que triplé depuis 1970

Ce recul est surtout dû à l'extraction de matières premières, qui ne cesse de croître. Entre 1970 et 2017, elle a plus que triplé, progressant de 26,7 à 92 milliards de tonnes. Depuis 2015, elle a augmenté de 9%. Or, la réutilisation de ces ressources n'augmente pas aussi vite: entre 2015 et 2017, elle n'a crû que de 3%, en passant de 8,4 à 8,65 milliards de tonnes.

La majorité (52,6 milliards de tonnes) des matériaux consommés annuellement au monde sont en effet utilisés pour des produits (énergie ou biens de consommation) qui atteignent leur fin de vie en une année, note le rapport. 42% sont ensuite dispersées dans la nature, 28% sont rejetées sous forme de gaz à effet de serre et 30% deviennent des déchets. 48 milliards de tonnes de matériaux sont en outre stockées sous la forme de bâtiments, infrastructures et biens d'équipement: de plus en plus chaque année, en raison de l'augmentation de la population mondiale.

Des stratégies nationales dans treize pays européens

Certes, le rapport souligne aussi quelques progrès à travers le monde. Treize pays européens (l'Allemagne, le Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Italie, le Luxembourg, la Pologne, le Portugal, la Slovénie et les Pays-Bas) ont déjà élaboré au niveau national des feuilles de route visant à rendre leurs économies plus circulaires. En Amérique latine, la Colombie a fait de même. La Chine a restreint ses importations de déchets, afin d'encourager le recyclage domestique: une décision qui a aussi poussé des pays auparavant exportateurs à revoir leurs propres stratégies.

Mais globalement,"ce rapport montre qu'aucun pays ne répond aux besoins fondamentaux de ses citoyens tout en opérant dans les limites physiques de notre planète", résume son auteur principal, Marc de Wit.

Des mesures adaptées au contexte du pays

Cependant, les Etats peuvent jouer un rôle clé afin d'inverser la tendance, estime Circle Economy, qui leur propose notamment diverses stratégies en fonction du niveau de vie de leur population et de leur empreinte écologique. Dans les pays en voie de développement, l'ONG invite ainsi par exemple à concevoir de manière circulaire la construction des bâtiments et des infrastructures et à renforcer l'économie informelle (qui gère déjà une grande partie des déchets). Dans les pays émergents, elle incite à soutenir l'émergence de nouveaux modèles économiques fondés sur le partage, l'échange, le réemploi, le recyclage, ainsi que les énergies renouvelables. L'ONG appelle enfin les pays développés à mettre l'accent sur l'éco-conception des produits et à mieux gérer leur fin de vie.

Lire aussi: Davos : les leaders mondiaux appelés à moins gaspiller les ressources planétaires

De telles mesures peuvent avoir des bénéfices multiples, promet l'association aux leaders réunis à Davos. Non seulement aider ces pays à atteindre leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et à éviter la déforestation, mais aussi à "rendre leurs économies plus compétitives", ainsi qu'à "améliorer les conditions de vie" de leurs habitants.

Lire aussi: L'économie de matériaux, essentielle à la lutte contre le réchauffement

Giulietta Gamberini

4 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 25/01/2020 à 11:39
Signaler
"L'économie circulaire recule". Pas grave puisqu'elle tourne en rond. C'est le bon côté de ces concepts à la mormoilenoeud. En Bolivie, Morales avait décrété que les horloges devaient tourner à l'envers, façon d'affirmer que c'était un pays d'Améri...

à écrit le 24/01/2020 à 11:47
Signaler
Il faut eviter de surconsommer des matières prémières comme le lithium pour les téléphones portables et les composants electroniques. Idem pour les terres rares et d'autant pour le charbon qui pollue l'atmosphère quand on le brûle pour le transfor...

à écrit le 24/01/2020 à 11:16
Signaler
L'économie circulaire, plus on en parle et légifère à son sujet, moins on en fait. Mais à vrai dire c'est un peu pareil pour tout. Avec parfois des décisions particulièrement ineptes. Ex : -remplacer les bouteilles en plastique par des bouteilles ...

le 24/01/2020 à 13:24
Signaler
... bref, buvez de l'eau du robinet quoi !!

à écrit le 24/01/2020 à 10:30
Signaler
Pas étonnant quand je vois que l‘Allemagne n‘encourage absolument pas le marché de l‘occasion, ni même n‘agit pour le durable ! Vendre des biens dans les petites annonces est encore plus difficile, les vide-greniers existent mais sont trop chers (10...

à écrit le 24/01/2020 à 9:49
Signaler
Haro sur le gaspillage!Il existe de multiples manières de tirer profit de ce que nous produisons à des fins de recyclage:par exemple chacun produit du méthane par la digestion.Ne serait-t-il pas avisé de recueillir cette production diffuse et produit...

le 24/01/2020 à 10:09
Signaler
J'admire votre haute contribution intellectuelle et surtout votre humour gastro intestinal

à écrit le 24/01/2020 à 6:47
Signaler
Alors...si les ressources ont grimpé...j’espère qu’elles avaient de bonnes chaussures d’escalade....sinon on peut aussi essayer de parler un petit peu en bon français, ça changera

à écrit le 23/01/2020 à 19:20
Signaler
haha on va rire, quand toutes les voitures seront obligatoirement electriques! va falloir en retourner, de la terre! et les voitures electriques obligatoires seront interdites par ceux qui les ont rendues obligatoires, sous les insultes et avec hai...

à écrit le 23/01/2020 à 17:58
Signaler
On constate, on laisse faire. A Davos, les plus grands dirigeants viennent pour échanger. M. Trump est ravi d'être auto-suffisant en pétrole et en gaz, notamment avec le gaz de schistes. Le temps passe, la maison brûle et on ne change rien.

à écrit le 23/01/2020 à 17:38
Signaler
Je peux vous garantir que d'avoir sans arrêt raison ne me fait pas du tout plaisir dans ce contexte là, c'est juste que ce système est tellement bête car leurs décideurs aliénés, plus on possède et plus on est possédé or jamais ils n'ont autant possé...

le 25/01/2020 à 9:12
Signaler
Hey le blase, relis Camus. Ca te fera du bien. Je parle de l'ecrivain ne en Algerie.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.