Voiture électrique : l'Etat débloque 500 millions d'euros face au manque de bornes de recharge

Alors que la Commission européenne compte interdire la vente de véhicules thermiques en 2035, les industriels français demandent en urgence le déploiement des bornes de recharge pour véhicules électriques dans l'Hexagone. Face à des schémas d'investissement complexes, le gouvernement a pensé à un éventail de nouvelles subventions.

3 mn

Sur les autoroutes, l'équipement des stations-service s'est accéléré ces derniers mois.
Sur les autoroutes, l'équipement des stations-service s'est accéléré ces derniers mois. (Crédits : NW Groupe)

Retrouvez notre dossier spécial - Voiture électrique : enquête sur le "business" des bornes de recharge

L'objectif des 100.000 bornes de recharge, disponibles pour les conducteurs de voiture électrique en France, d'ici la fin de l'année, ne sera pas atteint. C'est le constat fait par le gouvernement et auquel il entend remédier. Pour y parvenir, l'Etat va consacrer 500 millions d'euros supplémentaires au déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques, dont 200 millions d'euros pour prolonger le programme "Advenir", a annoncé lundi le ministère des Transports. Un volontarisme public qui vient surtout répondre à deux objectifs pressants.

D'abord, l'exécutif doit répondre aux enjeux de transition écologique voulus au niveau européen avec le projet "Fit for 55"? Celui-ci doit mettre fin aux ventes de voitures thermiques en 2035.

Ensuite, il s'agit de répondre aux besoins du marché. Sur la seule année 2021, il devrait ainsi se vendre quelque 2 millions de voitures électriques sur le Vieux Continent, selon les chiffres de l'analyste Matthias Schmidt. Résultat, les ventes de voitures électriques et hybrides explosent depuis 2020, mais celui des bornes ne suit pas le rythme.

Or, si le coût à l'usage des véhicules électriques se rapproche de celui des thermiques, le manque de bornes reste un des principaux freins à leur achat, avec l'autonomie et le temps de charge, selon un sondage publié fin octobre par le cabinet AlixPartners.

Un florilège d'aides à l'installation de bornes

Concrètement, le programme "Advenir" - déjà doté de 100 millions d'euros entre 2020 et 2023 - doit de financer l'installation de bornes de recharge classiques dans les copropriétés, les parkings, ou sur les voiries, via la prise en charge entre 30% et 60% des coûts d'installation d'une borne.

Une enveloppe de 30 millions d'euros sera fléchée spécifiquement pour accompagner l'installation d'infrastructures de recharge "semi-publiques" chez les professionnels des services de l'automobile, a précisé le ministère dans un communiqué.

"Il reste un point d'accentuation de l'effort: les bornes ouvertes au public. Pour être au bon niveau d'équipement du territoire, il manque 15.000 bornes d'ici 2025", avait indiqué en octobre le ministre des Transports.

Autre moyen, la loi Climat et résilience donne la possibilité à Enedis d'équiper les copropriétés d'une infrastructure collective pour faciliter la recharge des véhicules électriques, sans qu'elles n'aient à débourser les fonds.

1 station sur 2 sur l'autoroute

Tous lieux confondus (dans les lieux accessibles au public, en entreprises et chez les particuliers), la France comptabilisait 710.000 bornes en juillet dernier, selon le décompte du ministère des Transports, qui espère passer le cap du million d'ici la fin 2022.

Sur les autoroutes, l'équipement des stations-service s'est accéléré ces derniers mois: une station sur deux est équipée d'une borne de recharge ultrarapide et elles devraient toutes l'être d'ici fin 2022.

Plusieurs appels à projets pour des bornes de recharge ultrarapide seront également lancés à hauteur de 300 millions d'euros dans le cadre du plan d'investissement "France 2030".

 (Avec AFP)

Lire aussi 2 mnVoitures électriques : Ionity lève 700 millions d'euros pour s'emparer du marché européen des bornes de recharge

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 29/12/2021 à 9:42
Signaler
Savoir que je paie des impôts pour cette gabegie me rend malade. Pas un mot sur un standard obligatoire de toutes les bornes, ce qui serait un premier pas vers l'efficacité énergétique. Pas de contraintes sur l'analyse de cycle de vie, pour être sûr...

à écrit le 29/11/2021 à 21:05
Signaler
Je pensai que la fin de l'ISF et la flat tax (coût total = 15 milliards d'euros par an), allait permettre d'investir dans l'économie. Et que l'Etat n'aurait plus rien à y faire ? Et je ne parle même pas des baisses de charges et de l'impôt sur...

le 30/11/2021 à 1:55
Signaler
ISF remplacé par l'IFI et Flat tax : 4 Milliards d'eur plus !!! que ! compensés par attractivité.

le 30/11/2021 à 3:11
Signaler
Charges de production et impots sur les sociétés et charges sociales les plus lourdes de toute l'OCDE. En moins 4 ans et demi le tiers du chemin réalisé. Il faut encore deux quinquennats pour aligner la compétitivité de la FR. Les communistes FR ne s...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.