Alstom Grid prend ses marques dans le smart grid américain

 |   |  334  mots
DR
DR (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La branche grid d'Alstom, issue du rachat d'Areva T&D, prend ses marques sur le marché des réseaux électriques intelligents (smart grid). Aux Etats-Unis, le département de l'Energie vient de lui accorder une subvention de 6 millions de dollars (4,5 millions d'euros) pour un projet de démonstrateur visant à optimiser le réseau électrique.

Le projet concerne l?intégration des "ressources énergétiques distribuées" dans le réseau. Les champs d?application touchent aussi bien les technologies de demande-réponse que l?intégration des énergies renouvelables à petite échelle (solaire, éolien, etc), le stockage d?énergie, la recharge des véhicules électriques, etc.

Ces développements sont dans la lignée de la politique de soutien public massif impulsée par le président Obama en 2009 en faveur des technologies vertes. Le département de l?Energie US vise plusieurs objectifs : réduction de 20% des pics de consommation d?électricité du pays, amélioration de 40% de l?efficacité énergétique du réseau, ou encore 20% d?énergies renouvelables dans le mix énergétique. Cinq projets, dont celui d?Alstom Grid, viennent de recevoir un soutien public parmi près de 40 dossiers proposés.

Alstom Grid ambitieux
Alstom Grid travaillera avec plusieurs partenaires, comme l?électricien Duke Energy, le laboratoire Pacific Northwest National Laboratory, l?Université de Washington et celle du Connecticut. Le groupe français s?appuiera sur des solutions IDMS ? Integrated Distribution Management System ou Système de gestion de la distribution intégrée ? et notamment la technologie e-terradistribution développée initialement par Areva T&D.

Fin novembre, Alstom Grid a remporté un contrat de 13 millions d?euros dans la gestion de l'énergie auprès du ministère de l?Eau et de l?Energie du Koweït. Par le passé, Areva T&D s'était déjà illustrée dans le domaine du smart grid, remportant un contrat auprès de RTE en France par exemple, ou nouant des alliances comme avec IBM. Parallèlement au rachat par Schneider Electric de la branche Distribution d'Areva, Alstom a récupéré les activités smart grid liées à la branche Transmission du groupe nucléaire. Et Alstom ne cache pas son ambition sur ce secteur, où il veut être au coeur des transformations liées aux réseaux électriques intelligents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :