ING revient aux bénéfices

 |   |  159  mots
Copyright Reuters
Pour le groupe néerlandais, le remboursement de l'État est prioritaire.

Malgré un bénéfice net de 3,22 milliards d'euros pour l'année 2010 après une perte nette de 935 millions en 2009, les actionnaires d'ING ne toucheront pas de dividende. Le groupe néerlandais a déclaré mercredi que « la priorité est de rembourser l'État néerlandais ». Lors de la crise financière, le bancassureur avait reçu 10 milliards d'euros d'argent public, il doit encore en rembourser la moitié. Pour ce faire, ING prépare deux entrées en Bourse : l'une aux États-Unis, l'autre en Europe dans sa branche assurance qui est destinée à être vendue. Celle-ci a d'ailleurs enregistré une perte avant impôt en 2010 de 690 millions d'euros en raison de dépréciation d'actifs aux États-Unis. Le groupe a également annoncé la vente de la plupart de ses activités de conseil en investissements immobiliers pour 770 milliards d'euros. ING a, en effet, prévu de se recentrer sur ses activités bancaires qui sont bénéficiaires en 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :