Pétrole : un juste équilibre

 |  | 315 mots
Lecture 1 min.
Par Eric Benhamou, journaliste à La Tribune.

Les dernières prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) sur la demande mondiale de pétrole à l'horizon 2014 sont encourageantes. L'Agence vient en effet de revoir à la baisse la croissance de la consommation à 0,6% par an, soit pratiquement 500.000 barils par jour de moins que prévu. Jusqu'ici, rien de bien nouveau, tous ceux qui s'essaient à la prévision ne cessent de courir derrière les effets de la crise. Et la récession mondiale se traduira, sur la seule année 2009, par un recul historique de 3% de la consommation.

Mais, à moyen terme, les experts de l'AIE fondent désormais leur extrapolation sur un changement, plus rapide qu'attendu, du comportement du consommateur américain. C'est heureux pour un pays qui engloutit, à lui seul, un quart de la consommation mondiale de pétrole. Le signal prix de l'année 2008 - rappelez-vous, il y a un an, les cours s'envolaient vers les 150 dollars - commence donc à peser sur des modes de vie que l'on jugeait encore hier profondément enracinés, comme l'amour de la "grosse voiture américaine".

Cette croissance plus modérée de la consommation est également une chance pour les producteurs. En effet, tous les professionnels s'accordent désormais à penser que la production "conventionnelle" de pétrole ne pourra pas dépasser les 100 millions de barils par jour. Cette meilleure adéquation entre l'offre et la demande pourrait ainsi donner un peu de stabilité au cours du baril, à un niveau - 80 dollars ? 100 dollars ? - qui puisse satisfaire toutes les parties, producteurs et consommateurs.

Un pétrole trop bon marché serait un appel à de nouveaux gaspillages et un obstacle au développement des énergies renouvelables. Mais un pétrole trop cher sonnerait le retour du charbon et un désastre écologique avec la mise en exploitation de nouveaux gisements "non conventionnels" en Arctique ou ailleurs. Misons donc sur la convergence entre production et consommation !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :