Emmanuel Macron, la sortie de crise est pourtant simple !

ÉDITO. En frappant aveuglément le pouvoir d'achat des plus pauvres sans leur apporter un accompagnement social suffisant alors qu'ils n'ont pas d'alternative à la voiture, Emmanuel Macron a transformé la colère populaire en rage. La solution est pourtant simple : pour faire rentrer chez eux les gilets jaunes, le chef de l'Etat doit suspendre la hausse des taxes sur les carburants et profiter du vaste débat qui parcourt le pays pour construire un nouveau pacte fiscal et social.
Philippe Mabille

8 mn

(Crédits : POOL New)

Et pourtant, dès la fin août, Emmanuel Macron avait eu le bon réflexe : le président de la République avait eu comme un doute sur l'opportunité de la retenue à la source et forcé Bercy à relever la part des crédits d'impôts qui seront redistribués aux contribuables dès fin janvier. Le président de la République, déjà préoccupé par le pouvoir d'achat des « classes moyennes » avait eu la bonne intuition, mais il aurait dû porter son attention sur l'impact de la hausse des taxes sur les carburants sur les Français les plus modestes.

Si l'on se remémore la séquence, c'est aussi le moment où Nicolas Hulot a quitté le gouvernement avec fracas. L'ancien ministre de l'écologie, la plus belle prise du macronisme, a expliqué son départ par son impuissance à faire plier la technocratie et les lobbys. Lors de son « Emission politique », Hulot avait été encore plus précis en expliquant qu'il avait tenté en vain de convaincre le ministère du budget d'accompagner socialement la hausse des taxes sur les carburants, beaucoup plus fortement que par la prime de conversion de 2000 euros lancé en début d'année.

Trois mois plus tard, Emmanuel Macron est en train de se fracasser tout seul sur la « fracture sociale » dénoncée en 1995 par Jacques Chirac, et il met en jeu tout son quinquennat et la poursuite des réformes par un entêtement imbécile et incompréhensible qui met à feu et à sang tout le pays. En trois samedi de mobilisation des gilets jaunes, la France a connu une montée inédite de la violence dont la mise à sac de l'Arc de Triomphe à Paris le 1er décembre a constitué l'acmé, donnant de la startup nation l'image d'un pays en guerre civile. Beau résultat qui efface 18 mois d'efforts pour redresser l'image de la France à l'étranger.

Avec 8 Français sur 10 qui soutiennent le mouvement des « gilets jaunes », le pouvoir a tort de jouer la carte du pourrissement en se raccrochant à la baisse de leur mobilisation, alors que, malgré les violences, une majorité de gens font en quelque sorte une « grève par procuration ». On ne peut pas gouverner contre le peuple. Quand on est face à une situation comme celle-là, jouer la carte de l'ordre et parler d'état d'urgence n'est pas une solution. Certes, il faut appliquer la plus grande fermeté à l'égard des casseurs et protéger le pays contre ceux, minoritaires, qui en profitent pour semer le chaos. Mais ce n'est pas en appelant l'armée au secours du maintien de l'ordre que les gens vont se calmer. Au contraire, tout indique que sur le terrain, le mouvement se radicalise de plus en plus et que l'on va entrer dans un durcissement des blocages. Au risque de déclencher vraiment une "guerre civile" comme le montre la naissance inquiétante du mouvement des "foulards rouges".

En politique, reculer n'est pas une défaite, c'est une preuve d'intelligence. La hausse de la taxe carbone n'a manifestement pas été comprise. Elle apparaît comme la seule manifestation de l'inextinguible soif fiscale de la sphère publique, incapable de se réformer et qui a pris la mauvaise habitude de se refaire en augmentant les taxes sur les plus modestes. Hausse des carburants, du tabac, non indexation des retraites et des transferts sociaux, baisse des APL, le cocktail était détonnant et il vient d'exploser à la figure d'Emmanuel Macron. Il n'y a pas besoin d'avoir fait l'Ena ni d'être banquier d'affaires pour se rendre compte que pour « les gens qui ne sont rien » (l'expression est d'Emmanuel Macron), le prix à la pompe et celui de la cuve à fuel est la goutte d'eau qui fait déborder un vase bien rempli.

Ces gilets jaunes, c'est la France des classes moyennes inférieures, dont le niveau de vie a été abimé par dix ans de stagnation des revenus, et dont les dépenses contraintes ont « en même temps « explosé » : ainsi, des personnes de revenus modestes, se situant au-dessus du seuil de pauvreté, sont devenues pauvres en terme de niveau de vie « arbitrable », défini comme la part qui reste à vivre pour boucler la fameuse « fin du mois ». Et voilà comment des gens qui normalement ne sortent pas dans la rue pour manifester se retrouvent en n'ayant plus rien à perdre : ce sont des personnes âgées, déjà choquées par la hausse de 1,7 points de la CSG, beaucoup de femmes seules avec enfants vivant de petits boulots, des artisans et des intérimaires que l'on entend le plus dans ce mouvement « liquide », dans lequel personne n'est reconnu comme chef mais où tout le monde a le sentiment de vivre la même injustice.

Un sentiment d'injustice aggravée par la politique fiscale mise en œuvre, avec la baisse de l'impôt sur la fortune ou la flat tax sur les plus-values. Non pas que ces réformes n'aient pas leur légitimité : elles ne représentent que 0,5% des prélèvements obligatoires, mais elles n'ont pas fait la preuve de leur efficacité pour créer des emplois. Le député Bruno Bonnell et quelques autres ont d'ailleurs décidé de réaliser un audit pour vérifier l'impact de la suppression de l'ISF pour les valeurs mobilières sur l'investissement dans le capital des entreprises en France. S'il est faible ou nul, comme c'est probable, il ne sera pas inutile de remettre sur le chantier la question de la juste contribution des premiers de cordée. Et pourquoi ne pas créer un ISF "vert" avec une réduction d'impôt pour les investissements dans la transition écologique...

Au final, Emmanuel Macron n'a plus qu'une seule solution : renoncer à la hausse des taxes sur les carburants, comme l'y enjoignent tous ses « amis » et de nombreux ministres et députés de la majorité, pour adresser au pays et aux gilets jaunes un signal clair. Les Français ne comprennent pas en effet pourquoi eux seuls doivent contribuer à la transition écologique alors que la taxe carbone ne concerne pas le kérosène des avions ni le fuel lourd des bateaux. Ils ont bien conscience que le climat est un enjeu essentiel pour l'avenir, mais ils ont aussi bien compris que ce ne sont pas quelques centimes de taxes en plus ou en moins en France qui vont sauver la planète alors que cela peut sauver leurs fin de mois. Ils ne comprennent pas comment en gagnant moins de 2000 euros par mois on peut acheter une voiture électrique ou même un modèle thermique plus récent avec une aide de seulement 4000 euros. L'argument écologique ne convainc pas et ne séduit que les bobos parisiens qui ne sont plus que 37% à être propriétaire d'une voiture.

Ce moratoire sur les carburants est indispensable, pour remettre tout le monde autour de la table afin de trouver des réponses dans les territoires aux problèmes de mobilité. La solution politique est simple : il suffit de reprendre sur ce point le texte de la loi de finances tel que votée par le Sénat qui a annulé la hausse de 6 centimes du diesel et de 3 centimes de l'essence au 1er janvier. Emmanuel Macron doit aussi suspendre la fin brutale de la possibilité pour les professionnels du BTP d'avoir recours au gazole non routier (GNR) qui représente pour des milliers de TPE/PME une hausse de 50 centimes au 1er janvier.

Cette réponse ne remettra pas en cause la transition écologique, dire cela est une fable. Au contraire, c'est l'obstination actuelle qui est en train de tuer l'écologie fiscale. Contrairement à ce que veut faire croire Bercy, la suppression de la hausse des taxes carburants qui représente certes 3,9 milliards peut tout à fait être absorbée par d'autres mesures budgétaires et fiscales sans remettre en cause les équilibres du budget, qui sont d'ailleurs bien plus menacés par les conséquences économiques dramatiques des blocages que par le maintien des hausses prévues. Rien n'empêche Emmanuel Macron de travailler avec les constructeurs automobiles, avec les entreprises du bâtiment et avec les collectivités locales pour rechercher des solutions innovantes afin d'accélérer la transformation du parc automobile, le remplacement des chaudières à fuel et la rénovation des logements : au contraire, cela engendrera de l'activité et de l'emploi et donc des recettes fiscales.

Rien n'empêche enfin non plus Emmanuel Macron de transformer son autisme jupitérien en une relance du dialogue économique et social en y associant les corps intermédiaires, les syndicats et le patronat, afin de remettre en chantier ce qui constituait, plus encore que l'urgence climatique, le cœur de son mandat, la raison d'être de son élection inédite : remettre la France en mouvement (« en marche »), en faire « le pays le plus compétitif d'Europe », lui redonner foi et espoir dans son avenir grâce à l'innovation, la recherche, les nouvelles technologies. En arriver à bloquer le pays pour quelques gouttes de carburant et quelques milliards d'euros, voire lui faire risquer un embrasement social et politique qui lui ferait faire une marche arrière dont il ne se relèvera pas, voilà qui est incompréhensible. La France ne peut pas se permettre le luxe de vivre un acte IV comme annoncé déjà pour samedi 8 décembre. Emmanuel Macron doit d'urgence mettre fin à cette colère, ramener la paix civile et il est désormais seul, en première ligne, pour se montrer à la hauteur de ses responsabilités. Des négociateurs se sont manifestés ce dimanche pour offrir au président de la République une porte de sortie. Quand une main est tendue, il faut savoir la saisir. Il est encore temps d'en finir avec ce délire qui excite les nostalgiques de la révolution et les extrêmes de tous bords. Emmanuel Macron a parfois mis en avant que l'époque a un parfum d'années trente. Et de fait, entre les "enragés" se référant à la guillotine et les messages sur les réseaux sociaux évoquant le 6 février 1934, il est irresponsable de persister dans un scénario autoréalisateur...

______

SUIVEZ EN DIRECT LA JOURNEE DE CONCERTATION DU GOUVERNEMENT

Philippe Mabille

8 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 198
à écrit le 07/12/2018 à 23:07
Signaler
et pourquoi ne pas produire à grande échelle industrielle le prototype de Peugeot, hybrid air essence ou hybrid air diesel qui permettrait d'une part de baisser de manière significative le taux de co2 - 25% qu'un véhicule traditionnel, consommerait ...

à écrit le 07/12/2018 à 10:28
Signaler
Attention de ne pas oublier les retraités.Je n'ai rien entendu sur l'annulation des 1,7 de hausse en début d'année et sur une augmentation des retraites qui devraient se faire au prorata de ce que touchent les gens.

à écrit le 07/12/2018 à 8:51
Signaler
".....Macron doit suspendre la hausse des taxes sur les carburants " ! Ca ne suffira pas Monsieur Mabille ! : le mal profond de ce pays ce sont les injustices dans tous les domaines : fiscal , judiciaire, social ....ect Ce pays sensé etre ...

à écrit le 06/12/2018 à 10:14
Signaler
pour ramenez le calme il faut licencier le 1 ministre et revenir aux urnes, , les intitutions le permette le peuple et souverain, sinon tout peut arrivez et on auras la guerre civil???

à écrit le 05/12/2018 à 18:40
Signaler
des solutions, ils en existent et a cout identique : exemple les retraites non plus en pourcentage mais en € constant ( les 0.3% de hausse sur toutes les retraites et pensions divisé par le nombre de bénéficiaires ) sachant que la baguette ou le re...

à écrit le 05/12/2018 à 16:48
Signaler
Cela nous concerne tous...en sachant que Macron a volontairement "oublié" de consulter les Français qui sont aux premières loges. Macron va signer le pacte mondial pour les migrations de l'ONU le 10 décembre à Marrakech !!!!!!! De quoi s'agit il ?...

à écrit le 05/12/2018 à 1:34
Signaler
Cher Mr Mabille vous êtes vous aussi bloqué dans le cadre des réformettes et de l'ajustement budgétaire et des incantations réformatrices hypothétiques qui sont très en deçà des revendications sociétales actuelles. C'est une changement radical de soc...

à écrit le 04/12/2018 à 21:57
Signaler
POUR CALMER tout le monde seul l anonce de la disolution feras revenir le calme,: je fais partie des non votant car entre la droite et l inconnue ont devais se faire piege , elus avec 23 % AU PREMIER TOUR MACRON ETAIS SUR D ETRE ELUE AUX DEUXIEMES T...

le 05/12/2018 à 11:32
Signaler
On ne peut plus rembourser la dette aux créanciers dites-vous. Si il y a une façon simple de rembourser nos créanciers. On confisque toute l'épargne des particuliers placée dans les assurances vie (des centaines de milliards). Et hop le tour est ...

le 05/12/2018 à 19:47
Signaler
@realiste: la c est vous qui voulez la guerre civil???

à écrit le 04/12/2018 à 20:00
Signaler
Bien vu... mais attention aux solutions pronées par le lobby écolo parisien qui sont économiquement stupides. 1) Détruire une carte industrielle maîtresse française dans le domaine des petits véhicules diesel alors que les nouveaux diesel ne polluent...

le 08/12/2018 à 17:09
Signaler
Bien vu : j'ai fait mon commentaire hier et je rejoins dans le fond le votre. A quel prix pourrons nous accéder a ces véhicules électriques ou hybride électriques et pour quelles classe sociale? avons nous des alternatives plus douces et qui respect...

à écrit le 04/12/2018 à 19:37
Signaler
Pour le moratoire de 3 mois c'est trop tard il faut abroger les hausses des taxes sur les carburants ,l'augmentation de l'électricité , la hausse de la c s g pour les retraités , stopper le gel des pensions de retraites , les hausses de carburant am...

à écrit le 04/12/2018 à 14:04
Signaler
Le problème reste la dépense publique très élevée. Il faut tailler à la hache dans certaines dépenses et arrêter de dire que c'est pas possible ou que certaines sont "peanuts". Exit le sénat, le CESE, les CESER, les presque 700 comités théodule du...

le 04/12/2018 à 15:20
Signaler
Hélas,vous vous attaquez au CLIENTELISME!C'est une chose bien difficile a soigner,de nombreuses personnes en vivent et ne sont pas pretes a lacher le morceau.J'avoue que je ne sais pas comment on peut en guérir.

à écrit le 04/12/2018 à 12:10
Signaler
Ce qui est écrit dans cet article est plein de bon sens. Alors, comment cela se fait il que des personnes sensées être très intelligentes et très compétentes (le gouvernement entouré d'une large équipe "d'experts") se sont fourvoyées à ce point ? De...

à écrit le 04/12/2018 à 11:53
Signaler
Qui sous Hollande a été ministre des finances du 26 août 2014 au 30 août 2016... celui qui se faisait appeler le Mozart de la finance.... MACRON !

à écrit le 04/12/2018 à 11:37
Signaler
Le gouvernement était sous pression,Macron a bien fait d'accepter un moratoire de trois mois sur les taxes.Sa popularité,en chute libre a 31%d'avis favorables(-6%)n'y est pas étrangère.

à écrit le 04/12/2018 à 11:32
Signaler
Notre société est droguée à la voiture. Le sevrage est d'autant plus compliqué qu'un matraquage publicitaire permanent et omniprésent entretien la dépendance de ses victimes.

à écrit le 04/12/2018 à 11:27
Signaler
Les plus pauvres n'ont pas de voiture. La voiture est un reliqua de la société de consommation/gaspillage à abandonner au plus vite. Si nos citoyens n'ont pas l'intelligence de le faire par eux mêmes, seules les taxes peuvent les y pousser. Seul un c...

le 04/12/2018 à 12:04
Signaler
L'utopie est une chose, nécessaire bien sûr, pour adopter une attitude dans sa direction... La réalité en est une autre. Pour s'orienter vers l'utopie il faut partir de la réalité. Depuis que les gouvernants sont des marionnettes des multinationales,...

à écrit le 04/12/2018 à 10:33
Signaler
Très bonne analyse. J'aurai pu écrire votre article sans en changer un mot.

à écrit le 04/12/2018 à 9:44
Signaler
Il faut 3 semaines au gouvernement pour mettre en place un moratoire sur les carburants....quel gâchis !!!! Nous pouvons constater tous les jours que le gouvernement est complètement en dehors des réalités... Cela fait plus de 10 ans que les salai...

à écrit le 04/12/2018 à 7:19
Signaler
En politique, reculer n'est pas une défaite... c'est un signe d'intelligence. Bravo, tout à fait d'accord !!! Quand est ce que ce gouvernement et ce Président comprendront que nous sommes au bord d'une révolution ? Il y a plus d'une semaine de ce...

à écrit le 04/12/2018 à 6:19
Signaler
".....construire un nouveau pacte fiscal et social "..... Ce sera TRES difficile avec des gens complètement discrédités et hors réalité !

à écrit le 04/12/2018 à 3:49
Signaler
Tout de cet édito est juste.Je crains néanmoins que la dimension psychologique du malaise, au point où il est parvenu, ne puisse maintenant se résoudre qu'au travers d'une décision politique symbolique forte. Il est peut être trop tard pour espérer...

à écrit le 04/12/2018 à 0:48
Signaler
On n'est qu'un tout petit pays de 65 millions d'habitants face aux autres 6,5 milliards, est-ce ces taxes injustes vont changer quelque chose. On n'est que 1% continuons de vivre dans notre coin. Nous croire le fanal du monde c'est plus l'époque, f...

à écrit le 03/12/2018 à 23:19
Signaler
Je ne me fais pas trop d'illusions sur les "gestes" du gouvernement. Comme d'habitude, les gens qui sont "affiliés" à un lobby seront indirectement servis. La France des "hors-lobbies" sera encore mise sur la touche, puisqu'il n'y a que ce p... de fr...

à écrit le 03/12/2018 à 22:21
Signaler
" La FRANCE est une puissance nucléaire. C'est le seul pays en Europe qui a une armée puissante. C'est un gage de sécurité pour les pays de l'union européenne. Que ces pays soutiennent financièrement l'armée Française. Oui là France a besoin d'un de...

à écrit le 03/12/2018 à 21:30
Signaler
Merci pour cet article plein de bon sens. Le gouvernement et le président ont fait tout pour cette hausse de la fiscalité passe mal. Déjà le sens de cette mesure est douteux, mais si l’exécutif en avait vraiment besoin, ils auraient pu attendre un me...

le 04/12/2018 à 8:27
Signaler
Bonjour, La baisse de la taxe d'habitation est déjà largement grignoté par la hausse de la taxe foncière, je sais de quoi je parle ( je suis un "énorme propriétaire foncier"). Pour moi, la hausse de la CSG n'est compensée en rien. Dans le tuyau du g...

à écrit le 03/12/2018 à 21:25
Signaler
Dans l'idéologie de ces gens là, taxer les riches , ça nuit à l'économie (vous savez le discours bien rodé: ça fait fuir les "investisseurs", ceux qui créent des emplois etc..). Par contre il ne leur viendrait pas à l'idée que taxer les pauvres , c'...

le 03/12/2018 à 23:45
Signaler
l'idéal est de ne taxer personne , l'économie ne s'en portera que mieux : il faut supprimer les sévices publics qui n'apportent rien mais qui tuent les agriculteurs, les artisans et l'industrie !! mais vous ne pouvez pas supprimer les impôts qui repr...

à écrit le 03/12/2018 à 20:00
Signaler
Ca pose un problème à m Macron car ses donneurs d' ordre ne vont pas supporter bien longtemps de perdre leur pognon et alors que les Gilets Jaunes demandent sa démission ou destitution.. https://www.facebook.com/photo.php?fbid=2135936949763864&set=...

à écrit le 03/12/2018 à 19:46
Signaler
Les yakafaukon sont de sortie avec des solutions miraculeuses auxquelles personne, bien sur, n'avait bien pensé avant eux. Ensuite, pullulent les "jevouslavaitbiendit" La France, c'est 67 millions d’entraîneurs et autant de ministres. On se demand...

à écrit le 03/12/2018 à 19:42
Signaler
"Emmanuel Macron, la sortie de crise est pourtant simple" ! Faites le Frexit et ne soyez plus sous la tutelle de Bruxelles!

le 03/12/2018 à 20:07
Signaler
Le frixit !Tu as interet à avoir les reins solides financierement parce que le retour au franc qui ne sera jamais la livre sterling va etre trés douloureux ,deja qu'on promet à l'Angleterre une perte de PIB de 10 % !Je te signale aussi que la France...

le 03/12/2018 à 21:44
Signaler
Qui peut apporter une réponse a "sez" sans avoir a le vexer!? Personnellement je ne pourrais pas!

à écrit le 03/12/2018 à 19:42
Signaler
"Emmanuel Macron, la sortie de crise est pourtant simple" ! Faites le Frexit et ne soyez plus sous la tutelle de Bruxelles!

à écrit le 03/12/2018 à 19:20
Signaler
Merci Monsieur Mabille pour votre article qui s'approche très prés de la réalité du petit peuple dont je fais partie.L'Europe qui se prépare avec les prochaines élections de Mai risque d'être ébranlée par le mécontentement général. Avec l'Allemagne, ...

à écrit le 03/12/2018 à 19:12
Signaler
L’analyse est assez lucide. Il risque cependant d’y avoir 2 nouvelles explosions: la PMA et la GPA pour l’une. La seconde est déjà planifiée pour le 11 décembre, en direct de Marrakech. Tout le monde le sait. Certains font seulement semblant de l’i...

le 04/12/2018 à 8:36
Signaler
Bonjour, Il me semble que vous avez oublié aussi de signaler le potentiel abandon de notre droit de véto à l'ONU au profit de l'EU, donc de l'Allemagne, qui ne s'en cache même plus d'ailleurs. On se demande, rétrospectivement, pourquoi il y a eu tro...

à écrit le 03/12/2018 à 18:46
Signaler
On n'est pas très courageux à la Tribune. La meilleure sortie c'est la démission du Président plus la dissolution de l'Assemblée Nationale, élection d'une assemblée constituante pour de nouvelles institutions. La France passera par une longue pério...

le 04/12/2018 à 8:37
Signaler
Bonjour, "elle sera à l'index au niveau européen" ce sera le moment d'en sortir !

à écrit le 03/12/2018 à 18:35
Signaler
Certains GJ demandent une demission de Macron, en pensant que sa baisse de popularite depuis 2017 permettrait a leur candidat d'etre elu. Je pense qu'ils se trompent. Le seul espoir pour JLM ou MLP d'etre elus, c'est d'etre face a face au second tour...

le 03/12/2018 à 21:54
Signaler
Bah...regardez autour de vous ...les autres pays européens ont des gouvernements d’extrême droite et....force est de constater que ça marche plutôt pas mal...pas sur que Macron passe une deuxième fois !

le 03/12/2018 à 22:57
Signaler
@dudul : Certes, il y a une minorite de pays d'europe ou une coalition qui comprend l'extreme droite est au pouvoir (mais l'extreme droite toute seule ? c'est plus rare). Le cas le plus proche est l'italie, mais le scrutin proportionnel brouille les ...

à écrit le 03/12/2018 à 18:17
Signaler
Pas assez de manifestants dans Paris, paradoxalement s'il y avait été plusieurs centaines de milliers samedi dernier, il y aurait eu sans doute beaucoup moins de dégradations. Ne participent à ces manifestations que les personnes les plus radicalisée...

à écrit le 03/12/2018 à 17:53
Signaler
La cause de tous ces ressentiments à l'égard de Macron n'est pas seulement les taxes mais les contraintes qu'il impose à la population qui n'a pas les moyens de les absorber. " vous devez changer votre voiture diesel, idem pour la chaudière au fioul"...

le 03/12/2018 à 18:21
Signaler
C'est exactement cela, les gens en ont assez qu'on leur dicte ce qui est bon pour eux. Ces politiques qui sont incapables de gérer un budget et qui veulent faire notre bien malgré nous sont insupportables.

à écrit le 03/12/2018 à 17:34
Signaler
Macron est politiquement grillé. Il doit démissionner ou dissoudre l'Assemblée nationale sans plus attendre! On le voit mal porter la moindre réforme après tous ces troubles, qui ne sont même pas liés à des réformes mais à des hausses de taxes!

le 03/12/2018 à 18:06
Signaler
Il attend les élections européennes , pour montrer qu'il est encore en tête en France comme à la présidentielle.Son score actuel dans les sondages varie de 25 à 32% ,comme celui de la semaine dernière.Il sait que derrière ,il y a beaucoup de liste et...

le 03/12/2018 à 20:18
Signaler
Dissoudre l'Assemblée Nationnale aprés ces évenements !Ca me rappelle Mai 68 ou la France était dans un état bien pire et ou Pompidou promis des élections générales pour 1969 !Quel resultat !Une deferlante bleu à l'Assemblée ,la droite avec 80 % des ...

à écrit le 03/12/2018 à 17:34
Signaler
Il faut dialoguer et changer à 180 ° les dispositions des GOPE-de-Bruxelles du pion Macron. Bien sûr, tous les "responsables" de partis (on se demande bien pourquoi François Asselineau, président de l'UPR - Union Populaire Républicaine, qui...

à écrit le 03/12/2018 à 17:23
Signaler
C’est tellement simple , que à mon avis ça ne va pas être simple. La solution : je ne sais pas. Car personne ne veut lâcher et la coupe est pleine. L’idéal ce sont des «  élections anticipées «  et la toute la France vote. Résoudre cette crise de ...

à écrit le 03/12/2018 à 16:46
Signaler
Que les ultras riches apprennent a vivre avec moins, de toute façon ils seront toujours parmi les 1% les plus riches. Trop de misère en France, la France silencieuse se réveille enfin et n'arrêtera aucun blocage tant que le gouvernement ne proposera...

à écrit le 03/12/2018 à 16:31
Signaler
Excellent article ! Remettre à plat la fiscalité, rétablir la proportionnalité de l'impôt, supprimer les niches fiscales, augmenter le Smic, revaloriser les bas salaires ceux des cadres l'ont été correctement, diminuer les indemnités parlementaires e...

à écrit le 03/12/2018 à 16:09
Signaler
"ACCOMPAGNER" les pauvres comme les enfants à la crèche! C'est pas cela le mépris?

à écrit le 03/12/2018 à 15:55
Signaler
pfffff ces histoires de banquise. Parce que vous croyez sincèrement que les gilets jaunes sont contre l'écologie ? Vous êtes juste à coté de la plaque : ils ne sont pas contre, mais ils n'ont pas les moyens de changer (financièrement parlant), alors ...

à écrit le 03/12/2018 à 15:44
Signaler
Macron un probleme pour La france est la démocratie ils n'a pas Que des riches en france ils y a Que des francais un president pour La france 🇫🇷

à écrit le 03/12/2018 à 15:13
Signaler
Ce n'est pas l'annulation de la hausse qui calmera les gens. Et personne n'a d'idée pour résoudre le problème du vieillissement de la population: les retraités (retraites + santé) représentent la moité des dépenses de l'état. Et ça ne va pas s'arrang...

à écrit le 03/12/2018 à 15:07
Signaler
Macron est incompétent de A à Z, il détruit les pauvres et la classe moyenne jusqu'au suicide ou a la violence. Les 0,5% les plus riches n'ont jamais été aussi riches que maintenant et nous pouvons largement distribuer les richesses a chaque Françai...

le 03/12/2018 à 15:35
Signaler
Il manque un volet très important à votre liste : mettre de l'ordre dans la législation concernant l'accueil, l'installation et l'entretien des migrants, qui coutent un bras (au moins) aux Françaises et aux Français qui sont privés et du fruit de leu...

le 03/12/2018 à 15:36
Signaler
Il manque un volet très important à votre liste : mettre de l'ordre dans la législation concernant l'accueil, l'installation et l'entretien des migrants, qui coutent un bras (au moins) aux Françaises et aux Français qui sont privés et du fruit de leu...

le 03/12/2018 à 17:40
Signaler
"Il faut revoir de A à Z la fiscalité en France avec un impôt a 14 tranches d'impôts universel et selon ces moyens". Le nombre de tranches et les taux sont restés quasiment identiques pendant 25 ans, entre 1949 et 1974 : le barème...

à écrit le 03/12/2018 à 14:29
Signaler
Non, il attend que Soros et Atali lui en donnent l'ordre.

à écrit le 03/12/2018 à 14:26
Signaler
Merci à l’auteur qui résume ici très clairement l’essentiel du mouvement ; à DIFFUSER LARGEMENT A TOUS VOS DÉPUTES et plus spécialement ceux de LREM, députés élus trop jeunes , sans aucune expérience de terrain, qui n’ont pas compris que leur rôle...

à écrit le 03/12/2018 à 14:21
Signaler
C'est une erreur de dire que la solution est simple. C'est avec ce genre de raisonnement que les gens se persuade qu'il y a toujours une recette miracle. Il aura fallu tenir un discours de vérité dès les années 70 (chocs pétroliers, apparition du chô...

à écrit le 03/12/2018 à 13:55
Signaler
Vous avez tout à fait raison. je rappelerai que le problème initial est la mise en oeuvre d'une taxe carbone, mais de tous temps aucune taxe n'a été possible sans une justification scientifique et technique.Même Louis XVI s'y est brulé les ailes. Ce ...

à écrit le 03/12/2018 à 13:48
Signaler
Cher monsieur Mabille, voilà un article que le Gaulois que je suis savoure dans la justesse de l'analyse de la situation ! Il y a tout : les causes, les conséquences et les solutions pour sortir de ce bourbier au devenir incertain si monsieur Macron ...

à écrit le 03/12/2018 à 13:45
Signaler
Entendu 2 gilets jaunes sur bfm une femme 1350 € par mois avec un loyer de 550€,un autre,700€ par mois (sans doute un mis temps)500€ de loyer.Les banques centrales ont toujours annoncées vouloir de l’inflation,elle est enfin la,juste pas au bon endro...

à écrit le 03/12/2018 à 13:36
Signaler
Les têtes bien pensantes de FRANCE STRATEGIE à l'Elysée, elles ont la solutions. Taxes et retaxes............ mais elles ne se montrent pas à la T.V

à écrit le 03/12/2018 à 13:26
Signaler
Point d'espoir dans la baisse de la fiscalité globale sans baisse massive des dépenses publiques Monsieur Le Président. Bon courage, le plus dur est à venir lorsqu'il faudra tailler à la hache dans les dépenses. Vos prédécesseurs ont refilé la patate...

le 03/12/2018 à 14:36
Signaler
Quelqu'un disait qu'en Allemagne, ils avaient baissé les prélèvements de 10% et donc les redistributions de 10%. Logique. Il faut réduire les APL par ex. :-) Pour les véhicules, si on pouvait, en concession, trouver à des prix analogues, voisins, pr...

à écrit le 03/12/2018 à 13:20
Signaler
problème économique problème politique problème sociétal ou problème transactionnel ? Dans tous les cas, ce n’était vraiment pas le moment de pénaliser ainsi le pays. Le problème économique, même s’il était en phase de résolution ou au moins mi...

à écrit le 03/12/2018 à 13:18
Signaler
Une immense majorité de personnes n'a pour essentielle ambition que de VIVRE. Vivre suppose des moyens, pas exceptionnels, juste suffisants pour assurer une juste dignité. Une minuscule minorité s'est cru autorisée à ériger le moyen le plus commun, c...

le 03/12/2018 à 23:32
Signaler
C'est vrai, j'ai vu un reportage ou un couple de gilet jaune témoignait dans sa cuisine. Cuisine équipée, réfrigérateur américain, robot ménager haut de gamme... la misère quoi...

à écrit le 03/12/2018 à 13:01
Signaler
Ce qui se passe aujourd'hui risque fort de se terminer très mal car chaque jour qui passe sans réponse politique voit s'agréger aux revendications des GJ sur les taxes d'autres revendications (lycéens, routiers, ambulanciers) multiples et variées... ...

à écrit le 03/12/2018 à 12:51
Signaler
Il ne s’agit pas seulement des plus pauvres mais également des classes moyennes ce qui finit par représenter pas mal de monde, d'où le succès des revendications des gilets jaunes dans l’opinion publique, surtout celles concernant le pouvoir d’achat. ...

à écrit le 03/12/2018 à 12:47
Signaler
Et la justice sociale, on l’oublie ? Le changement c’est maintenant. Macron vs Sans dent ( les riens, les gaulois réfractaires, les illettrés...) : 0-3 Attention, l’arbitre va bientôt signer la fin de la rencontre et les tribunes ( banlieue sensib...

à écrit le 03/12/2018 à 12:40
Signaler
La suppression de 1 millions de poste de fonctionnaires dans les bureaux en 5 ans permettra une économie de 15 milliards d'Euros et de supprimer les 2 premieres tranches de l'impôt sur le revenu afin de rendre l'argent aux classes populaires et class...

le 03/12/2018 à 15:00
Signaler
ou alors supprimer 5 millions d'emplois de bureau dans le privé pour augmenter le bénéfice des boites, qui paieront ainsi plus d'impôt au profit des classes populaires et moyennes ... et des 5 millions de nouveaux chômeurs.

le 03/12/2018 à 15:40
Signaler
1 fonctionnaire sur 4? des enseignants? des personnels de santé? des policiers ou gardiens de prison?des ASEM de cantines? Je crains que ce ne soit que des fantasmes... mais changer les conditions d'emploi et de remunération des fonctionnaires non ré...

le 03/12/2018 à 23:30
Signaler
Vu le niveau général des manifestants et de ceux qui les soutiennent, je me demande parfois en effet si les enseignants servent vraiment à quelque chose...

le 04/12/2018 à 5:20
Signaler
Fonctionnaires fonction publique territoriale + Etat + Hospitaliere + 287 commissions en tout genre + toutes les Agences de l'Etat + Associations financées entièrement par subventions publiques pour missions locales = 6.500.000 de salariés pour couvr...

à écrit le 03/12/2018 à 12:03
Signaler
Petites propositions pour "sauver" la taxe carbone (peut-être pas la planète). 1) revenir à la trajectoire Hollande, plus raisonnable, de hausse du prix de la tonne de CO2 (100€/t en 2030 et non en 2022) pour laisser le temps aux solutions alternat...

le 03/12/2018 à 12:36
Signaler
@ bruno , Ton raisonnement est basé sur l' écologie , en pleine Cop 24 qui représente la France ? Merkel et May sont aussi absentes , Macron est aux aboies il a besoin de pognon pour équilibrer son budget , en gros c' est une course contre l...

le 03/12/2018 à 21:02
Signaler
Considérant que les questions d'écologie sont trop sérieuses et trop complexes pour être confiées aux écologistes, il est temps que les ingénieurs et les scientifiques s'emparent de ces questions pour trouver des trajectoires techniquement crédibles ...

à écrit le 03/12/2018 à 12:02
Signaler
Une remarque de forme sur cet excellent article: les parisiens ne seraient proprietaires de voiture qu'à 37%? Je suis étonné et je pense que ce chiffre ne prend pas en compte les vehicules de fonction qui sont très nombreux a paris. Et beaucoup de ce...

le 03/12/2018 à 12:30
Signaler
Vos propositions sont intéressantes. Il conviendrait à mon sens en premier de provoquer un choc psychologique, un élan qui entraîne le pays. j'ai un peu trop l'impression que l'on parle d'un gâteau dont il conviendrait de modifier le partage. Et si o...

le 03/12/2018 à 13:16
Signaler
@gilles:Lesfrançais pret à payer un peu plus cher est en totale contradiction avec le mouvement actuel qui veut pas qu'on touche à son pouvoir d'achat .De plus payer plus cher QUOI !Dans un sondage ancien ,les français disaient etre pret à payer 10 %...

le 03/12/2018 à 14:01
Signaler
UN LARCHER ,,,,??????? il a fait plusieurs mandats mais les privileges du sénat son toujours présents !!!! il faut voir aussi la deconnection des elus due à leurs privileges exorbitants Un exemple quand ils ont vote les amendes à 135 €;;...

à écrit le 03/12/2018 à 12:02
Signaler
Très bon article, précis et clair.. Mais les objectifs essentiels de ce président lui permettent ils vraiment d'entendre raison? Pourquoi donne t il l'impression d'être inaccessible à ce raisonnement lumineux et pourtant simple? Et si le transfe...

le 03/12/2018 à 19:05
Signaler
Il devient criant que la politique de la France à la Macron est soumise à la finance. Cette même finance qui relève les taux d'intérêt aux US au grand dam de Trump. Dans les deux cas, il s'agit de ponctionner la classe moyenne laborieuse.

à écrit le 03/12/2018 à 11:58
Signaler
Bravo pour cet article, qui expose simplement et clairement les faits et la sortie de crise possible. Nous sommes face à une crise majeure et "l'élite" de l’état ne veut pas l'entendre car cela la remettrait directement en cause. Je suis un cadre s...

à écrit le 03/12/2018 à 11:54
Signaler
Excellent papier qui couvre bien la problématique, mais comment être optimiste quand on voit le niveau hors sol des énarques de ce gouvernement qui ne cessent de mépriser les français et les prendre pour des c... Le dernier en date est l'ignoble Le ...

à écrit le 03/12/2018 à 11:47
Signaler
Quand on mélange du brun et du rouge, on doit obtenir du jaune.

à écrit le 03/12/2018 à 11:39
Signaler
Bonjour à Tous, Personnellement je soutiens ce mouvement et trouve justifié qu'en retour de grenades envoyées par les forces de l'ordre on retourne des pavés , par contre ce qui n'est pas tolérable c'est bien de bafouer les lois par ces mêmes force...

le 03/12/2018 à 14:05
Signaler
Je pense la meme chose que vous il suffit de regarder les video du 17 il est evident que c'est la police qui a charge ce qui explique que le 24 les gilets jaunes sont venus equipes masque et +

le 03/12/2018 à 14:54
Signaler
Là, malheureusement je ne pense pas , c'est la stricte et triste vérité !! Ce qui me rends le plus fou est que le peuple se fait berner mais applaudi ce genre de Guignols qui se disent nous gouverner pour notre bien, un autre(s) Chef(s) d'État et au...

à écrit le 03/12/2018 à 11:09
Signaler
Il faut appliquer la note n°6 du CAE, avec une allocation universelle pour respecter l'équité. Les Français ne peuvent pas le comprendre; pourquoi?

le 03/12/2018 à 11:49
Signaler
Ou la politique du sapeur Camember (on creuse des trous pour en boucher d'autres).

à écrit le 03/12/2018 à 11:01
Signaler
Superbe article, tout est dit ! Proposition pour réduire les dépenses publiques : Limiter l'action des préfets aux seules tâches régaliennes : Sécurité et ordre public, Point barre! les dégager de tous les contrôles qu'ils exercent sur les territoire...

à écrit le 03/12/2018 à 10:59
Signaler
échec d une politique non représentative du peuple ! 86% n est pas représentée . la colère est justifiée

le 03/12/2018 à 11:43
Signaler
Exact, 14% de soutiens: le pourcentage de français en âge de voter qui ont voté pour lui au 1er tour (seul vote d'adhésion véritable).

le 03/12/2018 à 14:46
Signaler
Si vous attendez qu’une politique fasse l’unanimité, vous allez attendre longtemps. Il faut arrêter de croire aux miracles. Macron a été mal élu, il a juste été beaucoup moins mal élu que tous les autres.

le 03/12/2018 à 23:13
Signaler
Sauf que les autres ont eu moins de voix que lui au premier tour. Si A>B>C, A reste toujours plus représentatif que B ou C.( A étant macron en l'occurrence, je précise vu la limitation affichée). Il va vraiment falloir penser à un permis de voter bas...

à écrit le 03/12/2018 à 10:57
Signaler
il n'est pas nécessaire d'être très nombreux pour faire reculer un pouvoir politique obstiné , mais d'être très déterminés et de le faire au bon endroit , c'est à dire à Paris . c'est là que sont ses riches amis et bienfaiteurs privés , ses soutien...

à écrit le 03/12/2018 à 10:48
Signaler
L' UPR a travaillé le sujet depuis une semaine, l’action de M. Macron – qui jette des centaines de milliers de Français dans les rues – constitue une violation : de l’article premier de notre Constitution qui pose que « La France est une Républiqu...

le 03/12/2018 à 14:31
Signaler
La France rembourse de l'argent qu'elle a emprunté, mais qui l'a dépensé cet argent ,au bénéfice de qui !Du toujours plus !Un peu plus de justice partageuse ,de l'argent qu'on a pas soit meme gagné!Toutes les grosses fortunes peuvent se barer de Fran...

à écrit le 03/12/2018 à 10:47
Signaler
Vous avez dit 6 février 1934, démonstration de révolte place de la concorde en défiance de la classe politique. Semble que Staviski soit de même nature que Drahi et bien d'autres.

à écrit le 03/12/2018 à 10:44
Signaler
L'habillage écologique à des mesures impopulaires n'est qu'une vaste fumisterie...La France, les français (même pollueurs) ne représentent que moins de 1% de la population mondiale, donc tout cela me paraît bien inutile, voire mensonger, d'autant qu'...

à écrit le 03/12/2018 à 10:44
Signaler
Toujours ce mythe des 80%... Voulez vous plus d'argent ? oui à 80%. Qui doit payer ? Les riches. Qui sont les riches ? Les autres. Mais c'est que disent aussi les autres...

à écrit le 03/12/2018 à 10:35
Signaler
Quand on accumule les échecs (croissance en berne) et que l'on a rien d'autre à proposer aux français que de créer tous les jours de nouvelles taxes ou de nouveaux prélèvements (ce qui est un paradoxe quand on espère restaurer la croissance), s'entêt...

le 03/12/2018 à 10:40
Signaler
Bon diagnostic:mais ce n'est pas le premier ministre qui est psycho-rigide,mais celui qui prend toutes les décisions au dessus.Edouard est bien trop falot,les 80km/h c'était sa petite heure de gloire.

le 03/12/2018 à 21:22
Signaler
Euh...ce sont les français qui ont viré Juppé (dissolution + législatives anticipées).

à écrit le 03/12/2018 à 10:35
Signaler
Nous avons une fiscalité confiscatoire , seulement 42 % des français sont redevables de l'IR. Les niches fiscales coûtent 100 milliards d'euros chaque année à l'état. Entre 80 et 100 milliards , montant estimé de la fraude fiscale. Ne parlons pas des...

à écrit le 03/12/2018 à 10:34
Signaler
Ils ont voulu jouer aux apprentis sorciers, suppression de la taxe habitation, hausse de la CSG (ON a dissimulé son importance) diminution des charges sociales mais, baisse des APL, la situation fiscale était déjà assez tendue. Ils ont ajouté de la...

à écrit le 03/12/2018 à 10:18
Signaler
Cher monsieur Mabille, voilà un article que le Gaulois que je suis savoure dans la justesse de l'analyse de la situation ! Il y a tout : les causes, les conséquences et les solutions pour sortir de ce bourbier au devenir incertain si monsieur Macron ...

à écrit le 03/12/2018 à 10:18
Signaler
il ne faut que la suppression des taxes sur le carburant soit une magouille comptable en les portant ailleurs !!!!, La suppression des taxes doit EN MEME TEMPS etre compensee par des economies du train de vie de l'etat et , ne me rabâchez pas plus...

le 03/12/2018 à 21:27
Signaler
Un des scalps que je souhaiterais obtenir, c'est le conseil économique, social et environnemental, tellement "utile" qu'il faut encore inventer un comité théodule (le haut conseil pour le climat). 41M€ annuellement...

à écrit le 03/12/2018 à 10:17
Signaler
L'introduction de cet article est proprement hallucinante. Je trouve d'ailleurs étrange de lire qu'il y a des solutions toutes simples dans un média qui ne donne pas d'ordinaire dans le simplisme... Désormais, quoi que fassent ou disent Macron et Ph...

le 03/12/2018 à 10:29
Signaler
J’adhère complètement, quoique le gouvernement fasse, cela ne sera jamais assez. Du coté de chez moi, les gars qui mettent un gilets jaune sur le pare-brise ont souvent un beau SUV tout neuf, c'est insultant.

le 03/12/2018 à 12:51
Signaler
Le SUV n'est probablement pas un signe de richesse:en location les prix sont dérisoires.Probablement de 200 a 300 euros par mois Les gilets jaunes n'e peuvent faire plier le gouvernement qu'en simplifiant leur discours :contre la fiscalité abusive...

le 03/12/2018 à 12:53
Signaler
+1

le 04/12/2018 à 7:49
Signaler
@gérard : "dérisoire", 2 à 300€ ? Et en plus les offres de location les moins chères sont assorties de kilométrages annuels plafond (sans surloyer), eux, vraiment dérisoires. Et c'est aussi l'un des aspects du problème : ces offres de location de voi...

à écrit le 03/12/2018 à 10:05
Signaler
Macron a un logiciel qui date des années 90... il serait temps qu'il fasse une mise à jour : depuis ces 20/30 dernières années, les richesses produites ont bien peu été redistribuées, les bénéficiaires les ayant accumulées et soustraites à l'impot. E...

le 03/12/2018 à 10:34
Signaler
Il n'y a plus de richesse produite, les pauvres achètent sur des sites chinois genre Ali Express avec leurs primes de Noel. On l'a dans le baba pour la TVA ou l'impot sur les sociétés. La croissance de 1-2% c'est autant que la croissance demographiqu...

à écrit le 03/12/2018 à 10:03
Signaler
Il faut en finir avec les Énarques. Ils appliquent toujours les mêmes recettes que leurs prédécesseurs, recettes qui ont toujours les mêmes résultats, toujours plus d'impôts, toujours moins de croissance... Il faut remettre des polytechniciens, des...

à écrit le 03/12/2018 à 10:01
Signaler
la solution est dans ses réformes : carburant, CSG, blocage des salaires et retraites ; dans celles qu'il n'a pas encore faites : réduction du nombre de parlementaires et des niveaux décisionnels

à écrit le 03/12/2018 à 9:59
Signaler
Le vertige. Assiste - de moins en moins - à ces "débats" télévisés où tout le monde crie et hurle (les gilets jaunes y sont toujours les plus calmes et les plus polis) certain d'avoir raison. Chacun a sa solution. Donc nous avons 63 millions de solut...

à écrit le 03/12/2018 à 9:51
Signaler
attention a la prochaine l augmentation massive de l électricité et l impact des impôts sur les salaires fin janvier

à écrit le 03/12/2018 à 9:33
Signaler
Difficile de gouverner quand on a perdu la classe moyenne. Des décisions énergiques, vite! Pas une reculade de plus, comme toutes celles de ces 40 dernières années. La priorité doit être la baisse des taxes. A commencer par celle de la taxe d'habi...

à écrit le 03/12/2018 à 9:27
Signaler
Et les grands perdants de cette affaire seront les chômeurs... car ceux qui s'expriment sont les travailleurs. Macron veux une politique de l'entreprise pour relancer les affaires. Les gilets jaunes veulent plus de salaires, plus de prestations socia...

à écrit le 03/12/2018 à 9:26
Signaler
Excellente analyse que je partage à quasi 100%. Mon seul point de désaccord est que l'ISF n'a pas été aboli MAIS transformé en IFI, ne concernant donc que la fortune immobilière. Les mots ont un sens, par les temps qui courent ça compte. Et il est tr...

le 03/12/2018 à 21:35
Signaler
Certains économistes disent que le petit souffle de croissance qu'on a conservé en 2018 n'est pas dû à la consommation (d'ailleurs vu la proportion des importations dans la consommation, elle crée de la croissance... surtout dans nos pays fournisseur...

à écrit le 03/12/2018 à 9:20
Signaler
Je propose que la taxe sur les carburants soit maintenu, voir augmentée, et serve à payer les dégâts des pauvres types qui ont cassé par plaisir, dégâts à Paris et en province, ainsi que le manque à gagner des entreprises, des commerces et des partic...

le 03/12/2018 à 9:44
Signaler
Non, je n'ai pas participé à ces manifs, encore moins cassé, donc je refuse par des taxes supplémentaires de payer pour des dégats dont je ne suis en rien responsable. La pseudo-solidarité, cela suffit.

à écrit le 03/12/2018 à 9:17
Signaler
Il faut tout remettre a zéro:on organise une nouvelle élection présidentielle qui permettra d'élire un homme d'expérience.On revote pour l'assemblée nationale tous les trois ans.On développe la décentralisation démocratique en donnant plus de moyens...

à écrit le 03/12/2018 à 8:58
Signaler
Deux propositions concrètes qui parleront aux français dans la situation critique actuelle. « en marche » de la première heure, je suis frappé par l’incapacité de gouvernement à répondre concrètement à ceux qui ne voient pas l’impact positif des ...

à écrit le 03/12/2018 à 8:52
Signaler
Non ! le vrai problème n est pas le prix du gasoil, mais la faiblesse criante des salaires. => Macron ferait mieux de supprimer les charges patronales et d’augmenter donc tous les salaires de 20% (et baisser le coût du travail de 20% car 40% de charg...

à écrit le 03/12/2018 à 8:51
Signaler
Je pense que c'est la fin pour Macron. Je vois les choses comme cela il va céder sur les taxes sur l'énergie et ensuite voyant qui il a échoué et qui ne pourra plus rein faire jusqu'à la fin de son quinquennat il démissionnera soit en début 2019 ou...

à écrit le 03/12/2018 à 8:48
Signaler
Bravo Mr Mabille,je suis d'accord à 100% avec votre analyse.Pourquoi nos dirigeants ne peuvent ou ne veulent pas comprendre?

à écrit le 03/12/2018 à 8:48
Signaler
Doit on vous faire un cours démocratique pour vous expliquer que le chef du gouvernement ce n'est pas le président, mais le premier ministre ? Ce qui s'est passé ce week end ne donne pas envie de céder. Le seul endroit où les petites gens sont céléb...

à écrit le 03/12/2018 à 8:48
Signaler
Il faut simplement regarder les chiffres, 1 291 milliards (chiffres 2017) de dépenses publiques pour 67 millions de français, donc 1 600 euros de dépenses publiques par français, adultes ou enfants, 6 400 euros pour une famille de quatre... certains ...

à écrit le 03/12/2018 à 8:44
Signaler
Il faut simplement regarder les chiffres, 1 291 milliards (chiffres 2017) de dépenses publiques pour 67 millions de français, donc 1 600 euros de dépenses publiques par français, adultes ou enfants, 6 400 euros pour une famille de quatre... certains ...

à écrit le 03/12/2018 à 8:43
Signaler
On voit que les médias voient le vent tourner ! Ce mouvement, je l'accepte et je suis d'accord ! et pourtant ça me complique la vie (très souvent bloqué) ! Jamais je n'aurais imaginé être d'accord avec des choses comme ça mais cette fois c'en est tro...

à écrit le 03/12/2018 à 8:37
Signaler
Excellent article cernant bien les enjeux. Le peuple est blasé de toutes ces considérations technocratiques et financières qui les étranglent toujours un peu plus au nom de la dette, à laquelle je ne crois pas d'ailleurs tout comme certains économi...

à écrit le 03/12/2018 à 8:33
Signaler
Au lieu de taxer le gazoile, le carburant des pauvres, taxer le carburant des riches: le kérozene des avions d'abord!

à écrit le 03/12/2018 à 8:33
Signaler
C'est en effet une des solutions possibles même s'il y aurait bien mieux à faire en se tournant réellement vers une nouvelle économie circulaire profitant à tout le monde, là aussi c'est largement possible Maintenant ce n'est écrit pas dans la fe...

à écrit le 03/12/2018 à 8:14
Signaler
Je ne pense plus qu' être gouverné par des politiques qui n ont pas la notion de ce qu' est une fin de mois difficiles n aboutira jamais il faut que non seulement les politiques mais aussi les "hauts fonctionnaires" aïent un salaire comme celui de ce...

à écrit le 03/12/2018 à 8:12
Signaler
Le journalisme intelligent n'est pas si simple! Plusieurs hypothèses contestables dans cette tribune. Est-il évident que la suppression de l'augmentation des taxes sur les carburants règle le problème? Si cela a en effet été le facteur déclencheu...

à écrit le 03/12/2018 à 8:07
Signaler
Tout à fait d'accord avec cet article ! Pendant des années, on a empilé des taxes, des impôts pour quels résultats ? On a manifesté souvent en silence ! Et donc, on a jamais entendu le cri du peuple ; on a poursuivit les réformes. Aujourd'hui, il ...

à écrit le 03/12/2018 à 8:00
Signaler
LA solution pour sortir par le haut et d'urgence de cette situation explosive serait d'annoncer une hausse importante de la prime d'activité et le relèvement des plafonds de façon à permettre aux classes moyennes d'en profiter. Actuellement une pa...

le 03/12/2018 à 8:26
Signaler
non, il faut arreter avec la creation de taxes et de primes ou d exemptions de l autre cote pour resoudre les problemes crees par ladite taxe !! C est exactement comme cette stupide prime ou acheter une voiture electrique (a 25000 € quand meme) en...

à écrit le 03/12/2018 à 7:55
Signaler
Arrêtons avec ce vocable des "plus modestes". Non, ce sont des gens modestes. Des gens très modestes n'ont ni maison ni voiture où mettre de l'essence. Les plus modestes n'ont rien du tout.

à écrit le 03/12/2018 à 7:55
Signaler
Le geste minimum est le moratoire des augmentations de carburants au 1er janvier prochain. C'est ce qu'attendent les gilets jaunes, au gouvernement de trouver la solution pour compenser cette perte de recette mais si l'on veut on peut. Le pb c'est q...

à écrit le 03/12/2018 à 7:53
Signaler
Tout cela est bel et beau face à son clavier. Mais avez-vous - passé Lionel Jospin et la dernière cohabitation ainsi qu'une croissance comme adjuvant - vu beaucoup de créations d'emploi ?

à écrit le 03/12/2018 à 7:40
Signaler
Bonjour Votre article est on ne peut plus clair Je me permet toutefois de vous dire qu'il manque un très large volet des riches ++ et des riches + , certes, ils ne représentent que qqs pourcentages mais qui sont hélas aux commandes du pays J'ai r...

à écrit le 03/12/2018 à 7:36
Signaler
Et blablabla et blablabla...

à écrit le 03/12/2018 à 7:30
Signaler
Il est naturel d’essayer de mettre des mots sur la douleur que l’on ressent. Verbaliser ou verbaliser ? Il ne faut pas chercher des représentants aux gilets jaunes, ce serait une autre tromperie, la même que ces odieuses tentative de recupération (...

à écrit le 03/12/2018 à 7:23
Signaler
J'avais écrit au Président de la République il y a 1 an et demi en lui suggérant de se méfier de la direction du Budget et de celle de la Sécurité routière. Je pressentais déjà que la toute puissance de ces deux machins technocratiques allaient lui f...

à écrit le 03/12/2018 à 7:19
Signaler
Au lieu d'allumer le feu il ferait mieux de faire le pompier de la République!

à écrit le 03/12/2018 à 7:17
Signaler
Le pb, c est plutôt l extraction financière via le Luxembourg de la valeur sous dictature de quelques multinationales que le prix du pétrole. EM doit comprendre que son mandat c est de convaincre ses pairs que le pouvoir politique existe et qu ils ...

à écrit le 03/12/2018 à 7:05
Signaler
Faux ! ce n'est pas simple ! au contraire, ce phénomène sociétal est beaucoup plus profond que le prix du pétrole, qui ne joue que le rôle de catalyseur, c'est 50 ans de dictature fiscale , d'assistanat improductif et d'économie dirigée , qui ont ...

le 03/12/2018 à 9:11
Signaler
Si je vous suis dans ce sens, et il est raisonnable de le faire, alors je vous pose une question: Comment expliquez-vous que le gouvernement propose une contrepartie à l'achat d'un véhicule écologique sans se poser la question de savoir si le territo...

le 03/12/2018 à 11:17
Signaler
@Frank, juste un petit élément de cette problématique, en subventionnent l'électrique , le gouvernement "s'assure d'une "bonne excuse" politique , pour différer la transition énergétique au profit de la filière nucléaire , car le nucléaire reste l...

à écrit le 03/12/2018 à 6:30
Signaler
Le couvercle de cocotte minute à sauté, les politiques n'en sont pas conscients.

à écrit le 03/12/2018 à 6:19
Signaler
Excellent article qui donne la voie à suivre pour éviter le chaos final..ce Président immature sans expérience de terrain confit dans sa prétention devrait s'en inspirer!!

à écrit le 03/12/2018 à 5:57
Signaler
Il faut essayer de comprendre comment raisonne un politique français:si les rentrées fiscales baissent ,alors il faut trouver d'autres ressources donc augmenter les prélèvements(pas faire des économies).Lorsque les prélèvements augmentent,les rentrée...

à écrit le 03/12/2018 à 2:36
Signaler
L'inaction du prince va lui couter tres cher. Sa parole ? Desormais demonetisee. Que lui reste t-il, sinon continuer ses imprecations steriles.

à écrit le 03/12/2018 à 1:43
Signaler
Bravo pour cet article tout est parfaitement dit !

à écrit le 03/12/2018 à 0:46
Signaler
Tant qu’on ne résoudra pas ce manque criant, on ne sortira pas par le haut de ce conflit social. Si les gens ne peuvent pas traverser la rue, ils ne peuvent pas trouver du travail. Ils deviennent des gaulois réfractaires et finissent par sortir de ...

à écrit le 03/12/2018 à 0:41
Signaler
"En politique, reculer n'est pas une défaite, c'est une preuve d'intelligence" Et affirmer n'est pas vérité, si Macron recule comme ses prédécesseurs, cela en est fini de son quinquennat, il pourra expédier les affaires courantes durant les trois de...

le 03/12/2018 à 8:32
Signaler
Pas sur. On peut pas faire de reforme si on a 80 % du pays contre soi. Ou alors on va vers une dictature. Si Macron a l intelligence de retirer cette hausse de taxe et de virer Philippe (un parfait Juppeiste , droit dans ses bottes qui a tout fait po...

à écrit le 02/12/2018 à 23:29
Signaler
Vision partagée... Macron doit changer d’avis ... cela remettra la France en marche

à écrit le 02/12/2018 à 23:25
Signaler
Pourquoi seul l'État devrait il baisser les impôts et les taxes ? Les Régions et les départements pourraient faire un effort ....Dans vingt ans les livres d'histoire raconteront que des émeutes en France ont fait diminuer la richesse nationales de. 0...

le 03/12/2018 à 6:47
Signaler
Ma solution, une baisse franche et massive de la dépense publique et sociale, seule solution pour baisser fortement les impôts.

à écrit le 02/12/2018 à 23:18
Signaler
Ce président ne respecte pas le Peuple en ne l'écoutant pas...c'est un gamin irresponsable....

à écrit le 02/12/2018 à 22:49
Signaler
Chapeau M.Mabille ! Une excellente analyse que je ne m'attendais pas à trouver dans votre journal. Que le monde économique découvre la toxicité de M. Macron, voilà une nouvelle bien réconfortante.

à écrit le 02/12/2018 à 22:40
Signaler
Quand on recule sur des peccadilles (le litre de gasoil est à moins de 1,40), on se met dans une situation à ne plus faire de réformes. Alors, je ne crois pas que vous ayez La Solution, M.Mabille. Notre problème, ce sont bien les casseurs et pilleurs...

le 03/12/2018 à 8:41
Signaler
genial, comme ca on se retrouve avec une situation quasi insurrectionnelle. Les gros ploucs que vous meprisez avec leur diesel et leurs clopes vont commettre des sabotages (par ex un beau bloc de beton sur la ligne TGV, ou quelque pilones haute tensi...

à écrit le 02/12/2018 à 22:31
Signaler
Avec son obstination sur la fiscalité écologique Macron a ouvert la boîte de Pandore de revendications tous azimuts alors qu'il a déjà brûlé toutes ses cartouches avec la suppression de la TH, impôt peut être injuste car reposant sur des bases locati...

à écrit le 02/12/2018 à 22:10
Signaler
L'erreur de votre article est de croire que Jupiter le banquier énarque agit pour les citoyens français. Avec la flat tax et l isf il a juste renvoyé l'ascenseur à ses petits copains qui ont financé sa campagne. Il se moque des fins de mois des gueux...

le 02/12/2018 à 23:16
Signaler
il faut regarder les chiffres et non se payer de formules demagogiques. - Entre 2007 et 2016, les mesures fiscales et les transferts sociaux ont généré un gain additionnel de revenus de 450 à 890 eur pour les 10% les - favorises de la population et...

le 03/12/2018 à 0:20
Signaler
Bien vu

à écrit le 02/12/2018 à 22:08
Signaler
Monsieur le président Macron veut une Europe + forte ... qui pèse un peu plus face aux USA, aux Russes, aux Chinois etc ... etc ... c'est une bonne idée ... pour cela il faut renforcer l'Europe et créer une armée européenne ... on a aussi besoin d'un...

le 03/12/2018 à 2:46
Signaler
La FRANCE est une puissance nucléaire. C'est le seul pays en Europe qui a une armée puissante. C'est un gage de sécurité pour les pays de l'union européenne. Que ces pays soutiennent financièrement l'armée Française. Oui là France a besoin d'un deu...

le 03/12/2018 à 10:55
Signaler
Notre défense nous coûte 2,3% de PIB contre 1;2% en Allemagne. Le "pognon de dingue" c'est 1,1% du PIB. La dépense publique française par habitant est 12% plus élevée qu'en Allemagne et rapporté au PIB, 14 points plus élevée.... dont à peine 1% s'ex...

à écrit le 02/12/2018 à 22:03
Signaler
Non à la transition écologique !

à écrit le 02/12/2018 à 22:03
Signaler
Monsieur le président Macron veut une Europe + forte ... qui pèse un peu plus face aux USA, aux Russes, aux Chinois etc ... etc ... c'est une bonne idée ... pour cela il faut renforcer l'Europe et créer une armée européenne ... on a aussi besoin d'un...

à écrit le 02/12/2018 à 21:45
Signaler
Ca me semble raisonnable. Fermeté avec les casseurs, abandon de ces augmentations et remise à plat de cette fiscalité en évitant de prendre les Français pour des c...... Le comprendra t-il, j'en doute malheureusement, car il est entouré de gens qui ...

à écrit le 02/12/2018 à 21:45
Signaler
Toujours rien à proposer ? Alors à samedi prochain acte 4 mais là on sera un million partout sur tous les centres commerciaux chez les amis de Macron qui ne payent plus d'impôts, le CAC40 et les GAFA sont à moins de 8% de taxe finale et les PME à p...

le 02/12/2018 à 23:03
Signaler
Tout le monde, entreprises comme particuliers, fait de l'optim fiscale. Et on est d'autant plus enclin à le faire que les niveaux d'imposition sont élevés. On est aussi l'un des pays dont le total des PO rapporté au PIB est le plus fort, et on en pa...

à écrit le 02/12/2018 à 21:40
Signaler
Tout est dit, enfin presque. L'important c'est que la France cesse cette autodestruction. Le destin de son président est sans importance.

à écrit le 02/12/2018 à 21:39
Signaler
Je ne comprends pas, on parle continuellement des personnes des classes modestes impactées par la politique de ce gouvernement... Et les classes moyennes? Mon épouse et moi gagnons juste un peu plus que le salaire moyen en France, ne voyons aucune ba...

le 03/12/2018 à 9:57
Signaler
@ furyo: très bonnes réflexions que je partage. Une partie des français qui ne "bénéficie" de rien ou pas grand chose et paie tout, en a marre

le 03/12/2018 à 10:48
Signaler
En bon social démocrate, Macron fait les poches des catégories moyennes (les vrais riches ayant tous les moyens légaux pour se mettre hors de portée... n'oublions pas par exemple que deux chanteurs très populaires disparus récemment ont été à un mome...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.