Secret des affaires : les journalistes de La Tribune solidaires de Challenges

 |   |  172  mots
(Crédits : La Tribune)
Communiqué de la Société des Journalistes de La Tribune

La Société des Journalistes de La Tribune apporte son plein soutien à la rédaction de Challenges qui a, fait historique, été contrainte de retirer un article par décision de justice au motif de préserver le secret des affaires.

La seule exigence d'une presse indépendante dans une démocratie mature consiste à rechercher la vérité sans que celle-ci soit entravée par des intérêts particuliers de quelque nature que ce soit, et à plus forte raison s'il s'agit d'intérêts économiques.

A l'heure où notre profession est victime de diverses pressions (économiques ou de déni de légitimité), et alors même qu'un nouveau dispositif législatif est en préparation sur le secret des affaires, La Tribune interpelle les pouvoirs publics afin qu'ils assument leur devoir constitutionnel de protection de la liberté de la presse, et ce, sans entorse. En démocratie, les journalistes ne peuvent être mis en situation d'insécurité juridique quant aux informations qu'ils sont en capacité et en droit de divulguer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2018 à 21:52 :
Personne pour s'interroger sur ce genre de juges qui ont pris une telle décision.
Remontez dans l'histoire, les juges n'ont pas toujours été les garants de la démocratie.
a écrit le 08/02/2018 à 9:52 :
Risque de dérive.
Le pire dans cette condamnation c’est qu’elle est basée sur le fait que le magazine Challenges ait été considéré comme de « la presse spécialisée », ce qui me semble t’il est le cas de tous les journaux économiques.
Encore plus absurde, cette décision devrait par extension concerner toute information ou opinion financière émise sur une entreprise ou un groupe, de quoi empêcher les analystes financiers de s’exprimer dans les médias. Et si l’on pousse l’absurdité pourquoi ne pas empêcher les banques de donner leur opinion sur les valeurs ou les secteurs d’activités entrant dans leurs portefeuilles de placements ?
De quoi transformer l'analyse financière et l’investissement en loterie, ou en boite noire permettant toutes les dérives.

Le plus préoccupant c'est que cela semble être une tendance de fond, puisque d’après RSF la France est classé 39e sur 180 en termes de liberté de la Presse.
La liberté de la presse fait partie des fondements de la démocratie et cela renvoie à la déclaration universelle des droits de l’homme.

Ce qui laisse à Challenges de quoi faire face juridiquement et médiatiquement.
a écrit le 07/02/2018 à 21:02 :
La démocratie, où, quand, comment ..?

Quand un parti audacieux de bientôt 30 000 adhérents comme l' UPR qui diagnostique le bien-fondé de s' affranchir de l' Ue par le Frexit -ou sortie de l' Ue- est black listé de pratiquement tous médias !
UPR.fr
a écrit le 07/02/2018 à 20:20 :
Bravo pour votre soutien à vos collègues et néanmoins concurents

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :