Pour une liberté d'expression garantie, dans le respect de la religion d'autrui

Jusqu'où peut aller le droit à la caricature? par Alassane DIA, doctorant en Droit public à l'Université Toulouse1 Capitole
Manifestation le 7 janvier pour la liberté d'expression
Manifestation le 7 janvier pour la liberté d'expression (Crédits : Reuters)

Lorsqu'il se produit un trouble ou une tentative manifeste d'atteinte à l'ordre public ou à la paix sociale, toutes les pistes de réflexion devraient être nécessairement étudiées en vue de trouver une solution efficace. Pareillement, lorsqu'une grave infraction est commise, l'une des meilleures voies permettant d'éviter sa reproduction, c'est de prendre en compte les motivations de son auteur, de ses coauteurs ou complices.

Suite à l'attentat qui a décimé le 7 janvier 2015 la rédaction du journal satirique français Charlie Hebdo, le message lancé sur internet par les présumés coauteurs et complices est le suivant : « on a vengé le prophète Mohamed». Autrement dit, cet attentat semble être la réponse aux caricatures sur le prophète de la religion musulmane. De ce fait, quelles que soient les mesures de sécurité prises à cet effet, il semble tout aussi déterminant d'essayer d'établir une réconciliation entre la garantie de la liberté d'expression et le respect de la religion d'autrui.

Pour une liberté d'expression garantie...

La liberté peut être considérée, en termes très simples, comme le refus de toute forme de servitude non consentie. La liberté d'expression serait un droit de partager avec autrui, à travers des méthodes différentes, ses opinions, ses pensées, ses convictions etc. C'est un droit aussi fondamental qu'il a toujours été la quête de tous les peuples. De même, les prophètes,  les philosophes, les politiques, les savants et tant d'autres porteurs de messages s'en sont toujours servi afin de pouvoir enseigner, éduquer, critiquer et changer, par les idées, le fonctionnement quotidien de la société.

On songe au prophète Moïse qui ne disposait pratiquement que de son verbe sublime pour convaincre les enfants d'Israël à s'extirper de la domination du pharaon d'Egypte. C'est aussi grâce à la liberté d'expression que le prophète Jésus Christ a pu transmettre son message biblique à ses douze apôtres. C'est aussi en vertu de la liberté d'expression que le prophète Mohamed a pu perfectionner le comportement de ses disciples par des idées tirées du Saint Coran. Les enseignements de Bouddha ont également permis une large adhésion à cette idéologie à caractère philosophico-religieux.

Aussi, la liberté d'expression a permis à Socrate, à Platon et à Aristote de contribuer par leurs enseignements, à la construction de toute une civilisation principalement fondée sur la rationalité et l'esprit critique. N'eût été la liberté d'expression, de gigantesques découvertes n'auraient pu voir le jour dans les domaines scientifiques et techniques. D'ailleurs, c'est en usant de cette liberté d'expression que le sage Solon a pu trouver une Constitution adaptée à la Grèce antique et qui constitue jusqu'à nos jours une référence en matière de régime politique en ce qu'il a permis au peuple de pouvoir exprimer sa volonté dans le choix de ses dirigeants.

Sans ce droit fondamental, les idéologies communistes, libérales, socialistes et de toute autre nature ne pourraient prospérer dans ce monde. Cette liberté d'expression continue de permettre aux peuples du monde de faire face à leurs dirigeants respectifs. L'histoire garde encore les souvenirs de la révolution américaine de 1776, de la révolution française de 1789, des mouvements de décolonisation des années 1960 et du printemps arabe de 2011. Toutes ces révolutions ont été menées grâce à la liberté d'expression et dans une logique d'acquisition et de garantie supplémentaire de tous les droits et libertés. Dès lors la préservation de la liberté d'expression semble être une nécessité impérieuse.

...dans le respect de la religion d'autrui.

La liberté de caricaturer est une variante de la liberté d'expression. Elle entre dans la même catégorie que la liberté d'écrire et de parler. Donc, elle exige d'être bien protégée. Toutefois, par rapport aux autres libertés d'expression, l'usage dont elle fait l'objet parait manifestement outrancier à maints égards. La liberté de caricaturer autrui serait simplement la liberté de le représenter  sous une forme satirique.

En d'autres termes, c'est la liberté de se moquer d'autrui. Caricaturer le prophète d'autrui reviendrait alors simplement à se moquer de lui dans le but de susciter le rire. Si un tel procédé peut probablement être toléré par beaucoup d'adeptes de la religion, cela ne semble pas être le cas pour bon nombre d'entre eux. S'il en est ainsi, c'est parce que la religion paraît être l'une des choses les plus intimes dont dispose toute personne humaine croyante.

De plus, les prophètes, les édifices religieux, les textes sacrés et les choses analogues constituent dans certaines religions un patrimoine sacré qui réfute toute tentative de profanation. Donc, une satire dirigée à l'encontre d'un prophète serait possiblement conçue comme de la provocation. De surcroit, elle serait considérée comme un usage excessif de la liberté de caricaturer.  En effet, certaines religions conçoivent la caricature de leurs prophètes comme un acte blasphématoire. C'est la raison pour laquelle, il semble nécessaire de ne pas procéder à une telle manœuvre. Il suffit simplement d'opérer une mise en balance entre la liberté de caricaturer le prophète d'autrui et les risques d'atteinte à l'ordre public pour conclure à la nécessité de limiter la première.

Des limitations conformes aux principes de la République

D'autant plus que l'article 4 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 prévoit que : « la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ». Au surplus, l'article 24 alinéa 6 de la loi du 29 Juillet 1881 sur la liberté de la presse prévoit une peine pour ceux qui auront « incité la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ». Par conséquent, lorsqu'une communauté religieuse se sent strictement offensée par l'exercice de la liberté d'expression, sous sa forme caricaturale, il serait même conforme aux principes d'une République laïque que les dispositions normatives précitées soient mises en application.

Il serait enfin intéressant de comprendre que la démocratie est un régime politique qui promeut le vivre ensemble dans le respect des croyances de chaque catégorie de la société. Bien qu'elle met en avant la controverse, la critique et le débat contradictoire sur presque tous les domaines y compris sur les affaires religieuses, la démocratie gagnerait en s'adaptant dans le temps et dans l'espace. Les démocraties occidentales semblent faire face, de nos jours, à deux sortes d'extrémisme : l'extrémisme dans la promotion des droits et libertés humains et l'extrémisme dans la promotion des faits religieux. Pour l'un et pour l'autre, il faudrait apporter nécessairement des encadrements afin de garantir la paix sociale ou l'ordre public. D'où la nécessité de procéder à une réconciliation entre la liberté d'expression et le respect de la religion d'autrui.

Alassane DIA,

Doctorant en Droit public à l'Université Toulouse1 Capitole

Membre de l'Institut Maurice Hauriou

diaalou@yahoo.fr

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 121
à écrit le 30/01/2015 à 0:54
Signaler
C est trop facile d instrumentaliser la république en utilisant une laïcité de combat pour marginaliser systématiquement une communauté parce qu on a peur de sa progression. Une laïcité qui favorise à outrance des actes contre natures , légalise le...

le 30/01/2015 à 18:23
Signaler
Laye, vous dénoncez la liberté pour chaque Français d’être nudiste, libertin ou homosexuel. Vous avez le droit de le faire sans être menacé de mort par ceux-ci. Il y aurait à redire si les nudistes, les libertins ou les homosexuels essayaient d’exig...

à écrit le 29/01/2015 à 3:26
Signaler
J’ai essayé de réfuter les thèses de tous ceux qui répètent que l’islam est réformable et pourrait être compatible avec la démocratie et la vie moderne. Le problème crucial du monde musulman réside dans son intelligentsia. Ces intellos hypocrites et ...

le 29/01/2015 à 5:38
Signaler
J'ai pas trop compris le rapport entre votre procès et l'article dont il est question, mais visiblement vous semblez faire la même confusion entre l'Eglise et le christianisme que les prosélytes fondamentalistes le font entre l'Islam et leurs doctrin...

le 29/01/2015 à 6:07
Signaler
Vous écrivez : << A partir de là, la foi islamique entre inéluctablement en collision avec la société moderne. Musulman ou citoyen ? Le musulman est condamné à choisir entre ces deux inconciliables ! >> Apparemment, il y a des auteurs que cette 'inc...

à écrit le 29/01/2015 à 0:04
Signaler
Considérant que la question de la liberté n'est généralement pertinente que lorsque surgit l'oppression, je trouve que la réflexion de George Orwell sur le sujet est plus instructive que votre papier. Ainsi, selon lui : "Parler de liberté n'a de sens...

le 29/01/2015 à 22:36
Signaler
Vous avez parfaitement compris le sens de mon propos et vous remercie de votre effort de mémoire en citant la douloureuse affaire Aussaresses. Paix à tous ceux qui ont connu cette effroyable période.

à écrit le 28/01/2015 à 23:32
Signaler
Quand vous reliez dans votre exposé "liberté d'expression", "République", et "Démocratie", vous voulez sans doute faire référence à l'ex-RDA (République Démocratique Allemande) et la RDC (République Démocratique du Congo, non ?

à écrit le 28/01/2015 à 2:58
Signaler
Prétendre respecter la liberté d'expression implique de reconnaitre ses limites prévu par ce droit à savoir comme précisé dans l'article "la liberté de la presse prévoit une peine pour ceux qui auront « incité la discrimination, à la haine ou à la vi...

le 28/01/2015 à 12:37
Signaler
Oui, la République interdit d'inciter à la haine des musulmans, des juifs, ou des communistes, car ce sont des personnes, qui doivent d'être protégées. Par contre, la même République considère qu'il peut être salutaire de caricaturer le communisme, l...

le 28/01/2015 à 14:11
Signaler
Bien sûr que non, vous êtes offensée en tant que musulmane mais pas par la caricature du Prophète en prédicateur de tueries mais bien par ceux qui se réclament de cette idéologie et massacrent, violent, asservissent physiquement et sexuellement en ...

le 28/01/2015 à 21:05
Signaler
Effectivement il y a une contradiction dans le droit français, cependant étant donné les derniers événements, une remédiation s'impose. Peu importe mes convictions religieuses, les propos blasphématoires sont offensants pour chaque croyant. Le res...

le 28/01/2015 à 21:16
Signaler
"Effectivement il y a une contradiction dans le droit français, cependant étant donné les derniers événements, une remédiation s'impose." : Ce n'est pas une contradiction, c'est nuance qui permet la cohabitation des religions et qui expulse le sacré ...

le 28/01/2015 à 22:17
Signaler
Sauf que comme précisé précédemment " incité la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, un...

le 28/01/2015 à 23:30
Signaler
Ne nourrissez pas le troll!

le 29/01/2015 à 23:10
Signaler
"Et vous ne pouvez pas affirmer que des attentats auraient eu lieu si il n'y avait pas eu ses publications. " : Si car l'hyper casher ne faisait pas de caricatures. Idem pour les victimes de Merah. C'est indécent de prétendre qu'il 'y aurait pas de ...

le 31/01/2015 à 22:34
Signaler
Les cas que vous citez ne sont pas liés à des revendications au nom "du prophète" comme vous le prétendez. Le cas de l'hyper cacher était certainement un moyen d'échapper aux forces de l'ordre. Et puis ne pas confondre faits divers et actes de terror...

à écrit le 27/01/2015 à 23:55
Signaler
Souriez, sur ce forum vous êtes trâcés !

à écrit le 27/01/2015 à 22:26
Signaler
Contre ! J'estime n'avoir aucun respect a accorder aux phantasmes burlesques des croyants ! J' ai le droit et le DEVOIR de me gausser de ces absurdités !

à écrit le 27/01/2015 à 17:59
Signaler
Qu'en est-il des athées? N'ont-ils pas des éléments sacrés dont on ne devrait pas toucher comme par exemple qu'ils ne reconnaissent aucune existence de dieu et donc que le blasphème n'existe pas et que tout comportement religieux est une offense à le...

à écrit le 27/01/2015 à 16:28
Signaler
Un article qui pose le problème, mais dont la conclusion ne va pas de soi, puisque, finalement, elle est que lorsqu'une fraction même minoritaire des adeptes d'une religion ne tolère pas la caricature du fondateur de leur religion, eh bien, il n'y a ...

à écrit le 27/01/2015 à 11:28
Signaler
Honteux, je n'ai qu'un mot, honteux ! Procéder ainsi avec de tels amalgames pour conclure sur de telles inepties lâches et funestes... Vs faites référence à Charlie Hebdo, qui a caricaturé des "systèmes", des "doctrines", des religions, etc et non de...

à écrit le 27/01/2015 à 11:17
Signaler
Qui peut dire dieu à dit ? l homme lui aurait tendance à avoir entendu ou cru comprendre que .....Servons nous de la raison pour éliminer les impossibilités de la vérités des messages divin , que reste t il au bout ? La croyance ; qui ne repose que ...

à écrit le 27/01/2015 à 11:14
Signaler
Si beaucoup ont quitté leurs pays c'est qu'ils étaient asservis, pauvres, démunis de toutes libertés, alors pourquoi ne pas profiter de la chance d'être sur un sol où la liberté règne pour faire tomber ces carcans. Oui à la foi mais non à l'impossibi...

à écrit le 27/01/2015 à 11:10
Signaler
La religion n'est pas une personne, ce n'est pas autrui ! Elle est exclue du débat qui vous anime et c'est pour celà que pour beaucoup d'entre nous, cette polémique autour de Charlie est sans fondement ! "Discrimination, haine et violence" ne font pa...

à écrit le 27/01/2015 à 10:56
Signaler
La religion n'est pas une personne, ce n'est pas autrui donc elle est exclue du débat que vous mettez en avant. "discrimination, haine et violence" n'ont jama

à écrit le 27/01/2015 à 10:56
Signaler
Cela me semble équitable, mais c'est probablement inutilement polémique. Il me semble préférable d'ignorer les blasphémateurs. Il vaut mieux laisser un moqueur se moquer. On n'est pas obligé de l'aimer, ni de lui parler, ni de l'aider, ni de l'in...

à écrit le 27/01/2015 à 10:22
Signaler
Messieurs les musulmans modérés, n'avez vous pas mieux à faire que de justifier les ates odieux des fous dangereux salafistes? Aujourd'hui on interdit le prophete, demain Dieu, après demain on ne critique plus les religions, et ensuite on ne critique...

le 27/01/2015 à 10:39
Signaler
T'es libre Max, mais si tu injuries quelqu'un ou si tu accuses quelqu'un à tort sans preuves....juridiquement t'es mort et financièrement t'es mort aussi mais il n'en demeure pas moins (en tout cas sur le papier) que la liberté des médias et de la pr...

à écrit le 27/01/2015 à 9:08
Signaler
Superbe article , nuancé et mesuré . Par contre, Tous les commentaires qui en suivent me donnent l'envie de gerber. Mais heureusement que les auteurs de ces commentaires ne représentent pas l'avis générale des Français. Ce ne sont que des extrémistes...

le 27/01/2015 à 11:00
Signaler
Non pas extrémistes mais la majorité qui aujourd'hui se rende compte qui sont vraiment les musulmans parce qu'ils les côtoient tous les jours. Les musulmans veulent s'imposer et surtout ne pas se mélanger. Je suis croyante chrétienne Suis je un mé...

à écrit le 27/01/2015 à 8:57
Signaler
Une seule question : quelle est la définition du " sacré" dans une république laique ? Comment pourrais-je blasphémer puisque je ne reconnais pas le caractère sacré de quelque religion que ce soit. Mon athéisme est il sacré ? Auquel cas, toute atte...

le 27/01/2015 à 10:38
Signaler
Dans une république laïque, la république est la religion, et le sacré est la république, ou la nation (si vous êtes nationaliste). cette religion a ses rites et ses croyances, son cathéschisme: lever du drapeau, hymne, faire la fête le 14 juillet...

le 27/01/2015 à 18:15
Signaler
@William il ne peut y avoir de sacré dans une république, même la marseillaise (il y a eu des propositions débattues pour la rendre moins guerrière), les lois sont la résultante démocratique parlementaire c'est tout le contraire du dogme religieux....

à écrit le 27/01/2015 à 8:57
Signaler
avant de réagir ou pas d'une façon ou d'une autre , que les religions quelles quelles soient apportent une preuve même infime de l'existence d'un dieu quel qu'il soit .Toutes les religions , sans exeption aucune , sont des concepts de mort et non de ...

à écrit le 27/01/2015 à 8:55
Signaler
Une remarque toute simple: quelle logique prévaut au statut particulier donné au religieux dans ce débat?

à écrit le 27/01/2015 à 8:53
Signaler
cet article est absolument scandaleux et indigne d'une personne qui se pense autorisé à communiquer aux autres des leçons de comportement ou d'organisation de la société. Les caricatures seraient des provocations? Mais pour qui et comment? N'oublie...

à écrit le 27/01/2015 à 8:52
Signaler
Il faut se poser plusieurs questions car en soi cet articles est bien fait.Peut on tout dire au nom de la liberté d'expression .Je ne le crois mais cela n’excuse en rien ces crimes odieux.J'ai appris que tout envoi postal étant de nature a troubler ...

à écrit le 27/01/2015 à 8:49
Signaler
Qu'est-ce que la liberté d'expression? sans la liberté d'offenser elle cesse d'exister. Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie. Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'on...

à écrit le 27/01/2015 à 8:47
Signaler
Il faut défendre la liberté mais les gens et les médias doivent être respectueux. Ce qu'ils ne sont pas du tout. Il pourraient tuer pour un scoop, mais vraiment. Ça a failli arriver à plusieurs reprises pendant les dernières prises d'otages. Le probl...

le 27/01/2015 à 9:18
Signaler
Interlibre de votre fenêtre que voyez vous ; des montagnes et du sable , du sang sur vos murs des croissants dans le ciel des tours fragiles ? Pitié vous n êtes pas des nôtres, ne revenez pas , ici la beauté vous ferez peur ..

à écrit le 27/01/2015 à 8:32
Signaler
7 ans d'études pour nous sortir qu'on a le droit de rire, mais pas trop quand même hein. Lamentable.

à écrit le 27/01/2015 à 6:51
Signaler
Et il faut être doctorant...pour écrire de telles inepties sans aucun fondement si ce n est sa propre conviction ???

à écrit le 27/01/2015 à 4:48
Signaler
Des propos, des caricatures peuvent toujours choquer; des caricatures se moquant des victimes de la pédophilie engendreraient certainement des réactions négatives au sein de notre société; faut-il pour autant les exclure? Y a-t-il blasphème quand cel...

à écrit le 27/01/2015 à 1:47
Signaler
Allons dans ce sens! Je décrète que dessiner un dinosaure, parler de la théorie de l'évolution, etc. c'est se moquer de mes croyances religieuses car la bible m'enseigne la genèse. Pire, je lance un parti d'extrémiste qui applique la volonté de Dieu...

à écrit le 26/01/2015 à 22:36
Signaler
Lamentable, non pas l'article dont les propos sont mesurés et pertinents. Lamentable les commentaires souvent incohérents de pseudo défenseurs de la liberté d'expression qui n'acceptent pas la contradiction et insulte l'auteur, ose donner avec suffi...

le 27/01/2015 à 1:27
Signaler
Vous avez raison. Cet article est pertinent, saut qu'il lui manque une précision importante: celle condamnant l'attentat contre les journalistes. Si faute ils auraient fait, les journalistes ne méritaient pas une exécution extrajudiciaire. Par ailleu...

le 27/01/2015 à 2:06
Signaler
Pierrot, votre soutien au texte de l'auteur et votre critique assez violente des commentaires postés me surprennent. En effet, Alassane Dia écrit : "Les démocraties occidentales semblent faire face, de nos jours, à deux sortes d'extrémisme : l'extrém...

le 28/01/2015 à 21:48
Signaler
Surpris je comprends votre réaction. Il ne s'agit pas de justifier les actes barbares ni de mettre sur le même pied extrémiste religieux et "extrémisme de liberté d'expression". Mais une liberté sans bornes ne saurait être légitime... La liberté d'e...

le 31/01/2015 à 8:27
Signaler
Vous avez raison Munana Bien sur qu'il faut condamner les attentats mais est ce la peine de répéter ce que tous disent et certains dans un esprit revanchard ou raciste? En revanche insister sur l'éducation tout à fait d'accord. La sanction sans l'é...

à écrit le 26/01/2015 à 22:32
Signaler
Votre raisonnement est faux. Mohamed n'est pas "autrui", c'est aujourd'hui un symbole et la liberté d'expression sert à "questionner" (et non nécessairement se moquer) un symbole. Si on déroule votre raisonnement, on ne peut plus "caricaturer" un ch...

à écrit le 26/01/2015 à 22:19
Signaler
Article capable de frelater les principes hérités des Lumières pour justifier l'injustifiable fruit de l'Obscurantisme : non la démocratie n'a pas à s'adapter, non les caricatures n'appellent pas à la discrimination ou à la haine mais pointent justem...

à écrit le 26/01/2015 à 22:07
Signaler
Des que la liberté d'expression sera encadrée il y aura des dérives. Déjà que les gens ont peur! La religion doit être tolérée et c'est tout. Rien de plus.

à écrit le 26/01/2015 à 21:51
Signaler
vous partez de deux postulats faux: 1 l’attentat est du au caricatures : NON l'attentat est du à la violence des terroristes si Charlie Hebdo n'avait pas existé les terroriste auraient quand même eu envie de faire "mal à la France" ils auraient choi...

à écrit le 26/01/2015 à 21:20
Signaler
La liberté s'arrête là où commence celle d'autrui. C'est juste une question de bon sens de savoir que l'on ne peut rire de tout. La PREUVE, l'apologie du terrorisme n'est-elle pas un crime? Il y a peut-être des fous que ça pourrait faire marrer. On d...

à écrit le 26/01/2015 à 20:39
Signaler
le problème majeur est que pendant longtemps la "christianophobie" n'a été considérée que comme de la liberté d'expression normale. les attaques contre l'islam ont démontré que tout le monde ne voit pas les choses de la même façon. alors maintenant ...

à écrit le 26/01/2015 à 18:51
Signaler
Il est plus important de convaincre les autres que la liberté d'expression est une garantie de leur liberté de penser, de vivre et une démonstration de leur force personnelle en face de labétise humaine ou simplement d'un désaccord (humain, social, r...

le 26/01/2015 à 20:53
Signaler
"Dans un pays qui connait cette liberté depuis plusieurs siècles", ben voyons et les femmes votant en france depuis des siecles e France et la segragation n existe plus depuis des siecles aux USA...... Memoire selective ou trompeuse?

à écrit le 26/01/2015 à 18:40
Signaler
Le droit d'expression a aussi ses devoirs! Mais aussi, le droit d’expression est aussi un droit de se taire par simple respect!

à écrit le 26/01/2015 à 18:11
Signaler
LT devrait faire attention en donnant de telles tribunes à des intégristes à peine dissimulés ("le verbe sublime de Moïse" : allons-donc ! Il était là pour l'entendre ?). Le lecteur non averti qui arrive directement ici depuis un lien google actuali...

à écrit le 26/01/2015 à 18:03
Signaler
Du charabia pro-islam. Caricaturer une religion ne revient pas à caricaturer les adeptes de cette religion. Si ces croyants se sentent stigmatisés, c'est que l'enseignement qu'on fait de leur religion est dogmatique, intolérant. C'est le fond du prob...

le 26/01/2015 à 21:09
Signaler
La france a inventé la laicité pour separer la politque du religieux. Aujourd hui des extremistes laiques la detournent pour attaquer les religions. Ailleurs, on sait faire de la politique et du religieux, en France on nous fait croire que c est im...

à écrit le 26/01/2015 à 18:03
Signaler
Du charabia pro-islam. Caricaturer une religion ne revient pas à caricaturer les adeptes de cette religion. Si ces croyants se sentent stigmatisés, c'est que l'enseignement qu'on fait de leur religion est dogmatique, intolérant. C'est le fond du prob...

à écrit le 26/01/2015 à 17:35
Signaler
Voici un problème théorique auquel j'aimerais avoir une réponse: 1 -Le bouddhisme n'est pas en soi une religion mais est plus proche d'une philosophie. Cependant pour un bouddhiste la vie est sacrée. Toutes formes de vie. 2 - Le bouddhisme est ext...

à écrit le 26/01/2015 à 17:23
Signaler
Je suis toujours étonné que l'on cite Platon comme un chantre de la liberté d'expression et selon pour deux raisons : si ses écrits sont restés dans l'histoire, d'autres disciples de Socrate, la plupart en fait, n'ont pas retranscrit la pensée de Soc...

à écrit le 26/01/2015 à 17:22
Signaler
Ma religion c'est le Hollandisme. Francois Hollande est mon Dieu, Manuel Valls est mon Prophète. Toute critique de leur dogme ou caricature de mon Dieu sera un blasphème.

le 27/01/2015 à 6:17
Signaler
@SSII-LOVER : par le saint-esprit Macron, je vous suis mon très cher frère o°o

à écrit le 26/01/2015 à 17:21
Signaler
Article qui ne vaudrait pas la moyenne au bac philo.... La forme étant d'un niveau désastreux, le fond suit logiquement... Apprendre le vrai sens des mots semble un prérequis indispensable avant de rédiger en français.... Je suis d'ailleurs ravi d'ap...

à écrit le 26/01/2015 à 17:16
Signaler
Le "vivre ensemble" et la liberté d'expression, ne sont pas une question de lois. C'est une question d'éducation. Ce principe vaut autant pour Charlie Hebdo que pour les musulmans. La religion est du domaine de la sphère privée. Si les gens respecta...

le 26/01/2015 à 18:13
Signaler
@robin de bois Qu'est ce que la politesse vient faire dans ce souk?

le 26/01/2015 à 22:56
Signaler
Et la liberté de ne pas être poli, vous en faites quoi ? C'est OBLIGATOIRE d'être poli ?

le 26/01/2015 à 22:59
Signaler
Et bientôt on ne pourra plus contredire un "grand homme politique" par ce que ce ne sera pas poli ? Vous rendez-vous compte ou mène ce type de raisonnement qui approuverait le fait de condamner quelqu'un parce qu'il n'est pas poli, qu'il contredit la...

à écrit le 26/01/2015 à 17:09
Signaler
C'est comme ça que commence un régime totalitaire : en encadrant et restreignant petit à petit des libertés qui nous semblaient évidentes.

à écrit le 26/01/2015 à 16:42
Signaler
même si l'argument ne change pas mon mode de penée catho de gauche, héritage de l'Abbé Pierre, je trouve tout à fait normal et utile que certains se sentent l'envie de dire "attention supercherie!".. La pensée juive chrétienne musulmane ou Bouddhist...

à écrit le 26/01/2015 à 16:41
Signaler
Ca commençait bien et puis le crash.... La liberté d'expression inclut le droit au blasphème qui a permit de s'affranchir du religieux, de se moquer de lui, d'en faire un sujet de moquerie comme le reste. L'auteur est dans la phrase type "tuer c pas...

à écrit le 26/01/2015 à 16:41
Signaler
Ca commençait bien et puis le crash.... La liberté d'expression inclut le droit au blasphème qui a permit de s'affranchir du religieux, de se moquer de lui, d'en faire un sujet de moquerie comme le reste. L'auteur est dans la phrase type "tuer c pas...

à écrit le 26/01/2015 à 16:40
Signaler
la liberté d'expression ne s’arrête pas à "l'irrespect" même limitée à la sphère religieuse. La liberté d'expression ne se limite pas à ne dire que des choses consensuelles ne risquant de blesser personnes : c'est même forcément un peu l'inverse.

le 26/01/2015 à 17:07
Signaler
Va dire ça à Dieudonné!

à écrit le 26/01/2015 à 16:31
Signaler
le délit de blasphème a été aboli. on ne sait pas vraiment si le Coran interdit la représentation, semble t-il. et si c'est interdit, cela s'impose aux musulmans. pas aux autres, notamment athées/areligieux. aux croyants/religieux (comme à tous) de...

à écrit le 26/01/2015 à 16:11
Signaler
ARTICLE BIEN GERBANT...

à écrit le 26/01/2015 à 16:01
Signaler
C'est un doctorant de 5ème année qui écrit cela, alors qu'une thèse doit désormais être faite en 3 ans maximum avec une 4ème année exceptionnelle sur dérogation pour un motif valable. La 5ème année est, mais cela devrait cesser bientôt, offerte enco...

à écrit le 26/01/2015 à 15:49
Signaler
Une tentative peu convaincante d'assimiler les caricatures de Mahomet à une incitation à la discrimination, à la haine et à la violence à paritr d'une lecture biaisée de l'article 24 alinéa 6 de la loi du 29 Juillet 1881 sur la liberté de la presse....

à écrit le 26/01/2015 à 15:44
Signaler
Merci pour cette pensée lumineuse et sage. Vous y exposé clairement un raisonnement qui appelle à la sagesse et à la réconciliation plutôt qu'une émotivité destructrice et inerte. En regardant les commentaires je vois que vos détracteurs sont ceux ...

le 26/01/2015 à 15:51
Signaler
Ni lumineuse, ni sage, on laisse passer un point de vue comme cela sans réagir et après on trouve normal qu'un blogueur soit torturé pour avoir donné son avis ou qu'une femme se taise devant un homme...

le 26/01/2015 à 16:49
Signaler
"il y a des millions de musulmans qui, dans le silence, apportent une contribution certaine au développement de ce pays": tout à fait d'accord, personne ne dit le contraire. "on promeut une assimilation qui contraint, plutôt qu'une différence qui ...

le 27/01/2015 à 7:05
Signaler
Le débat est centré sur les caricatures de Mahomet mais CH caricature toutes les religions...tous les politiques...tous styles de français ! Et si c'est avec du vitriol c'est pour mieux nous interpeller et nous amener a réfléchir! La caricature ne gê...

à écrit le 26/01/2015 à 15:21
Signaler
la fameuse "caricature" de Mahomet est en réalité un dessin de Mahomet qui se plaint de la bêtise des fanatiques islamistes. Il s'agit donc de la dénonciation du fanatisme, et non pas du prophète ou de l'Islam. Ce dessin tend à montrer que Mahomet ne...

le 26/01/2015 à 17:11
Signaler
Lorsque que le CFCM avait porté plainte contre les caricatures du prophète , en réalité il porté plainte contre une seulle caricature. Ila précisé que toutes les autres ne lui posait aucun problème. Et la caricature en question était la représentatio...

le 26/01/2015 à 17:35
Signaler
Attendu que, dans l’éditorial jouxtant ce dessin, Philippe VAL a notamment écrit : Pourtant, dans son éditorial, Vals avait commenté ..... « Quant au dessin représentant Mahomet avec une bombe dans le turban, il est suffisamment faible pour être in...

le 27/01/2015 à 2:13
Signaler
"Il n'y avait pas de dénonciation du fanatisme mais à mon sens une insulte grauite." : Le problème dans cette phrase réside dans le "à mon sens"... Partant de là, vous pouvez demander la condamnation de tous pour blasphème et quelques braves dictateu...

à écrit le 26/01/2015 à 14:57
Signaler
Toulouse est mal barrée !!

le 26/01/2015 à 17:49
Signaler
Le bêtise islamiste semble ancrée localement dont l'affaire Mohammed MERAH n'a révélé que l'arbre qui dissimule la forêt...

à écrit le 26/01/2015 à 14:56
Signaler
Toulouse est ma

à écrit le 26/01/2015 à 14:10
Signaler
Dans l'affaire des caricatures, c'est souvent le simple fait de représenter le prophète qui est reproché par les islamistes. Les musulmans peuvent très s'interdire cela. Mais il est hors de question qu'ils nous imposent ce principe, de la même mani...

le 26/01/2015 à 14:45
Signaler
C'est vrai ça, même les rouges du PCF n'ont jamais demandé que l'on chante l'Internationale aux meeting du RPR ou du FN, ils aurait pu demander par hasard..., ça n'aurait jamais accepté.

à écrit le 26/01/2015 à 13:59
Signaler
"L'extrémisme dans la promotion des droits et libertés humains" !?! Et puis quand encore : "La dictature de la démocratie" ? La liberté de blasphémer est indissociable de la liberté de culte, puisque chaque religion contredit - et donc blasphème - ...

le 26/01/2015 à 16:28
Signaler
Il suffit de lire le nom de l'auteur de cette tribune pour comprendre son manque d'objectivité en la matière.

à écrit le 26/01/2015 à 13:59
Signaler
Ceci pose la question de qui détermine les règles lorsqu'il y a litige: une religion ou les citoyens. Si on réponds une religion, on s'expose à ce que demain, par exemple, il soit jugé impie (donc blasphématoire) de payer ses impôts à un pouvoir non ...

à écrit le 26/01/2015 à 13:57
Signaler
Venant d'une juriste, cet article est incroyable.... cela revient à rendre intouchables les religions (puisqu'on ne peut plus s'en moquer, ni rire de leurs exigences). Il va bientôt nous falloir admettre que la terre est plate, qu'elle tourne autour ...

le 26/01/2015 à 15:46
Signaler
Une femme n a pas le droit de discuter de la théologie et du droit . C est donc un homme .!!!

le 26/01/2015 à 16:33
Signaler
Bien vu, autant pour moi... . C'est vrai que c'était assez insolite

à écrit le 26/01/2015 à 13:57
Signaler
merci j'ai les nerfs! J'aimerais croire à une plaisanterie ... on touche le fond ...

à écrit le 26/01/2015 à 13:28
Signaler
Houellbecq résumé bien la position de ces prétendues élites bien pensantes: soumission. Elle devrait se reconnnaitre dans le roman...

à écrit le 26/01/2015 à 13:22
Signaler
merci, merci beaucoup

à écrit le 26/01/2015 à 13:22
Signaler
Depuis déjà quelques dizaines d'année avec un résultat pitoyable, la théorie des ventres mous rejoint celui des islamo-sectaires...pour leur petit confort réciproque et éphémère.

à écrit le 26/01/2015 à 13:18
Signaler
"Il suffit simplement d'opérer une mise en balance entre la liberté de caricaturer le prophète d'autrui et les risques d'atteinte à l'ordre public pour conclure à la nécessité de limiter la première." C'est justifier l'acte terroriste ou je n y compr...

à écrit le 26/01/2015 à 13:18
Signaler
il est entré dans les moeurs de limiter la liberté à la pornographie . Il doit en être de même pour la religion; Les séminaristes savent en réfectoire employer l'autodérision, il n'en est pas de même des juifs et des musulmans. Il faut tenir compte d...

à écrit le 26/01/2015 à 13:06
Signaler
Il serait bon de rappeler l'histoire de la France... Tout le problème et la c'est que la majorités des politiques, juristes oubli le fondement de la Republique et la séparation de L'eglise et l'Etat. Cette article est somme tout Français, thèse/a...

à écrit le 26/01/2015 à 12:56
Signaler
Nous n'avons pas à subir le diktat des religieux en matière de liberté d'expression ! Le raisonnement de cet article n'est pas acceptable , car cela revient au même raisonnement que celui des violeurs = "elle portait une mini-jupe indécente , donc ...

à écrit le 26/01/2015 à 12:55
Signaler
Où est la liberté d'expression dans les pays musulmans même modérés où il est impossible de construire une église alors que l'on construit des mosquées dans tous les pays démocratiques de culture chrétienne ? Où est la liberté d'expression quand il n...

à écrit le 26/01/2015 à 12:53
Signaler
Et si l'on étalonnait l'acceptation de l'islam en France sur l'acceptation du christianisme en pays musulman ?

le 26/01/2015 à 21:55
Signaler
Excellente idée, je vote pour ! Lorsque les pays musulmans respecterons la liberté religieuse ou l'athéisme sur leur territoire, c'est que l'islam aura réussi sa modernisation....!

à écrit le 26/01/2015 à 12:51
Signaler
Où l'on voit que les terroristes ont gagné...Bravo à ce cher docteur de le mettre en exergue !

à écrit le 26/01/2015 à 12:36
Signaler
L'argumentation du "docteur" est curieuse. Comment peut-il invoquer l'article 4 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 qui prévoit que : « la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui » ? D'abord, qui dé...

le 26/01/2015 à 13:07
Signaler
De plus ,une religion n'est pas autrui , donc , cet article est inappliccable à des caricatures de religions . Appamée

le 26/01/2015 à 13:11
Signaler
Oui, un lourd pensum laborieux estudiantin, il ne faut pas attendre de conclusions constructives d'une telle pomposité. Que la Tribune s'abaisse à republier ce genre de papier tout juste digne d'une dissertation de lycée, c'est en soi une démonstrat...

à écrit le 26/01/2015 à 12:30
Signaler
Vous faites votre boulot avec efficacité !

à écrit le 26/01/2015 à 12:29
Signaler
Il semblerait intéressant que ce doctorant explique pourquoi les sociétés se basant sur l'Islam ne sont pas stables. La progression de l'Islam va à contrario avec les libertés individuelles.

à écrit le 26/01/2015 à 12:20
Signaler
Un article juste et équilibré. Il reflète fort bien les problèmes auxquels notre société est confrontée aux lendemains des attentats. Il faudrait qu'il soit lu (et débattu ?) dans tous les collèges et lycées de France.

le 26/01/2015 à 16:24
Signaler
Taqiya spotted.

à écrit le 26/01/2015 à 12:19
Signaler
Article honteux. Passee une introduction atone, arrive la conclusion mettant sur un pied d'egalite les caricatures de Mahomet (et des autres religions) et des meurtres de sang froid et autres violences. Que la liberte soit conditionnelle on le sait d...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.