Affaire Robinhood / GameStop : les enseignements d'une folle histoire

 |  | 595 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DADO RUVIC)
OPINION. La folle histoire de Robinhood et GameStop a fait le tour du monde ces derniers jours, les médias en ont tiré tous les fils pour expliquer au grand public les faits complexes d'une sphère financière et de hedge funds peu accessibles et transparents. Mais les enseignements à tirer de cette histoire sont bien plus globaux qu'ils n'y paraissent. Avec du recul, ce fait d'armes est une alerte pour toute entreprise, même dans des secteurs intermédiés et fortement régulés. Par Axelle Ricour-Dumas, Associée, Fabernovel (*)

Qui aurait pu penser qu'un groupe de citoyens sur un forum en ligne puisse peser sur des transactions et un système apparemment protégés ? C'est pourtant ce que la folle histoire de Robinhood et GameStop nous a montré en déstabilissant des algorithmes et prenant au dépourvu les hedge funds. C'est nouveau.

Quand l'utilisateur final bouleverse la répartition de la valeur sur la chaîne

C'est une bonne illustration de la façon dont le "C" du "BtoBtoC" peut faire bouger la répartition de la valeur. Elle met en exergue l'urgence à considérer l'utilisateur final même dans un métier intermédié. Avec Robinhood et Reddit - l'association d'une brique technologique et d'un effet réseau -  les investisseurs individuels ont gagné en vélocité avec une simplicité d'usage et un coût faible à l'inverse du fonctionnement intermédié. Cela leur a donné la capacité à capter la volatilité des marchés et à peser sur la valorisation et le momentum, réservé traditionnellement aux investisseurs institutionnels. Une part de la valeur s'est ainsi déportée vers l'aval de la chaîne.

Par ailleurs, en agissant ainsi, les membres de Reddit ont contribué à rééquilibrer des mouvements de marché excessifs à la baisse, potentiellement porté par des raisonnements court-termistes et ont redonné de la valeur aux actifs cotés eux-mêmes. Cela ne garantit en revanche pas qu'on soit sur une valeur juste et ces mouvements peuvent créer une autre forme d'exubérance irrationnelle des marchés ... comme dirait Alan Greenspan, l'ancien responsable de la FED.

Finalement, c'est une tentative pour rééquilibrer les pouvoirs et éviter que des hedge funds, par une vision trop court-termiste, ne pénalisent la capacité de financement et donc d'innovation. On peut se demander à quel point les super-pouvoirs de ces plateformes et la capacité qu'elles donnent à ces investisseurs de peser sur les valorisations permettront de trouver cet équilibre, propice à financer la transformation des modèles et assurer leur anti-fragilité. Mais cela devra sans doute passer par un encadrement plus fort dans un marché où on peut perdre des sommes considérables dans un temps très court...

Une entreprise antifragile doit continuer d'innover

Si un réseau de particuliers bien organisés peut avoir autant d'impact qu'un hedge fund, ses serveurs et ses traders, on peut se demander s'il ne peut pas en faire autant pour toute entreprise ou industrie dont la valeur primaire est par exemple d'organiser, de gérer ou de compter à l'image de l'industrie bancaire, de l'assurance, de la logistique du dernier kilomètre. C'est d'ailleurs l'exemple de Blablacar qui a lancé pendant le confinement l'application BlablaHelp pour s'entraider entre voisins.

Cette histoire nous rappelle donc le "dilemme de l'innovateur" théorisé par le chercheur Clayton Christensen. Toute entreprise qui se repose sur ses innovations, autrement dit, prend pour acquis ses avantages compétitifs (réglementation incluse) sans mener d'innovations de rupture peut facilement se faire court-circuiter et détruire de la valeur.

Et cette réflexion est d'autant plus urgente dans des écosystèmes dont les utilisateurs perçoivent une répartition inégale de la valeur et un manque de transparence. La dynamique enclenchée par Robinhood / Reddit remet en lumière l'importance de considérer l'utilisateur final, même dans un secteur intermédié, de comprendre, par la donnée notamment, ses usages et ses besoins, de repenser la proposition de valeur et la communiquer de manière transparente.

______

(*) Par Axelle Ricour-Dumas, associée chez Fabernovel en charge des sujets de Stratégie Corporate et Valorisation de l'Innovation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2021 à 10:51 :
Oui mais en pratique les propriétaires de capitaux et d'outils de production ont du magistralement fouetter leurs politiciens pour qu'ils fassent des lois pour que cela ne se reproduise pas cherchant à continuer tranquillement de détruire le monde en ronflant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :