Les jumeaux numériques, une technologie au secours de la planète

OPINION. Révolution digitale et révolution du développement durable sont en train de bouleverser le fonctionnement des entreprises. Loin de s'opposer, le digital peut être mis au service d'une croissance verte et durable, grâce au recours aux jumeaux numériques qui permettent de concevoir virtuellement la meilleure façon de produire en réduisant l'impact sur l'environnement. (*) Par Florence Verzelen, Directrice générale adjointe de Dassault Systèmes.

4 mn

Florence Verzelen.
Florence Verzelen. (Crédits : DR)

En l'espace de 20 ans, nous voyons se succéder deux révolutions industrielles d'importance, celle du digital et celle du développement durable, alors que l'histoire nous avait habitué à moins d'une révolution par siècle. Ces deux mouvements emportent des changements profonds dans l'organisation des entreprises et dans leurs interactions. Si la première a un effet accélérateur de l'économie, la seconde a un effet protecteur de l'écologie. Et si une révolution pouvait servir l'autre? Les jumeaux numériques ouvrent un chemin pour faire converger économie et écologie.

Depuis les années 2000, la révolution digitale transforme la façon dont les entreprises innovent, produisent et gèrent le cycle de vie de leurs produits. Cette révolution a profondément changé les interactions des entreprises avec leur écosystème et reconfiguré de nouvelles chaînes de valeur. Il est devenu possible d'utiliser le monde digital pour inventer, simuler, configurer un avion dans le monde virtuel avant d'en lancer directement la production, sans passer par l'étape d'une maquette physique. Piloter digitalement la reconfiguration d'une usine pour qu'elle passe de production de voitures à celle de respirateurs pour les hôpitaux en cas de crise sanitaire devient aisé. Le digital permet même une accélération drastique de la mise sur le marché de nouveaux vaccins qui se compte maintenant en mois et non en années, grâce à l'intelligence artificielle.

Des business models respectueux de la planète

Parallèlement, depuis quelques années, nous assistons à une deuxième révolution: celle du développement durable. Le défi climatique est venu s'insérer au cœur des business models de chacune de nos entreprises. Il est devenu inacceptable pour des consommateurs d'acheter des produits non respectueux de l'environnement, et pour des collaborateurs de participer à la croissance d'une entreprise qui ne s'engagerait pas à rendre le monde plus durable. Cette nouvelle révolution tend elle aussi à reconfigurer les écosystèmes : les champions de demain seront ceux qui sauront inventer des business models respectueux de la planète et de ses habitants. Il leur sera plus aisé qu'à d'autres d'attirer talents, partenaires et clients autour de leur raison d'être et des innovations qu'ils développeront. Le monde s'annonce radicalement différent : demain, le consommateur voudra pouvoir accéder à un service de mobilité durable, et non posséder une voiture avec une grosse cylindrée, il préférera payer pour que sa maison soit efficiente en énergie plutôt que pour sa consommation de l'énergie.

Digital et climat sont souvent opposés, du fait des émissions du digital : 4% des émissions mondiales. Mais si les deux révolutions étaient réconciliables ? Et si le choix n'était pas entre le digital et le développement durable, mais justement dans le fait de mettre le digital au service d'une croissance verte et durable ?

John Kerry déclarait en janvier : « We need a technology miracle to get out of the climate change catastrophy ».

Cette technologie est peut-être déjà là : les jumeaux numériques. Une étude qui vient être publiée conjointement par Dassault Systèmes et Accenture montre que grâce à eux, et dans le cadre de seulement cinq cas d'usages, plus de 7,5Gt d'émissions de CO2 pourraient être évitées sur la décennie à venir et plus de 1,3 tn€ de valeur économique créée.

L'exemple de l'industrie de la construction

L'industrie de la construction en est un bon exemple : elle représente près de 10% du PIB Mondial, 49% de la demande énergétique mondiale, 25% de la demande en eau et près d'un tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES). Utiliser un jumeau numérique pour identifier, dès la conception du bâtiment, la configuration la plus éco-responsable pour l'ensemble du cycle de vie, en utilisant big data, simulations et intelligence artificielle pourrait avoir un effet massif : s'ils étaient utilisés pour toutes les nouvelles constructions entre 2021 et 2030, plus de 288 milliards de dollars de coûts pourraient être économisés et plus de 6,9 Gt d'émissions de CO2 évités - l'équivalent d'un an des émissions mondiales de la filière transport.

Ce qui est vrai dans l'industrie de la construction l'est aussi dans bien d'autres secteurs. C'est grâce au jumeau numérique que la société israélienne Eviation a pu concevoir un avion électrique dont les premiers modèles devraient arriver dès 2022. La promesse de ce nouvel avionneur est claire : réduire à quasi néant les émissions, mais aussi de 90% les coûts de vols pour un avion de 9 passagers.

C'est ce type de disruption dont nous avons besoin, si nous voulons limiter la hausse de températures à 1,5 degrés d'ici 2030. Elle demande une transformation radicale de nos façons d'innover et de produire mais elle est atteignable, grâce à des technologies déjà disponibles.

4 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 15/06/2021 à 18:00
Signaler
J'adore ces gens qui s'imaginent régler un problème en vous proposant une application qui n'agira que sur les "conséquences" sans remise en "cause"...pouvant perturber une rente!

à écrit le 15/06/2021 à 17:38
Signaler
Et c'est même pas fichu de balancer un lien en français sur un site français et après ça demande de la souveraineté.

à écrit le 15/06/2021 à 16:38
Signaler
Savez vous seulement ce que vous dit le digital? (humour lapin) L'intelligence artificieuse, non merci.

à écrit le 15/06/2021 à 16:14
Signaler
Dassault Système a toute sa place dans le CAC 40 ESG.

à écrit le 15/06/2021 à 10:52
Signaler
c'est rafraichissant de voir des gens qui proposent des solutions au lieu de pousser des cris de singes ecolos haineux, ce qui est sterile, pour que les gens se brossent les dents avec de la terre glaise, et accessoirement payent plein d'impots ' ce ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.