Personne n'aime l'austérité

 |   |  659  mots
(Crédits : Dave Collier / CC BY 2.0 via Flickr)
LE "CONTRARIAN" OPTIMISTE. Mettre en place des mesures d'austérité est le meilleur moyen pour un gouvernement de s'attirer les foudres de ses administrés. Pourtant, aussi décrié soit-il, ce type de politique économique est néanmoins essentiel afin de réduire les dettes, parfois colossales, des États sans pour autant impacter trop négativement l'activité et l'emploi. Par Robert Jules, directeur-adjoint de la Rédaction.

« Austérité » : caractère de quelqu'un ou de quelque chose qui est sévère, rigueur. Par exemple, l'austérité de la vie monacale. Tout respectable que soit le choix de ce genre de vie spirituelle, l'austérité n'est pas a priori le mode de vie que la majorité d'entre nous veut adopter. Le concept est devenu populaire depuis la crise de la dette de la zone euro, en particulier celle de la Grèce, synonyme de mesures drastiques imposées par Bruxelles, sous l'influence d'une Allemagne obsédée par la maîtrise des déficits. Le Larousse a d'ailleurs intégré cette définition économique parlant d'une « politique économique visant à réduire l'ensemble des revenus disponibles pour la consommation, par le recours à l'impôt, au blocage des salaires, à l'emprunt forcé, aux restrictions de crédit et au contrôle des investissements ».

Mais, y recourir est davantage dicté par la nécessité de réduire des dettes qui ont atteint un niveau tel - 99 % du PIB en France ! - qu'il menace l'économie mondiale d'une crise financière systémique. Car quoiqu'en disent les « anti-austérité », une économie qui accumule durablement les déficits est le signe d'un dysfonctionnement qu'il faut régler....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2019 à 12:03 :
Disons que surtout cela impose une politique par le moins prouvant que nos dirigeants ne sont pas en état intellectuel de gérer les affaires d'un pays car incapables de penser par le plus.

Un comptable ça ne fait pas un dirigeant ça fait seulement un exécutant totalement dépourvu de puissance politique et donc de légitimité électorale.

Belle définition du Larousse ! :-)
a écrit le 12/05/2019 à 9:07 :
L'austérité des uns fait ou préserve l'opulence des autres...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :