Hydrogène renouvelable : la Bretagne veut doper sa filière

 |   |  435  mots
Le catamaran Energy Observer, propulsé aux énergies renouvelables, poursuivra sa route jusqu'en 2022.
Le catamaran Energy Observer, propulsé aux énergies renouvelables, poursuivra sa route jusqu'en 2022. (Crédits : Jérémy Bidon/Energy Observer Developments)
Cent quatre-vingt-dix acteurs engagés dans des projets de production et d'usage d'hydrogène vert ont été identifiés en Bretagne. Pour accompagner cette filière, la Région émettra une feuille de route courant 2020.

En juillet dernier, Energy Observer, le premier navire à hydrogène décarboné (pas issu du pétrole ou du gaz naturel), mis au point à Saint-Malo, a lancé sa filiale, Energy Observer Developments. Objectif : déployer de l'hydrogène propre sur l'ensemble du territoire, en particulier maritime, et recruter à terme 200 techniciens et ingénieurs.

Outre l'odyssée pour le futur que le navire accomplira jusqu'en 2022, ce projet positionne Energy Observer parmi les 190 acteurs recensés sur le territoire breton. Dévoilée en octobre par la Région Bretagne, son agence économique Bretagne Développement Innovation (BDI) ainsi que l'Ademe, une étude établit les potentiels bretons de production et d'usage de l'hydrogène « vert » à l'horizon 2050.

Préparer la transition énergétique bretonne

Localement, des écosystèmes associant territoire, infrastructures et usages se mettent en place. Dans le cadre de sa Breizh COP, la Région souhaiterait donc structurer cette filière afin de développer l'hydrogène renouvelable pour sa transition énergétique. En matière de transports notamment. « En Europe, la Bretagne est l'une des rares régions en mesure de bâtir une véritable filière, analyse André Crocq,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2019 à 10:35 :
Cela fait depuis 2008 que mon père et moi avons proposé de produire de l'hydrogène propre et durable à partir de toutes les anciennes basses chutes sur nos rivières mais nous nous heurtés aux lobbies de l'énergie et de l'eau qui nous ont mis des bâtons dans les roues. https://lebagh.jimdo fr
a écrit le 22/11/2019 à 13:10 :
Et s'ils arrivaient à faire ça à partir des algues vertes qui pourrissent sur leurs plages, ça réglerait 2 problèmes à la fois, non ?
a écrit le 22/11/2019 à 9:17 :
J'avoue rechercher parfois des documents faisant le point sur la production en masse d'hydrogène pour un bilan énergétique de production convenable, c'est un peu comme l'éolien, 5% de la production d'électricité pour 75% de couverture médiatique quand aux financements... Ce qui manque à tout ca ce sont des objectifs techniques tenables des politiques soutenues par des directions techniques et surtout de la recherche fondamentale. Quand à la transition énergétique bretonne que l'on commence par Ouessant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :