La région Centre soigne son image « business »

Via le dispositif Scale’up, la collectivité régionale du Centre-Val de Loire aide les entreprises à changer d’échelle grâce à la levée de fonds auprès d’investisseurs et de business angels. Le premier bilan est plutôt positif pour cet accompagnement unique en France, dont l’objectif est la création d’emplois
Eveia, une startup qui a conçu un repose-pieds ergonomique, a été soutenue par le dispositif Scale’up.
Eveia, une startup qui a conçu un repose-pieds ergonomique, a été soutenue par le dispositif Scale’up. (Crédits : Manuel Abella)

La seconde promotion de Scale'up, accélérateur de formation à la levée de fonds lancé en 2018 par Dev'up, l'agence de développement de la région Centre-Val de Loire, comprendra comme la première huit entreprises, en général des startups ou des sociétés de taille intermédiaire.

Lire aussi : La startup de la semaine : comment Snapshift veut faciliter les ressources humaines

Boîte à outils de la levée de fonds

Sur la base de critères relativement sélectifs, seul un tiers des quelque 25 chefs d'entreprises candidats ont été retenus dans le cadre de l'appel d'offres régional lancé en juin. Pour bénéficier du programme d'accompagnement, les entreprises doivent porter un projet innovant, justifier d'une croissance à deux chiffres et chercher un développement international. Les montants recherchés, entre 300 000 et 5 millions d'euros, iront renforcer leurs fonds propres et serviront de bras armé à leur développement. Ils attestent aussi du sérieux de leur démarche.

Issue de domaines d'activité variés (médical, jeux, hightech, etc.) et basée dans les six départements de la région, la sélection 2019 se verra proposer un programme de formation sur trois axes majeurs. Après un audit poussé, cette dernière balaiera ainsi les aspects financiers, juridiques et de communication, propres aux entreprises afin de doper leur chance de séduire les investisseurs potentiels. Sous forme d'ateliers collectifs, Scale'up se positionne ainsi comme une boîte à outils de la levée de fonds. Clé supplémentaire d'efficacité pour le dispositif, l'intégration au programme de formation de Sofimac Partners et Go Capital, deux fonds privés régionaux et privés.

Premiers résultats encourageants

Outre son côté concret, ce dispositif se singularise par un accompagnement entièrement gratuit. Un joli coup de pouce de la collectivité régionale estimé à 10 000 euros par entreprise, dont une partie est prise en charge par le réseau Enterprise Europe Network (EEN). La région Centre-Val de Loire, la seule de l'Hexagone à pratiquer un accompagnement aussi poussé et gratuit, justifie cet investissement par les premiers résultats obtenus par la promotion 2018. Sur les huit entreprises, deux d'entre elles sont en cours de finalisation de leur levée de fonds. Il s'agit notamment de la société Eveia, basée dans le Loir-et-Cher, spécialisée dans les solutions de santé ludiques. Trois autres startups ou PME seraient elles en négociation pour l'entrée d'actionnaires extérieurs dans leur tour de table.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/11/2019 à 14:38
Signaler
sans deconner! montebourg et hollande, en compagnie de eckert, ont ficelle un bon plan qui a liquide le peu de business angels qu'il y avait, et maintenant la france revient par la petite porte pour trouver des imbeciles sur lesquels on pourra taper...

le 10/11/2019 à 10:53
Signaler
" accélérateur de formation à la levée de fonds " Qu'est ce que c'est que cette affaire ! les emprunts a taux négatifs aident bien ce système artificiel!!! pour réussir une levée de fond, il faut les bons ingrédients pour l'interlocuteur dévelo...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.