Municipales à Paris : le débat fait (encore) rage sur la gare du Nord

 |   |  1358  mots
Pour éviter de mettre la mairie devant le fait accompli ou de l'ériger en sujet de campagne électoral, le haut fonctionnaire devrait, selon nos informations, prendre sa décision juste après le second tour, soit entre le 29 juin 00h01 et le 6 juillet 23h59.
Pour éviter de mettre la mairie devant le fait accompli ou de l'ériger en sujet de campagne électoral, le haut fonctionnaire devrait, selon nos informations, prendre sa décision juste après le second tour, soit entre le 29 juin 00h01 et le 6 juillet 23h59. (Crédits : Décideurs en région)
La ville de Paris vient d'adresser cinq exigences au préfet de Paris et d'Île-de-France, Michel Cadot, sur la transformation de la gare du Nord. Ce dernier a en effet jusqu'au 6 juillet 23h59 pour délivrer ou non le permis de construire.

Il reste dix jours avant le second tour des élections municipales à Paris. Le 16, la maire-candidate (PS) et l'ex-tête de liste Europe-Écologie-Les Verts présentaient leur "Manifeste pour Paris". Interrogés par La Tribune sur leur position commune sur la transformation de la gare du Nord - Anne Hidalgo l'a portée avant de demander à revoir la copie, David Belliard y a toujours été opposé -, c'est l'adjoint sortant chargé de l'urbanisme, de l'architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l'attractivité qui a répondu à leur place.

"Nous avons écrit au préfet [de Paris et d'Île-de-France, Michel Cadot, Ndlr], donné une copie de ce document à Gares & Connexions [filiale de la SNCF porteuse du projet avec Ceetrus, branche immobilière du groupe Auchan, Ndlr] et proposé une négociation sur la base de cinq points", a expliqué Jean-Louis Missika, également co-directeur de campagne de "Paris en commun".

Lire aussi : Gare du Nord: la mairie de Paris appelle à revoir "en urgence" le projet de rénovation

Des "délais contraints" pour réaliser le projet

Le premier est le calendrier. "Certains que ce projet ne pourra être livré" pour la Coupe du monde de rugby de l'automne 2023 et les Jeux olympiques de l'été 2024, "nous proposons un rephasage pour revoir le projet", a dit l'élu parisien. En cela, il n'a fait que reprendre les arguments des experts mandatés par la Ville l'hiver dernier, selon lesquels l'achèvement dans les délais était "non-indispensable" et "d'ores et déjà fortement compromis". Les urbanistes Jean-Louis Subileau et Pierre Veltz, qui ont de nouveau signé une tribune à charge dans Le Monde du 18 juin, ainsi que les architectes Anne Mie Depuydt et Caroline Poulin, préconisaient en janvier dernier de définir "ce qui est vraiment nécessaire pour les JO" et de se donner "le temps de remettre calmement sur le métier le reste du projet".

Un argument balayé dès mars 2020 par la commission d'enquête publique mandatée par la préfecture de Paris-Île-de-France (PRIF). Après avoir appelé à "optimiser" le planning du fait du "délai contraint" par ces échéances, Sylviane Dubail, Jean-François Lavillonnière et Daniel Tournette écrivaient, noir sur blanc, que cette transformation était "indispensable", ne serait-ce que "pour accueillir les participants et visiteurs lors des prochains événements sportifs internationaux de 2023 et 2024". Les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/06/2020 à 15:48 :
Continuer de tirer des plans sur la comète sur des grands rassemblements populaires que sont les tournois de sport ne devient il pas totalement hasardeux par temps de covid ? L'investissement vaut il toujours le coût ? JE suis sûr que aucune nouvelle étude n'a du être faite de ce côté là hein, surtout pas, déjà qu'avant c'était scabreux alors maintenant...

Arrêtez avec vos grands projets de mégalomanes seulement là pour compenser un puissant manque d'égo de votre part svp ! Pensez à vos citoyens bon sang !!! Le mal que fait la collusion hommes d'affaires_politiciens est tellement gigantesque que nous n'en connaîtrons les véritables chiffres que dans longtemps.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :