Pocheco conjugue écologie et croissance pour produire 2 milliards d'enveloppes par an

 |   |  333  mots
L'entreprise est le leader français de l'enveloppe industrielle de mise sous pli automatique. Elle compte parmi ses clients de grandes entreprises publiques et privées dont SFR, Orange, La Poste et de nombreuses banques françaises.© Pocheco
L'entreprise est le leader français de l'enveloppe industrielle de mise sous pli automatique. Elle compte parmi ses clients de grandes entreprises publiques et privées dont SFR, Orange, La Poste et de nombreuses banques françaises.© Pocheco (Crédits : Pocheco)
Après un an de travaux, le fabricant d'enveloppes industrielles en papier, réputé pour son souci de l'environnement, ouvrira début juin son nouveau centre de stockage à Forest sur Marque (Nord). Les normes écologiques les plus exigeants y ont été appliquées.

En novembre 2011, un incendie avait détruit la zone de stockage de l'usine de Pocheco implantée à Forest sur Marque, près de Villeneuve d'Ascq (Nord). Depuis, les stocks étaient gérés dans des bâtiments loués à l'extérieur. La PME a donc dû construire un nouveau bâtiment, de 15 mètres de haut, qui lui permettra de stocker plus de 2 500 palettes. Sa construction, son informatisation et son aménagement avec racks dynamiques et équipements filoguidés ont nécessité un investissement de plus de 6 millions d'euros. D'autant qu'elle a tenu à y intégrer les normes les plus strictes tant en matière d'environnement que de sécurité.
La société, créée en 1928, dont le chiffre d'affaire atteignait 21 millions d'euros en 2012, pour un effectif de 120 personnes, produit par an 2 milliards d'enveloppes professionnelles et de sacs à soufflet en papier. Avec 65 % de part de marché, l'entreprise est leader français de l'enveloppe industrielle de mise sous pli automatique. Elle compte parmi ses clients de grandes entreprises publiques et privées dont SFR, Orange, La Poste et de nombreuses banques françaises.

Forte approche écologique

Pocheco est connue pour avoir une approche écologique de son métier, autant dans la fabrication de ses produits que dans l'aménagement de ses locaux. Elle a mis au point et commercialisé une éco-enveloppe, Oxymore, fabriquée à partir de déchets non blanchis provenant de forêts gérées durablement et de cartons recyclés. En outre, ses aménagements lui permettent d'être 15 % plus productive que ses concurrents.
Car convaincue qu'il est plus économique de travailler de manière écologique - elle appelle cela faire des écolonomies, contraction d'écologie et d'économies - Pocheco fait passer tous ses projets sous trois Fourches Caudines : réduction de l'impact sur l'environnement, augmentation de la productivité et diminution de la pénibilité et (ou) de la dangerosité des postes de travail. Si ces trois paramètres ne sont pas réunis, le projet est remis en chantier...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :