Nice : Le "futur cerveau de la Métropole" inauguré

 |   |  236  mots
© Université Nice Sophia Antipolis.
© Université Nice Sophia Antipolis.
L'Institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable (IMREDD), budgété à 15 M€, accueillera à terme 800 étudiants, 150 chercheurs et cohabitera avec plusieurs dizaines d'entreprises.

Il se présente comme l'une des premières avancées significatives de l'Eco-Vallée, le "futur cerveau de la Métropole Nice Côte d'Azur". Au carrefour des disciplines et en lien permanent avec les collectivités locales et les entreprises, l'IMREDD, fraîchement inauguré, assurera une triple mission de recherche, de formation et d'innovation.

"Nous aurons pour objet d'étude le territoire de la Métropole et plus largement le pourtour méditerranéen, avec pour finalité de proposer des pistes d'évolution permettant un développement harmonieux", commente le directeur de l'institut, Michel Boër. Si une vingtaine d'étudiants occupent actuellement les lieux, leur effectif devrait être porté dès la rentrée à 200, puis à 800 d'ici deux à trois ans, avec la livraison finale du bâtiment de 4500 m2* implanté à Nice Méridia. "L'originalité de l'IMREDD repose sur son positionnement par rapport aux entreprises, prévient Michel Boër. Il accueillera notamment en son sein la société régionale d'accélération de transfert de technologie (SATT)".
 
Le centre d'accueil des entreprises innovantes (CAEI) de la Métropole NCA intègrera par ailleurs le bâtiment Nice Premium. Depuis fin 2011, il loge une trentaine de sociétés. Son objectif à 5 ans est d'en créer 120 ainsi que quelque 450 emplois.

* L'IMREDD est soutenu par le plan campus prometteur porté par l'État.

 

Retrouvez toute l'actualité de la région PACA avec Méridien MAG

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :