Retour sur la matinale Women For Future à Montpellier

 |  | 240 mots
Lecture 1 min.
Matinale Women For Future le 2 octobre à la Caisse d'Epargne Languedoc-Roussillon autour d'un débat lancé par Virginie Normand, membre du directoire en charge de la banque de développement régional. Avec elle, Sarah Esteve co-fondatrice et CEO de Jayacode et Françoise Cailler co-fondatrice et CEO de SurgiMab.
Matinale Women For Future le 2 octobre à la Caisse d'Epargne Languedoc-Roussillon autour d'un débat lancé par Virginie Normand, membre du directoire en charge de la banque de développement régional. Avec elle, Sarah Esteve co-fondatrice et CEO de Jayacode et Françoise Cailler co-fondatrice et CEO de SurgiMab. (Crédits : Presse)
Les Matinales Women For Future, inscrites sur tout le territoire, réunissent des femmes créatrices d'entreprise et en projet entrepreneurial dans le but d'encourager toutes celles qui hésitent à se lancer dans l'entrepreneuriat. [Un événement en partenariat avec la Caisse d'Epargne]

La troisième Matinale Women For Future s'est tenue le 2 octobre à la Caisse d'Epargne Languedoc-Roussillon autour d'un débat lancé par Virginie Normand, membre du directoire en charge de la banque de développement régional. Avec elle, Sarah Esteve co-fondatrice et CEO de Jayacode et Françoise Cailler co-fondatrice et CEO de SurgiMab.

Le but de cette matinale ? Vivre un retour d'expériences avec deux profils complémentaires de femmes entrepreneures et dirigeantes. L'une, Sarah Esteve, entrepreneure dans l'âme, a, au fil de sa carrière, créé cinq entreprises, dont Jayacode. Sarah nous explique comment le virus de l'entreprise, au delà d'être un mode de vie, est l'écho d'un épanouissement personnel dans lequel le mentorat est essentiel et dont les trois ressources essentielles sont : le temps, l'énergie et l'argent.

De son côté, avec son parcours de chercheuse et doctorante, Françoise Cailler raconte comment dans un univers trop souvent réservé aux hommes, celui de la recherche scientifique, on peut au gré des rencontres et de l'audace devenir cofondatrice et présidente d'un laboratoire à la pointe de la recherche en détection des tumeurs cancéreuses invisibles à l'oeil nu.

Deux modèles de réussite au féminin qui, chacune à leur façon, sont la preuve réelle que l'audace et le projet n'ont pas de genre et répondent aux énergies entrepreneuriales mixtes.

REVOIR LA MATINALE WOMEN FOR FUTURE SUR LA TRIBUNE TV

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :