L'italien Prysmian lancera en janvier son offre sur Draka

 |   |  320  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'italien Prysmian a annoncé ce mercredi que le lancement de son offre sur le fabricant néerlandais de câbles Draka interviendra en début janvier. Ce dernier avait été également convoité par le français Nexans.

L'italien Prysmian, numéro deux mondial du câble, a annoncé ce mercredi que le lancement de son offre sur le fabricant néerlandais de câbles Draka était attendu au début janvier. Draka était également convoité depuis la mi-octobre par le français Nexans avant de perdre la bataille le 22 novembre.

Le fabricant néerlandais de câbles Draka et son concurrent italien Prysmian, qui le convoite, ont tous deux convoqué mercredi des assemblées générales extraordinaires à propos de l'offre du second sur le premier. Dans leurs annonces, ni l'un ni l'autre des groupes ne font référence au chinois Xinmao. Ce dernier a de son côté formulé une contre-proposition pour le rachat de Draka à hauteur de 20,50 euros par action (environ un milliard d'euros) alors que le néerlandais avait accepté une semaine auparavant celle, en espèces et en titres, de Prysmian, supérieure à 800 millions d'euros.

Dans un avis financier publié mercredi dans le quotidien Het Financieele Dagblad, Draka précise que l'assemblée convoquée le 26 janvier prochain sera dominée par l'offre de Prysmian. Le groupe italien affirme pour sa part que ses actionnaires sont convoqués en assemblée générale le 21 janvier. Prysmian a aussi retenu les dates des 21, 22 et 24 janvier prochains. Le groupe italien envisage de lancer son offre au début du mois.

Aucun des deux communiqués ne fait référence à Xinmao, mais Draka a, par la suite, fait savoir qu'il restait engagé dans des discussions avec le groupe chinois, ajoutant qu'il n'y avait à ce stade aucune certitude de conclure un accord.

Xinmao a dit avoir le soutien d'une banque pour financer son opération mais que cet engagement dépendait de sa capacité à conclure un protocole avec Draka. Le groupe chinois peu connu jusqu'alors et dont l'irruption dans ce dossier a surpris, devrait annoncer d'ici le 20 décembre s'il concrétise son offre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :