Uber se console de Nokia avec TomTom

 |   |  331  mots
Uber compterait 327.000 chauffeurs partenaires aux Etats-Unis, et plusieurs centaines de milliers sur tout le globe.
Uber compterait 327.000 chauffeurs partenaires aux Etats-Unis, et plusieurs centaines de milliers sur tout le globe. (Crédits : reuters.com)
Ayant échoué à mettre la main sur Here (la filiale de cartographie de Nokia), Uber se rabat sur la société néerlandaise TomTom, avec laquelle elle s'associe au niveau mondial et pour plusieurs années.

Après avoir échoué avec Nokia, c'est finalement avec TomTom que le géant Uber a décidé de s'associer. Les cartes routières du fabricant de systèmes de navigation par GPS vont donc nourrir l'application mobile utilisée par les chauffeurs partenaires d'Uber, la plateforme qui met en relation passagers et voitures de transport avec chauffeur (VTC) lancée par l'Américain Travis Kalanick il y a six ans et désormais présente dans plus de 60 pays et 300 villes.

   | Lire aussi: Google, Uber : qui est la poule, qui est l'oeuf ?

"TomTom a signé un contrat mondial et de plusieurs années afin de fournir des cartes et des informations sur le trafic pour l'application des conducteurs d'Uber", a indiqué la société néerlandaise TomTom dans un communiqué.
Les détails financiers de l'accord n'ont toutefois pas été précisés.

Rachat de Here: BMW, Audi et Daimler remportent la mise

Pour rappel, il y a six mois, le "New York Times" assurait qu'Uber était prêt à débourser 3 milliards de dollars pour mettre la main sur Here, la filiale de cartographie numérique du groupe finlandais Nokia. Mais c'est finalement les constructeurs automobiles Audi, BMW et Daimler qui ont remporté la mise. Les autorités de régulation du commerce devraient donner leur feu vert à ce rachat courant 2016.

   | Lire aussi: Uber prêt à mettre 3 milliards pour les cartes de Nokia ?

Uber, riche aussi de ses nombreuses et précieuses données clients

Uber est l'une des startups non cotées les plus en vue de la Silicon Valley, avec une valorisation évaluée à près de 70 milliards de dollars lors de ses derniers tours de table auprès d'investisseurs privés.

Selon le magazine américain Fortune, Uber compterait 327.000 chauffeurs partenaires aux Etats-Unis, et plusieurs centaines de milliers sur tout le globe. Avec des milliers de trajets chaque semaine, rien qu'en France, cela correspond donc à un nombre vertigineux de précieuses données collectées et collectables...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :