"La chute du Bitcoin n'est pas inquiétante"

 |   |  368  mots
L'exploitation du réseau de Bitcoin est extrêmement prometteuse, explique Philippe Herlin, professeur au Conservatoire national des arts et métiers.
L'exploitation du réseau de Bitcoin est extrêmement prometteuse, explique Philippe Herlin, professeur au Conservatoire national des arts et métiers. (Crédits : Reuters)
Alors que la valeur du bitcoin a chuté de plus de 30% dans la nuit du 13 au 14 janvier dernier, Philippe Herlin, économiste et auteur de La révolution du Bitcoin, estime que la monnaie a encore de beaux jours devant elle. Explications.

La monnaie numérique a perdu 43% de sa valeur pendant les deux premières semaines de janvier. En s'échangeant à 177 dollars, le bitcoin a ainsi atteint son niveau le plus bas depuis octobre 2013. Si les spéculateurs qui ont investit en janvier dernier peuvent regretter leur placement, la monnaie virtuelle est loin d'être morte.

Comment le Bitcoin peut continuer a exister après une perte de valeur de plus de 30% en seulement 24 heures ?

Phillipe Herlin : Cette chute n'est pas inquiétante. Elle correspond simplement à la conjonction de plusieurs facteurs négatifs. L'implication de Mark Karpeles, ex-dirigeant de la plateforme d'échange de Bitcoins MtGox, dans le procès Silk Road —un site de commercialisation de drogue payable en bitcoin— explique en partie la réaction du marché. Le piratage de Bitstamp, le 5 janvier dernier, a également rappelé aux utilisateurs de la monnaie virtuelle la faillite de MtGox en février 2014. Même si cette fois-ci, aucun client n'a été affecté par le piratage.

Mais la stabilité et la fiabilité d'une monnaie sont les conditions sine qua non de son adoption...

Tout dépend comment cette monnaie est utilisée. Aujourd'hui, ceux qui spéculent sur le Bitcoin sont en effet perdants. Le cours de cette devise est trop volatile, à l'inverse de l'or par exemple. Si le Bitcoin ne peut pas encore être utilisé comme une réserve de valeur, il le sera sans doute à long terme.

Mais les individus qui utilisent cette monnaie comme un moyen de paiement ne sont pas pénalisés par la variation des cours. Effectuer un virement dans une autre devise en utilisant le Bitcoin ne prend que quelques minutes. La perte de valeur de la monnaie n'affecte donc pas l'utilisateur.

Cette monnaie n'est donc pas vouée à disparaître ?

Le Bitcoin peut être beaucoup plus qu'une simple monnaie. Il peut servir de support pour proposer des services très compétitifs, grâce à des coûts d'intermédiation très faible par rapport aux frais bancaires. Des systèmes d'assurance ou de certification de documents sont des utilisations possibles de cette innovation. Si les supports proposés à partir de ce réseau sont encore embryonnaires à l'heure actuelle, leur potentiel est énorme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2015 à 12:57 :
Ben, c'est sûr que celui qui a perdu 30% ne doit pas s'inquiéter, il lui en reste 70% pour le prochain tour de roulette :-)
a écrit le 22/01/2015 à 0:55 :
Cette fausse monnaie virtuelle va etre dopée provisoirement pour retarder l'effondrement inéluctable du système bancaire, et pour faire chuter l'Or et tous les actifs tangibles : terres, forets, oeuvre d'arts : l' Or bete noire des Etats, Banques Centrales, tous trois en faillite. Les titulaires d'Ass Vie sont empetrés dans du Madoff irrécupérable. Il faut se débancariser au maximum, par les actifs tangibles précités. Si l'Or baisse : à chaque fois, les autorités le manipulent : il faut l'acheter comme les Chinois
a écrit le 21/01/2015 à 23:06 :
Néophyte mais intéressé je me questionne sur le comment cette monnaie dont la raréfaction est gérée par un algorithme peut-elle perdre contre le $ dont la masse ces dernières années n'a fait qu'enfler? Question d'utilisation?? La mafia utilise proportionnellement beaucoup plus le $ que le bitcoin dans la gestion de ses affaires. Alors??
a écrit le 21/01/2015 à 18:09 :
En même temps une monnaie comme le bitcoin qui passe de 1200 dollars à 177 dollars (soit 7 fois moins) en un an de temps, en terme de préservation de capital on fait mieux (d'autant que les monnaies dans lesquelles le bitcoin est converti dévaluent également à vitesse grand V)... Comme monnaie alternative je préfère encore les bonnes vieilles pièces d'or dans ce cas.
a écrit le 21/01/2015 à 14:16 :
Chute plus que le rouble...
a écrit le 21/01/2015 à 13:36 :
Cette chute ne m'inquiète pas le moins du monde !
Je n'ai pas de bitecoin, et suis donc à l'abri de l'éclatement de la bulle qui se produira bien un jour.
Réponse de le 21/01/2015 à 18:20 :
Vous n'avez rien compris au bitcoin et non bitecoin.
Il n'y a point de bulle, cette cryptomonnaies est basée sur le réseau Bitcoin avec un B majuscule et sa technologie de blockchain, elle même basée sur les mathématique et le chiffrement.
bitcoin = monnaie numérique qui circule sur le réseau Bitcoin
Bitcoin = réseau en lui même
Il est impossible de faire un faux bitcoin, alors que des faux pour l'or ou les monnaies FIAT existent.

Le bitcoin a les même propriété que l'or.
50 bitcoins créés toutes les 10 minutes pendant 4 ans, puis 25 bitcoins pendant 4 ans, puis 12.5 bitcoins pendant 4 ans, et ainsi de suite jusqu'à atteindre le nombre de 21 millions de bitcoins.

Le bitcoin a donc une émission dégressive, point de planche à billet.
Totalement décentralisé, aucuns organisme ne peut en prendre le contrôle, du moins plus maintenant, tellement la puissance de calcul du réseau dépasse de loin les plus puissants ordinateurs dont pourrait disposer la NSA.
a écrit le 21/01/2015 à 10:52 :
Le bitcoin a été inventé comme substitut sécurisé à une monnaie nationale pour permettre l'échange de biens. Son usage, non soumis aux règles d'une banque centrale, a été utilisé d'abord pour profiter de l'anonymat pour des trafics illicites et ensuite, lorsque sa production s'est naturellement ralentie (algorithmes prévus pour ça), pour spéculer sur sa rareté et donc sa valeur. Mais il n'est que peu utilisé pour des transactions simples et normales. Il a raté sa cible. Semble-t-il.
Réponse de le 21/01/2015 à 18:22 :
Je vois invite à aller voir le site blockchain, vous verrez que les transactions journalières dépassent les 100 000.
Bien au contraire, le bitcoin est en pleine expansion.
a écrit le 21/01/2015 à 10:50 :
par état de fait c'est mieux que le rouble .... ! (je n'ai pas confiance dans cette monnaie)
a écrit le 21/01/2015 à 9:11 :
C'est vrai que le bitcoin, on s'en tape ... (enfin moi, peut être pas les trafiquants et fraudeurs en tous genre et quelques geeks ). L'économie ne va pas être bouleversée si les bitcoins se désintègrent d'un seul coup sans laisser de traces.
Réponse de le 21/01/2015 à 18:30 :
De quels trafiquants et fraudeurs vous parlez ?
Ceux qui paient en cash en euro ou dollar ?
Apprenez exactement comment fonctionne le réseau Bitcoin et vous comprendrez tout son potentiel.
L'euro et le dollar ne sont que des monnaies de singe totalement engluées dans la spirale de la planche à billets.
Vous comprendrez bien assez tôt la veleur du bitcoin avec les conséquences de cette politique.
a écrit le 21/01/2015 à 8:32 :
Si la chute du bitcoin n'est pas inquiétante, alors l' appreciation du franc suisse ne devrait pas l'être.


Allez raconter cela à toutes les personnes, les collectivités qui ont contracté des prêts indexés sur le franc suisse.
Réponse de le 21/01/2015 à 9:00 :
Bonne et juste réflexion.
Réponse de le 21/01/2015 à 9:17 :
n'importe quoi...
Réponse de le 21/01/2015 à 9:47 :
A l'inverse du franc suisse, il n'existe pas, à ma connaissance, de prêt indexés sur le Bitcoin et surtout aucun salaire n'est versé en bitcoin. C'est en outre pour ces raisons que la baisse du bitcoin n'est pas équivalente à celle du franc suisse.
Réponse de le 21/01/2015 à 18:36 :
Les collectivités ont jouées, elles ont perdues.
La planche à billets européenne sera remise en marche, celle des Etats-Unis tout autant.
Le Japon lui ne sait plus quoi faire pour sortir la tête de l'eau, hormis imprimer encore plus de monnaie de singe.
Les crypto-monnaies sont décentralisés, émissent de manière dégressive, aucuns états ou organisme ne peut les bloquer.
Donc aucuns états ne peut décider de ponctionner directement sur votre compte ;-)
Réponse de le 22/01/2015 à 11:03 :
MrExplication : vous perdez votre temps a essayer d'expliquer a des gens qui propage des lieux communs par intérêts . le bitcoin fait peur . Pour chaque dollar ou euro investit dans le bitcoin . c est ça en moins investit dans le milieu financier classique , qui voit sa position de monopole s effriter (en particulier les banques).

Et ça dérange forcement ce petit monde qui a l'habitude de prélever sa dime sur ce milieu financier . .

Ca me rappelle ces gens qui disaient que l internet n'a pas d'avenir et que de toute façon en France on a le minitel .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :