TikTok : à peine arrivé, le patron américain du réseau social chinois prend la porte

 |  | 375 mots
(Crédits : Florence Lo)
Alors qu'il a été nommé le 1er juin, le départ express de l'ex-Disney intervient après les décisions prises par le président américain Donald Trump à l'encontre de l'application chinoise de partage de vidéos, qu'il accuse d'espionnage au profit de Pékin.

Le Pdg de TikTok Kevin Mayer a annoncé mercredi qu'il quittait le très populaire réseau social, dans un communiqué.

L'ancien responsable des plateformes de streaming de Disney (Disney+, Hulu et ESPN+), avait pris la tête de la plateforme il n'y a même pas trois mois, le 1er juin.

Sa démission intervient après les décisions prises par le président américain Donald Trump à l'encontre de l'application chinoise de partage de vidéos, qu'il accuse d'espionnage au profit de Pékin.

"C'est le coeur lourd que je vous annonce que j'ai décidé de quitter l'entreprise", a écrit M. Mayer, dans une lettre à ses employés.

Collecte illégale de données personnelles d'enfants mineurs

Pour mémoire, le régulateur américain du commerce a annoncé en février dernier, que l'application était condamnée à payer une amende de 5,7 millions de dollars aux États-Unis pour avoir collecté illégalement des données personnelles de mineurs. Il faut savoir en effet que TikTok, à mi-chemin entre réseau social et play-back, permet de se filmer en dansant sur des chansons et de les partager avec ses amis, ce qui en fait une application particulièrement prisée par les pré-adolescents et adolescents.

Lire aussi : TikTok : amende record de 5,7 millions de dollars pour collecte illégale de données de mineurs

Trump interdit les transactions avec les maisons mères de TikTok et WeChat

Mais la pression la plus importante contre TikTok est venue début août du gouvernement américain avec les décrets de Donald Trump interdisant d'ici à 45 jours toute transaction "des personnes sous juridiction américaine" avec ByteDance, la maison mère chinoise de TikTok, et Tencent, propriétaire de la plateforme WeChat.

Lire aussi : Les mesures américaines contre TikTok et WeChat font craindre un morcellement de l'internet

Pour rappel, TikTok, qui appartient au groupe chinois ByteDance, atteint presque un milliard d'utilisateurs dans le monde, tandis que WeChat (Tencent), principale application de messagerie en Chine, a dépassé le milliard d'utilisateurs.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2020 à 8:56 :
Pendant ce temps :

Le musée d'Auschwitz a réagi après que des dizaines d'adolescents ont publié des vidéos sur TikTok, en se faisant passer pour des victimes de la Shoah. Une tendance observée sur le réseau depuis plusieurs jours qui interroge aussi la modération des contenus sur ces plateformes.
a écrit le 27/08/2020 à 10:47 :
Aux états unis on y entre plus comme dans un moulin, le piège se referme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :