Snapchat regagne enfin des abonnés

 |   |  553  mots
Snapchat a gagné 13 millions d'utilisateurs actifs au second trimestre 2019, un record depuis son entrée en Bourse.
Snapchat a gagné 13 millions d'utilisateurs actifs au second trimestre 2019, un record depuis son entrée en Bourse. (Crédits : © Lucy Nicholson / Reuters)
Snapchat a gagné 13 millions d'abonnés au deuxième trimestre, un record depuis son entrée en Bourse en mars 2017. Snap Inc. envoie un message positif aux marchés, après une année 2018 engluée par une mise à jour catastrophique.

Enfin ! En panne d'abonnés depuis son introduction en Bourse en mars 2017, Snapchat gagne a nouveaux des utilisateurs actifs quotidiens (DAU). Cette mesure plombait le développement de Snap Inc., la maison mère de l'application de messagerie, malgré d'autres indicateurs en forte hausse. En 2019, le réseau social a déjà gagné 17 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, dont 13 millions au second trimestre, un record depuis l'entrée en Bourse. Snapchat franchit ainsi la barre des 203 millions d'utilisateurs, alors que le compteur était bloqué autour des 186 millions depuis deux ans.

Pour y parvenir, Snap Inc. a pu s'appuyer sur la nouvelle version de son application Android, venue rattraper l'échec cuisant de la refonte de 2018. Le groupe présente un chiffre d'affaires en croissance de 48% d'une année à l'autre à 388 millions de dollars. Cependant, il affiche encore un déficit de 255 millions de dollars sur le trimestre, soit 65,7% du chiffre d'affaires. C'est 27% de moins que l'année précédente, mais insuffisant pour espérer atteindre l'équilibre cette année, a concédé le PDG Evan Spiegel.

Plus d'utilisateurs pour plus de publicités

Le modèle économique de Snapchat s'appuie sur la monétisation de son audience en publicité. Or, l'entreprise a largement surpassé les prévisions des analystes sur le nombre d'utilisateurs qui s'élevait à seulement 192 millions. Les marchés ont donc récompensé cette surprise d'une augmentation de 5% du coût de l'action, à 14,83 dollars. Ce montant s'approche des 17 dollars de son entrée en bourse, après un bas historique à à peine 6 dollars fin 2018. Pour retenir les utilisateurs, l'application multiplie les initiatives : formats vidéo, magazine, et même jeux vidéo sont ou seront accessibles.

Cependant, même si tous les indicateurs dépassent les attentes, Snapchat reste dans l'ordre du "moins pire". Snap Inc. a fêté en mars les deux ans de son entrée en Bourse sans n'avoir jamais dégagé de profit, ni même s'être approché de l'équilibre financier.

Tourner la page sur l'année 2018

Un redesign de l'application, en janvier 2018  avait provoqué un tollé - le fondateur et PDG Evan Spiegel avait même reçu une pétition signée par 1,2 million de personnes réclamant le retour de l'ancienne version. Les utilisateurs sur le système d'exploitation Android, qui tourne sur la grande majorité des smartphones en dehors de ceux d'Apple, avaient déserté l'application, selon le dirigeant.

Le groupe a rebondi début 2019 avec une nouvelle version, bien mieux accueillie cette fois. Le second trimestre 2019 est d'ailleurs le premier trimestre complet sur lequel cette mise à jour a été déployée. Pour en souligner le succès, Snap Inc. indique dans son rapport que ses utilisateurs envoient 7% de Snap en plus qu'avec l'ancienne version. D'après leurs données, le taux de rétention des nouveaux utilisateurs de l'application a augmenté de 10%. Mieux, les téléchargements de l'application sur Android ont augmenté de 37% par rapport à l'année précédente d'après SimilarWeb, et l'application a dépassé le milliard d'installations depuis le store Android.

Pour le troisième trimestre, Snap Inc. prévoit de réaliser entre 410 et 435 millions de dollars de chiffre d'affaires. Si elle parvient a continuer d'attirer de nouveaux utilisateurs, l'application pourrait enfin s'imposer comme alternative à Facebook et Google sur le marché de la publicité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2019 à 13:33 :
Cette application est une vraie «  passoire » inutile et pas sécurisée du tout , un vrai danger pour nos ados mais utile pour les statistics et les données privées à vendre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :