Snapchat toujours boudé par les utilisateurs

 |   |  782  mots
Snapchat, application de messagerie éphémère, a encore perdu des utilisateurs pour le deuxième trimestre consécutif. Le petit fantôme blanc sur fond jaune a perdu 2 millions d'utilisateurs au cours du troisième trimestre.
Snapchat, application de messagerie éphémère, a encore perdu des utilisateurs pour le deuxième trimestre consécutif. Le petit fantôme blanc sur fond jaune a perdu 2 millions d'utilisateurs au cours du troisième trimestre. (Crédits : © ERIC THAYER / Reuters)
L'application de messagerie éphémère a perdu 2 millions d'utilisateurs au cours du troisième trimestre, entraînant une chute de 17% du titre à Wall Street. Snapchat a pourtant enregistré un chiffre d'affaires record, à 298 millions de dollars (+43% sur un an).

Nouveau coup dur pour Snapchat. L'application de messagerie éphémère accuse encore d'une perte d'utilisateurs pour le deuxième trimestre consécutif, selon les résultats publiés jeudi. Le petit fantôme blanc sur fond jaune a perdu 2 millions d'utilisateurs au cours du troisième trimestre - faisant dévisser le titre de près de 17% ce vendredi à Wall Street. Snap Inc, maison-mère de Snapchat, revendique au total 186 millions d'utilisateurs actifs par jour. Un chiffre qui reste tout de même en hausse de 5% sur un an.

Au précédent trimestre, Snapchat avait déjà perdu 3 millions d'utilisateurs. Le groupe avait attribué ce déclin à la refonte de son application, déjà mise en cause au premier trimestre où l'application avait enregistré la plus faible progression de son histoire du nombre de ses usagersLe redesign de l'application, mise à jour en janvier, avait provoqué un tollé - le fondateur et PDG Evan Spiegel avait même reçu une pétition signée par 1,2 million de personnes réclamant le retour de l'ancienne version.

Concurrence d'Instagram

Des contraintes techniques sont ici tenues pour responsable de la chute du nombre d'utilisateurs, selon Evan Spiegel. Les utilisateurs sur Android, le système d'exploitation mobile de Google, sont ceux qui ont déserté l'application, affirme le PDG. "Nous sommes en train de développer entièrement une nouvelle version pour Android, afin de la rendre plus légère, modulable et performante", explique Evan Spiegel sans indiquer de date de sortie.

Snapchat subit surtout la concurrence d'Instagram, réseau social de partage de photos, propriété de Facebook. Instagram lui a d'ailleurs copié son fameux format "Stories", permettant d'afficher des photos avant de disparaître. Instagram est d'ailleurs devenue l'application préférée des adolescents américains, le cœur de cible de Snapchat, selon une étude de la banque d'investissement Piper Jaffray publiée en début de semaine. L'évolution du nombre d'utilisateurs est toujours très scrutée par les analystes, tant en glissement annuel que trimestriel. En effet, les réseaux sociaux tirent la quasi-totalité de leurs revenus grâce aux recettes publicitaires, qui elles-mêmes dépendent étroitement du succès du service auprès du public.

Chiffre d'affaires record

Côté finances, Snap Inc connaît une embellie. Le groupe américain a enregistré un chiffre d'affaires record de 298 millions de dollars (+43% sur un an), supérieur aux attentes de 283 millions de dollars, selon FactSet. Au cours des douze derniers mois, il a enregistré un chiffre d'affaires de 1,1 milliard de dollars - ce qui devrait le conduire à une année 2018 record. Sa perte nette s'élève à 325 millions de dollars, soit une baisse de 27% par rapport aux 443 millions de pertes affichées il y a un an. Depuis son introduction en Bourse en mars 2017, Snap Inc n'a toujours pas annoncé de bénéfices. La firme table pourtant sur une rentabilité dès 2019, selon une source anonyme interrogée par le Wall Street Journal.

"Aujourd'hui, nous consacrons notre temps et nos ressources à accroître notre communauté, améliorer l'engagement et la monétisation", a souligné Evan Spiegel.

Depuis son lancement en 2011, Snapchat traîne comme un boulet un revenu par utilisateur (ARPU) trop faible. Au cours du troisième trimestre, l'ARPU s'est élevé à 1,60 dollars (+37% sur un an et +14% par rapport au trimestre précédent). Le réseau social est encore loin des sommes générées par Facebook, dont l'ARPU est estimé à près de 6 dollars par FactSet. En cause : une audience restreinte et une monétisation encore trop faible.

Snap veut parier sur la vidéo

Au cours du troisième trimestre, Snap Inc a annoncé vouloir mettre l'accent sur la production de séries originales pour séduire les utilisateurs - et les annonceurs. "21 productions diffusées dans notre onglet 'Discover' ont généré une audience de 10 millions de spectateurs par mois", s'est félicité Evan Spiegel. Avant de préciser que 12 séries devraient prochainement voir le jour, avec des épisodes de 5 minutes ou moins. Snapchat a privilégié un format de production vertical afin de s'adapter à l'écran des smartphones. Ces séries seront couplées à des publicités.

"Nous augmentons notre inventaire de publicités premium avec un nouveau format d'annonce de 6 secondes, ne pouvant pas être sautées", a souligné Evan Spiegel.

En parallèle, Snapchat revendique plus de 25 partenariats avec des médias, comme CNN, afin d'augmenter le nombre de contenus disponibles. Pour le quatrième trimestre, l'application table sur un chiffre d'affaires entre 355 et 380 millions de dollars - ce qui serait un nouveau record, avec une hausse respective de 24 et 33% sur un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2018 à 9:17 :
Snapchat voulait absolument pomper toute la liste de mes contacts sur mon smartphone : je n'ai pas pris Snapchat.
Quant aux actions introduites en bourse, elles étaient sans droit de vote.
Ces gens là se f... du monde.
a écrit le 27/10/2018 à 10:52 :
Encore une mauvaise idée des investisseurs, une de plus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :