L’ancien patron d’Ericsson prend la tête de l’opérateur américain Verizon

 |   |  425  mots
A la tête du groupe suédois Ericsson pendant sept ans, M. Vestberg avait mené une stratégie expansionniste qui avait mal tourné et il en avait été licencié en juillet 2016.
A la tête du groupe suédois Ericsson pendant sept ans, M. Vestberg avait mené une stratégie expansionniste qui avait mal tourné et il en avait été licencié en juillet 2016. (Crédits : DR)
Verizon, leader américain des télécoms, a annoncé vendredi que son patron actuel Lowell McAdam allait être remplacé au 1er août par Hans Vestberg, l'ancien dirigeant du groupe suédois Ericsson, au moment où le secteur est bousculé par de vastes transformations.

Le mastodonte du mobile va changer de chef de file. Verizon, leader américain des télécoms, a annoncé vendredi que son patron actuel Lowell McAdam allait être remplacé au 1er août par Hans Vestberg, l'ancien dirigeant du groupe suédois Ericsson, au moment où le secteur est bousculé par de vastes transformations. M. Vestberg, âgé de 52 ans, est actuellement responsable des réseaux au niveau mondial et directeur technique de Verizon, précise un communiqué du groupe. A ce titre, il supervise notamment le déploiement de la fibre optique et de la 5G, l'internet mobile ultra-rapide.

M. McAdam, âgé de 64 ans, est directeur général de l'entreprise depuis 2011. Il restera à la tête du conseil d'administration jusqu'à fin 2018 avant d'en devenir son président non exécutif. Sous sa houlette, le groupe a notamment racheté à Vodafone ses 45% détenus dans leur société commune aux Etats-Unis Verizon Wireless, une opération à 130 milliards de dollars, ainsi que AOL et Yahoo!

"Je crois sincèrement au pouvoir du changement pour la croissance à long terme et l'innovation. Pour Verizon, le temps d'un changement de direction est venu et je suis persuadé que Hans est la bonne personne pour conduire Verizon vers de nouvelles aventures", a-t-il commenté dans le communiqué.

"Nous traversons une période de mutations sans précédent dans la façon dont les utilisateurs interagissent avec le monde numérique et nous nous efforçons de rester à la pointe de la technologie, de la connectivité et de la mobilité", a souligné de son côté M. Vestberg.

Recomposition du secteur

A la tête du groupe suédois Ericsson pendant sept ans, M. Vestberg avait mené une stratégie expansionniste qui avait mal tourné et il en avait été licencié en juillet 2016. Il a rejoint Verizon en 2017. Il prendra la tête du groupe au moment où le paysage des télécoms évolue fortement aux Etats-Unis.  Le numéro deux du secteur AT&T a ainsi effectué un changement stratégique en cherchant à développer les contenus pouvant être diffusés sur ses appareils, avec notamment le rachat en 2015 de DirectTV et surtout la fusion en cours avec le groupe de médias Time Warner.

Les groupes de télécoms T-Mobile et Sprint prévoient eux de se rapprocher pour créer un nouveau groupe capable de développer un réseau de téléphonie mobile 5G. A Wall Street, le titre de Verizon perdait 1,10% à 48,49 dollars peu après l'ouverture de la séance.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :