Mounir Mahjoubi accuse Amazon de détruire 7.900 emplois et appelle à acheter français

 |   |  868  mots
Mounir Mahjoubi sort l'artillerie lourde contre les géants du Net américains, et particulièrement contre l'ogre du e-commerce Amazon.
Mounir Mahjoubi sort l'artillerie lourde contre les géants du Net américains, et particulièrement contre l'ogre du e-commerce Amazon. (Crédits : Mario-Fourmy/SIPA)
Dans une note d'analyse, le député LREM et ancien secrétaire d'Etat au Numérique accuse le géant du e-commerce Amazon d'avoir détruit 7.900 emplois dans le commerce physique en France sur l'année 2018. Alors que le Black Friday et les fêtes de Noël approchent, il encourage les Français à "acheter en conscience" et à privilégier les "alternatives locales".

"Qu'il est simple et séduisant d'acheter sur Amazon. L'offre y est pléthorique, les commandes s'y passent en trois clics et les produits sont livrés en seulement quelques jours. Les Français sont charmés. L'entreprise américaine se frotte les mains. Nos commerçants traditionnels et nos emplois, eux, s'évanouissent". Dès les premières lignes, le ton est donné : ce sera la kalachnikov. Redevenu député après avoir été éjecté du gouvernement suite à ses propos, dans nos colonnes, sur la taxe française sur le numérique qualifiée de "pire des solutions", Mounir Mahjoubi sort l'artillerie lourde contre les géants du Net américains, et particulièrement contre l'ogre du e-commerce Amazon.

Lire aussi : Amazon : créateur d'emplois... et de tensions dans les territoires

Pour 1 emploi créé par Amazon, 2,2 emplois supprimés dans le commerce de proximité

Dans une note d'analyse publiée vendredi 22 novembre, le député LREM estime qu'Amazon, loin de créer des emplois en France comme il l'affirme à coups de communiqués de presse, en a détruit en réalité 7.900 en 2018.

« Amazon se vante à grands renforts de pub de créer 9.000 emplois intérimaires pour Noël, mais ce n'est que de la poudre aux yeux. Derrière cette communication bien huilée, il ne faut pas oublier que ce sont des emplois provisoires, et surtout, que l'impact global d'Amazon sur l'emploi en France est négatif. La réalité, c'est que quand Amazon créé un emploi en France, le commerce de proximité perd 2,2 emplois", affirme-t-il à La Tribune.

Selon les chiffres et estimations présentés dans la note du député, Amazon aurait réalisé 5,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires hors taxe en France en 2018 -un chiffre non confirmé par Amazon, qui refuse de rendre public ce genre de données sur son activité- et employait 4.737 personnes à la même époque dans ses entrepôts logistiques hexagonaux. En ajoutant les 7.600 équivalents temps plein chez les vendeurs tiers, Amazon aurait donc fait travailler 12.377 personnes en 2018. Voilà pour le côté positif. Mais Mounir Mahjoubi estime que le compte n'y est pas. Il accuse le géant de Seattle d'avoir fait disparaître 20.239 emplois dans le commerce physique la même année. Soit un solde négatif de 7.862 emplois. Le chiffre correspond au nombre d'emplois qui auraient été générés dans le commerce physique si les 5,5 milliards d'euros de ventes d'Amazon en France avaient été réalisés dans les magasins traditionnels, le calcul se basant sur les chiffres de la productivité du travail selon l'Insee.

Mensonge sur le nombre réel d'emplois et précarité des postes

Mounir Mahjoubi déplore également la "communication trompeuse" d'Amazon sur ses chiffres. D'après sa direction, le géant du e-commerce employait en France 7.500 personnes en 2018. Problème : en demandant l'accès aux comptes de la firme déposés auprès du tribunal de commerce, le député s'est aperçu qu'Amazon emploie en réalité 5.613 personnes (dont 4.737 dans ses entrepôts logistiques -des métiers pénibles et peu rémunérateurs-, le reste étant réparti à travers six autres filiales). "Cet écart peut s'expliquer par un important recours aux contrats à temps partiels et/ou aux CDD", explique la note.

L'ancien secrétaire d'Etat au Numérique fustige également la nature des emplois proposés par la firme américaine.

"Le succès d'Amazon s'explique par le fait qu'ils ont tout, à un prix compétitif, et qu'ils livrent vite. Mais cette compétitivité nuit à la société : elle se fait sur le dos de l'environnement avec l'explosion des livraisons, sur le dos des territoires qui perdent des commerces de proximité et qui voient leurs TPE et PME dépendantes du géant pour exister en ligne, et enfin sur le dos des travailleurs eux-mêmes qui se voient proposer des emplois précaires", décline-t-il.

Appel à consommer "en conscience" et à privilégier les "alternatives locales" pour Noël

Face à ce constat, le député appelle les Français à ouvrir les yeux sur les pratiques d'Amazon et à consommer de manière plus responsable. Dans la lignée de l'essor du bio, des circuits courts et du commerce équitable, qui traduisent un changement des habitudes de consommation et une plus grande exigence envers le secteur agro-alimentaire, Mounir Mahjoubi estime qu'il faut s'interroger sur les entreprises comme Amazon qui fondent leur attractivité sur une productivité très élevée, au détriment des emplois en France.

"Je n'encourage pas le boycott d'Amazon, j'achète moi-même parfois sur la plateforme, uniquement quand je ne trouve pas ce dont j'ai besoin ailleurs. Mais les internautes doivent cliquer en connaissance de cause et ne pas oublier qu'il existe des alternatives. Si davantage de Français achetaient leurs cadeaux de Noël auprès des PME et TPE locales, sur place ou en ligne sur leur site, cela boosterait l'économie française", plaide Mounir Mahjoubi.

Le député aiguille ainsi les consommateurs vers le "Noël des PME", une initiative en ligne qui propose un annuaire d'entreprises locales sur internet qui "pratiquent un e-commerce responsable, maîtrisent leur impact social et environnemental, ou produisent en circuit court".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2019 à 13:57 :
La logique même.
Après, tout dépendra de l'attitude des consommateurs. Et à voir les réactions sur ce mur ... c'est pas gagné !
a écrit le 25/11/2019 à 10:39 :
Consommer responsable, c'est supprimer tous les achats futiles type jouets plastiques produits à l'autre bout de la planète, qui seront au surplus cassés après une semaine. Donc, attention lors des "cadeaux de Noël", aux dépenses qui ne rendent certainement pas notre pays plus compétitif..
a écrit le 25/11/2019 à 10:04 :
"et appelle à acheter français"

Tiens je viens d'acheter une paire de chaussons français... 15 balles !

Heu... Tu pourras me passer ta CB Mounir stp pour acheter le reste des produits dont j'ai besoin en français ? Merci.
a écrit le 25/11/2019 à 9:40 :
On ferme bien des bureaux de poste parce que maintenant avec internet on peut faire plein de truc a distance (en demandant aux petits commerces de remplacer en zone rurale). Et puis bon, quels magasins souffrent de la concurrence d'amazon? Les super et hyper, les grandes surfaces specialisées.
Doit pas y avoir grand monde qui achete encore ses habits et chaussures dans les petites boutiques de centre ville. Le petit commerce encore existant, boulangerie, epicerie de quartier, journaux tabac peut esperer surfer sur la vague en etant depot de colis comme c'est le dernier kilometre qui coute le plus cher. A quelque chose malheur est bon.
D'ailleurs ce serait une idée de jeune pousse de faire un systeme d'unification des depots de colis multireseau. Je depose les droits
a écrit le 25/11/2019 à 9:36 :
il faudrait commencer par arrêter d'importer de chine, rétablir la compétitivité de nos entreprises par des allègement de taxes, surtaxes en tout genre et laisser plus de liberté pour la créativité au lieu d'étouffer dans l'oeuf toutes les ''bonnes idées'' constructives, mais un travail qui permet d'en vivre en France c'est honteux .... honte à cette caste politique qui détruit notre pays
a écrit le 25/11/2019 à 3:38 :
Mounir l'expert informatique qui tape avec deux doigts son clavier d'ordinateur.
a écrit le 24/11/2019 à 17:11 :
Ce monsieur nous donne la parole des "donneurs de leçons ". Amazon fait du commerce et il le fait bien. Maintenant, la concurrence existe et Cdiscount essaie de lutter et d'autres. Le consommateur fait son choix . Les entreprises françaises croulent sous les impôts et taxes pour payer la mauvaise gestion et les largesses sociales. de faits, les produits Français sont soit trop chers à qualité égales soit moins bon en rapport qualité prix. etc.....etc.... Alors, il serait temps de remettre la France en mode " gagnante " en baissant les taxes, les impôts, les dotations et largesses aux associations, aux bénéficiaires litigieux d'aides, aux niveaux de dépenses des collectivités et ministères ....etc...
Réponse de le 25/11/2019 à 9:22 :
Il me semble essentiel d'équilibrer commerce et production locale pour l'alimentaire mais également les biens d'équipements usuels, actuellement cette mondialisation ne possède pas de fondations solides. Imaginons un orage solaire, au bout de trois jours il n'y a plus rien. Les funestes conséquences du traité commercial avec l'Angleterre de 1787 devrait faire réfléchir les différentes autorités. "Le fondement de la crise, l'organisation du commerce mondial" - Maurice Allais (notre seul prix Nobel d'économie).
a écrit le 24/11/2019 à 17:11 :
Ce monsieur nous donne la parole des "donneurs de leçons ". Amazon fait du commerce et il le fait bien. Maintenant, la concurrence existe et Cdiscount essaie de lutter et d'autres. Le consommateur fait son choix . Les entreprises françaises croulent sous les impôts et taxes pour payer la mauvaise gestion et les largesses sociales. de faits, les produits Français sont soit trop chers à qualité égales soit moins bon en rapport qualité prix. etc.....etc.... Alors, il serait temps de remettre la France en mode " gagnante " en baissant les taxes, les impôts, les dotations et largesses aux associations, aux bénéficiaires litigieux d'aides, aux niveaux de dépenses des collectivités et ministères ....etc...
a écrit le 24/11/2019 à 15:54 :
Ma contribution précédente n'est pas passée car j'ai probablement fait une erreur de manipulation.
Monsieur Mounir Mahjoubi est pathétique (du moins, complètement en dehors de ses pompes). L'avenir, c'est le commerce en ligne et dans les années à venir, les chiffres d'affaires du e-commerce vont exploser car on ne peut rien faire contre le progrès.
Cordialement
a écrit le 24/11/2019 à 15:14 :
Encore un ancien ministre qui a des idées quand il n'est plus ministre... A ranger d'urgence dans un placard avec Nicolas Hulot...
a écrit le 24/11/2019 à 10:11 :
notre société en déconstruction est bien en marche ! mais ce nouveau monde est rejetée par 80 % . public et privé meme constat
a écrit le 24/11/2019 à 9:08 :
....et d'en créer combien ?
Décidemment a LREM ils ne savent pas tourner 7 fois la langue dans leur bouche ......!
a écrit le 24/11/2019 à 8:46 :
il dénonce, balance qq chiffres mais aucun argument tangible.
a écrit le 24/11/2019 à 3:42 :
Personne n'est oblige d'acheter chez amazone.
a écrit le 23/11/2019 à 22:31 :
On ne peut pas aller contre les évolutions sociétales plébiscitées par la génération du député et celle qui le suit. Il faudrait alors que les jeunes restreignent l'usage de leur portable. Impensable !! Le e- commerce engendre la même révolution que les super hyper marchés et autres ctres cciaux des années 60-80 qui ont fleuri à la périphérie de ttes les agglomérations pour le plus gd bien des consommateurs et des jeunes ménagères des 30 Glorieuses, supprimant des centaines de commerce de proximité et leurs ruelles commerçantes. Que M Mahjoubi se souvienne de cette époque pas si lointaine malgré son jeune âge.
Qu'on remette l'ogre Amazon au pas ds une traque impitoyable aux abus sur la libre concurrence , sur la liberté du travail, sur le respect du code du travail, sur une taxe Gafa qui ne puisse pas être contournée, sur une taxe carbone qui soit véritablement appliquée et payée au juste prix...OK!!
Que les jeunes consommateurs essaient plutôt de jouer la diversification de leur e-commerçants pour éviter à terme un monopole ou plutôt un duopole avec Alibaba qui limiterait la salutaire e-concurrence.
a écrit le 23/11/2019 à 19:49 :
Cela n'a pas de sens de stigmatiser les premiers de cordée. De même, 1 emploi fonctinnaire de plus est corrélé à la perte de 2 emplois dans le privé. C'est Mitterand-Chirac qui l'ont montré en triplant le nombre de fonctionnaires.
a écrit le 23/11/2019 à 19:44 :
Je vais surement faire hurler mais 7900 emplois au niveau national, c'est rien, et avec le volume d'activité d'amazon, on peut considerer que le pouvoir d'achat gagné sera deplacé ailleurs, donc finalement peut être pas aussi negatif que ça, vous avez, lavoisier, rien ne se perd... ou la vitre cassée inversée.

Par contre, les tarifs d'amazon a ses vendeurs et son comportement vis a vis des impots, ça c'est aux vendeurs et a l'etat de se faire respecter.

(je signale que je n'ai jamais rien acheté chez eux, mais la logique economique veut que tout se fasse vieilelbeufiser un jour, c'est ainsi)
Réponse de le 24/11/2019 à 9:15 :
J'ai deja acheté sur Amazon et il faut reconnaitre qu'"ils ont un SAV que pourrait leur envier beaucoup de commerçants !
D'autre part ils font travailler beaucoup de petits vendeurs et de relais sous leur bannière : ne voir que les aspects négatifs trés etriqué .........
Majhoubi n'arrètera pas l'évolution du commerce !
Leur dû en imposition est un tout autre problème qui relève des pouvoirs publics .......
Réponse de le 25/11/2019 à 14:52 :
@jeannot lapin 23/11/2019 19:44
"vieilelbeufiser": je pensais qu'il y avait une faute de frappe mais ensuite, j'ai enfin compris.
Félicitations ! il fallait le trouver.
Cordialement
a écrit le 23/11/2019 à 16:00 :
Et les impôts de production que les gouvernements depuis des decennies ont refusé de supprimer; voire même de réduire quand ils ne les ont pas augmenté: Combien d'emplois ont ils supprimés? Là on parle de centaines de milliers de postes et particulièrement dans l'industrie. C'est assez extraordinaire ces politiques qui cherchent des boucs émissaires dans les entreprises qui réussissent pour nous enfumer face à leurs cuisants échecs.
a écrit le 23/11/2019 à 14:06 :
Mounir Mahjoubi accuse Amazon de détruire 7.900 emplois et appelle à acheter français

Il a raison.

Conséquence, décision URGENTE doit être prise de créer un TRES LOURDE TAXE CARBONE prélevée chez Amazon sur les ventes e-commerce B to C

pourquoi est-ce justifié

parce qu'il est reconnu qu'Amazon organise l'esclavage des salariés préparateurs de commandes

parce que Amazon abuse d'un statut de faux entrepreneurs véritables salariés pour le chauffeurs de livraison

et qu'en conséquence ces chauffeurs de livraison exploités eux aussi tels des esclaves de la route se mettent en danger et par redondance mettent aussi en danger les usagers de la route

parce que AUSSI les millions de petits colis génèrent une ÉNORME POLLUTION pour leurs livraisons dans ces conditions, souvent avec des vieux véhicules de livraison à bout de souffle ULTRA POLLUANTS et aux kilométrages énormes, des véhicules usés maquillés pour les contrôles techniques et DE SURCROIT TROP SOUVENT EN SURCHARGES
Réponse de le 23/11/2019 à 14:36 :
Grande-Bretagne : Jeremy Corbyn s'en prend à la « culture de la fraude fiscale » d'Amazon

En voila une raison de plus pour TAXER LOURDEMENT AMAZON

sans oublier de poursuivre SANS RELACHE SANS COMPLAISANCE en Justice TOUS les dirigeants français et européens d'Amazon
Réponse de le 23/11/2019 à 15:41 :
"Acheter français" ? Et puis quoi encore ? Vous avez la moindre idée du pitoyable niveau qualitatif de la camelote "made in france", tous secteurs confondus ? Certes, en fonction des fournisseurs, Amazon commercialise des articles de qualités diverses, mais au moins il est possible à chaque client d'Amazon de comparer les innombrables offres en fonction des descriptions, prix etc etc. Quand on se rend compte du manque de sérieux, de compétences et de savoir-faire français, "acheter français" équivaut tout simplement à jeter son argent par les fenêtres. Et si c'est pour acheter un produit "designed in france, made in China", il est préférable de donner directement son argent aux Chinois qui, eux au moins , travaillent et ont de vraies compétences. "Acheter français", ce n'est que du nivellement par le bas pour des cons-sommateurs en état de précarité neuronale. Quant à la taxe carbone : un mot, un seul : ridicule. Quand on connaît l'état de pollution du chancre français, qui reste le pays le plus pollué d'europe, avec ses politiques industrielles, agricoles, énergétiques... datant du moyen-âge, ce n'est pas une "taxe carbone" qui ne sert en rien la cause écologique mais uniquement à combler quelques trous creusés par les mauvais gestionnaires étatiques qu'il faut combler, c'est une taxe "pollution française" qu'il convient de mettre en place. Mais bon : l'obscur petit député d'arrière-plan privilégie la France En Marche arrière. C'est ça l'avenir de la france : loin derrière elle ! Et vive Amazon !
a écrit le 23/11/2019 à 13:16 :
Bon, d'accord : casser du sucre sur le dos d'Amazon est très à la mode. C'est le genre "me too", version commerce électronique. Du grand n'importe quoi et, surtout, de la nauséabonde propagande. cet obscur politicien de seconde zone aurait mieux fait de se pencher sur les ravages provoqués par la grande distribution. celle-ci crée des emplois ? Foutaises ! Elle détruit systématiquement, avec la complicité de politiciens pas vraiment désintéressés, le tissu socio-économique et professionnel des zones dans lesquelles elle s'installe. Tous les socio-économistes compétents (il ne font donc pas de politique !) savent que pour un emploi (ou plutôt un sous-emploi de me...) créé dans la grande distribution, c'est un minimum de trois emplois valorisants détruits, saccagés, sacrifiés dans le tissu commercial environnant. mis bon : comme il est probablement assez proche de certains responsables de chaînes de grande distribution, comme tant d'autres politicards, il ne va pas commencer à être honnête. ne parlons même pas de compétences, ne rêvons pas : il est français et politicien : double désavantage sur ce point.
a écrit le 23/11/2019 à 11:31 :
La position de monsieur Mounir Mahjoubi me fait penser à celle de monsieur Ludovic Aymen de Lageard (voir La Tribune du 21/11 16:53).
Ils sont pathétiques.
Cordialement
a écrit le 23/11/2019 à 10:05 :
Et les décisions stupides de l'exécutif actuel, comme l'abandon de NDDL ou d'Europacity, elles ont coûté combien d'emplois ?
a écrit le 23/11/2019 à 10:03 :
Parkings payants, radars en tous genres, PV, taxes sur les carburants(80%) etc... Il devrait regarder cette réalité ! Le e-commerce n'est pas prêt de s’arrêter. J'habite dans une petite commune, le "black"samedi, les flics font des contrôles en tous genres, bien entendu pour la sécurité, sic ! Fric, fric et fric .
a écrit le 23/11/2019 à 9:58 :
Mr Majhoubi ,
Avez-vous essayé une seule fois de votre vie d’ouvrir un commerce de proximité ? C’est une ruine au final : CFE, RSI, TVA, loyers , taxes foncières , taxes locales ( par exemple sur l’enseigne ) etc.... plus salaires et cotisations si employés ... bref , à part se prendre des coups y a rien à gagner ... à plusieurs reprises j’ai échoué à cause de tous ces éléments là et non du manque clientèle ...obligation de faire appel à un comptable car on ne comprend plus rien aux exigences , plus de cash avec le paiement sans contact et les caisses enregistreuses obligatoires avec enregistrement des saisies etc... ça tombe tout le temps ... c’est ça le problème et non Amazon ... Amazon offre au final un service aux populations qui n’ont plus rien : ni poste , ni café , ni tabac etc....
a écrit le 23/11/2019 à 9:44 :
Qu'en pensez-vous M. Mahjoubi ?
Les Français devraient dépenser plus de 20 milliards d'euros en ligne pour les cadeaux de Noël, dont près de 2 milliards à l'occasion des opérations promotionnelles du "Black Friday" le 29 novembre et du "Cyber Monday" le 2 décembre, a estimé jeudi la fédération du secteur (Fevad).

Le "Black Friday" et le "Cyber Monday", des journées de promotions importées des États-Unis, explosent depuis 2016: touchant des produits neufs et souvent chers, cela permet selon ses adeptes de faire de "beaux" cadeaux de Noël à prix compétitifs.
a écrit le 23/11/2019 à 9:37 :
Populisme, que de populisme parce qu'il n'a rien d'autre de constructive a dire. A eviter.
a écrit le 23/11/2019 à 9:33 :
Il est évident qu'avec son nouveau modèle économique, en supprimant les intermédiaires, en ayant une puissance colossale de juristes et de fiscalistes ; en défiscalisant à outrance pour ne pas payer d’impôts dans les pays ou ils vendent, les GAFAM vendent moins cher certes, mais au prix de :
- défiscalisation et rien payer d’impôts dans les pays de consommation
- accumulation des profits hors normes
- actions limites légales contre toutes entreprises clientes du portail qui deviennent concurrentes.
- avoir des capitalisations colossales qui leur permet d'investir pour étouffer les autres
- fausser la concurrence avec le petit commerce sacrifié et les entreprises françaises qui essayent de se développer ....
- Polluer encore plus avec des livraisons à domicile, des emballages en plus...etc...

Il est temps de réagir, sinon Amazon nous livrera ses baguettes dans quelques années !

L'étude de Mr Mahjoubi est bienvenue, elle chiffre réellement les conséquences de ces mastodonte - les chercheurs américains arrivent aux mêmes résultats aux US - et il faut à tout prix les démanteler au nom de la distorsion de concurrence.
Réponse de le 23/11/2019 à 10:03 :
Comment ça, ne pas payer d'impôts dans les pays de consommation ? Amazon.fr collecte et verse la TVA à l'état, paie les charges et cotisations sociales de ses salariés français. De fait une enseigne française comme Cdiscount fait EXACTEMENT le même travail qu'Amazon...
Réponse de le 23/11/2019 à 10:28 :
@Bruno ,

Je me suis une promesse :
ne plus commander sur Cdiscount ,
J’ai commandé il y a deux ans une table de jardin et des chaises : j’ai cherché le carton dans un dépôt de livraison : Cdiscount ne contrôle pas les cartons de leurs clients
Il manquait une barre de liaison pour la table , le carton était troué , la barre perdu dans la nature et produit fin de série , 200 euros à la poubelle ...
Depuis j’évite ce site comme la peste
Avec Amazon j’ai n’ai eu aucun problème, je l’ai eu au téléphone pour un produit , bon contact pro et tout s’est bien déroulé .
Si Amazon a le monopole : ils sont sérieux et leurs colis bien emballés et en «  bon état «  à l’arrivée .
Et ils existent trop de livreurs qui ne respectent pas les clients aussi ...
Qui jettent les colis n’importent où quand le client est absent ...
Tous ces problématiques refroidissent des commandes en ligne.
a écrit le 23/11/2019 à 9:32 :
L'ex secrétaire au numérique n'a toujours pas compris l'évolution du/des modes de consommation des français et/ou autre peuples de la terre, les achats se font de plus en plus par le biais d'internet, avec des achats en restant assis derrière son pupitre et livraison directement chez soi. Voir l'explosion des sites marchands comme Alibaba en Chine.
Ce dernier est peut-être le poisson du président qui semble perdre pied à la fois en France, en Europe, et dans ses relations avec les grands de ce monde....
Avec des spécialistes comme celui-ci les oppositions de gauche et de droite ont peut-être de beaux jours devant eux.
Quand aux commerces de proximité, ils pâtissent de cette évolution du consumérisme, mais celui qui ne s'adapte pas risque de disparaître. Voir Conforama, La grande récrée, toys r us....Carrefour, Auchan etc....
a écrit le 23/11/2019 à 8:57 :
Avec plaisir Mounir ! Heu... tu peux nous prêter ta carte par contre stp ?

Ils sont vraiment déconnectés des réalités les LREM ya pas à dire !
a écrit le 23/11/2019 à 8:29 :
Un bouc émissaire comme d'habitude pour cacher l'incompétence des dirigeants qui ne savent que taxé Amazon est dans tout les pays et pourtant certains pays non pratiquement pas de chômage
a écrit le 23/11/2019 à 5:11 :
Ce qui détruit les petits commerces de centre ville?L'accessibilité qui est devenue impossible et les parkings payants,la faute des petits maires cupides et incapables.Beaucoup de petits commerces vendent sur Amazon,pour certains c'est une opportunité comme ceux qui vendent des livres d'occasion.
a écrit le 23/11/2019 à 5:00 :
Encore vivant ?
a écrit le 22/11/2019 à 21:20 :
Est-ce lui qui voudrait développer la reconnaissance faciale ? Ce système antidémocratique qui flique les gens dans la rue.
a écrit le 22/11/2019 à 20:06 :
Je ne comprends
pourquoi il y a des tensions ?
Amazon a de toutes lesmanières sa propre clientèle
Par contre si l’emploi et les commerces de proximité sont mortes : car ils n’ont pas été entendus ?
Bien sûr que la taxe du numérique est difficile à mettre en place mais l’Etat en sachant la situation aurait pu exonérer «  les zones impactées » par le e- commerce , toutes les PME afin de maintenir les emplois réels et d’autre part Amazon c’est un professionnel sérieux , pas comme tous les sites bidons qui gangrènent le net , ou vous recevez des produits cassés ou les plateformes ne vous remboursent pas et ils sont sous couvert des boites en conseil Marketing et le siège dans un pays de l’Est ...,
Bref ça fait longtemps que le commissaire du Net aurait du faire le nettoyage pour protéger toutes les populations ou qu’elles se trouvent dans le monde , les droits des clients c’est universel.
a écrit le 22/11/2019 à 20:05 :
ce n'est pas Amazon qu'il faut accusé mais les consommateurs qui font qu'Amazon existe. Sans acheteurs Amazon n'existerait plus. Aussi si les consommateurs font des économies avec Amazon les économies seront dépensées ailleurs et créeront aussi des emplois.
a écrit le 22/11/2019 à 19:45 :
Acheter en ligne ou en réel ?
Beaucoup de gens évitent les foules , la circulation sur les routes ...
Bon après les commandes en ligne sont rapides mais en période de Fêtes, ce qui est embêtant ce sont «  les retours «  ou autres soucis «  de livraison...
Beaucoup aussi vont compter et ne rien dépenser...ou ne pourront pas dépenser par manque de moyens...
a écrit le 22/11/2019 à 19:09 :
Manour Mahjoubi, un homme sans vision, qui croyait que sa declaration d'homosexualite le lancerait en politique... les Francais ne sont pas idiots.
Sa carriere est derriere lui, good bye.
Réponse de le 23/11/2019 à 2:57 :
N'importe quoi...
Visiblement vous avez un problème avec l'homosexualité.
a écrit le 22/11/2019 à 18:38 :
De l'anti-américanisme primaire, c'est pathétique, mais de la part de cet homme politique, cela ne m'étonne pas.
Réponse de le 22/11/2019 à 18:53 :
«  détruire des emplois « ?
En quoi ceci est «  anti américain « ?
Les américains ont pas de «  sentiments «  dans les affaires quand ça concerne les Français...
Vous êtes un américain ou un de vos parents américains ?
Réponse de le 22/11/2019 à 19:07 :
Et pourtant ce qu'il dit est vrai.
a écrit le 22/11/2019 à 18:23 :
Il vaut mieux tard que jamais
( le réveil )😊
a écrit le 22/11/2019 à 18:06 :
NON JE NE DIRAIS RIEN

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :