Pourquoi Tik Tok est au cœur des tensions entre la Chine et les États-Unis

 |  | 1050 mots
L'application chinoise Tik Tok, ultra-populaire dans le monde entier, est contrainte par le président Donald Trump de vendre ses activités américaines.
L'application chinoise Tik Tok, ultra-populaire dans le monde entier, est contrainte par le président Donald Trump de vendre ses activités américaines. (Crédits : Florence Lo)
Microsoft, qui était le seul à avoir officiellement manifesté son intérêt pour acquérir Tik Tok, a vu son offre rejetée dimanche par ByteDance, propriétaire de l'application chinoise à succès. L'éditeur de logiciels Oracle fait désormais figure de favori pour reprendre les activités américaines du service chinois, comme l'a exigé en août le président Trump. Retour en trois étapes cruciales sur l'affaire Tik Tok, devenue l'un des symboles de la crise politique et commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Tik Tok. L'application de vidéos courtes, à mi-chemin entre réseau social et play-back, a rejeté l'offre de Microsoft pour l'achat de ses activités aux Etats-Unis. Alors que Tik Tok est sous la menace d'une interdiction sur le sol américain depuis début août, la firme de Redmond avait été la première à témoigner son intérêt pour l'acquisition de la pépite du groupe chinois ByteDance. L'éditeur de logiciels Oracle, dont le nom circulait depuis plusieurs semaines, fait désormais figure de favori pour mettre la main sur Tik Tok.

"ByteDance nous a fait savoir [dimanche] qu'ils ne vendraient pas les opérations américaines de Tik Tok à Microsoft", a réagi le groupe américain dans un communiqué lapidaire publié dimanche. Et de poursuivre : "Nous sommes convaincus que notre proposition aurait été bonne pour les usagers de Tik Tok tout en protégeant les intérêts de sécurité nationale", principal argument évoqué par Donald Trump pour provoquer cette vente forcée. Retour sur le projet de vente atypique de Tik Tok, qui se retrouve au cœur des tensions politiques et commerciales entre la Chine et les Etats-Unis depuis deux mois.

Lire aussi : Pourquoi Microsoft veut mettre la main sur le réseau social TikTok

  • Une vente forcée par...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :