Pourquoi Microsoft veut mettre la main sur le réseau social TikTok

 |  | 1025 mots
Créée en Chine en 2016 par le groupe Bytedance, TikTok est la première application asiatique à rencontrer un immense succès en Europe et aux États-Unis.
Créée en Chine en 2016 par le groupe Bytedance, TikTok est la première application asiatique à rencontrer un immense succès en Europe et aux États-Unis. (Crédits : Dado Ruvic)
Microsoft lorgne sur TikTok, l'application chinoise passée maître dans l'engagement auprès des adolescents sur des vidéos courtes. Une annonce surprenante pour le groupe américain qui, au fil des années, a délaissé ses produits grands publics pour privilégier son offre dédiée aux professionnels. Mais TikTok lui permettrait justement de mettre un pied sur un nouveau terrain de jeu.

Aux États-Unis, le ton monte contre TikTok. Le réseau social chinois, au succès phénoménal, fait l'objet de vives critiques par l'administration Trump depuis le début du mois de juillet dans un contexte de tensions politiques et commerciales avec la Chine. Alors que des premières rumeurs de rachat par un groupe américain circulaient, Donald Trump a annoncé vendredi s'y opposer. Le locataire de la Maison Blanche a même déclaré vouloir tout simplement "bannir" l'application de vidéos courtes du territoire américain.

Washington accuse TikTok de pouvoir être utilisée par le gouvernement chinois à des fins d'espionnage via la récolte de données personnelles. Il redoute également la diffusion de propagande chinoise. De son côté, l'application chinoise a toujours nié un quelconque partage de données avec Pékin.

"Nous n'allons nulle part", a répondu samedi Vanessa Pappas, responsable de TikTok aux Etats-Unis, dans une vidéo publiée sur le réseau assurant aux utilisateurs que l'appli était là pour "rester".

La responsable a également promis la création de 10.000 emplois d'ici trois ans sur le territoire américain. En parallèle, ByteDance, le groupe chinois propriétaire de TikTok, a accepté samedi de céder l'intégralité de ses...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2020 à 9:47 :
C'est exactement de cette façon qu'il va falloir traiter les GAFA.
"Vous pouvez venir en Europe, à condition de faire des JV avec des entreprises européennes, et d'utiliser des serveurs européens sous réglementation européenne, et en respectant la fiscalité européenne".
On a un politicien qui aurait le courage de proposer cela? Quoi qu'on dise, on se dirige vers cela inéluctablement, alors autant commencer maintenant.
a écrit le 05/08/2020 à 9:47 :
C'est exactement de cette façon qu'il va falloir traiter les GAFA.
"Vous pouvez venir en Europe, à condition de faire des JV avec des entreprises européennes, et d'utiliser des serveurs européens sous réglementation européennes, et en respectant la fiscalité européenne".
On a un politicien qui aurait le courage de proposer cela? Quoi qu'on dise, on se dirige vers cela inéluctablement, alors autant commencer maintenant.
a écrit le 05/08/2020 à 7:44 :
Ça va pas assouplir la relation Americano-Chinoise.
Et Trump de dire à Microsoft 50 pour vous 50 pour Moi.
a écrit le 05/08/2020 à 7:43 :
Ça va pas assouplir la relation Americano-Chinoise
a écrit le 04/08/2020 à 17:02 :
Hou hou ?
Réveillez vous !
Le monde des finances n’a pas attendu le Covid 19 pour mettre en place leur système, ils dont tous ensemble pour un monde numérique sans nation.
a écrit le 04/08/2020 à 12:39 :
Parce que les communistes en Chine sont trés agréssifs.
a écrit le 04/08/2020 à 9:39 :
Trump offre Tik-Tok à Microsoft sans problème et nos médias de masse vont encore nous faire croire que la Chine serait la rivale des États Unis. Que dis-je, plus puissante même !

Les fables néolibérales sont de plus en plus grotesques à l'image de leurs serviteurs.
a écrit le 04/08/2020 à 9:33 :
Pour une fois qu'une société non américaine arrive à percer dans l'internet. Croire à la réussite de Microsoft, Google, Facebook etc, comme ça par hasard, me laisse dubitatif malgré les belles histoires connues du Public ...
a écrit le 03/08/2020 à 21:48 :
c'est rigolo
les chinois se font expulser, apres avoir transfere gratuitement les technologies
comme ils font depuis 30 ans avec les occidentaux
bon, ils ne sont pas chiens, ils attendent d'en faire baver aux occidentaux quidependront de leurs batteries, quand grace aux ecolofascistes il n'y aura plus de voiture a essence, mais juste de l'electrique qui rendra tout le monde dependant de la chine
la vengeance est un nem qui se mange froid
a écrit le 03/08/2020 à 19:41 :
Je ne peux pas lire l'article mais il me semble que la stratégie de Microsoft est claire si on regarde ce qu'ils font en lançant une infrastructure "no code" de génération de workflow ou processus via des interfaces façon UML.
ils veulent attirer les d'jeunes vers leurs solutions qui permettent de générer des applications assez sophistiquées sans comprendre grand chose aux technologies, techniques, pattern sous jacente.

Une sorte de code pour les nuls, qui développerons des business process "avec les doigts" sur des tablettes à partir de solutions Microsoft.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :