Alcatel-Lucent toujours dans le rouge, le directeur général s'en va

 |   |  313  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le directeur général du spécialiste des télécommunications, Ben Verwaayen, va quitter son poste le 7 mai prochain à l'occasion de l'assemblée générale des actionnaires. Une annonce qui intervient alors que le groupe vient de faire état d'une perte nette de 1,3 milliard d'euros pour 2012.

A l'occasion de la publication des résultats du groupe, Alcatel-Lucent a annoncé jeudi le prochain départ de son directeur général. Ben Verwaayen a décidé de ne pas demander le renouvellement de son mandat d'administrateur du groupe lors de la prochaine AG. Sa démission sera effective dès que la transition avec son successeur sera finalisée.

Cette annonce intervient au moment de la publication des résultats du groupe, qui essuie de lourdes difficultés financières. D'un côté le groupe est confronté à un marché compliqué sur lequel ses clients investissent de plus en plus difficilement, et de l'autre, ses concurrents chinois ZTE et Huawei prennent de plus en plus de place, aussi bien en Afrique qu'en Europe.

Mauvaises performances

Alcatel-Lucent a ainsi annoncé une perte nette de 1,3 milliard d'euros pour 2012, sous l'effet d'importantes dépréciations d'actifs. Le groupe a dû déprécier de 1,4 milliard d'euros les écarts d'acquisitions enregistrés lors de l'acquisition de nouvelles filiales. Dans le détail, la perte nette du 4ème trimestre comprend 247 millions d'euros de charges de restructuration et une perte de valeur sur actifs de 894 millions. 

"Programme performance"

Pour rappel, Alcatel-Lucent a obtenu fin janvier une rallonge de son prêt bancaire, porté de 1,6 milliard d'euros à 2,0 milliards d'euros. Celle-ci permet au groupe "d'allonger l'échéancier de sa dette, de stabiliser son bilan et de se donner les moyens pour finaliser" son programme de restructuration, dit le groupe dans un communiqué. Ces prêts, obtenus mi-décembre auprès des banques Credit Suisse et Goldman Sachs vont lui permettre de mettre en place son "Programme performance", un vaste plan de réduction des coûts de 1,25 milliard d'euros d'ici fin 2013, annoncé en juillet. Il prévoit notamment une réduction de 5.500 postes dans le monde - dont près de 1.400 en France - sur un total de 76.000.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2013 à 15:00 :
C'est quand meme étonnant que Anne Lauvergeon ne se présente pas
a écrit le 08/02/2013 à 16:38 :
c'est la politique de Tchuruck qui a tué Alcatel !!!
a écrit le 08/02/2013 à 16:36 :
il s'en va avec quelle indemnité ???Apres ces pertes catastrophique il ne devrait rien toucher !!
a écrit le 08/02/2013 à 14:34 :
Y-en-a qui se sont faits de la tune hier à l'annonce des résultats annuels du groupe. JEFFERIES et SOCIETE GENERALE (après l'annonce du départ de son directeur général qui a fait monter l'action de 7 pour cent) ont opportunément dégradé leur opinion; ce qui pour des marchés toujours moutonniers a fait plonger l'action de 5 pour cent. Le résultat de ces manipulations en "intraday" : 12 pour cent d'amplitude; déconseillé aux petits porteurs; conseillé aux truands.
a écrit le 07/02/2013 à 20:37 :
ALCATEL sans son BEN ......
a écrit le 07/02/2013 à 17:32 :
Pour ceux qui parlent de la dureté du monde du travail dans les entreprises privées,.. quand on voit les résultats depuis 10 ans, la perte de valeur phénoménale pour les actionnaires, c'est l'ensemble du personnel qui devrait être viré!
Réponse de le 07/02/2013 à 18:24 :
Tu as cru aux grands discours., tu as joue et tu as perdu. Prend un codevi, la bourse c est trop complique pour toi.
a écrit le 07/02/2013 à 11:39 :
ne pas s'en faire pour lui, partira pas sans RIEN !
a écrit le 07/02/2013 à 11:29 :
Dommage qu'il parte le CEO d'Alcatel, avec lui on est sur d'atteindre nos goals ! J'espère que le prochain sera aussi performant...
Réponse de le 07/02/2013 à 13:00 :
+1 ! Quel dommage...
a écrit le 07/02/2013 à 11:25 :
ALU est en phase de reconstruction (depuis dix ans) et perd de l'argent dans un secteur en crise avec des concurrents (chinois) qui vendent à prix "dumpés", d'où les dépréciations d'actifs. Ben Verwaayen a du faire le sale boulot(contraint et forcé) de la restructuration et du recentrage dans les domaines d'avenir(?). Il était plus que temps pour lui de passer la main à quelqu'un de plus efficace.Peut-être pourrait-on rappeler Pierre SUARD. La boucle serait bouclée.
a écrit le 07/02/2013 à 11:24 :
N'est ce pas l'héritaged'un cerain Tchuruck?
a écrit le 07/02/2013 à 10:04 :
Le DG ne va pas être au chômage après ses magnifiques performances, il va certainement se retrouver dans un ou deux conseils d'administration en attendant que ses copains le recasent, à moins qu'il ait déjà un poste ailleurs. Avec des résultats pareils on n'a pas de problème à retrouver du travail, mais il faut qu'il se dépêche, il ne va bientôt plus rester d'entreprises à casser.
Réponse de le 07/02/2013 à 10:40 :
Il va déjà se négocier un beau petit golden parachute comme Patricia et Serge !
a écrit le 07/02/2013 à 9:48 :
Alcatel a été massacrée, celà vient de loin, ce sont les actes inconsidérés commis par Tchuruck qui ont mis Alcatel dans cet état de décrépitude. Renault est dans la même situation depuis que Schweitzer et Ghosn ont eu cette idée stupide du low cost qui produit de la pauvreté, de la misère et finit par exploiter des esclaves ....
Réponse de le 07/02/2013 à 10:41 :
Les petits porteurs ont eux aussi été massacrés ! Quand je pense aux pigeons qui viennent d'acheter à 1,30 euro...
Réponse de le 07/02/2013 à 10:44 :
nous ne sommes pas les collaborateur des patrons nous sommes leurs esclaves
Réponse de le 07/02/2013 à 15:54 :
Pauvres retraités qui ont conservé les actions alcatel des années 2001 et qui ont vu l'action atteindre 91 euros (sommet qui n'a duré que qqs jours) pour finir à 1 euro de nos jours
Réponse de le 07/02/2013 à 16:29 :
Elles sont rangées avec les emprunts russes de mon grand-père... FT et Vivendi, il y avait au moins du dividende !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :