Mobile : qui aura la meilleure 4G ?

Orange se proclame leader mais Bouygues Telecom aura le seul réseau 4G de couverture nationale au 1er octobre. Sa hantise : que Free vienne torpiller son lancement à l'automne.

5 mn

Bouygues Telecom a ouvert commercialement son réseau 4G ce jeudi à Strasbourg. DR.
Bouygues Telecom a ouvert commercialement son réseau 4G ce jeudi à Strasbourg. DR. (Crédits : DR)

« Qui a le meilleur réseau 4G ? » La question n'a pas fini d'être posée et la réponse change presque tous les jours ! Si SFR a été le premier à l'ouvrir commercialement pour le grand public à Lyon en novembre, Orange se targue aujourd'hui d'être leader, avec 50 villes et 15 zones de couverture. L'opérateur historique a même lancé un site Internet quialameilleure4g.com où il compare les cartes de déploiement de ses concurrents SFR et Bouygues Telecom. « Personne ne nous a attaqués », observe un dirigeant de l'opérateur, visiblement très content de son coup marketing.

Pendant ce temps, Bouygues Telecom accélère son déploiement. Ce jeudi, la filiale de Bouygues a ouvert commercialement son réseau 4G à Strasbourg. Mais le lancement « massif », « le big bang, le vrai décollage de la fusée 4G » c'est pour le 1er octobre : ce sera alors « une vraie couverture nationale, y compris dans les villes moyennes, sans trous ni mitage. En clair, il ne sera pas nécessaire de prendre sa voiture pour trouver la couverture 4G », persiflent les dirigeants de Bouygues Telecom. Plus de 25 millions de Français seront couverts, l'équivalent de 40% de la population, ce qui le placera clairement devant Orange, qui espère atteindre ou dépasser 30% en fin d'année, idem pour SFR.

Free Mobile avec un réseau « 100% 4G » en septembre ?
Cependant, l'inconnue demeure la réaction du quatrième opérateur. La hantise de Bouygues Telecom : que Free vienne torpiller son lancement en claironnant une semaine avant le 1er octobre que son réseau est « 100% 4G. » Free Mobile a mis les bouchées doubles en matière d'autorisation d'émettre en 4G ces dernières semaines, il dépasse désormais SFR selon les dernières données de l'Agence nationale des fréquences au 1er juin publiées ce jeudi, avec 792 antennes dont 14 en service, contre 788 pour SFR (231 actives) ; en comparaison, Orange en a 1.134 et Bouygues 862.

Et le réseau de Free est compatible 3G/4G : il peut donc basculer dès qu'il en a l'autorisation. Il pourrait ainsi se prévaloir d'avoir un réseau intégralement 4G, même si son réseau en propre ne couvre pas toute la population (autour de 40% au dernier pointage) et que le contrat d'itinérance avec Orange, qui lui permet d'écouler encore 70% du trafic de ses clients selon des sources concordantes, ne porte pas sur la 4G. Une assertion qui serait donc purement marketing mais pourrait s'avérer dévastatrice pour la communication des autres opérateurs. D'autant que Free pourrait bien inclure la 4G dans son forfait à 19,99 euros.

« Quand on est numéro 3, on ne peut pas être plus cher »
Or sur les prix justement, les trois autres opérateurs se regardent en chiens de faïence, en se demandant qui dégainera le premier, le but affiché étant de « recréer de la valeur » (comprendre augmenter les prix après la vague low-cost de l'arrivée de Free). Orange s'inquiète, espérant que « Bouygues ne vendra pas la 4G à zéro au 1er octobre. » De son côté, Bouygues s'insurge : Orange, « le leader a bradé la 4G à 1 euro ! » Une « offre de bienvenue » corrige l'opérateur historique, amenée à expirer en fin d'année : ensuite ce sera 10 euros de plus par mois.

Chez Bouygues, l'intention reste de faire payer la 4G à 5 euros mais « quand on est numéro trois, on ne peut pas débarquer en étant plus cher. On est raisonnable, mais pas suicidaire », explique un dirigeant. En présentant la 4G à Strasbourg jeudi, Richard Viel, le directeur général délégué de Bouygues, a souligné que l'objectif était de « démocratiser ce service pour tous les Français le plus rapidement possible. » Pour l'instant, comme chez SFR, les forfaits de Bouygues donnant accès à la 4G sont commercialisés sans surcoût, soit à partir de 39,99 euros par mois avec un engagement de 24 mois et un smartphone subventionné (à environ 70 euros).

L'arme de l'iPhone 5 en 4G pour Bouygues
Bouygues a justement l'intention de se distinguer sur les téléphones, car les clients devront s'équiper d'un modèle compatible 4G. L'opérateur promet de « réinventer la manière dont on finance les terminaux » : il dévoilera fin août « de nouvelles modalités d'accès aux terminaux, plus transparentes que la subvention, distinguant clairement le prix du service de celui du terminal. »

La subvention est à double tranchant pour les opérateurs : elle permet d'attirer et verrouiller le client, mais elle pèse sur leurs marges. Au Royaume-Uni, Vodafone a développé un modèle original, celui de la location de smartphone : le client n'est pas propriétaire du téléphone qu'il doit rendre au bout d'un an en parfait état sous peine de pénalité, et peut en obtenir un neuf gratuitement. Bouygues n'exclut pas ce type de solutions. Un consultant évoque la piste du partage de revenus, tenté par Apple au lancement du premier iPhone, qui permettrait à un fabricant de co-financer la subvention en récupérant un pourcentage du revenu généré par l'abonné.

Reste à voir si la solution serait très transparente. Bouygues espère aussi que certains clients d'Orange ou de SFR ayant un iPhone 5 se « chatelliseront », autrement dit feront jouer le dispositif de résiliation anticipée de la loi Chatel afin de quitter à moindre coût leur opérateur pour Bouygues, le seul dont le réseau 4G sera compatible avec l'iPhone 5 (sur les fréquences 1800 Mhz). D'ailleurs, Bouygues aurait bien aimé lancer une grande campagne de pub vantant que l'iPhone ne sera 4G que chez lui, mais Apple le lui a formellement interdit. Jusqu'au 1er octobre.
 

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 27/09/2013 à 9:36
Signaler
Hier j'ai passer ma journée avec des installateur d'antennes "4G" de chez Bouygues et bizarrement, ils m?ont tous dit que la 4G de chez Bouygues n?était qu'une grosse supercherie : Les antennes 4G sont les mêmes que les antennes 3G sauf que elle sont...

le 28/09/2013 à 8:54
Signaler
Tu rigoles ou quoi? Non mais ils travaillent vraiment dessus... Tu sais pas qu'ils vont couvrir 63% de la France et tu dis que BT est faux? Orange MENT Il n'est pas 1er en 4G Perso je suis déjà en 4G avec Bouygues et j'adore.

à écrit le 22/09/2013 à 11:53
Signaler
Que d'histoire, que de pub, que d'affiche pour annoncer une pseudo 4eme génération qui n'en est pas une réellement, selon le consortium 3GPP1... :o proposez nous dejà une vrai 3G partout et la 4G on en reparle... Mais il fallait bien une echappée po...

à écrit le 20/06/2013 à 19:06
Signaler
Encore faudrait-il arrêter l'hémorragie des clients...

à écrit le 07/06/2013 à 15:35
Signaler
Dans tous les cas tous les opérateurs doivent changer leurs antennes et rajouter des équipements donc c'est pas pour tout de suite. disons fin 2014 ca devrait atteindre 50 % ce qui est déjà pas mal, n?écouter pas la Pub. Et sur le prix ni compté pas ...

à écrit le 07/06/2013 à 11:43
Signaler
Je regrette mais la 3G free fonctionne je regarde le tennis en ce moment sans problème...

à écrit le 07/06/2013 à 9:56
Signaler
Quel honte de publier un article comme ceci ! Aucun sérieux, aucune recherche journalistique ! Affirmer comme ça que le réseau de Free est 100 % compatible 4G, alors que c'est totalement, est une faute grave ! C'est reprendre les mensonges de mons...

le 07/06/2013 à 12:12
Signaler
Tout à fait d'accord. Le réseau de Free peut être 100% 4G, mais comme il ne couvre que 30% de la population, ce sera de toute façon le dernier réseau 4G en France!

le 07/06/2013 à 13:06
Signaler
Mais il n'est même pas 100 % 4G. LaTribune fait croire que toutes les antennes 3G actuelles ont aussi 4G, ce qui est faux.

le 07/06/2013 à 14:19
Signaler
@ Piel: J'avais cru comprendre que les antennes de Free pouvaient être upgradées 3G/4G par mise à niveau logicielle, donc aucun changement de matériel à faire.

le 07/06/2013 à 18:12
Signaler
@Lou_papet : C'est ce que Monsieur Xavier Niel à annoncé de manière tonitruante mais la réalité des faits est tout autre. Le matériel est 4G Ready, mais à la condition que les cartes radio 4G soit installés et que les antennes soient Bi-bandes Or une...

à écrit le 07/06/2013 à 8:58
Signaler
Le refarming des fréquences 1800 MHz va permettre à Bytel de prendre une avance sur concurrents pour un déploiement national. Qu'en est t-il des problèmes d'interférences avec les fréquences de la TNT pour les bandes inférieures ?

le 07/06/2013 à 9:44
Signaler
Les émetteurs TNT utilisant le haut de bande UHF ne sont pas légion, l'insertion d'un filtre coupant la reception après le canal 60 permet de régler le problème. Cette situation est identique en Allemagne où ils ont très bien résolu le pb, on est pas...

à écrit le 06/06/2013 à 23:14
Signaler
Free à demandé des autorisations 4G pour ses sites, mais à l'heure actuel très peu son fibré et pire encore le matériels n'est pas encore upgradé et la plupart des antennes ne sont pas compatible 3G/4G. Alors la 4G chez Free en septembre, n'y comptez...

le 07/06/2013 à 8:52
Signaler
Angélique soigne ton orthographe !

le 07/06/2013 à 9:38
Signaler
Qu'est-ce qui te gènes vraiment mon propos ou mon orthographe ?

le 07/06/2013 à 10:17
Signaler
Tu as totalement raison. L'article fait croire que toutes les antennes Free sont compatibles 4G, en reprenant ce que dit Niel. C'est totalement faux ! Même les autorisations 4G de Free ne signifient pas que les antennes 4G sont sur le terrain. C'est...

à écrit le 06/06/2013 à 22:48
Signaler
free va tous les descendre... la 4 G doit imperativement etre au meme prix.

à écrit le 06/06/2013 à 22:15
Signaler
Apple même me..e que free

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.