Télécoms : en Australie, le réseau cuivre ne suffit plus

 |  | 646 mots
Lecture 3 min.
D’après le classement mondial des réseaux Internet dans le monde, l’Australie pointe à une piètre 62ème place, avec un débit de 25,65 Mb/s.
D’après le classement mondial des réseaux Internet dans le monde, l’Australie pointe à une piètre 62ème place, avec un débit de 25,65 Mb/s. (Crédits : ALESSANDRO BIANCHI)
Ces dernières années, Canberra a déployé un grand réseau Internet à très haut débit à travers le pays. Pour réduire les coûts, celui-ci ne repose pas, comme en France, sur un déploiement massif de la fibre jusqu’aux logements. Ce réseau utilise encore beaucoup le vieux réseau cuivre. Mais cette infrastructure s’avère insuffisante au regard de l’augmentation du trafic. L’Etat souhaite injecter 3,5 milliards de dollars australiens supplémentaires pour déployer davantage de fibre.

Au début des années 2010, la décision de la France de déployer, à travers le plan France Très haut débit, un vaste réseau de fibre à travers le pays a parfois été critiqué. Ce choix, coûteux, fait désormais l'unanimité, surtout à l'heure où les besoins explosent. En témoigne la forte augmentation du trafic Internet, portée par le télétravail, pendant le confinement et la crise du coronavirus. La crise du Covid-19 et l'essor du travail à domicile, justement, ont révélé les insuffisances du réseau Internet fixe australien. Ses performances font, il est vrai, pâle figure. D'après le classement mondial des réseaux Internet dans le monde de la société britannique Cable, l'Australie pointe à une piètre 62ème place avec un débit de 25,65 Mb/s. Beaucoup...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :