WhatsApp de nouveau bloqué au Brésil

 |   |  208  mots
Une juge a ordonné à Embratel, entreprise de téléphonie fixe, et Anatel (l'Agence nationale de télécommunications), ainsi qu'à tous les opérateurs de téléphonie mobile du pays de suspendre immédiatement l'application WhatsApp, sous peine d'une amende de 50.000 réais (près de 14.000 euros) par jour.
Une juge a ordonné à Embratel, entreprise de téléphonie fixe, et Anatel (l'Agence nationale de télécommunications), ainsi qu'à tous les opérateurs de téléphonie mobile du pays de "suspendre immédiatement l'application WhatsApp", sous peine "d'une amende de 50.000 réais (près de 14.000 euros) par jour". (Crédits : Reuters)
La messagerie de Facebook est dans le collimateur d’une juge pour avoir refusé de lui transmettre des informations sur une enquête policière.

Rebelote. Une juge de l'état de Rio de Janeiro a bloqué mardi la messagerie WhatsApp sur tout le territoire brésilien, a indiqué à l'AFP un porte-parole du tribunal. "La juge Daniela Barbosa a bloqué WhatsApp sur tout le territoire national", a-t-il déclaré. Dans la décision de 19 pages envoyée à l'AFP, la juge explique avoir bloqué la célèbre messagerie car Facebook, sa maison-mère, a refusé de transmettre des informations sur une enquête policière.

La juge ordonne donc à Embratel, entreprise de téléphonie fixe, et Anatel (l'Agence nationale de télécommunications), ainsi qu'à tous les opérateurs de téléphonie mobile du pays de "suspendre immédiatement l'application WhatsApp", sous peine "d'une amende de 50.000 réais (près de 14.000 euros) par jour". Peu après la décision judiciaire, WhatsApp continuait toutefois de fonctionner à la mi-journée au Brésil.

Quatrième blocage depuis février 2015

Un porte-parole de la messagerie au Brésil a indiqué à l'AFP ne "pas faire de commentaire pour le moment". C'est la quatrième fois depuis février 2015 que cette application très populaire, qui permet d'échanger des messages, des photos ou des vidéos, est bloquée dans ce pays.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :