Le taux du livret A sera maintenu à 2,25%

 |   |  397  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Étant donnés l'inflation et le faible niveau des taux du marché interbancaire, le taux du livret A restera inchangé à 2,25% pour le second semestre, a annoncé ce jeudi la Banque de France.

La rémunération du livret A sera maintenue à 2,25% lors de la réévaluation semestrielle au mois d'août, a annoncé ce jeudi la Banque de France. Une décision confirmée par Bercy. Le glissement annuel des prix à la consommation hors tabac, délivré ce jeudi par l'Insee, a atteint 1,9% et pousse au maintien du taux actuel en cas d'application de la loi. Celle-ci dispose en effet que le rendement du livret A doit être calculé soit en intégrant à la fois les taux du marché interbancaire et l'inflation, soit l'inflation seule majorée de 0,25 point, la formule la plus favorable à l'épargnant étant retenue.

"En juin 2012, le loyer de l?argent est resté bas : les taux du marché monétaire au jour le jour et à trois mois se sont établis en moyenne respectivement à 0,33 % et 0,66 %", indique la Banque de France dans un communiqué. Compte tenu de ces taux des prêts entre banques, seule l'inflation pouvait provoquer une hausse de la rémunération du livret A. Mais la progression des prix n'a pas atteint le niveau qui aurait mécaniquement contraint à un relèvement du taux à 2,50%.

En cas de "circonstances exceptionnelles", le gouverneur de la Banque de France peut proposer au ministre le l'Economie de déroger à cette règle, mais Christian Noyer a estimé qu?il n?y avait pas lieu d'y recourir. Peu de temps après, Bercy a confirmé cette décision : "Pierre Moscovici, ministre de l?Economie et des Finances, partage l?analyse du Gouverneur de la Banque de France et rappelle l?attachement du gouvernement à l'application de la formule de calcul du taux du livret A qui protège l?épargne populaire de l?inflation."

Doublement du plafond

Par ailleurs, la question du doublement du plafond - promesse de campagne de François Hollande - reste au coeur des préoccupations des épargnants. Si la Cour des comptes n'a pas pris clairement position dans un rapport sur "L'État et le financement de l'économie" à ce sujet ce jeudi ; elle conseille toutefois de ne relever que progressivement le plafond, avec des aménagements. Le livret A, plafonné à 15.300 euros depuis maintenant plus de quinze ans pourrait passer à 20.000 dès septembre, rappelle Dominique Barbet, analyste chez BNP Paribas. Un passage à 30.000 euros n'est pas encore prévu, poursuit-il qui estimant d'ailleurs qu'un doublement n'est pas nécessaire en l'état actuel des choses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/07/2012 à 17:31 :
comme pour le gaz et autres l'Etat voleur fait un peu ce qu'il veut et écoute notre économiste d'opérette le patron de la banque de France un homme à l'écoute des banquiers et contre les Citoyens et la gauche qui devrait se souvenir que notre banque de France a toujours été contre les épargnants. Il est marrant de voir qu'en dehors de queqlus actions comme la prime de rentrée la gauche fait BEAUCOUP mieux que M. Sarkozy pour bien enfoncer le Citoyen.
a écrit le 12/07/2012 à 17:22 :
Si les français géraient un peu mieux leurs argent aussi, et se renseignaient un peu... Personnellement avec de l'argent bien investit j'ai déjà fais une plus-value de 10 pourcent depuis le 1er janvier...
Enfin on dit qu'il faut bien que quelqu'un perde de l'argent pour que son voisin s'enrichisse!
Réponse de le 12/07/2012 à 17:46 :
Ah et comment as tu fait tu peux me guider stp?
Réponse de le 12/07/2012 à 19:26 :
S'il fallait que quelqu'un perde pour qu'un autre s'enrichisse, d'où sortent donc toutes les richesses que nous produisons ?
a écrit le 12/07/2012 à 17:16 :
Quand le krach obligataire français va se produire, les livrets (A, jeunes ou LDD) seront les premiers bloqués pour sauver les meubles de l'Etat obèse, comme d'habitude au nom du "civisme", de la "solidarité" ou du "patriotisme". On entendra alors les politiciens promettre que l'argent sera remboursé... un jour peut-être ! Après les livrets A, les assurances-vie passeront à la casserole. Ces placements trop proches du fusil étatique finiront comme les emprunts unilatéralement répudiés en 1918 par l'Etat russe.
Réponse de le 12/07/2012 à 21:31 :
Je suis totalement d'accord avec votre analyse. La seule inconnue reste "quand" cela va-t-il se produire...
a écrit le 12/07/2012 à 16:08 :
Z'espériez quoi ? 10%, 20%...
Il n'y a que les "initiés" (délit rarement contrôlé) et les banquiers qui gagnent du fric en dormant...
Réponse de le 12/07/2012 à 16:57 :
Avant de poster des commentaires ici renseignez vous et n'écrivez pas n'importe quoi : vos propos n'ont d'intéret que pour vous ! revenez lorsque vous aurez un peu étudié ce qui se passe autour de vous !
Réponse de le 12/07/2012 à 17:17 :
@Vulcan78,
Non pas 10%, mais etant donné le risque associé au pret a l etat car en fin de compte c est cela le livret A, et si l on considere l inflation reelle, pas celle des indicateurs insee qui ne prennnent pas en compte le lait mais les ecrans plasma, un taux de 4% serait bienvenu !!
a écrit le 12/07/2012 à 16:05 :
youpi votés a gauche!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 12/07/2012 à 16:42 :
pfff aucun rapport
Réponse de le 12/07/2012 à 17:07 :
si au contraire, lorsque la droite n'augmentait pas le taux de rémunération de ce même livret A, vocifération de la gauche "y en a que pour les riches", aujourd'hui que dire??? ah si le doublement promis par la gauche, fini, terminé, nada encore une promesse on tenue et ce n'est que le début. Il ne faut pas une mémoire sélective te nous serons là pour rappeler à ceux la les mensonges déroulés durant 5 ans.
a écrit le 12/07/2012 à 15:36 :
Super : nos problèmes financiers seront enfin résolus.
a écrit le 12/07/2012 à 15:34 :
Merci Monsieur de nous avoir bien manipulé.. Finalement vous etes bien un président normal comme tous les autres avant vous ..Parolés .. Parolés
Réponse de le 12/07/2012 à 15:55 :
Euh... quelle promesse ? Il n'a jamais promis d'élever la rémunération du Livret A... Merci d'être constructif dans vos reproches, vous y gagnerez en crédibilité.
Réponse de le 12/07/2012 à 16:43 :
sous sarko, le livret etait descendu sous ce taux.... 17 ans de droite, une daube pas possible, mais en redemandent !!
j'adore !
Réponse de le 12/07/2012 à 16:54 :
@ CHICH : Si Monsieur il a promis de doubler le montant du Livret A !!!

Renseignez vous avant de répondre aux commentaires
Réponse de le 12/07/2012 à 17:01 :
Il a promis de doubler le montant du dépot possible sur le livret A, c'est à dire de le porter à 30.000 EUROS ! et maintenant il va lui falloir 5 ans pour le faire : c'est pas merveilleux ça !
Réponse de le 12/07/2012 à 17:09 :
si, si DOUBLEMENT de ce livret. Quid à ce jour??? rien, dans 5 ans si Dieu ou Moaje le veut. Défendre l'indéfendable rend ridicule.
a écrit le 12/07/2012 à 15:28 :
Et hop une promesse qui tombe à l eau. Une de plus. Record battu jamais un président n à tourné sa veste aussi vite. C est normal?
La suivante: On va sauver PSA
a écrit le 12/07/2012 à 15:24 :
AH ! voilà les belles promesses !! le doublement du montant de livret A..... encore une promesse qui sera tenue la semaine des quatres jeudis !!!!
Vive la gauche !
Réponse de le 12/07/2012 à 15:56 :
Il a été élu pour 5 ans, pas pour 3 mois alors un peu de patience mince ! (je dis mince sinon mon com ne seras pas pris en compte mais je pense me..e)
Réponse de le 12/07/2012 à 16:06 :
@c'est que le début: c'est pas seulement la gauche, les politiques de tous les bords sont des escrocs. Ils veulent se faire élire pour la tune et les privilèges et ensuite méprisent les électeurs. Je dois tout de même souligner que les présidents sont élus avec environ 25% des voix (le 2e tour ne comptant pas). Nous avons un problème sérieux de démocratie à régler !!!
Réponse de le 12/07/2012 à 16:25 :
@Patrickb : et que proposez vous, vous qui semblez avoir la solution ?
Réponse de le 12/07/2012 à 16:47 :
@chich: je propose des comités de salut public au niveau municipal qui élisent des représentants au niveau régional qui élisent des représentants au niveau national. Interdiction de cumul, car on ne peut pas être au four et au moulin. Ces représentants au niveau national sont les élus du peuple et sont représentés propotionnellement. Le gouvernement dirigeant est issu soit d'une majorité absolu desdits représentants, soit d'une coalition. Si la coalition éclate, on déclenche de nouvelles élections pour avoir une majorité. Sont interdits de mandat les personnes impliquées dans des affaires louches prouvées ou condamnées (exit les Juppé et consorts de droite comme de gauche). Les personnalités doivent déclarer leurs avoirs en début de mandat et les jusitfier en fin de mandat. Voilà mes grandes lignes.
Réponse de le 12/07/2012 à 16:57 :
@chich..suite: 2 représentants par départemet (1 officiel et 1 suppléant) parce que les problèmes de chômage par exemple dans un petit pays comme la France sont 1) les mêmes sur le plateau du Larzac qu'à Paris et 2) les comités de salut public sont déjà sur le coup. Exit la totalité des sénateurs.
a écrit le 12/07/2012 à 15:02 :
Ah quand il s'agit de limiter la hausse de la rémunération, on déroge à la règle, mais pas quand il s'agit de la baisser ou de la maintenir. Et après, on se demande pourquoi il y a un problème de confiance envers la finance et la politique en général?
a écrit le 12/07/2012 à 14:57 :
encore une promesse dans le vent, promesse plus de 3% prevus c'est bien .
Réponse de le 12/07/2012 à 15:56 :
Ridicule.. d'où tenez vous ça ??
a écrit le 12/07/2012 à 14:56 :
Le seul avantage du livret A est que l'épargne est totalement disponible et non bloquée plusieurs années , non imposable aussi.Ce n'est pas rentable mais "sûr" enfin je l'espère ; après l'avoir plafonné je l'ai vidé pour tout dépenser : ).Je le considère comme un second compte bancaire à vue "rémunéré" et heureusement que la rumeur de baisse du taux ne s'est pas réalisée....
a écrit le 12/07/2012 à 14:34 :
... ne plus économiser. Il ne sert à rien d'épargner !
Réponse de le 12/07/2012 à 15:04 :
Ah oui, c'est tellement mieux de payer sa nouvelle voiture à crédit ou de demander à un prêt immobilier qui permette également de financer les frais notariaux?
Réponse de le 12/07/2012 à 17:46 :
vous me faites des économistes de chez fido!! donner du temps au temps et relire les promesses au lieu d'écouter les branleurs du style apatie et calvi!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :