En Allemagne, on ose parler de la retraite à 69 ans

 |   |  769  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La Fondation Bertelsmann estime que la situation du système de retraite par répartition allemand désespérée d'ici 2060, mais réclame un allongement du temps travaillé, ainsi que l'amélioration du taux d'emploi des femmes et de la qualification des jeunes

La question des retraites va-t-elle s'imposer dans la campagne électorale allemande ? Une étude de la Fondation Bertelsmann publiée ce lundi relance en tout cas l'idée de la retraite à 69 ans outre-Rhin. Une idée qui avait déjà été proposée en 2011 par le conseil des « Cinq sages économistes » qui conseillent le gouvernement fédéral.

Effet de ciseaux

L'étude de la Fondation Bertelsmann souligne le problème démographique auquel doit faire face la République fédérale avec l'arrivée à la retraite des classes d'âge 1955-1970. Le défi démographique est considérable, principalement en raison de la très faible natalité enregistrée outre-Rhin depuis des décennies. L'Allemagne va devoir faire face à un effet de ciseaux difficile à gérer : une population en âge de travailler de plus en plus faible face à une population à la retraite qui explose. Selon les projections de l'Etude, la situation serait intenable.

Une perte de revenu considérable pour les retraités et les cotisants

Aujourd'hui, la cotisation retraite des salariés allemands s'élève à 19,3 % et permet de disposer en moyenne de 52,9 % de son salaire de référence hors impôts sous forme de pension. En 2060, si rien ne change, il faudra pour atteindre l'équilibre des comptes, affirme l'étude, augmenter les cotisations à 27,2 % du salaire brut pour espérer obtenir 41,2 % du salaire de référence pendant sa retraite. Selon les auteurs de ce document, ni les évolutions escomptées de l'immigration, ni la hausse possible des salaires et de la productivité ne semblent en mesure de corriger cette évolution.

Faire travailler plus et mieux les femmes

La Fondation recommande donc de prendre plusieurs mesures énergiques pour réagir dès maintenant au vieillissement de la population. Il s'agit d'abord de favoriser la participation des femmes au marché du travail. Même si le taux d'emploi des femmes en Allemagne n'est pas si faible qu'on le dit habituellement (il est supérieur à celui de la France), il demeure encore inférieur à celui des hommes. Surtout, les femmes travaillent souvent dans les métiers les plus précaires et aux salaires les plus faibles. Elles cotisent donc moins. La Fondation Bertelsmann réclame donc une meilleure participation des femmes au marché du travail, notamment à leur juste niveau de qualification (les femmes de 15 à 54 ans sont plus diplômées que les hommes, mais travaillent moins), notamment par le développement des modes de garde d'enfants, mais aussi par un changement de référence de la société.

Partir à 69  ans

Deuxième recommandation, la plus polémique : le report de deux ans de l'âge légal de départ à la retraite. En 2005, la « grande coalition » avait accepté le report de 65 à 67 ans de cet âge sur un mode très progressif : d'ici à 2030, et sous la condition de rapport d'étapes. Mais les auteurs de l'étude estiment qu'il faut aller plus loin : jusqu'à 69 ans, donc, avec une augmentation notable du taux d'emploi des plus de 55 ans. Aujourd'hui en Allemagne, le taux de chômage des personnes de 64 ans est de 14,2 %, près de 3 fois celui de la moyenne de la population. Et les préretraites sont restées monnaie courante.

Etre mieux formé

Dernière option proposée par l'étude : l'amélioration de la formation afin de renforcer les formations. Avec une qualification plus élevée, les actifs ont de meilleurs salaires et un taux d'activité plus important : les entrées de cotisations en sont améliorées. L'étude réclame donc une réforme de la formation professionnelle et scolaire pour aider plus les élèves en position de faiblesse.

Gain minime

Reste que la situation semble désespérée pour le système par répartition allemand : selon l'étude, en combinant ces trois méthodes, l'équilibre serait atteint avec des cotisations de 25,5 % pour toucher une pension de 42,5 % de son salaire de référence. Autrement dit, les gains seraient fort réduits. La classe politique allemande ne semble cependant pas prête à évoluer sur ce terrain. Angela Merkel et sa majorité de centre-droit a refusé de réformer le système mis en place en 2005 et la SPD, pourtant à l'origine de la réforme, a de plus en plus de mal à accepter l'adieu à la retraite à 65 ans. Il y a donc peu de chance, pour l'instant, de voir cette proposition de retraite à 69 ans voir le jour. Sauf que le problème de la pauvreté des personnes âgées et des retraités est, lui, un sujet dominant aujourd'hui dans la société allemande.

 

Retrouvez ici l'étude (en allemand)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2013 à 19:06 :
On comprend mieux pourquoi l'Allemagne est un modèle en Europe. Quand on gratte un peu le vernis, c'est pas très reluisant.
a écrit le 18/04/2013 à 17:52 :
Je trouve que l'Allemagne a des idées de plus en plus géniales! M'étonnerait pas qu'en Europe on finisse par se rendre compte de ce qu'elle est vraiment, c'est dire ce qu' elle a toujours été: Dominatrice au coeur de l'Europe. Bien aidée par une longue présence américaine qui lui a en plus insufflé l'impérialisme et les idées néo-libérales qui vont avec.
a écrit le 18/04/2013 à 17:41 :
Dernière étape avant l'euthanasie programmée. Pas plus de 78 ans? Après, le vieux il coûte trop cher. Et en plus il y a une solution qui peut faire un coup de billard à trois bandes. Embaucher des chômeurs longue durée à 1?uro pour rénover quelques vieux fours crématoires ayant fait leur preuve, d'autres pour charger les fours des carcasses des vieux et cerise sur le gâteau, la vapeur produite servirait à faire tourner un alternateur pour produire de l'énergie. Utile par ces temps où on ferme des centrales nucléaires.
a écrit le 18/04/2013 à 17:41 :
Dernière étape avant l'euthanasie programmée. Pas plus de 78 ans? Après, le vieux il coûte trop cher. Et en plus il y a une solution qui peut faire un coup de billard à trois bandes. Embaucher des chômeurs longue durée à 1?uro pour rénover quelques vieux fours crématoires ayant fait leur preuve, d'autres pour charger les fours des carcasses des vieux et cerise sur le gâteau, la vapeur produite servirait à faire tourner un alternateur pour produire de l'énergie. Utile par ces temps où on ferme des centrales nucléaires.
a écrit le 18/04/2013 à 17:04 :
Décidément c'est l'école du rire,vous voyez chez VAG à la chaine à quasiment 70 piges,
sacré Angéla quelle boute en train !!!.Quand on connait la difficulté à trouver un job à 50 ans,harsss ces politikkks gross déconneurs.
a écrit le 02/04/2013 à 12:05 :
Mais bon sang Bismarck avait parfaitement compris et résolu le problème des retraites. L'espérance de vie étant de 70 ans à l'époque il avait rendu la retraite obligatoire à 71 ans, pas avant. Toujours l'organisation allemande tellement efficace. Un exemple à suivre.
a écrit le 02/04/2013 à 12:02 :
Les chances pour la France se feront un devoir et un plaisir de payer pour nos vieux jours !
a écrit le 02/04/2013 à 11:53 :
La France y viendra aussi à la retraite à 69 ans et même à 72 ans.Plus tôt qu'on le pense. C'est l'unique possibilité d'espérer avoir quelque chose lorsqu'on arrête la vie active. 72 ans devrait être la règle sinon retraite à 65 ans et chercher un petit boulot pour vivre à peu près décemment et encore.
a écrit le 18/03/2013 à 19:38 :
On est en Europe, Alors faisons comme les américains très mobiles, envoyons en Allemagne nos 3 millions de chômeurs, nos 5 millions de pauvres et 40% de nos fonctionnaires, cele regonflera la démographie allemande et diminuera les charges sociales de l'état français.
Pratiquement, commencons par un effort massif d'apprentissage de la langue de Goethe et par une formation professionnelle adaptée au contexte allemand.
En plus, ça nous rapprocherait un peu plus.
a écrit le 13/03/2013 à 18:42 :
au fous!!!!!!
a écrit le 13/03/2013 à 14:28 :
"Même si le taux d'emploi des femmes en Allemagne n'est pas si faible qu'on le dit habituellement (il est supérieur à celui de la France)".
Oui et non car Il faut cependant préciser qu'en grande partie le travail des femmes en Allemagne consisite en un temps partiel choisi. En "équivalent temps plein", le taux d'emploi des femmes en Allemagne est inférieur à celui de la France. Cela n'a rien à voir avec le chômage ou la précarité mais est lié aux "références de la société" comme le dit plus bas l'article.
a écrit le 13/03/2013 à 2:25 :
69 ans et pourquoi pas 71? Ils peuvent le faire puisque ils exportent leur chômage par le biais de leur excédent commercial.
Mais la retraite à 69 ans en Allemagne signifie chômage des jeunes dans les autres pays de l'UE encore plus élevé que les 60% enregistrés en Espagne, Portugal, Grèce et l'Italie pas loin derrière!
Ceci prouve qu'il faut commencer par empêcher les excédents des balances commerciales en les pénalisant, pour éviter que les économies fortes n?étouffent les plus faibles.
Por donner un exemple, la production industrielle de la Chine pourrait suffire à couvrir les besoins en produits de consommation du monde entier. Oui mais alors les autres avec quoi pourrait-il payer ces produits. L'Allemagne c'est un peu le même problème.
a écrit le 12/03/2013 à 23:02 :
encore faudrait-il qu'il y ait du travail ... : votre exquise pudeur vous aura fait oublier d'aborder le sujet du taux de chômage.
D'autre part, si vos "sages" allemands sont du même acabit que les vieux pontifiants doré sur de tranche que sont les sénateurs et les membre du conseil constitutionnel français, il ne risque pas d'avoir une vision moins partiale de la société : un monde où leurs privilèges d'aristos sont protégés (rente à vie confortable et non imposable, logement de fonction, "cantine" 3 étoiles, transports gratuits, retraite double, etc.) et financés par l'exploitation des croquants; pour cela, il faut imposer à ceux-ci de travailler toute leur vie .se contenter d'avoir un gite et de quoi manger; cela s'appelle l'esclavage et cela a déjà commencé (journée de "solidarité")
Réponse de le 02/04/2013 à 11:56 :
Cantine 4 et même 5 étoiles vous voulez dire. Et pour les épouses des sénateurs par exemple, reversion à 100 % environ de la pension. Non, mais sans blagues, c'est qui votent les lois ? On n'est jamais mieux servi que par soi-même.
a écrit le 12/03/2013 à 19:41 :
il n'y a déjà pas de travail pour les jeunes en pleine santé , alors pour les vieux rougattons tous sclérosés et ressassant leur passé il y en aura encore moins. Donc 69 ans c'est du "rêve" de toute manière.
Réponse de le 31/03/2013 à 10:35 :
Reponse d´un francais en Allemagne a Mouai :
Donc 69 ans c'est du "rêve" de toute manière . Reponse : Pas du tout !. cela oblige "les vieux rougattons tous sclérosés" à prendre leur retraitre plus tot et ainsi a toucher moins d´argent.
a écrit le 12/03/2013 à 16:49 :
En Suisse, comme dans toute la "vieille" Europe, nous avons les mêmes problèmes. Notre système à priori complexe repose sur le principe des trois piliers : le premier est obligatoire pour tout le monde (système de répartition). Actuellement encore bénéficiaire, il commencera à perdre de l'argent dès 2020 si rien ne change, et nous aurons mangé toutes les réserves aux alentours de 2040. Le deuxième pilier repose sur le principe de capitalisation. Obligatoire uniquement pour les salariés à partir d'un revenu de CHF 21000 par an. Enfin, le troisième pilier permet à toute personne ayant une activité lucrative de se constituer son propre complément.

Ce qui est certain, c'est que nous devrons nous aussi augmenter l'âge légal du départ à la retraite (actuellement 64 ans pour les femmes et 65 pour les hommes). De plus, la situation extrêmement préoccupante de notre deuxième pilier nous obligera à en réduire le taux de conversion, quoi qu'en disent certains de nos politiciens.

Travailler plus, avoir moins. Nous y aurons droit. Ceci dit, je préconise clairement la responsabilisation individuelle en encourageant chacun à "s'obliger" à épargner tout au long de sa vie active. Facile à dire, vu le monde de consommation qui nous entoure. Mais je préfère avoir un niveau de vie un peu réduit sur toute la durée que tirer toutes mes cartouches avant la retraite, pour ensuite compter sur un Etat Providence qui de toute façon n'est qu'une illusion. Devenir fourmi, nous devrons l'apprendre.

Je ne juge personne, mais souhaite simplement relever ici la nécessité absolue de se prendre en main, et de penser à notre responsabilité individuelle.

Si les Allemands passent à une retraite obligatoire à 69 ans, ils auront, une fois de plus, démontré de la clairvoyance et tracé bien avant les autres un chemin que nous devrons de toute manière emprunter (avec certains désagréments en moins, puisqu'ils auront pris la décision suffisamment tôt)... Les mathématiques ne mentent pas.
Réponse de le 13/03/2013 à 9:15 :
NON ! les mathématiques ne mentent PAS ! Mais l'utilisation que l'on en fait est à géométrie variable ! Pourquoi ne fait-on pas mieux ,aujourd'hui, qu'il y a 45 ans alors que nous savons produire beaucoup plus facilement beaucoup plus de richesses avec beaucoup moins de peine ! Ce que l'on ne sait PLUS faire c'est : Répartir "équitablement" les richesses produites OU que l'on sait produire !!! ON pourrait le faire MAIS nos politiques ne savent(ou ne veulent) (ou ne sont pas autorisés !!!) le faire ! Alors que sera la suite ??? Bien malin qui le sait ??? N B : en religion on dit : LES VOIES DU SEIGNEUR SONT IMPENETRABLES !!!
Réponse de le 20/03/2013 à 12:31 :
@ xxx : en religion on dit aussi : aide-toi toi-même et le Ciel t'aidera ! Dans notre propos, on peut l'entendre comme cela : cessons d'attendre toujours sur l'aide des autres, et épargnons plus pour nous-même. Pour en revenir à la Suisse, qui vient de montrer que l'on peut allier économie forte et éthique en acceptant une initiative sur les salaires abusifs, je rappelle que nous avons un taux de chômage parmi les plus bas du monde, que nous accueillons nous-aussi de nombreux frontaliers (parmi lesquels beaucoup de Français). Ce succès, tout relatif soit-il, est principalement dû à notre capacité à innover et à s'adapter à l'évolution de la société. Le système des retraites en fait partie. Et je vous rappelle que nous vivons plus vieux et en meilleure santé aujourd'hui qu'il y a 45 ans. Bien à vous.
a écrit le 12/03/2013 à 16:48 :
Comment travailler jusqu'à 69 ans quand on est licencié à 50 et que personne ne veut plus de vous ?
Réponse de le 12/03/2013 à 17:55 :
Phase suivante de la réflexion : comment ne pas se retrouver à la rue "quand on est licencié à 50 et que personne ne veut plus de vous ?", puis comment profiter de l'expérience acquise jusqu'à 50 ans pour créer son entreprise ou comment profiter de ses économies/investissements réalisés avant 50 ans? La cigale et la fourmi de La Fontaine est un classique, mais visiblement, beaucoup de personnes n'en tirent pas de leçon.
Réponse de le 12/03/2013 à 18:56 :
Tout le monde ne rêve pas forcément de devenir rentier ou n'en a pas nécessairement les moyens. La Fontaine le savait, lui.
Réponse de le 13/03/2013 à 9:24 :
Voudriez-vous avoir l'amabilité de nous donner votre version réactualisée de ""la cigale et la fourmi"" et en version pratique et applicable par le bon Français moyen ? S V P ? MERCI !!!
Réponse de le 13/03/2013 à 11:20 :
J'ai souvenance de la version d'un humoriste,il y a quelques années : Ti bof...Ti bof pa ! Ti crêv quan mêm !!!!............ Une manière de voir les choses !!!......
Réponse de le 02/04/2013 à 13:17 :
Allez dire ça au mec qui gagne 1000 ?/ mois (quand il a du boulot).

"Ah ben mon p'tit gars, il fallait mettre de côté voyons !"
a écrit le 12/03/2013 à 16:18 :
un seul régime de retraite, un seul régime de travail, fonction publique et privé, et on va voir qu'on peut ajuster avec des minimas à la hausse tout en plafonnant de façon raisonnable. La retraite moyenne est de 1700e dans le public, 1100e dans le privé, les augmentations de salaire sont de 1% dans le privé, et de 4% dans le public...et le public cotise en faisant 35h (max, halte aux cadences infernales!), quand les artisans, agriculteurs, professions libérales, patrons cadres ... cotisent sur 70h c'est à dire deux vies de travail de fonction publique .....
Réponse de le 12/03/2013 à 16:33 :
100% d'accord, le changement c'est maintenant, on du moins il l'a dit !
Réponse de le 12/03/2013 à 16:34 :
effectivement, les indépendants et professions libérales cotisent pour deux vies de fonction publique, donc la retraite de la fonction publique est 3 fois plus élevée !!
Réponse de le 12/03/2013 à 18:57 :
C'est merveilleux ! Vite, dites moi comment devenir fonctionnaire ?
a écrit le 12/03/2013 à 14:18 :
Reculer l'âge de la retraite, la solution ? Oui pour les personnes en retraite !!! Hypothéquer l'avenir des jeunes ne fait pas peur à nos dirigeants très âgés, refiler nos dettes et le payement de nos retraites a nos enfants, c'est la solution de facilité!! Faire travailler le monde ouvrier jusqu'à 65 ou 69 ans c'est aggraver les inégalités, ignorer l'espérance de vie sans incapacité et supprimer les retraites des hommes ouvriers.
l'espérance de vie sans incapacité a commencé à décliner en 2006 et a chuté d'environ un an de 2008 à 2010 ; passant de 62,7 ans à 61,9 ans d'espoir de durée de vie sans incapacité pour les hommes ; et de 64,6 ans à 63,5 ans pour les femmes.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Esp%C3%A9rance_de_vie_en_bonne_sant%C3%A9
Les hommes cadres vivent en moyenne 6,3 ans de plus que les hommes ouvriers.
En France, les inégalités sociales face à la mort sont plus fortes chez les hommes que chez les femmes, tout comme dans le reste de l?Europe.
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1372
Réponse de le 12/03/2013 à 18:58 :
Il faut oser parler de l'âge de départ à 90 ans. Ainsi le système de retraite par répartition sera durablement sauvé !
a écrit le 12/03/2013 à 13:33 :
Le systÚme allemand est différent du notre l age limite n est pas une référence ni une obligation pour obtenir des droitd. Enn2010 l age de moyen de départ était de 62 ans Allemagne et 59 ans en France, aujourd'hui il est toujours de 62 ans en Allemagne et 61,3 mois en France. Vu les circonstance demographique Allemande il faudrai un âge moyen à 64 ans si on garde le rapport. Mais la situation est bien pire en Belgique et surtout au Luxembourg
a écrit le 12/03/2013 à 13:20 :
il parait que le vieillissement de la population est une "opportunité pour la france" alors en allemagne c'est surement encore mieux !
a écrit le 12/03/2013 à 13:08 :
la démographie allemande va permettre de baisser le chomage et les prix de l'immobilier.en france on a choisi le contraire
a écrit le 12/03/2013 à 13:07 :
Capitalisation en Subprimes !!! Ca c'est la solution , mais au moins cela permet de payer des bonus somptueux aux intermediaires!!
a écrit le 12/03/2013 à 13:06 :
La nation se prive d' un talent universel en confinant notre ami fonctionnaire Jojo le gâteux dans la publication à temps plein sur la tribune. Pensez donc : après nous avoir démontré hier son savoir en ingénierie aéronautique et en système ferroviaire, il se montre aujourd'hui spécialiste de l'Allemagne et grand démographe. Qu'attendent les dirigeants du monde pour confier à notre boulanger virtuel un rôle enfin à la mesure de son génie ?
Réponse de le 12/03/2013 à 17:05 :
Vous dites ça parce que vous êtes jaloux de moi. Je suis effectivement très cultivé et intelligent.
a écrit le 12/03/2013 à 12:44 :
l'allemagne a un problème démographique grandissant , de là il lui faut soit trouver des bras supplémentaires ou bien augmenter l'âge du départ a la retraite , l'un des deux choix sera crucial , sinon ils iront bien plus loin en terme d'âge a 78 ans ?? , de plus un desequilibre de la courbe des ages pour voir surgir la majorités de la population de plus de 60 ans est un drame humain sans precedent dans une societée , cela montre son effondrement progressif , l'immigration peut-être un mieux être économique a court terme mais l'intégration finale a moyen terme est sujet a problèmes et a long terme on entre dans l'inconnu ce qui effraie tout le monde , pour cela le choix final est très difficile a prendre , ou bien une autre possibilités mais la plus horrible aussi socialement , la baisse des pensions de retraite , quand a la capitalisation , tous ne sont pas égaux face a ce système , il n'y a qu'a voir aux USA ou au Japon ou on voit des gens travailler encore a 79 ans et il faut pas avoir une maladie mentale ni physique a cet âge là car on est pas tous égaux devant la maladie et la douleur .. le problème des retraites est donc bien different du cas français et du cas allemand mais pour les allemands l'heure s'approche ou les choix seront pénibles .
Réponse de le 12/03/2013 à 13:07 :
@balzac
Je me fais plus de souci sur le sort du peuple Français que du peuple Allemand dont l'unique faiblesse est sa courbe démographique!.
Par ce que coté hexagone, le volet sociétal et économique est bien plus préoccupant voir très mal engagé!.
Réponse de le 12/03/2013 à 19:02 :
Vous mesurez peut-être mal les conséquences de ce problème démographique, qui menace sérieusement la société allemande, mais aussi la société chinoise. Plus mauvais signe encore, l'espérance de vie des ouvriers en Allemagne, a déjà commencé à régresser, cependant que l'âge de départ à la retraite recule.
a écrit le 12/03/2013 à 12:28 :
Ma tante hospitalisé ce we pour crise cardiaque a dis au médecin qu'elle ne pouvait pas rester longtemps à l?hôpital et laisser son petit commerce fermé ... à 89 ans.
Mais c'est vrai qu'elle travail depuis toujours dans le privé.
Réponse de le 12/03/2013 à 14:09 :
Bon rétablissement pour cette dame...faut bien reconnaitre qu'elle fait partie des EXCEPTIONS! il y en a, remarquez...mais, très , très, très peu....
Réponse de le 12/03/2013 à 14:55 :
elle a bien raison. pourquoi se faire chier en retraite. A moin qu'on soit fonctionnaire, évidemment, là on est habitué à glander. Bon rétablissement et de longues années de santé!
Réponse de le 12/03/2013 à 16:27 :
Ouais. Mon père, artisan, donc dans le privé. Retraite à 60 ans après 45 ans de bons et loyaux services (il a commencé à 15 ans en apprentissage). A 60 ans, les docteurs lui donnaient 70 ans. 67 ans, l'âge à laquelle je partirai en retraite, première crise cardiaque.
Il n'y a qu'un glandeur du privé planqué dans un bureau pour dire que la retraite, c'est de la m.... pour fonctionnaire. Minable.
Réponse de le 12/03/2013 à 19:04 :
La vie de patachon de cadre dans le privé permet de travailler longtemps, sauf si on succombe aux maladies cardio-vasculaires parce qu'on a mangé trop gras sans faire d'exercice.
a écrit le 12/03/2013 à 11:58 :
tout système par répartition est à la merci d'évolutions démographiques "défavorables", comme la baisse de la natalité ou l'allongement de la durée de vie, 2 "symptômes" synonymes des sociétés développées. Donc la répartition est un système qui ne peut marcher que dans les sociétés primitives, sinon il condamne les gens à travailler de plus en plus, au fur et à mesure de l'allongement de la durée de vie. Seule solution pour une société développée pour se sortir de ces contraintes : la capitalisation ....
Réponse de le 12/03/2013 à 13:10 :
non,la capitalisation ne peut fonctionner que dans un environement financier sain et soumis aux lois.Ce n'est plus le cas
Réponse de le 12/03/2013 à 13:56 :
Ce n'est plus le cas : des preuves ? Partout où cela a été instituté, en copiant le chili (plus de 30 pays à l'heure actuelle) cela marche pourtant ... et plutôt bien ...
Réponse de le 12/03/2013 à 14:34 :
dans la famille Galt je préfère Samantha!
Réponse de le 12/03/2013 à 15:01 :
vous ne pouvez pas placer de l'argent dans un environement tronqué.Les banques sont assises sur des bilans tronqués et les cours des bourses et des obligations sont trafiqués.Les cours de l'or sont tronqués.Parlez en aux retraités américains ruinés parla bourse et qui ne toucheront donc aucune retraite,qui se remettent a travailler a 70 ans.Certes le dow jones est revenu a son plus haut,mais il n'est plus constitué des memes valeurs et l'argent est passé des mains des petits porteurs a celles des grandes banques.Le jeu est faussé.End game!
Réponse de le 12/03/2013 à 15:18 :
@john galt: la capitalisation ne fonctionne pas en Amérique du Nord. On a pour exemple les chutes retentissantes de sociétés comme Enron, Worldcom, Nortel, etc., où les gens ont tout perdu. Le 401K aux US et le REER au Canada sont des bombes à retardement prace que trop liés aux marchés boursiers et tout ce qui intéresse les "gestionnaires" de ces régimes de retraite, c'est les commissions et autres frais. Cela dit, la capitalisation est intéressante dans la mesure où elle redonne aux gens l'entière responsabilité de leur avenir. Churchill disait quelque chose comme " on a pas d'amis, mais uniquement des intérêts personnes". Déconnecter les gens de l'assistanat particulièrement vivace en France serait donc une avancée, mais sans la capitalisation telle que tu sembles l'entendre.
Réponse de le 12/03/2013 à 16:01 :
@samantha : cene sont pas les banques qui gèrent des fonds de pension, mais eux mêmes, organismes indépendants ... quels retraités américians ruinés ? des chiffres au lieu de théories du complot fumeuses svp ?
Réponse de le 12/03/2013 à 16:04 :
@ Patrickb : la capitalisatino focntionne très bien aux USA, la preuve ? même Obama ne veut pas restaurer la répartition... vosu em parlez de faillites de sociétés, pas de fonds de pension ? les gens qui avaient de ces actions les ont perdus, le rapport avec un système de retraite par capitalisation ??? Les fonds depension mutualise les risques et utilisent de nombreux supports différents (obligations par ex). Sur les commissions et autres frais, diatribe habituelle de l'aigri qui déteste les banques, mais qui ne repose sur aucune preuve ??? Sur le reste de votre post, tout à fait d'accord, l'instaurateur de la capitalisatino au chili (pinera) disait la mêem chose, et a instauré la réforme en ce sens. Et 30 ans après, c'est un succès considérable, reconnu et copié partout dans le monde.
Réponse de le 12/03/2013 à 17:13 :
John Galt : laissez donc les gens libres de faire ce qu'ils veulent et laissez aux individus le droit de ne pas cotiser ni épargner, pour d'autres comme pour eux-mêmes, si ça les chante ! La vieillesse est une affaire de responsabilité individuelle. C'est à chacun d'assumer ses vieux jours. Comment faisait-on avant que les collectivistes inventent la "retraite" ? A bas toute forme de retraite : par capitalisation, par répartition ou par tout ce que vous voulez. Tout système de retraite,est une vaste manipulation où les uns s'arrangent pour capter au détriment des autres ou les escroquer. Que chacun se débrouille ! Tout autre discours est profondément manipulateur et anti libéral ! Vous me faites d'ailleurs bien rire en parlant du Chili ou des USA comme d'un eldorado libéral, je suis même plié en deux !
Réponse de le 12/03/2013 à 19:05 :
Moi j'ai pris des fonds de pension « Pinochet », les mêmes que ceux qui ont tant rapporté à Margaret et lui ont permis de couler des jours heureux à l'aurore de sa vie.
a écrit le 12/03/2013 à 11:56 :
La Fondation "Jean Marie Piedeboeuf " estime qu'il faut réflechir en France pour un départ en retraite à 103 ans d'ici 2073.........
Réponse de le 12/03/2013 à 16:15 :
pas de problème si on vit jusqu'à 150 ans et en forme jusqu'à 120 ans ! de toute façon, on peut critiquer mais qui va payer ?
Réponse de le 17/09/2015 à 17:19 :
oui et demain pour être recruté il faudra se montrer comme le digne esclave du robot recruteur comme c'est déjà un peu le cas avec les moteurs de recherche de CV...
un progrès absurde economiquement
Autant recruter des robots !!!!
a écrit le 12/03/2013 à 11:23 :
De quoi se plaint-on en France avec nos 62 malheureuses années? Qu'attend le gouvernement pour rétablir la retraite à 65 ans, ce qui laisse encore près de 15 ans pour en profiter? Nous sommes loin du temps - pourtant proche, 1945 - ou l'age de la retraite se confondait fréquemment avec celui de la fin de vie.
Réponse de le 12/03/2013 à 12:24 :
Tout à fait. Nous avons gagné 8 ans d'espérance de vie pour les hommes et 6,5 ans pour les femmes entre 1981 et 2011 (source INSEE). C'est MITTERRAND qui descendu l'âge de la retraite à 60 ans avec les conséquences que nous connaissons aujourd'hui. Depuis 1981 la période d'inactivité des retraités ne cesse d'augmenter en parallèle à l'explosion du chômage chez les jeunes. Où est passé la solidarité intergénérationnelle? Si demain l'âge de la retraite continue d'augmenter ce seront les jeunes actifs qui seront directement pénalisés. Les gouvernements européens feraient mieux de réduire le niveau des pensions retraites tout en augmentant la durée de cotisation afin de combler le déficit creusé par nos anciens.
Réponse de le 12/03/2013 à 12:30 :
@Momo :Existe-t-il un pôle d'attraction à la vie d'un humain hormis le travail, puis comme il est usage de dire "le travail c'est la santé"
Réponse de le 12/03/2013 à 13:20 :
Rétablir la retraite à 65 ans est une bonne idée ... sur le papier ! Si Mitterrand avait descendu l'âge de la retraite à 60 ans, ce n'était pas seulement pour faire plaisir à son électorat, mais aussi pour tenter d'attaquer un autre problème, celui du chômage grandissant (de même que, à l'autre bout on "encourageait" la réussite du bac pour favoriser les études longues !). Dans une France du travail qui considère qu'à 40 ans on est vieux et essaie par tous les moyens de vous foutre à la porte la cinquantaine passée, on fait comment ? Et en imaginant que çà ne soit pas le cas (cad que les entreprises gardent tous le monde jusqu'à 65 ans), quelles seront les conséquences sur le chômage à votre avis ?
Réponse de le 12/03/2013 à 13:21 :

En partie d'accord. Mais quand même, un "jeune" ne peut pas toujours remplacer un "vieux". On l'a vu depuis longtemps, à l'époque des contrats de solidarité en 1982 ou les entreprises perdaient un savoir-faire qu'en tout état de cause les jeunes embauchés ne pouvaient posséder. Quant à la diminution des pensions, c'est une option qui n'est intéressante que pour celles du public. Rappelons pour les fonctionnaires qu'en plus d'un âge de départ à la retraite qui demeure globalement plus favorable que dans le privé, une pension calculée sur les 6 derniers mois de salaire (les meilleurs de la carrière) à hauteur de 75%, des majorations pour familles nombreuses non limitées comme dans le privé, des trimestres gratuits pour ceux qui partent avant 55 ans et des pensions de réversion sans condition, ces éléments de calcul n'ont jamais été révisés alors que les pensions du privé ont déjà été largement amputées par les réformes Balladur et Fillon ainsi que les transferts massi
Réponse de le 12/03/2013 à 13:21 :

En partie d'accord. Mais quand même, un "jeune" ne peut pas toujours remplacer un "vieux". On l'a vu depuis longtemps, à l'époque des contrats de solidarité en 1982 ou les entreprises perdaient un savoir-faire qu'en tout état de cause les jeunes embauchés ne pouvaient posséder. Quant à la diminution des pensions, c'est une option qui n'est intéressante que pour celles du public. Rappelons pour les fonctionnaires qu'en plus d'un âge de départ à la retraite qui demeure globalement plus favorable que dans le privé, une pension calculée sur les 6 derniers mois de salaire (les meilleurs de la carrière) à hauteur de 75%, des majorations pour familles nombreuses non limitées comme dans le privé, des trimestres gratuits pour ceux qui partent avant 55 ans et des pensions de réversion sans condition, ces éléments de calcul n'ont jamais été révisés alors que les pensions du privé ont déjà été largement amputées par les réformes Balladur et Fillon ainsi que les transferts massi
Réponse de le 12/03/2013 à 15:12 :
...les pensions du privé ont déjà été largement amputées par les réformes Balladur et Fillon ainsi que par les transferts massifs de fonds des caisses du privé vers celles des régimes spéciaux assimilés à la fonction publique.
a écrit le 12/03/2013 à 11:07 :
... pour rien ! Il serait intéressant de se demander pourquoi cette étude est relayée en France : que je sache, la fondation Berteslman est l'actionnaire principal du groupe Bertelsmann, éditeur de presse (et notamment du groupe Prisma Presse (Capital, Géo...) et France Loisirs en France). Donc, que je sache, ils ne sont pas forcément les plus qualifiés pour pondre des études sur les systèmes de retraite. Mais bon, soit. Maintenant, prédire la catastrophe pour 2060 me fait bien marrer car vu les tensions sociales, économiques et politiques que l'Europe traverse actuellement, c'est pas certain qu'on y arrive ! Pour finir, la situation de l'Allemagne lui est propre (natalité basse, vieillissement de la population, très très faible activité professionnelle des femmes une fois devenues mamans). Donc, pas transposable aux pays voisins. Bref, une étude catastrophiste mais surtout "bullshiteuse"...
a écrit le 12/03/2013 à 11:06 :
j'ai pris une pré-retraite avant 50 ans pour laisser la place a un jeune:c'est aussi cela l'esprit civique!
Réponse de le 12/03/2013 à 11:33 :
@retraité ratp - bonne idée! Tous les fonctionnaires partent maintenant à la retraite sur le dos de ceux qui travaillent. On embauche tous les chaumeurs à leur place qui seront aussi payés par le contribuable. Et le probleme de l'emploi est résolu. Allez moi je pars en retraite un an par esprit civique. Non, non, pas de remerciement!
Réponse de le 12/03/2013 à 11:35 :
Vos remarques sont indécentes pour ceux qui travaillent dans le privé jusqu'à 65 ans comme moi.
Réponse de le 12/03/2013 à 11:38 :
Et tous les jours vous regrettez votre décision, accro à la conduite des bus que vous étiez?
Réponse de le 12/03/2013 à 12:03 :
@retraité ratp C'est peut-être gentil, mais laisser sa place à un jeune ne crée pas d'emplois. Depuis trop longtemps on SAUVE des emplois en France et n'en crée pas du tout, c'est ça le problème. On pourrait éventuellement imaginer qu'on vend son emploi à quelqu'un, pourquoi pas?
Réponse de le 12/03/2013 à 12:20 :
@ ppa3775am : je soupçonne "retraité ratp" d'être la même personne que "élu ps", il se met à leur place et dénonce par l'absurde et l'humour pince sans rire leurs mentalités égoïstes et démagogiques. Moi, cela me fait mourir de rire (jaune). Continuez retraité ratp !!!
Réponse de le 12/03/2013 à 12:42 :
@ retraité ratp: heureusement qu'il y a encore des Français avec du civisme et le sens du Service Public ! Les intempéries nous montrent des agents d'ERDF en train de réparer des lignes 24H/24, idem pour la RATP et la SNCF... Ces deux vertus sont peu répandues dans le secteur privé qui n'a pas de leçon à nous donner avec sa gestion calamiteuse des régimes de retraites plombés par les nombreux départs en préretraites (55 ans) depuis 30 ans.
Réponse de le 12/03/2013 à 12:58 :
@ Retraite ratp, les économistes traitent de sophisme l'hypothèse implicite qu'on retrouve dans nombre de raisonnements économiques populaires, selon laquelle le travail formerait une masse fixe et que par conséquent le problème politique consisterait simplement à allouer de façon juste cette masse de travail tenue pour donnée. Concrètement une telle idée se traduit par la préconisation d'une baisse du temps de travail des salariés pour libérer des postes aux chômeurs, ou encore d'envoyer les plus âgés à la retraite pour laisser la place aux plus jeunes. C'est pourquoi les socialo se sont plante avec les 35h et vous vous plantez
Réponse de le 12/03/2013 à 13:48 :
@ Retraité EDF - ce vanter pour réparer les lignes d'électricité à cause de la neige, dans un pays comme la France en 2013, permettez moi de rire. Un tsunami au Japon ou un ouragan dans le golfe du Méxique à côté c'est vraiment rien. Ces lignes devrait tenir ces quelques cm de neige, c'est tout!
Réponse de le 12/03/2013 à 14:48 :
@ Retraité EDF

Parce que les agents d'ERDF réparent gratuitement par civisme? C'est leur METIER tout simplement! Sans intempéries ils seraient nombreux à pointer au pôle sans emploi. Arrêtez de prendre les français pour des imbéciles.
Réponse de le 12/03/2013 à 15:04 :
celui qui prétend connaitre la quantité de travail disponible est un imposteur,meme s'il se prétend économiste.La quantité varie en permanence
Réponse de le 12/03/2013 à 19:09 :
Qu'un imposteur se prétende économiste ne me choque pas.
a écrit le 12/03/2013 à 10:58 :
Je ne comprends pas l'autosatisfaction allemande à se complaire dans une natalité déclinante. Il semblerait qu'une politique de crêche très volontaire permettrait plus souvent de concilier travail des femmes et natalité, ce n'est donc pas très compliqué à mettre en oeuvre... On aura beau dire ce que l'on veut entre un peuple travailleur, sérieux, intelligent mais sans enfants et un peuple fainéant, râleur et sot, mais qui a des enfants, et bien l'espoir est encore pour le second camp!
Réponse de le 12/03/2013 à 11:35 :
Les Allemands ont aussi leurs devoirs à faire... C'en est juste d'autres. personne n'est parfait.
Réponse de le 12/03/2013 à 11:41 :
@ Tahi - Si je comprends bien, il ne s'agit pas de la natalité mais que les Français souhaitent prendre leur retraite très jeune. Que feront les travailleurs de leurs "jeunes" retraités? il faut bien payer ces retraites, non? Est-ce que ça va leur plaire de travailler pour des personnes qui seront à la retraite pendant 40 années ou même plus? Il faut cotiser! Je leur souhaite bien du plaisir, puis, ça sera le tour de leurs enfants etc., etc.
Réponse de le 12/03/2013 à 12:18 :
ce n'est pas tant le problème de crêche que de la mentalité spécifique allemande sur le sujet : une femme qui continue de travailler après avoir eu un enfant est très mal considérée, jugée comme une mauvaise mère même. Or, chaque femme souhaitant son indépendance financière (bien normal) cela entre en contradiction avec le fait de faire des enfants avec cette mentalité, ce qui explique en grande partie la natalité déclinante ...
Réponse de le 12/03/2013 à 14:24 :
@ Natalité, il s'agit d'un article sur l'Allemagne, et l'éventualité d'une retraite à 69 ans (probable fiction compte tenu des problèmes de santé et de mobilité de nombreuses personnes à cet âge) découle d'un manque de natalité sur une longue période. Ce n'est pas le genre de soucis qu'on découvre tardivement et une politique publique "nataliste" (au moins renouveler les générations) n'a rien de honteux.
Réponse de le 12/03/2013 à 16:03 :
Mon beau père à 75 ans. Il s'est tellement ennuyé pendant sa retraite qu'il c'est mis à son compte il y'a + de 5 ans. D'un coté la tante de fma44 qui a son commerce à 89 ans, de l'autre le retraité RATP de moins de 50 ans. A vous de juger qui nuit à notre économie, qui fait preuve de civisme...
Réponse de le 12/03/2013 à 19:13 :
Mon chien à 11 ans, ce qui fait 77 ans en âge humain. Il s'ennuyait tellement de n'avoir plus rien à garder qu'il a monté une petite boite de déterrage d'os dans les terrains vagues de la ville. C'est le plus heureux des chiens à présent, et il peut se vanter de participer à l'économie de son pays. De l'autre côté, le chien de mon voisin, un retraité des Postes, ne fiche plus rien alors qu'il n'a que sept ans, au prétexte qu'il a contracté la maladie de Carré. Sérieusement, à vous de juger lequel des deux fait preuve de cynisme...
a écrit le 12/03/2013 à 10:16 :
l argent c est du papier et cela ce fabrique l humain est brader aux profits de l argent
belle civilisation
les pharaons était plus intelligents de leurs temps , puisque les égyptologues disent il ni avait pas d esclaves pour construire ces pyramides , alors que nous, somme devenu un système a faire du frics sans pouvoir réellement en bénéficier
Réponse de le 12/03/2013 à 10:48 :
justement non, s'agissant des retraites, l'argent n'est pas du papier! On peut émettre autant de monnaie que l'on veut, s'il y a trop de retraités pour 1 actif, cela ne tient pas, autant pour des raisons pratiques qu'économiques!
a écrit le 12/03/2013 à 9:17 :
Si la France veut enrayer son déclin, il faudra passer par des mesures similaires. Un pays de glandeur, qui n'a plus ses colonies à saigner, doit changer. Sinon c'est la France, c'est comme les pays émergeants, mais dans l'autre sens.
Adieu retraite à 60 (55) ans, semaine à 35 heures, armées de fonctionnaires et d'élus qui parasitent le budget de l'état. Les recettes fiscales ne suffisent plus pour couvrir tout ça parce que la France est de moins en moins compétitive. Celui qui ne bosse pas, ne gagne pas.

Ça ne vous plait pas? Ça ne change rien. Bossez pour que vos enfants et petits-enfants ne paient pas pour votre fainéantise!
Réponse de le 12/03/2013 à 12:09 :
Le trait est un peu gros, mais on est dans le vrai !
Réponse de le 12/03/2013 à 14:57 :
J'etais pas encore bien reveillé : )
a écrit le 12/03/2013 à 8:58 :
Oui mais une retraite complète après 35 ans de cotisation.ça change tout!
a écrit le 12/03/2013 à 8:49 :
A lire la plupart de ces commentaires, j'ai comme l'impression que les citoyens français n'aime pas le travail, mais ne rêvent qu'une retraite, de préférence dès leur naissance et puis "A VIE"??? pourtant "le travail serait la santé" ou préfèrent-ils tous "la conserver" dans l'intérêt général et faire payer leur retraite par "les autres", n'importe lesquels surtout les autres! C'est cartésien!
Réponse de le 12/03/2013 à 9:00 :
En tous cas les 68tards l'ont rêvé et ils se la sont faite la bonne galette de la retraite précoce... les 27% de jeunes au chomdu rêvent juste de pouvoir gagner un peu de sous pour se tirer de chez papa-maman !
Réponse de le 12/03/2013 à 9:39 :
@rentier content
les 68tards ont fait leur révolution en passant par la rue, il est indispensable que les jeunes d'aujourd'hui fassent de même, sinon ils seront condamnés à la misère et à la paupérisation.
Ce n'est pas avec la classe politicienne censée représenter le peuple, composée essentiellement d'oligarques ploutocrates qui nous gouvernent depuis des décennies qu'il faudra chercher la réponse aux graves problèmes sociétaux auxquels nous sommes confrontés.
Réponse de le 12/03/2013 à 10:03 :
@Gambetta - La France a été bâtie de générations en générations. Seule ceux qui était au pouvoir ces dernières décennies (les 68tards entre autre) ont bouffé toute la substance. Ils profitent aujourd?hui de leur retraite à 55-60 ans et laissent un pays surendetté et en voie de désindustrialisation aux générations actuelles et futures. Aller gueuler dans la rue ne sert à rien. Le pain et rassis. Le redistribuer différemment ne changera rien. Il faut se remettre enfin à bosser si l'on ne veut pas que nos enfants deviennent des travailleurs émigrés à l'étranger.
Réponse de le 12/03/2013 à 10:29 :
vous etes bien de la droite késako pour parler comme cela , je suis de cela quand vous aurez autant travailler vous pourrez parlez
ce qui a bouffer notre pays c est a cause des gouvernement qui on laisser les actionnaires de tout poils nous ponctionner et nous presser comme des citrons
Réponse de le 12/03/2013 à 11:06 :
@manquepasdair - Il n'y a pas de mal a être de droite ou de gauche. Nous vivons dans une démocratie. En ce qui me concerne, J'ai quitté le statut de fonctionnaire ou je n'avais rien à faire pour créer ma petite entreprise. Depuis des années je bosse 60 heures par semaine et j'ai même réussi à créer 15 emplois. Je pense effectivement qu'il faudrait aussi mieux réguler le système financier et j'approuve l'initiative de la Suisse concernant le salaire des patrons. La question n?est pas là. Celui qui ne travaille pas à l?école, n?a pas de bonnes notes et met en péril son avenir. Les meilleurs auront les bons jobs. Un pays qui depuis des décennies dépense plus qu?il ne gagne met en péril son avenir. Pour réduire les dépenses et redevenir compétitif il faut se mettre au niveau des meilleurs. On n?y arrivera pas avec une retraite à 55-60ans, avec une semaine à 35 heures, avec une armée de fonctionnaires et d?élus improductifs? C?est mon avis sans me sentir de droite ou de gauche.
Réponse de le 12/03/2013 à 11:12 :
@manquepasdair pourquoi n'avez vous pas investi en actions et serez ainsi devenu actionnaire? Les entreprises françaises ne vous inspirent peut-être pas confiance? Alors, si, vous laissez tout "aux autres" il ne faut pas se plaindre.
Réponse de le 12/03/2013 à 13:03 :
@Kesako
Vous avez crée une entreprise et donné du travail pour 15 personnes en faisant 60 heures par semaine!, et malgré tout, vous passez votre temps à poster sur la tribune?.
A mon avis ça sent le troll!.
Réponse de le 12/03/2013 à 15:00 :
non ca me détend. En plus ca prend pas trop de temps vu le niveau : )
Réponse de le 12/03/2013 à 17:57 :
Vous ne pensez pas si bien dire, car tous vos posts sont très basiques, en effet!.
Réponse de le 12/03/2013 à 19:17 :
Que ceux qui veulent bosser jusqu'à la fin de leur vie le fassent ! Que ceux qui ne veulent pas bosser le fassent aussi ! Une société riche et libérale est une société dans laquelle les gens ne se ressemblent pas et où chacun défend ses intérêt particuliers. Si ça ne fonctionne pas, alors le libéralisme ne fonctionne pas.
a écrit le 12/03/2013 à 8:48 :
C'est tellement bien l'Allemagne que je me demande pourquoi personne ne demande l'exil pour ce pays paradisiaque. Aller les journalistes sautez le pas à longueur de colonnes vous nous vantez ce pays ou le chômage n'existe pas ou les enfants ne font pas de crise d'adolescence ou les parents n'ont pas besoin de s'inquiéter pour l'avenir de leurs mômes rien que du bonheur ce pays.
Réponse de le 12/03/2013 à 9:21 :
@plus belle la vie Je ne sais pas si la vie est plus belle en Allemagne,ce qui est sûr, les jeunes des pays de l'Europe du sud émigrent vers l'Allemagne, et ce ne sont pas les ouvriers mais plutôt ingénieurs, médecins.... Ils ont peut-être une raison, car la plupart d'eux dit de vouloir rester. Ils retrouvent souvent des compatriotes qui sont arrivés en Allemagne dans les années 60 comme simples ouvriers. Les jeunes d'aujourd'hui seront-ils tous masochistes?
Réponse de le 12/03/2013 à 10:43 :
Au collège, la majorité choisit d'apprendre l'espagnol plutôt que l'allemand. Et en général, ceux qui ont appris l'allemand n'ont pas besoin de s'expatrier pour avoir un bon niveau de vie ou l'ont déjà fait.
Réponse de le 12/03/2013 à 11:16 :
@Thargor vous avez certainement raison, et les "Goethe Institute" en Espagne,Grèce, Portugal affichent leurs cours d'allemand complet. Pourquoi?
a écrit le 12/03/2013 à 7:43 :
Et puis "Zut". D'abord, je suis pas Allemand... et en plus en 2060 je serai sous terre. Alors je ne vois pas pourquoi je devrais être plus "responsable" que les décideurs politiques de ces 25 dernières années.
a écrit le 12/03/2013 à 7:42 :
Vous financez les retraites par une taxe sur l'énergie et vous règlez tous les problèmes!
Réponse de le 12/03/2013 à 12:43 :
Bien sur !
a écrit le 12/03/2013 à 7:30 :
Concernant la natalité française, ne pas oublier que ce sont les nouveaux arrivants qui contribuent le plus à l'effort.... futur main d??uvre pas forcement intégrée !
Concernant la démographie allemande .... ou vont travailler les jeunes portugais, espagnols, italiens et bientôt français .... réponse : au seul endroit en Europe ou il y a du travail l'Allemagne.
Les raisonnements nationaux ne suffisent plus, nous ne sommes plus dans des économie et nations hermétiques, les mouvements de populations à l'intérieur de l'Europe vont faire toute la différence entre des pays à vieilles mentalités qui finiront avec de vieilles populations malgré un taux de natalité correcte et une nation dynamique qui attirera vers elle les vrais actifs et futurs parents.
Quand à la baisse de la démographie allemande, je me demande dans quelles proportions la bulle immobilière allemande gigantesque des années 90 est responsable. Comme en France des wagons de jeunes couples se sont encroomés jusqu'à la retraite pour des studios qui sont normalement une surface provisoire en attendant l'arrivé d'enfants. Le negative equity résultant du krach a du en scotché plus d'un dans ces surface impropre à la création de famille.
a écrit le 12/03/2013 à 7:16 :
Avec Mamy on est partis à respectivement 55 et 56 ans (et demi pour être précis), alors en France comme en Allemagne ils peuvent la repousser indéfiniment, on s'en fiche complètement car nous on y est... En retraite !
a écrit le 12/03/2013 à 6:21 :
Rien de surprenant, on savait depuis longtemps que le faible taux de natalité allait poser un sérieux problème aux Allemands.
Réponse de le 12/03/2013 à 10:25 :
Le problème, ils l'auront juste avant les autres. La fuite en avant dans la natalité ne résoud rien, au contraire.
a écrit le 12/03/2013 à 5:40 :
waouhh, 69 ans, ils n'ont peur de rien en Allemagne.
Cela me rappelle cette coutume d'indien d'amérique du nord, chaque année on plaçait un "ancien" sur une branche d'arbre puis on la secouait, s'il tenait, alors il pouvait rester avec la tribu, sinon il était abandonné à son sort.
Question intéressante d'adaptation darwinienne, si on fait travailler les gens tant qu'ils sont valides( puisqu'on va vers cela), vont-ils avoir intérêt à se blesser ou tomber gravement malade pour accéder à la retraite plus jeune ?
Les japonais sont les seuls au monde à avoir proposé une solution au vieillissement, les robots, avec d'énormes investissements d'état et toute une réorganisation scientifique et industrielle pour y arriver le plus tôt possible.
Renault et Peugeot ne vendent plus assez de voitures ? qu'ils fabriquent donc des robots, eux qui étaient déjà les premiers acheteurs de robots en europe.
En France, hors immigration, d'ailleurs comme le Royaume-uni, nous sommes en stagnation démographique voir baisse démographique comme à peu près tous les pays développés de l'hémisphère nord, vu que l'excès de population reste en général au moins la moitié au chômage( et ce sera sans doute pire si l'état arrête de subventionner l'économie), il n'y a aucune raison de ne pas anticiper ce qui va arriver comme en Allemagne en prenant dès à présent des mesures similaires.
Ou alors, on fait l'europe sociale tant demandé par la gauche, on fait une retraite européenne, c'est à dire en fait payer les retraites allemandes, ah oui, ils seront contents les allemands, la gauche, elle, sera prise à son propre jeu.
Mais la seule solution viable à long terme reste le système de la retraite à point, qui permettrait même de fusionner les retraites européennes sans disparités, si ensuite une partie de cette retraite( la partie revenu universel) est payée par la planche à billet directement par la banque centrale, vous atteignez un système qui va créer un effet boule de neige vertueux, car sans dette, argent balancé directement dans la consommation, et là on retrouve l'équivalent des 30 glorieuses.
Une chose cependant, je suis contre les retraites payés à l'étranger, les retraités doivent rester en France, sinon il faut abaisser, mais je me doute que ce n'est pas possible alors que c'est une hérésie économique( on crée un déficit structurel dans la balance commerciale ).
Réponse de le 12/03/2013 à 19:19 :
La France est attractive pour les retraités allemands (et Anglais).

Faisons en sorte de récupérer cette manne !
a écrit le 12/03/2013 à 2:48 :
Un système par répartition ça fonctionne avec des jeunes payant pour des vieux donc avec un renouvellement constant de la population, ce qui est à peu près le cas en France mais on en très loin en Allemagne et depuis longtemps. Pour y être souvent allé voir ma famille, c'est clairement un pays de vieux maintenant. Merci donc de ne pas tenter d'importer ce genre de solution un poil délirante (autant aller au delà de 70 ans) en France peut-être (et encore) adapté à la situation allemande mais pas à la française.
Chez nous, supprimer les frais professionnels de10% des retraités (je suis bientôt retraité) plus supprimer réellement les régimes spéciaux (ce que NS a fait semblant de faire) devrait en principe suffire
a écrit le 12/03/2013 à 0:31 :
La vie commence à 69 ans avec ...un cancer, un infarctus, parkinson, alzheimer, du cholestérol, du diabète,une prostate défaillante et les "pommes de terre au fond du sac" ...ou quelque chose d'encore peut-être plus réjouissant...Debout les morts!
a écrit le 12/03/2013 à 0:12 :
La vie selon le néo-libéralisme d'inspiration judéo-chrétien ne devrait être que labeur et souffrance pour que vive confortablement une élite, sous prétexte qu'elle a su mieux se débrouiller à un moment donné. Il arrivera un moment où, à force d'utiliser une proportion de plus en plus importante d'humains comme bête de somme à faire du cash, le troupeau va débouler dans la plaine, comme les buffles, les bisons...après un tel passage, il ne reste pas grand chose derrière.





Réponse de le 12/03/2013 à 6:23 :
+100
Réponse de le 12/03/2013 à 8:12 :
+100 et les moutons sont mieux renseignés maintenant qu'avant ....
a écrit le 12/03/2013 à 0:12 :
La vie selon le néo-libéralisme d'inspiration judéo-chrétien ne devrait être que labeur et souffrance pour que vive confortablement une élite, sous prétexte qu'elle a su mieux se débrouiller à un moment donné. Il arrivera un moment où, à force d'utiliser une proportion de plus en plus importante d'humains comme bête de somme à faire du cash, le troupeau va débouler dans la plaine, comme les buffles, les bisons...après un tel passage, il ne reste pas grand chose derrière.





a écrit le 11/03/2013 à 23:19 :
Bismark avait déjà sauvé le système en mettant le départ à la retraite obligatoire juste après l'espérance de vie. Faut refaire la même chose même en France !
a écrit le 11/03/2013 à 22:46 :
Bon, pusique les jeunes ne disent rien, mettons-là à 95 ans en France pour s'assurer que personne ne touchera jamais rien :-)
a écrit le 11/03/2013 à 21:28 :
Si les allemands repoussent l'âge de la retraite à 69 ans, nous on l'aura à 73, c'est sûr !
a écrit le 11/03/2013 à 21:09 :
comme quoi! pas de miracles chez eux aussi ! c'est bien calcule...travail.....Cimetière, et le tour est joué...et pour ceux qui sont jeunes et qui ne se rendent nullement compte du poids des années, c'est normal, faut Y PASSER pour SAVOIR, sachez que selon le travail, à 62 ans(et encore!!), souffrances dues à l'arthrose en général,(ou autres pathologies assez graves ou handicapantes), on en a marre! on en a plein le dos, on est las, fatigué, et avant de CREVER , on aspire à un peu se reposer après une vie de travail et d'emmerdes, souvent au boulot...C'est trop demander apparemment! Alors, parler de 69 ans !!si ce n'était si grave, je me tiendrais les cotes de rire, tellement c'est lamentable et pathétique !
Réponse de le 12/03/2013 à 3:45 :
Arretez vos salades ! A 62 ans , vous avez encore 25 ans à vivre. Mais si c'est pour vivre las et fatigué, alors le mieux est de vous suicider au lieu de pressurer sans limites les générations suivantes. Car en fait, ce que vous voulez, c'est vous prélasser au soleil dans votre maison de campagne en pressurant les jeunes à qui vous n'avez laissé que travail précaire, pays en ruine, dette monstrueuse et ... pas d'avenir. Alors un peu de décence.
Réponse de le 12/03/2013 à 7:42 :
Que des pleureuses ...
Les français au boulot, c'est pas des violents, les seules qui peuvent éventuellement se plaindre, se sont ceux qui se sont éreintés en bossant au black, se reposant durant leur vrai travail (enfin celui ou le patron cotise, ou l'état ... pour les fonctionnaires et assimilé).
Quand aux autres, les seuls moment ou il auraient pu se faire un tour de rein, c'est lors des manifs à jeter des pavés sur les force de l'ordre, ou lors des grèves pour détruire l'économie française....
Alors la retraite, c'est fort heureusement un concept éculé qui n'a aucun avenir (sauf aux tout derniers jours de la vie)

Français ... vous avez ce que vous méritez !
a écrit le 11/03/2013 à 20:50 :
La retraite , c'est pas une deuxième vie. Tant qu'on peut contribuer à apporter de la valeur ajouté on le devrait. 69 sans problème pour moi...
Réponse de le 11/03/2013 à 23:29 :
@max: bon, 69 avec le viagra quand tu auras cet âge là :-)
Réponse de le 12/03/2013 à 0:15 :
@Max
La valeur ajoutée à 69...c'est indécent.
Réponse de le 12/03/2013 à 6:55 :
@max : pouvez-vous prédire votre avenir? A moins que vous ayez passé le cap des 69 ans.
Réponse de le 12/03/2013 à 8:36 :
@ max: moi aussi, 69 sans problème, tout est question de souplesse...
a écrit le 11/03/2013 à 20:42 :
On a pas de leçon à donner à l'allemagne quand on vit au dessus de ses moyens depuis 50 ans... Faignant de français, plus productif.. tu parles!!...
a écrit le 11/03/2013 à 20:14 :
C'est qui attend ceux qui nous ont acheté l'immobilier trois fois plus cher en à peine 15 ans.
a écrit le 11/03/2013 à 20:10 :
C'est pourtant évident , il faut allonger l'âge du départ à la retraite au premier cancer grave !! C'est la seule façon de s'en sortir !
a écrit le 11/03/2013 à 19:46 :
L'Allemagne a une démographie catastrophique, et va le payer cher, très cher. Mais critiquer l'Allemagne, c'est un peu passer pour le français coco/aigri de base/collectiviste/etc...
Réponse de le 11/03/2013 à 23:14 :
En France on a les chances pour la France et ils sont nombreux. Que du bonheur en perspective !
Réponse de le 12/03/2013 à 7:40 :
Très bien ,mais à terme, vous voulez 100, 200, 500 millions d'habitants en France, 1 milliard en Allemagne, pensez-vous un instant qu'il y aura assez de ressources et d'espace pour faire perdurer le système que vous jugez catastrophique; l'entropie humaine est une aberration en situation finie.
a écrit le 11/03/2013 à 19:28 :
L'on nous raconte là une histoire de prévisions comptables incontournables sans dire grande chose des données sociales et humaines, si ce n'est une réticence naturelle des gens à se voir au troisième âge condamnés à la misère ou à la "délocalisation" à l'étranger. Si l'on nous dit désespérée la situation du système de retraite par répartition, l'omerta absolu semble peser sur le système par capitalisation ! Les Allemands n'ont-ils pas été invités comme les Français à ce complément nécessaire ? Ce fut longtemps le leitmotiv d'une droite qui n'a rien changé dans la "financiarisation"ni la "monétarisation"des économies depuis le krach et la crise de 2008 qu'elle pérennise ainsi, au pouvoir presque partout. Par ailleurs, ce projet de retarder à 69 ans l'âge de la retraite concerne-t-il beaucoup de "seniors"encore au travail ? ceux-ci n'étant alors pas minorés ou éjectés comme en France à partir de la cinquantaine. Le modèle allemand pour toute l'Europe pourrait cacher de bien noires zones humaines et sociales ; à commencer par la très faible natalité depuis un demi-siècle ! Fictre ! quel exemple !
Réponse de le 11/03/2013 à 20:19 :
@yokikon vous vous tromper il y a, même si vous ne voulez pas le croire, il y a actuellement beaucoup de retraités allemands qui ont repris du travail, car ils s'emm.....
Réponse de le 11/03/2013 à 22:21 :
@ retraités : Je déduis de votre réponse que si des retraités allemands qui s'emm......ont repris du travail, c'est qu'on considère satisfaisante leur "employabilité", les travailleurs indépendants décomptés à part. Ceci bien admis, il y a un certain paradoxe avec ces préretraités dont parle l'article comme avec ces 14% de chômeurs de plus de 64 ans. Que comprendre ? Les choses étant telles en Allemagne, ne peut-on nous expliquer pourquoi les quinquagénaires et plus en France ont une "employabilité" autant dénigrée, au point d'être éjectés du circuit. Tout petit exemple, certes qui date : j'ai vécu mon envoi à 60 ans au chômage, m'étant "écrasé" parce qu'on me rétorquait que si je résistais encore, je gagnerais en justice mais qu'on m'en ferait baver jusqu'en Cassation. "Inemployable", j'ai bossé 10 ans après,comme bénévole estimé. Il me semble que la comparaison entre Allemagne-modèle et France-mauvais élève mériterait une approche exhaustive du sujet. C'était le sens de mon commentaire.
Réponse de le 11/03/2013 à 22:49 :
Non ils n'ont pas assez d'argent!!!!!!!
Réponse de le 11/03/2013 à 22:54 :
ah! parce que l'on s..merde en retraite?? en voilà une, qu'elle est bonne" ! aucune imagination !!
a écrit le 11/03/2013 à 19:03 :
Je suis pour un rallongement de l'age de la retraite. J ai vu tellement de retraites qui voyageaient avec leur retraite. On ne peux plus se le permettre financierement, les retraite de base c'est trois fois les recettes de l'impot sur le revenu. C'est trop.
Réponse de le 11/03/2013 à 19:53 :
Perso, je suis contre l'allongement, y'a pas que le boulot dans la vie...! sutout celui d'aujourd'hui ou j'ai l'impression de perdre mon temps...!
Réponse de le 11/03/2013 à 21:00 :
++++++++++++++++++++++100000000000000000000000000000 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Bien dit!
Réponse de le 11/03/2013 à 22:00 :
@ Gina: en quoi voyager serait-il critiquable ? Chacun est encore libre de dépenser son argent comme il l'entend.
Réponse de le 11/03/2013 à 22:26 :
@ Gina G: votre commentaire pointe le fait que les retraités actuels ont un pouvoir d'achat élevé, ce qui n'a rien à voir avec une augmentation de l'âge de départ à la retraite pour les futurs retraités pour équilibre le régime.
Réponse de le 11/03/2013 à 22:27 :
Venir pointer du doigt des gens qui se permettent de voyager après plus de 40 ans de travail, il ne faut vraiment avoir honte de rien ...

On a qu'une vie, j'estime que l'on a au moins le droit d'avoir ses quelques dernières années à vivre pour profiter un peu (et encore, il faut avoir la chance d'être en bonne santé). La retraite à 69 ans, alors que l'espérance de vie pour nombre de branche est à peine plus.

D'accord pour la retraite à 69 ans, mais qu'on le demande à ceux qui ont un travail facile, et pas ceux qui comme moi font les postes, et ont un travail difficile (dans la sidérurgie). Je te dis que les vieux qui partent de chez nous, ne profitent pas 20 ans de leur retraite !
Réponse de le 11/03/2013 à 23:30 :
@Gina: ils voyagent avec ton argent ou le eur ???
Réponse de le 12/03/2013 à 0:22 :
@Gina
Quel est le sens de votre vie? Travailler jusqu'à la mort pour un saint patron sous prétexte qu'il y a une soi-disant crise, le plaindre et se sacrifier pour qu'il continue, lui, à être heureux?
Le sens du sacrifice à des limites. 60 ans m'en semble une bonne.
Réponse de le 12/03/2013 à 0:22 :
@Gina
Quel est le sens de votre vie? Travailler jusqu'à la mort pour un saint patron sous prétexte qu'il y a une soi-disant crise, le plaindre et se sacrifier pour qu'il continue, lui, à être heureux?
Le sens du sacrifice à des limites. 60 ans m'en semble une bonne.
Réponse de le 12/03/2013 à 1:44 :
Je lis les commentaires et je note les mots, "Profiter" des retraites" "depenser son argent". Premiere question:Est ce que les pensions de retraites sont de l'argent de la societe pour permettre de vivre les derniers jours, ou est ce que c'est de l'argent pour "profiter"?...et sur le dos de qui? Des jeunes qui n'arrivent memes pas a trouver un emploi? Est ce qu'on peux se permettre ce luxe? Les retraites ont un plus grand pouvoirs d'achat que les jeunes. Pourquoi sont ils previlegies par rapport aux jeunes?
Réponse de le 12/03/2013 à 9:04 :
C'est vrai qu'à 11000 Euros de retraite par mois (c'est la moyenne) les retraités sont des privilégiés !! et s'ils voyagent c'est qu'il ont aussi économisé un peu pour profiter des périodes creuses où les "actifs" ne voyagent pas. Et ils ont quel age ceux qui voyagent ?
Réponse de le 12/03/2013 à 9:15 :
@GINA G
Il ne sert à rien d'opposer les vieux, les jeunes, le mode de vie de chacun. Les retraités disposent de retraites et ils sont libres d'en faire ce qu'ils veulent. Libres et non pas contraints d'être obligés d'épargner cette retraite pour leurs derniers jours. La vie, la liberté font encore partie de notre bien commun, profitez vous aussi, ce n'est pas "mal".
Réponse de le 12/03/2013 à 9:15 :
@GINA G
Il ne sert à rien d'opposer les vieux, les jeunes, le mode de vie de chacun. Les retraités disposent de retraites et ils sont libres d'en faire ce qu'ils veulent. Libres et non pas contraints d'être obligés d'épargner cette retraite pour leurs derniers jours. La vie, la liberté font encore partie de notre bien commun, profitez vous aussi, ce n'est pas "mal".
Réponse de le 12/03/2013 à 14:18 :
+ 100000 vous dites la vérité avec beaucoup ..d'indulgence, je dirai...certains, dans leur commentaire, ne la mérite même pas..
a écrit le 11/03/2013 à 18:50 :
...et les fonctionnaires français.

En attendant, les allemands ont un budget équilibré. Pourquoi eux et pas nous???
Réponse de le 11/03/2013 à 20:12 :
Comme quoi , cela n'apporte pas grand chose , ils finiront dans la misère eux aussi !
Réponse de le 11/03/2013 à 20:19 :
On a bien compris votre haine du fonctionnaire mais allez donc faire un tour en Allemagne, vous verrez la misère d'une partie des retraités obligés de faire les poubelles pour récupérer les consignes de bouteilles de verre. Votre rêve allemand fait pchiittt.
Réponse de le 11/03/2013 à 22:20 :
et vous avez déjà fait un tour à Paris ou dans le métro. Le rêve français prend un sacré coup aussi.
Réponse de le 12/03/2013 à 10:22 :
les fonctionnaires ou privé, c est égal chaque un est utile a la société il faut que ce soit égalitaire point barre
en france il suffit d un sondage bidon pour que tout capote
a écrit le 11/03/2013 à 18:42 :
Soit après l'âge moyen de vie en bonne santé... Etant donné que quasi personne ne peut l'atteindre ( maladie, chômage...) ( sauf évidemment les pdg mais peut on parler de travailleurs ?), les pensions sont de fait baissées ( comme en France) mais ça ne se dit pas.
Réponse de le 11/03/2013 à 20:15 :
Si tout le monde sait qu'allonger le départ à la retraite c'est baisser les retraites car tout le monde partira avant l'âge limite ... et avec des clopinettes , car si à l'âge légal ils auront 40% de leur salaire je n'ose pas imaginer ce qu'ils auront en partant avant ...
Réponse de le 11/03/2013 à 20:16 :
@Picnicdouille Je n'ai rien compris. Les gens, y compris travailleuses/travailleurs vivent de plus en plus vieux, ils commencent à travailler à l'âge de vingt ans ou encore plus tard, partent à la retraite à 62 ans puis meurent entre 85 et 100 ans, donc la période où ils travaillent est la plus courte de leur vie. C'est logique, surtout financièrement! La retraite dès la naissance!!!!!
Réponse de le 11/03/2013 à 21:11 :
@retraite: il n'y a déjà pas de travail pour les jeunes en pleine santé , alors pour les vieux rougattons tous sclérosés et ressassant leur passé il y en aura encore moins.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :