La Tribune

Capgemini résiste, possibles acquisitions et dividende exceptionnel

latribune.fr  |   -  237  mots
La SSII envisage de verser un dividende exceptionnel à ses actionnaires ou d'utiliser sa solide trésorerie pour réaliser de petites acquisitions hors Europe. En Bourse, le marché apprécie.

Capgemini réfléchit à l'utilisation de sa trésorerie. Lors d'une conférence organisée sur les télécommunications, les médias et la technologie (TMT) par la banque d'affaires américaine Morgan Stanley, la SSII a proposé plusieurs pistes sur l'utilisation de cette trésorerie qui se montait au 30 juin dernier à 576 millions d'euros.

Première piste : le numéro un européen des services informatiques envisage de petites acquisitions dans les mois à venir. Paul Hermelin, son directeur général, fait savoir qu'il n'est "pas intéressé par une méga-fusion". En revanche, des petits rachats de quelques centaines de millions d'euros, en particulier en Asie et aux Etats-Unis, pourraient retenir son intention.

Une autre hypothèse étudiée par le groupe est le versement d'un dividende exceptionnel. Interrogé sur le sujet, Paul Hermelin a répondu que c'était au conseil d'administration d'en décider, mais n'a pas écarté l'idée. En revanche, il a estimé qu'il ne serait pas judicieux de procéder à des rachats massifs d'actions et qu'il vaudrait mieux pour le groupe se contenter de programme limités.

Ces déclarations ont été bien accueillies par les investisseurs ce vendredi. A la Bourse de Paris, le titre Capgemini a d'abord progressé de plus de 1% dans la matinée. Même avec le retournement du marché à la baisse, le titre a résisté pour ne céder à la clôture que 0,11% à 30,96 euros.

Réagir