Interdiction des pubs financières sur Internet pour limiter les arnaques

 |   |  287  mots
(Crédits : DR)
L'Autorité des marchés financiers (AMF) espère que les arnaques financières sur internet liées aux marchés des changes vont "baisser dès cette année" grâce à l'interdiction de la publicité en ligne sur les produits financiers les plus risqués.

La principale cible du régulateur est le marché des changes ou forex, l'un des plus grands marchés financiers mondiaux, sur lequel s'échangent les monnaies, ouvert 24 heures sur 24 mais qui n'est pas régulé, contrairement à ceux dédiés aux actions. La bataille est d'autant plus ardue qu'aux escrocs opérant sur ce marché s'ajoutent des courtiers légalement agréés, mais dans des pays moins regardants quant à la sécurité des consommateurs, à Chypre notamment.

Pour tenter de "couper le robinet dès le départ", "le régulateur s'est emparé de tous les moyens à sa disposition et a notamment proposé" d'interdire la publicité sur ces produits, a rappelé M. de Juvigny.

> EXEMPLE DE PUB POUR LA PLATEFORME AMERICAINE DU CMS FOREX

Jusqu'à 100.000 euros d'amende pour les contrevenants

Pour toucher tous les prestataires, même ceux installés hors de France, la disposition concerne l'ensemble de la chaîne des acteurs publicitaires et relève à la fois de l'AMF et de Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), a détaillé l'AMF.

Toute la communication au public en ligne, y compris sur les téléphones mobiles, les réseaux sociaux, ainsi que la communication audiovisuelle est concernée par l'interdiction, sachant que "la publicité sur internet représente le mode de recrutement massif des particuliers", a précisé le gendarme français de la Bourse.

La sanction pourra aller jusqu'à 100.000 euros d'amende par publicité, a ajouté le régulateur. Au-delà de ces dispositions, l'AMF a réaffirmé l'importance de la prévention pour protéger les particuliers, car "la promesse d'un gain facile et sans risque est un leurre absolu".

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2017 à 15:42 :
Zut moi qui voulait devenir milliardaire en quelques clics grâce à la méthode de W. Buffet... C'était une pub qu'il y avait (qu'il y a peut-être encore d'ailleurs) sur un site de piratages informatiques s'adressant essentiellement à des ados.

Je ne pense donc pas que ce soit ça qui ai enlevé la clientèle des petits épargnants à la finance, ils sont partis tout seuls car ils en avaient marre de se faire plumer du coup ils ont tout mit dans l'immobilier maintenant.

Avant de chercher une quelconque concurrence déloyale vous feriez mieux de vous remettre profondément en question, si vous le faisiez vous disparaitriez, enfin votre métier hein bien entendu, parce que vous en tant qu'individus vous pourriez enfin vous tourner vers des professions honnêtes, ça fait du bien à la pensée vous savez.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :