La Grèce, encore et toujours

 |   |  341  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Les ministres des Finances de la zone Euro réunis à Luxembourg sont parvenus à un accord sur la Grèce. La Grèce encore, la Grèce toujours. Comme un feuilleton qui ne se termine jamais. Et qui se répète. Inlassablement. Avec toujours le même scénario. Des négociations sans fin pour débloquer une nouvelle tranche d'aide indispensable pour les finances du pays.

TOUJOURS LE MÊME SCÉNARIO

Une anxiété feinte ou réelle à la veille de l'accord avec les craintes d'une rupture des négociations dont on sait pourtant qu'elles doivent aboutir à un accord, car la Grèce a besoin de l'Europe et l'Europe depuis 2010 a fait le choix de faire tout et n'importe quoi pour soutenir la Grèce. Et enfin un accord de dernière minute qui ne satisfait jamais ni les grecs, ni les européens. En attendant le prochain besoin de financement de la Grèce et la même séquence d'évènements.

UNE ANNULATION PARTIELLE DE LA DETTE EN 2018 ?

Toujours pas d'accord sur la restructuration de la dette mais on sent que ce n'est plus qu'une question de mois. Nous allons céder au FMI et à la Grèce bien sûr. Nous allons, sous une forme ou sous une autre, annuler une partie de la dette grecque. Pour une raison simple : la Grèce ne pourra jamais rembourser l'argent que nous continuons tout de même à lui distribuer. Avec une dette qui frôle les 200% c'est impossible. Il va donc falloir passer par la case « abandon de créances ». Tout le monde le sait mais il faut trouver le bon timing.

PRÊTER À PERTE

L'Allemagne s'y oppose toujours.

Il ne vous a pas échappé que les allemands votent en septembre et qu'ils sont très remontés contre la Grèce, considérant qu'on aurait dû exclure le pays de la zone euro, dès le début de...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2017 à 18:32 :
Qui a poussé les grecs a organiser les J.O?
a écrit le 17/06/2017 à 16:12 :
qu on annule le dette et qu on les vire ....
a écrit le 16/06/2017 à 17:29 :
L'année dernière la Grêce devait rembourser 5 milliards on lui a fait un prêt de 7 milliards. En juillet 2017 elle doit 7 milliards on lui fait un prêt de 8... Ca sent la cavalerie financière. L'année prochaine en Juillet on lui prêtera 9 ou 10 milliards pour rembourser de nouveau?
a écrit le 16/06/2017 à 11:32 :
"Une association s'est montée contre le "manspreading", position adoptée par les hommes dans les transports en commun, jambes écartées et allongées"

Info qui a attiré ma curiosité et comme d'habitude c'est une pratique naturelle mais comme elle est exploitée par un certain nombre de pervers on l'interdit à tout le monde. Si nos politiciens pouvait en s'interdire de la même façon le conflit d'intérêt...

Dans le on s'en fout j'espérais que vous parlerez de notre nouvelle ministre de la santé qui semble avoir été contaminée par le syndrome mariefol, j'étais content que cette dernière soit partie mais j'ai bien peur que cela soit pire, paquet de clopes à 10 euros, obligation de s'injecter onze vaccins dans les veines, on ne vas pas pouvoir profiter du départ de madame hygiéniste.

Pour revenir sur la Grèce, le point qui de toutes façons déresponsabilise totalement le peuple grecs, mais pas ses dirigeants de l'époque par contre est que l'on sait que c'est Goldman Sachs qui avec l'aval du gouvernement grecque et des autorités européennes a truqué les comptes du pays afin de pouvoir le faire rentrer en UE.

Que le milieu politico-financier assume enfin, au moins une fois dans sa vie, ses gigantesques responsabilités et annule la dette de la Grèce. Un peu d'honnêteté et d'intelligence ne les tueront pas, promis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :